Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 63 – Hall des armes divines

« Cent vingt-sixième ?! »

« Bonté divine ! Il n’a que quinze ans ! »

Lorsqu’ils virent la position de Lin Ming sur la Pierre de Classement, la centaine de disciples rassemblés en eurent le souffle coupé.

Même Ling Sen, Ta Ku et Zhang Guanyu n’avaient pas réalisé une performance aussi impressionnante. Lors de leur première guerre du classement, Ling Sen avait atteint la cent quarante-cinquième place, Ta Ku la cent quarante-deuxième et Zhang Guanyu les avait tous les deux écrasés pour s’installer à la cent trente-huitième place, et malgré le caractère exceptionnel de ces classements, c’était encore loin d’être aussi incroyable que le résultat de Lin Ming. Tout en sachant que chaque place gagnée dans le classement représentait une difficulté toujours grandissante.

Lin Ming était définitivement un immense génie.

Certaines personnes étaient encore en train de fixer la Pierre de Classement, comme s’ils refusaient de croire ce qu’ils voyaient.

« N’y a-t-il pas un problème avec la matrice magique de la pierre ? Ça n’a duré que deux bâtons et demi d’encens, il n’y a pas moyen qu’il ait pu atteindre la cent vingt-sixième place ! »

« Comment pourrait-il y avoir un problème ? Cette matrice magique a été réalisée par un maître Xiantian des Sept Profondes Vallées. Ce résultat n’est pas erroné ! Il faut généralement trois bâtons d’encens à quelqu’un pour parvenir à atteindre le top cent trente. Toutefois, dans le cas de figure où la force d’une personne est suffisamment élevée pour tuer ses ennemis avec le moins de mouvements possible, sans avoir besoin d’engager une mêlée interminable, alors c’est possible… » dit calmement une personne présente. Il s’agissait de l’instructeur de Lin Ming, Hong Xi.

Quelques disciples déglutirent convulsivement en entendant les paroles d’Hong Xi. Une force dépassant à tel point son adversaire qu’il n’aurait pas l’opportunité d’esquiver ou de riposter… ce jeune garçon pouvait-il avoir une telle puissance ?

C’était vraiment terrifiant !

Zhang Cang arborait une expression contrariée alors qu’il fixait Lin Ming. Cent vingt-sixième ! Bien que ce soit encore loin de sa propre position, ils avaient trois ans d’écart !

Je ne sais pas qu’elle sorte de matériaux divins ce Lin Ming a pu ingérer pour être aussi puissant, mais ça n’empêche qu’il n’en est seulement qu’au sommet de la deuxième étape de la Transformation du Corps ! Aurait-il vraiment pu absorber aussi efficacement la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et la Pilule Ecarlate du Serpent Doré avec son talent de grade trois de qualité moyenne ?

Lin Ming fixa Zhang Cang en retour, et une pointe de combativité illumina ses yeux. Surpasser Zhang Cang au cours du reste du mois n’était pas un problème !

« Bien… très bien ! » résonna une voix dans les oreilles de Lin Ming ; Zhang Cang lui adressait ses salutations par le biais de véritable énergie.

« Tu t’es débrouillé pour me faire une belle surprise. Tu as beau n’être qu’un vulgaire talent de grade trois de qualité moyenne, tu as réussi à atteindre la cent vingt-sixième place en parvenant à absorber aussi efficacement la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et la Pilule Ecarlate du Serpent Doré. Mais tu es bien naïf si tu penses être capable de me vaincre d’ici à notre combat seulement grâce à cette performance ridicule. Force est de constater que tu dois avoir quelques capacités, sinon tu n’aurais pas obtenu ces pilules merveilleuses, mais ta chance s’arrête avec moi ! Tu as beau être allé aussi loin, la progression fulgurante que les pilules t’ont offerte a rendu ta véritable énergie impure. Penses-tu réellement parvenir à la purifier en si peu de temps ? Hein, tu crois vraiment pouvoir faire ça, gamin ? »

« Tu vas perdre ! » acheva de dire Zhang Cang en se déplaçant vers la Matrice des Dix Mille Morts. Il était incapable de se calmer.

