Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 247 — À l’assaut du top cent !

La réputation de Lin Ming n’était pas usurpée, cependant, les disciples directs de la secte étaient tout simplement terrifiants. Ils se trouvaient tous au sommet de la Condensation de l’Impulsion ; soit une étape de cultivation entière de plus que lui. Sans compter que chacun d’entre eux pouvait affronter des adversaires au-delà de leur niveau. En définitive, ils étaient supérieurs à des artistes martiaux Houtian ordinaires.

Peu importe son talent, Lin Ming ne pouvait tout simplement pas franchir deux étapes pour affronter un maître Houtian. Si tel était le cas, les cœurs s’en trouveraient ébranlés à travers toute la secte.

« Une vingtaine de participants ont été sélectionnés comme champions potentiels, reprit Qin Xingxuan. Il s’agit presque essentiellement des disciples principaux des Sept Profondes Vallées, en plus de quelques-uns des plus gros challengers des dix groupes. Jiang Lanjian en fait partie, avec une côte d’un pour vingt. Il y a aussi ce type qui vient d’une famille de cultivateurs martiaux, un certain Zhang Yanzhao, sa côte est d’un pour trente-cinq. »

Zhang Yanzhao ?

Ce nom évoqua étonnamment quelque chose à Lin Ming. En y repensant, il se souvint l’avoir entendu de la bouche d’un des subordonnés d’Ouyang Ziyun à la Fleur du Désert. Zhang Yanzhao de la Famille Zhang était parvenu à se hisser dans le top vingt lors du dernier Tournoi des Factions ; tout en étant encore loin du niveau des disciples directs de la secte, qui régnaient sans partage sur les dix premières places. Mais trois années s’étaient écoulées, et il espérait cueillir les fruits de son dur labeur.

Tous les champions du Tournoi des Factions étaient des disciples directs de la secte, et ce depuis la première édition ; jamais un disciple extérieur n’était parvenu à s’emparer du titre. Ainsi, le simple fait que Zhang Yanzhao ait été sélectionné comme l’un des vingt gagnants potentiels était assez extraordinaire.

« Au fait… tu as dit que je faisais partie des gros poissons, c’est bien ça ? demanda Lin Ming.

     — UM… tu as été sélectionné parmi les challengers des trente-six pays. Par conséquent, il faut que tu finisses devant tous les autres disciples des trente-six pays. En sachant que les paris portent sur sept candidats et que ta côte est d’un pour six.

     — Un pour six ? Je ne pars clairement pas favori ! Enfin, ce n’est pas plus mal.

     — Effectivement, les favoris des trente-six pays sont les deux frères et sœurs de la Nation Jingchan. Ils sont tous les deux au milieu de la Condensation de l’Impulsion, et à priori plus très loin de la fin de l’étape. Leur côte est d’un pour deux.

     — La Nation Jingchan… » répéta Lin Ming à demi-voix. Ce pays était si éloigné du Royaume du Grand Avenir qu’il n’en connaissait rien, si ce n’est quelques rumeurs. Un voile de mystères enveloppait cette région du monde. Géographiquement parlant, leur territoire était ridicule, et pourtant, leur puissance dépassait celle de la Nation Huoluo.

Lin Ming resta muet quelques longues secondes, avant de reprendre avec un large sourire : « Si tu veux gagner de l’argent pour pouvoir retourner à la Fleur du Désert et que tu me fais confiance, mise sur moi.

     — Ha ! ha… eh bien, pour dire vrai j’ai déjà misé vingt pierres de véritable énergie sur toi… » bredouilla Qin Xingxuan d’un air embarrassé. C’était tout simplement le résultat auquel elle s’attendait. Autant elle voyait mal par quel miracle Lin Ming pouvait remporter le tournoi, autant elle était parfaitement convaincue de ses capacités à triompher des deux frères et sœurs de la Nation Jingchan. Pour le moment, il n’avait toujours pas utilisé sa lance !

Les matchs reprirent dans l’après-midi. Toutes les rencontres étaient planifiées et non pas déterminées par tirage au sort. L’objectif parfaitement assumé des organisateurs était d’éviter tout affrontement entre les challengers à ce stade du tournoi. Les artistes martiaux de même famille étaient eux aussi séparés les uns des autres.

