Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 216 — Contrôler l’Âme de Foudre

La Graine des Dieux Infernaux poussa des petits sifflements d’excitation en voyant une Âme de Foudre aussi puissante se présenter naïvement devant elle.

Pour la première fois, elle prit l’initiative de lancer une attaque. Descendant en piqué vers le Tonnerre Divin du Dragon des Flots tel un aigle qui s’abat sur sa proie, elle le heurta de plein fouet.

Le petit dragon de foudre tressaillit sous le choc et tomba à la renverse et, dans un élan de rage, rugit à tout rompre. Mais peu importe à quel point il essayait de lutter, il n’arrivait pas à se débarrasser de l’emprise de la Graine des Dieux Infernaux.

Le pouvoir du tonnerre se déchaîna une nouvelle fois, déferlant dans toutes les directions comme une vague qui inonde tout sur son passage. Le corps déjà grièvement blessé de Lin Ming subit de nouveau ce baptême d’énergie frénétique. Heureusement, ses méridiens avaient été renforcés par la Formule de l’Authentique Chaos Primordial qu’il exerçait quotidiennement. Sans compter qu’il avait déjà utilisé Éther, son inspiration martiale qui permettait à sa véritable énergie de circuler à travers son corps selon un circuit idéal, à de multiples reprises. Ces deux facteurs combinés permirent à ses méridiens d’encaisser le choc.

La mâchoire toujours fermée, il se concentrait de toutes ses forces pour supporter la douleur atroce qui le tiraillait de toutes parts. Il redirigeait autant que faire ce peu le pouvoir tyrannique du tonnerre vers le Cocon Magnétique. Sans cela, son corps aurait peut-être déjà explosé à cause de la trop grande concentration d’énergie électrique.

Ses atouts principaux dans ce combat résidaient dans la Graine des Dieux Infernaux d’une part, qui pouvait contenir le pouvoir du tonnerre et, d’autre part, dans le sang de Dragon Véritable, capable de réprimer la lignée du Dragon des Flots Tonnerre. Il pouvait aussi compter sur l’appui de Mu Qianyu ainsi que sur le Cocon Magnétique. Quant au Tonnerre Divin du Dragon des Flots, il avait son pouvoir terrifiant pour lui, et c’était déjà suffisamment difficile à endurer. S’il déployait toute son énergie d’un seul coup, le corps de Lin Ming se retrouverait aussi fragile qu’une feuille de papier !

Tous ses muscles se raidirent. Les vêtements qu’il venait de changer n’étaient déjà plus que des cendres éparses. Des gouttes de sueur perlaient entre les rainures de ses muscles saillants et bien proportionnés.

Mu Qianyu se tenait juste à côté et le regardait avec attention. Elle était prête à intervenir au moindre signe de menace sérieuse pour sa vie. En attendant, elle ne cessait d’être surprise par la résilience dont il faisait preuve envers et contre tout. Ses méridiens avaient manqué de peu de se rompre dès le départ vu la violence de l’assaut du Tonnerre Divin du Dragon des Flots. Mais maintenant, c’était comme s’il avait fini par trouver un moyen de le soumettre, si bien que les énergies à l’intérieur de son corps semblaient doucement se stabiliser.

Il pourrait vraiment y arriver s’il parvint à maintenir cet état… pensa Mu Qianyu en inspirant profondément. Il s’agissait du Tonnerre Divin du Dragon des Flots, une Âme de Foudre qui représentait déjà un défi immense pour un maître au Xiantian ! Pourtant, lui n’était qu’un simple artiste martial au Façonnage Osseux. Quel genre de concept serait-ce s’il réussissait vraiment à l’absorber ?

Qu’est-ce que son corps a de si spécial ? s’interrogea-t-elle, tandis qu’un flot d’émotions disparates traversait son cœur. Le souvenir du rugissement qu’il avait poussé et qui avait fait trembler jusqu’à sa propre lignée lui revint à l’esprit. Du sang d’Oiseau Vermillon coulait dans ses veines ! Possédait-il du sang légendaire de Bête Divine ?

Impossible ! Ce ne peut pas être une Bête Divine ! murmura-t-elle en balayant cette spéculation fantaisiste. En tant que noble jeune femme de l’Île du Phénix Divin, elle disposait d’un certain savoir propre aux Bêtes Divines. Les royaumes inférieurs ne comptaient pas une seule de ces créatures légendaires. Et même dans les royaumes supérieurs, elles n’existaient que dans des proportions infinitésimales. Certaines espèces ne comportaient plus qu’un seul représentant.

Cependant, peu importe ce qu’elle pouvait en penser, il y avait bel et bien quelque chose d’inhabituel avec son corps. Il avait sûrement subi une sorte d’éveil…

Est-ce que ça serait la lignée d’un Dragon des Flots ? Dans ce cas-là… Mu Qianyu se pinça les lèvres d’un air perplexe.