Le dernier disciple ayant participé à la même série que Lin Ming fut finalement éjecté. Bien qu’il soit resté plus longtemps à l’intérieur de l’illusion, son classement était moins bon que celui de Lin Ming. Il était également parvenu à intégrer le top cent trente, mais seulement jusqu’à la cent vingt-neuvième place.

La Matrice des Dix Mille Morts s’activa de nouveau, les runes et symboles la parcourant s’illuminèrent. Zhang Cang faisait partie des douze disciples qui prenaient place. Une nouvelle série allait commencer.

Lorsque la matrice magique commença à étinceler, Zhang Cang s’assit tranquillement sur l’autel, il semblait calme et immobile, chacune de ses respirations était longue et régulière, comme s’il était en train de méditer paisiblement.

La Matrice des Dix Mille Morts avait beau être une matrice magique, le monde illusoire qui la composait était inséparable de la réalité. Le fait de consommer de la véritable énergie ou de la force physique à l’intérieur entraînait une accélération du rythme cardiaque et de la respiration à l’extérieur. Même les blessures pouvaient sembler réelles, le corps subissant les conséquences des actions au sein du monde illusoire.

Si Zhang Cang paraissait si relâché à l’heure actuelle, c’est que les ennemis qu’il affrontait n’étaient pas de son niveau.

« Ce condisciple est Zhang Cang, c’est un monstre à la cent neuvième place. C’est vraiment un artiste martial féroce ! »

A ces mots, les yeux d’un jeune disciple pétillèrent d’excitation et d’admiration ; c’était la première fois qu’il voyait un de ses aînés aussi haut-classé.

« Oui, j’ai entendu dire qu’il n’avait plus participé depuis trois mois. Il devrait avoir fait des progrès depuis lors. Peut-être même qu’il parviendra à atteindre le top cent… »

Lin Ming regardait les bâtons d’encens brûler, et le second acheva bientôt de se consumer.

La Matrice des Dix Mille Morts avait déjà éjecté plusieurs disciples depuis le début de la série. L’un d’entre eux était l’un des nouveaux disciples du Hall de la terre. Il avait atteint la deux cent-quinzième place, ce qui n’était pas si mauvais pour une première guerre du classement.

Le troisième bâton d’encens commença à brûler, se consumant rapidement à moitié. Ainsi, Zhang Cang dépassait le temps de Lin Ming. Mais c’était naturel qu’il parvienne à persister plus longtemps au sein du monde illusoire avec sa force et son âge.

Personne, parmi ceux qui assistaient à la scène, ne trouva ça anormal, c’eût été le contraire qui fut extraordinaire.

Lorsque le troisième bâton d’encens eut terminé de brûler, Zhang Cang commença alors à montrer des signes de faiblesses.

Et alors que le quatrième bâton s’embrasait, Zhang Cang toussa violemment. Il avait été blessé à l’intérieur de la Matrice des Dix Mille Morts, et quand le quatrième bâton d’encens arriva à mi-course, Zhang Cang fut éjecté de l’autel

Classement final, cent troisième !

Lorsqu’il émergea, Zhang Cang regarda immédiatement sa nouvelle position sur la Pierre de Classement et fronça les sourcils, comme s’il n’était pas satisfait de ce résultat. Bien qu’il ait gagné plus de cinq places par rapport à son ancien classement, il eût espéré attaquer le top cent.

Il regarda Lin Ming, et lui dit par transmission vocale :

« C’est là que je t’attendrai pour notre bataille décisive, dans un mois. »

Mais Lin Ming ne prêta aucune attention aux mots de Zhang Cang, ses pensées étaient accaparées par l’arme qu’il avait choisie – la lance !