Chacune des vingt et une personnes présentes dans le groupe de Lin Ming devait disputer un total de quinze combats. Les trente premiers challengers avaient ainsi tout le loisir d’estimer le niveau de leurs futurs adversaires.

Lin Ming n’avait pas eu à affronter Bi Tinghua, pas plus que Jiang Lanjian, Ling Sen et Qin Xingxuan. En réalité, il y avait eu tellement d’abandons au cours de l’après-midi qu’il n’avait pas vraiment combattu qui que ce soit. Du moins jusqu’à son septième match qui l’opposa à un adversaire au milieu de la Condensation de l’Impulsion ; un disciple de la Faction des Forgerons nommé Sun Dong.

Il s’en était bien tiré jusque-là dans ses matchs et n’allait à priori pas avoir de difficultés à se qualifier. De plus, en tant que disciple de la Faction des Forgerons, il avait toutes les cartes en main pour affronter un artiste martial spécialisé dans les attaques psychiques.

Il s’avança donc plein d’assurance. Un fourneau d’un peu moins d’un mètre tournoyait en décrivant des cercles au-dessus de lui.

« Tu es fort, c’est certain ! commença-t-il par reconnaître, mais ce ne sera pas facile de me vaincre. Nous, disciples de la Faction des Forgerons, ne sommes peut-être pas les plus doués sur le plan des compétences martiales et de méthodes de cultivation, mais la puissance de notre force d’âme est sans commune mesure avec celle d’artistes martiaux ordinaires. Tes attaques psychiques sont inutiles contre moi ! »

Un maître-forgeron, tout comme un maître-calligraphe, devait absolument contrôler sa force d’âme avec une précision irréprochable. Sun Dong possédait un talent d’âme moyen de grade cinq et exerçait sa force d’âme depuis son plus jeune âge. Sa puissance était facile à imaginer.

« Haha ! je suis vraiment impatient ! Même s’il n’est pas particulièrement fort, Sun Dong se trouve être un adversaire idéal pour contrer Lin Ming. Les attaques psychiques ne devraient pas fonctionner sur lui. On va enfin voir si ce Lin Ming sait faire autre chose ! »

« He ! eh ! cette fois il va goûter à la défaite. Je suis pressé de le voir mordre la poussière. »

Lin Ming avait déjà vaincu plusieurs maîtres des Sept Profondes Vallées, et puisque la majorité des spectateurs étaient eux-mêmes des disciples de la secte, ils espéraient naturellement le voir perdre. Ils étaient tout à la fois jaloux et agacés de voir un artiste martial des trente-six pays rester invaincu durant les phases de qualifications. C’était comme si un misérable s’asseyait sur le trône du roi. Ces jeunes privilégiés ne pouvaient pas le supporter.

« Laisse-moi te montrer les secrets de ma faction ! Les Trois Piliers de l’Univers ! »

Sun Dong poussa un grand cri et le fourneau noir au-dessus de lui se mit à tournoyer dans le vent. La seconde suivante, il s’élargit d’un mètre ou deux.

Maintenant qu’il était rempli de véritable énergie, le fourneau contenait une force inimaginable. Il aurait pu démolir une petite colline ou le sommet d’une montagne.

Sans prêter la moindre attention à ce que son adversaire pouvait bien être en train de préparer, Lin Ming le regarda avec des yeux étincelants de noirceur. Son inspiration martiale Samsara resserrait déjà son emprise.

Sun Dong pâlit comme s’il avait reçu un mauvais coup. Sans le contrôle de sa force d’âme pour le maintenir dans les airs, le fourneau vint s’écraser sur le sol en brisant avec fracas les pavés.

Comment est-ce possible ? Sa force d’âme serait encore plus développée que la mienne ? Comment peut-il me blesser ? se demanda Sun Dong en haletant, une main posée sur son visage.

« La Forge du Néant ! » s’écria-t-il le regard ardent, et le fourneau noirâtre se remit à tournoyer sauvagement. Il eut tout juste le temps de s’élever d’un mètre dans les airs qu’il s’écrasait à nouveau.

