Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 65 – La lance lourde, Eclair Lunaire

Il y eut beaucoup moins de monde lorsqu’ils arrivèrent au second étage. L’endroit était spacieux et il n’y avait que peu de clients, flânant entre les étagères et les vitrines. Un homme d’âge moyen portant une robe grise était assis derrière un comptoir, une tasse de thé à la main.

Le vendeur le salua respectueusement, avant de s’avancer vers lui pour lui souffler quelques mots à l’oreille.

« Oh ? Ce jeune héros souhaite acheter une hampe aussi lourde ? » demanda-t-il avec intérêt en regardant Lin Ming.

« Et quel poids souhaitez-vous qu’elle pèse ? »

« Huit cents jins ! » répondit Lin Ming.

« Huit cents ? » Les yeux de son interlocuteur s’écarquillèrent.

« Il faut une force d’au moins quatre mille jins pour être capable de manier convenablement une lance qui en pèse huit cents. Êtes-vous de taille ? »

« Je le serai, peu importe les difficultés que je peux avoir pour le moment. »

« Quelle témérité ! Je vais vous chercher ce qu’il vous faut. »

L’homme d’âge moyen se leva alors, partant dans une pièce à côté. Il revint un instant plus tard avec un long écrin en bois. Ses pas semblaient légers, pourtant, Lin Ming pouvait entendre le plancher craquer à chacun d’eux.  Les lattes en bois étant incapables de supporter le poids de ce qu’il avait dans les mains.

Le contenu de l’écrin en bois pesait manifestement lourd.

Le posant sur le comptoir, l’homme d’âge moyen en ouvrit le couvercle. Une hampe longue de deux mètres quarante reposait à l’intérieur, enveloppée dans une épaisse couche de tissu.

Il retira les bandes d’étoffes, laissant ainsi apparaître une lance à la hampe d’un violet noirâtre et au fer d’un rouge profond. Deux mots étaient gravés en symbole d’inscription sur la hampe – “Eclair Lunaire.”

Avec ses ciselures et la taille massive de sa hampe, une aura infinie semblait émaner de la lance.

Bonne lance ! Pensa Lin Ming.

« Cette lance est nommée Eclair Lunaire. La hampe mesure deux mètres quarante et le fer vingt centimètres. Elle est de classe semi-prodigieuse », précisa l’homme d’âge moyen.

« Mmm ? Semi-prodigieuse ? »

« Le fer est de classe prodigieuse, mais pas la hampe, par conséquent la lance n’est que de classe semi-prodigieuse. »

Lin Ming comprit alors soudainement. Le processus de fabrication de la hampe étant complexe, il était difficile d’y placer une matrice. A l’inverse, le fer ressemblait aux lames des épées et des couteaux, sur lesquelles il n’était pas difficile d’arranger une matrice ; et donc d’en fabriquer de classe prodigieuse.

Hélas, la hampe n’ayant pas de matrice, il était impossible de connecter sa véritable énergie à travers la lance, réduisant ainsi grandement sa puissance.

L’homme d’âge moyen ajouta alors :

« Bien qu’elle ne soit pas de classe prodigieuse, la résistance de cette hampe n’a rien à envier à un quelconque trésor du degré humain de grade bas. »

C’est la matrice, gravée sur les armes de classe prodigieuse, qui faisait la différence entre une arme conventionnelle et un trésor. Cette dernière permettant à l’utilisateur de connecter sa véritable énergie avec son arme. Cette différenciation n’avait donc rien à voir avec la durabilité ou la solidité de l’objet ; il s’agissait simplement de la présence, ou non, d’une matrice.

Eclair Lunaire ne pouvait pas concentrer la véritable énergie de son utilisateur. La disparité entre les deux types d’armes était évidente dès lors qu’il était question de combat et de l’usage de compétences martiales. Dans ces conditions, le trésor prenait immédiatement l’ascendant sur l’arme conventionnelle.

« Cette hampe a été réalisée en fer élastique violet byzantium, et le fer de lance en fer forgé provenant d’une veine nuageuse. Les deux extrémités de la lance ont été mélangées à de l’or enrichi et sont particulièrement tranchantes. La hampe et le fer ne peuvent être séparés et pèsent un poids total de huit cent vingt jins », précisa l’homme d’âge moyen.

Fer élastique violet byzantium ?

Lin Ming avait entendu parler de cet étrange métal durant l’une des leçons de l’aîné. Ce métal exceptionnel pesait un poids important, en plus de conserver un haut degré d’élasticité, il était incomparable dans ce domaine. A tel point qu’on l’utilisait pour réaliser de grands arcs. En se servant des tendons d’une bête féroce de haut niveau pour confectionner la corde, ces derniers étaient capables de projeter des flèches à mille cinq cents mètre de distance, avec suffisamment de puissance pour percer de fines plaques métalliques.

Utilisé pour réaliser la hampe d’une lance, ce fer élastique violet byzantium conférait les propriétés élastiques nécessaires pour qu’elle puisse se torde en un croissant de lune, tout en conservant une rigidité suffisante pour reprendre sa forme naturelle avec assez de force pour transpercer un arbre. Un artiste martial fort de cinq mille jins pouvait tuer quelqu’un rien qu’en la faisant trembler, grâce à la vibration lumineuse dégagée par l’oscillation de la lance.

Le fer élastique violet byzantium devait néanmoins être martelé une quantité innumérable de fois au moment de le forger afin de développer toutes ses qualités. Il était par conséquent impossible d’y graver une matrice, considérant qu’elles ne pouvaient pas supporter ce processus de martelage. De ce fait, ce métal ne pouvait pas être utilisé pour réaliser des armes de classe prodigieuse.