Le temps passait seconde après seconde, minute après minute. La Graine des Dieux Infernaux avait immobilisé le petit dragon de foudre, mais cela n’empêchait pas l’énergie électrique de s’échapper. Lin Ming y résistait jusqu’à maintenant, mais pas sans un coût élevé en véritable énergie. Il aurait beau utiliser la Force des Dieux Infernaux que cela n’y changerait rien !

Mais à ce moment, il ressentit tout à coup une sensation de fraîcheur sur ses lèvres, comme une douce caresse. Il ouvrit les yeux pour découvrir que Mu Qianyu tenait une Pilule Héliotrope entre ses doigts élancés et la portait à sa bouche. Ce froid qu’il avait ressenti n’était rien d’autre que le contact entre ses lèvres et les doigts de la jeune femme.

Cette pilule n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment. Lin Ming l’avala et elle se transforma aussitôt en un pouvoir bouillonnant, qui se répandit à travers tout son corps en nourrissant ses méridiens alors à deux doigts de flancher.

Le Tonnerre Divin du Dragon des Flots était complètement emprisonné dans son cœur, tandis que la Graine des Dieux Infernaux brillait d’un éclat de plus en plus brillant. Tout à coup, alors que le petit dragon de foudre ne mesurait plus d’un centimètre de long, une explosion retentit et un dragon écarlate bondit en dehors du Tonnerre Divin du Dragon des Flots en se précipitant furieusement vers le cœur de Lin Ming.

C’estl’essence de sang laissée dans l’Âme de Foudre par le Dragon des Flots Tonnerre ?!

Lin Ming eut à peine le temps de réagir que le Cube se réveilla soudainement de son sommeil. Une force invisible et immuable verrouilla cette essence de sang et la traîna directement à l’intérieur.

Le dragon écarlate lutta avec rage et désespoir, mais ses efforts étaient vains face à cette force implacable.

En l’espace d’un éclair, il disparut complètement dans le Cube sans laisser la moindre trace derrière lui.

Lin Ming fut frappé de stupeur. L’essence de sang du Dragon des Flots Tonnerre face à laquelle il s’attendait à mener une lutte acharnée venait purement et simplement de se volatiliser. 

Amputée du fragment de volonté du Dragon des Flots Tonnerre, l’Âme de Foudre se calma immédiatement, le petit dragon de foudre devenant presque passif. Quant à la Graine des Dieux Infernaux, elle était nettement plus énergique et robuste qu’avant grâce à tout le pouvoir du tonnerre arraché au Tonnerre Divin du Dragon des Flots.

Lin Ming se concentra pour essayer de contrôler les éclairs violets impétueux qui ravageaient encore ses méridiens. Mais cette énergie électrique était bien trop féroce et sauvage pour se plier à ses désirs.

Après avoir échoué à s’échapper plusieurs fois d’affilé, le Tonnerre Divin du Dragon des Flots fut finalement complètement englouti par la Graine des Dieux Infernaux. La foudre violette s’apaisa alors presque instantanément, se mettant à circuler à travers ses méridiens au gré de sa volonté.

Il contrôlait enfin le Tonnerre Divin du Dragon des Flots !

Lin Ming ressentit une joie immense, proche de l’extase. Il réalisa alors que des lignes violettes s’étaient formées à la surface de l’aiguille métallique qui flottait tranquillement dans la Graine des Dieux Infernaux. En regardant de plus près, il découvrit que ces fines lignes violettes n’en étaient pas, il s’agissait en réalité du petit dragon de foudre qui montrait ses crocs et ses griffes !

Cette aiguille en acier sur laquelle était gravée l’image du Dragon des Flots Tonnerre représentait la dernière évolution de son âme de Foudre.

Il l’avait fait, il y était finalement parvenu ! Après toutes ces souffrances, ses efforts se voyaient récompensés !

L’esprit de Lin Ming se relâcha d’un seul coup. Un puissant sentiment de vertige le traversa, perturbant ses sens, et il perdit aussitôt connaissance.

Il était déjà facile pour une personne ordinaire de s’évanouir en sortant d’une épreuve aussi intense et stressante… Sans parler du fait que Lin Ming venait de subir des tortures plus abominables les unes que les autres, et ce pendant une période prolongée. Sa force d’âme et sa véritable énergie avaient été sollicitées à leur limite, et son corps rencontrait désormais un profond état de fatigue.

Mu Qianyu se tenait à côté de lui lorsqu’elle le vit tomber dans les pommes. Elle tendit le bras pour éviter qu’il ne s’effondre et l’étendit gentiment sur une natte de paille.