Une lueur noire réapparut dans les yeux de Lin Ming et Sun Dong fut pris de violents tremblements, avant que son regard ne se perde dans le vide et qu’il s’effondre à son tour sur le sol.

« Victoire de Lin Ming ! »

Les spectateurs restèrent bouche bée après l’annonce de l’arbitre. Sun Dong de la Faction des Forgerons, lui aussi était vaincu ? Et si facilement ? Comment était-ce possible ?

La défaite de Wang Mu en avait surpris certains, mais elle pouvait encore s’expliquer. La force d’âme de Lin Ming était exceptionnelle, à tel point qu’elle équivalait celle d’un artiste martial au milieu de la Condensation de l’Impulsion. Mais Sun Dong était un maître-forgeron dont les attaques reposaient elles aussi sur la force d’âme. Pourquoi sa défaite était-elle tout aussi expéditive que celle de Wang Mu ?

D’où diable ce Lin Ming sortait-il ?

De nombreux disciples des Sept Profondes Vallées qui observaient depuis les gradins ressentirent des frissons leur parcourir l’échine. Lin Ming avait triomphé de ses adversaires les uns après les autres avec sa force d’âme. Peu importe leur niveau de cultivation ou celui de leur force d’âme, ils avaient tous mordu la poussière en un temps record. Les attaques psychiques de Lin Ming dégageaient un sentiment insondable de mysticité.

En réalité, même si l’inspiration martiale Samsara possédait tous les attributs d’une attaque psychique, elle ne se limitait pas à cela.

Né de son cœur et fruit de sa volonté, l’inspiration martiale Samsara de Lin Ming était une attaque directe contre le cœur des arts martiaux. Vous ne pouviez que vous perdre à travers les cents Samsaras, à moins de posséder vous-même un cœur des arts martiaux solide et inflexible.

Un artiste martial pouvait posséder une force d’âme incroyable, mais une volonté branlante.

Il n’était par conséquent pas possible de contrer les assauts de Lin Ming du simple fait d’une force d’âme puissante.

L’inspiration martiale Samsara n’était visible que de ceux contre qui elle était utilisée. Seuls ceux-là pouvaient en apercevoir les incroyables secrets. Quant aux autres qui assistaient de l’extérieur, il leur était impossible d’effleurer les vérités cachées à l’intérieur. Quiconque se laissait submerger par les innombrables images et visions des cents Samsaras perdait presque immédiatement conscience. Il était donc très difficile de discerner le type d’attaque utilisé.

 Néanmoins, au même moment dans le Grand Hall, Mu Qinghong affichait un air pensif. Elle avait relevé quelque chose d’étrange dans les attaques psychiques de Lin Ming, sans savoir de quoi il s’agissait. C’était davantage une intuition qu’autre chose, mais elle ne pourrait pas savoir sans subir elle-même une attaque.

Ce garçon devient de plus en plus intéressant. Peut-être que les éloges de Qianyu à son sujet n’étaient pas aussi exagérées que je le pensais.

Les coins de ses lèvres se courbèrent en un sourire. Elle se réjouissait à l’idée de n’avoir sans doute pas fait ce voyage pour rien.

Les phases de qualifications n’étaient pas franchement passionnantes. Il n’y avait tout simplement pas d’affrontement entre les grosses pointures du tournoi, et l’écart de cultivation suffisait à distinguer perdant et gagnant dans près de la moitié des matchs.

Finalement, Ling Sen se retrouva face à Bi Tinghua. Cette confrontation attira l’attention de pas mal de monde.

Ling Sen, vingt-et-un ans, ouverture du Façonnage Osseux.

Bi Tinghua, dix-neuf ans, Condensation de l’Impulsion avancée.

Ling Sen activa son Domaine de Carnage dès le début du combat. Il savait que Bi Tinghua était le plus fort des adversaires qu’il avait affrontés jusqu’alors.

Ce dernier se sentit un peu nauséeux tandis que son environnement changeait sous ses yeux. L’instant d’après, il se retrouvait au beau milieu d’un enfer de sang. Des rochers gris et tranchants s’étalaient à perte de vue, entrecoupés par des gouffres déversant des hordes de démons depuis la neuvième couche des abysses.