Le fer élastique violet byzantium restait malgré tout très prisé par de nombreux maîtres artisans, c’était un matériau remarquable pour fabriquer des lances ou des arcs.

Lin Ming prit la lance dans ses mains, et, la secouant un peu, l’a fit trembler de tout son long. Mais ce tremblement s’apparentait plus à un frémissement, la force de Lin Ming n’étant pas suffisante pour faire trembler le fer élastique violet byzantium.

L’homme d’âge moyen fut malgré tout surpris.

Ce jeune garçon ! Quelle force anormale ! Elle ne doit pas être inférieure à trois mille jins pour qu’il parvienne ainsi à secouer la lance. Et il n’en est qu’au sommet de la deuxième étape de la Transformation du Corps, quel physique !

Lin Ming réalisa quelques mouvements basiques avec la lance. Bien qu’il soit capable de la porter avec aisance, il ne pouvait pas pour autant la manipuler avec un haut degré de fluidité. Il s’épuiserait rapidement s’il venait à l’utiliser au combat, malgré le support de la Formule de l’Authentique Chaos Primordial.

Lin Ming ne s’inquiétait pas pour autant. Il allait bientôt franchir une nouvelle étape, à la suite de quoi le poids d’Eclair Lunaire lui siérait parfaitement.

« Combien coûte-t-elle ? »

« Neuf mille taels d’or ! »

Neuf mille… Lin Ming n’était pas vraiment surpris. Cette lance valait son prix. Le fer de classe prodigieuse coûtait trois mille taels d’or, et la hampe en fer élastique violet byzantium six mille. Cette lance, Eclair Lunaire, représentait vraiment une très bonne affaire.

Lin Ming sortit tous les billets de banques en or qu’il avait sur lui, ainsi que la carte “VIP” violacée aux reflets dorés, les plaçant sur le comptoir. Le Hall des Armes Divines faisait partie de la chambre de commerce, cette carte lui donnait par conséquent droit à une réduction de dix pour cent, réduisant ainsi le prix à huit mille cent taels d’or. Il manquait malgré cela cinquante taels d’or à Lin Ming.

L’homme d’âge moyen vit la carte violacée et ses yeux s’illuminèrent.

« Jeune héros, êtes-vous un membre des Quartiers du Maréchal ? »

Lin Ming réfléchit un instant, hésita, puis répondit :

« Non, cette carte me vient d’un ami des Quartiers du Maréchal. »

Malgré cette réponse, son interlocuteur sut que ce jeune garçon en face de lui était quelqu’un d’important des Quartiers du Maréchal ; sans quoi il n’aurait jamais pu avoir une carte “VIP”, encore mois une pour lui-même.

« C’est donc cela. Ce jeune héros étant un invité d’honneur des Quartiers du Maréchal, considérons que huit mille taels d’or seront suffisant pour cette lance », dit-il en souriant.

« Un grand merci. »

Lin Ming n’en ajouta pas, cent taels d’or ne représentaient pas grand-chose, ni pour lui, ni pour le Hall des Armes Divines.

Le vendeur noua à nouveau les étoffes de tissus autour de lance, la replaçant dans son écrin en bois. Lin Ming le chargea sur son dos, et, après avoir pris congé de ses interlocuteurs, repartit pour les montagnes.

La hampe en fer élastique violet byzantium et le fer forgé provenant d’une veine nuageuse, Lin Ming bouillonnait d’excitation en pensant à cette merveilleuse lance.

Une fois arrivé dans les montagnes reculées, Lin Ming se dirigea vers un espace dégagé. Eclair Lunaire était tellement lourde que chacun de ses pas s’enfonçaient dans l’herbe et laissaient une empreinte.

Le cœur de Lin Ming s’emplit de fierté en ressentant la pression importante qui s’exerçait dans son dos. Il s’arrêta devant une grosse pierre, et la lance s’abattit vers le bas. Cet énorme caillou vola en morceau dans un bruit sourd, pulvérisé par le coup. Grâce à l’élasticité de la hampe, aucune vibration importante ne se répercuta à travers les mains de Lin Ming. C’était l’un des nombreux avantages du fer élastique violet byzantium. Avec une hampe en acier noir pur, son index et son pouce auraient été engourdis par une telle vibration. Peut-être même que toute sa main aurait été paralysée si la force de rebond avait été plus importante.

« Ha ! Qu’elle bonne lance ! »

Lin Ming agita imprudemment Eclair Lunaire. Il ne connaissait aucune technique appropriée et ne faisait que reproduire ce qu’il faisait habituellement avec ses poings. Avec une lance de huit cent vingt jins dans les mains, ses mouvements étaient un peu hasardeux. Il continua pendant un quart d’heure, sentant progressivement son bras s’engourdir et sa force diminuer.

« Quel poids ! »

A cet instant, une flamme brillante s’embrasa devant Lin Ming.

Mmm, un talisman de transmission sonore ?

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Fleadly
  • 🥈2. Guillaume
  • 🥉 3. Léo
  • 4. Alexis
  • 5. Lionel
  • 6. Ba-Soma
  • 7. Thomas
  • 8. Martin
  • 9. Paredes
  • 10. Wakou
  • 11. Zovan
  • 12. Cédric
  • 13. Ronan
  • 14. PascalW
  • 15. Cesar
  • 16. matsu 1
  • 17. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • Zovan
  • Fleadly
  • Paredes
  • Ba-Soma
  • Cesar
  • matsu 1
  • Ronan
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 64 – Une fabrication complexe Menu Chapitre 66 – Les ressources de la Maison Martiale