Il devait trouver une bonne lance.

Les séries continuèrent toute la matinée. La plupart des artistes martiaux venus pour être évalués au cours de la première moitié de la journée étaient à un bas niveau de cultivation, deuxième et troisième étape de la Transformation du Corps, et par conséquent aucun n’atteignit le top cent.

Les disciples plus confirmés commencèrent à arriver un tout petit peu avant midi. Il s’agissait des maîtres à la quatrième étape de la Transformation du Corps, la Transformation Musculaire, leur force était à un tout autre niveau que celle des disciples de la matinée. Plusieurs d’entre eux atteignirent des places du top cinquante.

Nombre des nouveaux disciples de la Maison Martiale des Sept Véritables étaient de jeunes enthousiastes qui restèrent pour observer la guerre du classement, mais Lin Ming, de son côté, parti rapidement. Il serait certainement resté s’il avait eu l’occasion de voir les combats de ces maîtres, mais il ne pouvait rien faire d’autre, en l’état, que de les observer assis sur l’autel de la Matrice des Dix Mille Morts. Il était donc incapable de glaner quoi que ce soit et n’avait par conséquent aucune envie de rester.

Ainsi, un peu avant midi, Lin Ming se fraya un chemin à travers de nombreuses rues et allées pour arriver au plus grand et prestigieux magasin d’armes de la Ville du Grand Avenir, le Hall des Armes Divines.

Le Hall des Armes Divines était le magasin d’armes le plus ancien de la Ville du Grand Avenir. Il avait été géré et transmis de génération en génération depuis la dynastie précédente. Son histoire était particulièrement glorieuse. Le royaume du Grand Avenir avait été fondé en tant que nation deux cents ans auparavant, mais à cette époque, le Hall des Armes Divines existait déjà depuis une centaine d’années.

Lin Ming observa le bâtiment en approchant. L’édifice était un pavillon massif, avec neuf styles décoratifs successifs, et il y avait des soldats disséminés tout autour qui contribuaient à dégager une sensation de morale suprême. De fines dorures en or étaient forgées sur l’entrée, et une bannière en bois trônait au-dessus de cette dernière, accrochée avec une chaîne en argent et recouverte de caractères pleins de dignité brossés par d’épais traits noirs. Lin Ming ressentit comme une implacable aura se précipiter sur lui rien qu’en apercevant cette entrée. L’homme qui avait dessiné ces caractères était, sans aucun doute, un maître des arts martiaux.

Il n’y avait pas grand monde à l’intérieur du magasin, mais plus de la moitié de ceux qui s’y trouvaient étaient des experts des arts martiaux, et plusieurs d’entre eux étaient des parangons au sommet du Façonnage Osseux. Lin Ming fut surpris intérieurement. Ces experts n’étaient qu’à un pas de l’étape de le Condensation de l’Impulsion, évidemment, vouloir faire ce pas en avant et atteindre ce royaume était incroyablement difficile.

Lin Ming avait revêtu l’uniforme de son école avant de s’absenter de la Maison Martiale des Sept Véritables. Ainsi, malgré son jeune âge, il attira tout de même l’attention du vendeur. Il n’était qu’un disciple parmi d’autre, mais ces derniers jouissaient d’un statut très élevé.

« Jeune héros, quel type d’arme souhaiteriez-vous acheter ? »

« Une lance ! » répondit Lin Ming.

« Oh ? » réagit le vendeur, quelque peu surpris. Peu d’individus venaient pour acheter des lances. Et il s’agissait généralement d’hommes de grande taille et à la carrure forte. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des jeunes individus et des élèves qui venaient ici le faisaient pour y voir les épées. Le vendeur n’eut donc pas imaginé que ce jeune de quinze ou seize ans allait lui demander à acheter une lance.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 62 –La note finale Menu Chapitre 64 – Une fabrication complexe