Un sourire malfaisant apparut sur le visage de Bi Tinghua face à ce spectacle.

« Une illusion !? Je viens de la Faction du Mirage ! »

Il se pinça violemment au bras et une gigantesque colonne de feu tomba des cieux. Les démons furent éparpillés en cendres dans ce brasier géant.

Les flammes grandissaient sans cesse et dégageaient une chaleur de plus en plus insupportable. Tout à coup, les rochers se mirent à fondre et le ciel lui-même s’embrasa. Cet enfer de feu était une illusion de Bi Tinghua. Et dans ce monde, il était Dieu !

Le Domaine de Carnage de Ling Sen fut brisé en morceaux et il devint blême de douleur.

Bi Tinghua ricana en le regardant souffrir. 

« Tu n’es pas au niveau ! Buddha au Mille Mains ! »

Ses paumes s’élancèrent pour frapper. D’innombrables images de ses mains formèrent quasi instantanément une série de fantômes illusoires dans leur sillage. Les paumes fantômes de Bi Tinghua se démultiplièrent jusqu’à éclipser la lumière du soleil.

Ling Sen poussa un cri puissant et brandit sa lourde épée. Sa véritable énergie circulait à toute vitesse à travers son corps, et il asséna la plus puissante contre-attaque dont il était capable.

Bam !

Le vent d’épée fut éparpillé et les briques sous ses pieds volèrent en éclats, se rependant en poussière dans le vent. Il s’effondra à genoux dans un râle étouffé. La véritable énergie qui entourait son corps avait été pulvérisée et il reçut une blessure suffisamment sérieuse pour nécessiter des soins avancés.

« Victoire de Bi Tinghua ! »

Tout en annonçant le résultat du match, l’arbitre se dit que c’était un résultat parfaitement prévisible. L’écart de cultivation entre ces deux-là était trop important pour qu’il en soit autrement. Une victoire de Ling Sen aurait constitué un évènement sans précédent dans l’histoire des Sept Profondes Vallées.

Sa défaite était totale, à tel point qu’il n’était pas parvenu à forcer Bi Tinghua à déployer ses véritables capacités.

Une fois leur combat terminé, il n’y eut que très peu de matchs intéressants. La plupart des candidats qui tombèrent face à Lin Ming préférèrent déclarer forfait plutôt que de se faire ridiculiser. À ce rythme-là, la première partie du tournoi serait un jeu d’enfant.

Bi Tinghua et Jiang Lanjian se qualifièrent avec la même série de victoires ininterrompues.

Il manquait deux victoires à Qin Xingxuan pour pouvoir se qualifier. Ainsi, son aventure au cours du Tournoi des Factions s’arrêtait ici.

Ling Sen, de son côté, avait remporté 12 matchs et perdus trois autres. Ses résultats au sein du groupe six lui permettaient donc de se qualifier à son tour.

C’était un score assez ordinaire, mais plus que satisfaisant pour quelqu’un avec une cultivation à l’ouverture du Façonnage Osseux comme lui. Malheureusement, il avait vingt-et-un ans et les meilleures années de sa jeunesse pour s’entraîner étaient déjà derrière lui. Sa cultivation avait toujours été son point faible dans les arts martiaux ; c’était le frein qui l’empêchait de se hisser parmi les plus prodigieux des talents.

« Le soleil est en train de se coucher, les nouvelles du tournoi ne devraient plus tarder à arriver. »

Dans le Royaume du Grand Avenir, la matrice de transmission des Sept Profondes Vallées était déjà déployée. Trente-six pierres de véritable énergie reposaient sur le disque de puissance de la matrice, splendidement disposées.

Les grandes figures du royaume se pressaient autour de l’autel. Il y avait plusieurs Aînés de la Maison Martiale des Sept Véritables, Ta Ku et d’autres des plus puissants disciples, ainsi qu’une foule de nobles et d’hommes de pouvoir.

Les phases de qualification se terminaient aujourd’hui, et ils attendaient tous avec impatience d’en connaître le résultat.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Thomas
  • 6. Martin
  • 7. Wakou
  • 8. Cédric
  • 9. PascalW
  • 10. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 246 — Espoir Menu Chapitre 248 — Seconde phase de qualifications