Elle observa silencieusement l’expression tranquille et paisible qu’il arborait dans son sommeil et se souvint qu’un jour plus tôt, ce même jeune homme se concentrait sur la cuisson de la viande et de la soupe, et aussi qu’il avait usé de la gourmandise de l’Oiseau Vermillon pour le convaincre de lui remettre une de ses plumes. En repensant à tout cela, un large sourire se dessina sur son visage sans même qu’elle ne s’en rende compte.

Quel genre de personne était-il ? Un trop grand nombre de mystères et d’énigmes entouraient ce jeune homme.

D’abord, il était grimpé jusqu’au sommet de la Montagne Frappée par la Foudre à la seule force de ses bras. Ensuite, il s’était faufilé à l’intérieur du repaire du Dragon des Flots Tonnerre et y avait dérobé le Cocon Magnétique. Du haut de sa cultivation insignifiante, il lui avait même été d’une aide inestimable pour extraire l’Âme de Foudre de son corps. Et voilà qu’il venait de l’absorber, alors qu’elle aurait donné du fil à retordre à de grands maîtres Xiantian. Il était si jeune et contrôlait pourtant déjà si bien la foudre !

Tout ce qu’il avait réalisé au cours des derniers jours semblait ridicule, voire relevait de l’impossible. Même elle, qui avait rencontré d’innombrables talents, génies, sages, ermites ou toutes sortes de personnes formidables, ne pouvait réfréner sa curiosité intense envers lui.

Si elle n’avait pas ses propres affaires à régler, elle aurait sans doute envisagé de le suivre discrètement jusque dans son pays pour voir qui était ses parents et où il avait grandi.

Mm ? À quoi est-ce que je pense ? Mu Qianyu secoua la tête et balaya cette idée au loin. Elle sortit une cape rouge de son anneau spatial et l’étendit sur Lin Ming avec délicatesse, de peur de perturber son sommeil.

Pourquoi ne pas jeter un rapide coup d’œil à son corps maintenant qu’il est endormi ? Histoire de voir quels secrets s’y cachent… Ce désir apparut soudain dans son cœur, et elle fut la première à en être troublée.

Non seulement explorer le corps de quelqu’un à l’aide de sa force d’âme représentait le comble de la grossièreté, mais cela était généralement l’apanage des esprits frivoles. La force d’âme pouvant aisément pénétrer les vêtements, cela revenait donc à voir la personne dénudée.

Évidemment, un artiste martial pouvait facilement s’en prémunir en formant une barrière de véritable énergie autour de son corps pour empêcher toute tentative déplacée.

Mais en l’état, allongé qu’il était sur sa paillasse, Lin Ming se trouvait sans défense. Il avait sombré dans un sommeil profond sans aucune protection. Sa conscience était tellement endormie qu’il ne remarquerait probablement rien si quelqu’un prenait le temps de scruter son corps.

Comment est-ce que je peux penser à une chose pareille ? tempêta-t-elle contre elle-même. C’est répugnant ! Comment pourrais-je me montrer en public s’il s’en rendait compte et que ça s’apprenait ?

Le visage resplendissant de Mu Qianyu prit une teinte rougeâtre. Abuser de quelqu’un en profitant de sa faiblesse pour explorer son corps était un comportement des plus abjects et méprisable. En somme, rien qu’une femme majestueuse comme elle ne puisse se résoudre à faire.

Pourtant, une curiosité inextinguible grandissait en elle, tel un diable tentateur tapi dans son cœur dont elle ne pourrait pas se défaire à moins de lui donner corps.

Lui aussi a analysé mon cœur avec sa force d’âme après tout ! D’une certaine manière, cela reviendrait simplement à lui rendre la pareille… tenta-t-elle de se convaincre en trouvant une excuse pour légitimer ce qu’elle s’apprêtait à faire.

Incapable de résister davantage à cette tentation qui la tiraillait, elle étendit sa force d’âme dans le corps de Lin Ming en rougissant comme un enfant qui a conscience de faire une bêtise.

Lin Ming était sans défense. Elle commença par explorer son cœur sans rien y trouver d’autre que l’Âme de Foudre du Tonnerre Divin du Dragon des Flots. Du moins jusqu’à remarquer la présence d’une marque étrange à sa surface, comme une sorte de rune ou de symbole. Mais cela ne ressemblait à rien qu’elle connaisse et ne dégageait pas la moindre vibration d’énergie. Après cette première déconvenue, elle décida de poursuivre ses recherches.

Elle traversa ses organes, des poumons aux entrailles, sans rien remarquer de particulier. Et alors qu’elle se demandait si ça valait la peine de continuer, l’auriculaire droit de Lin Ming bougea soudainement.

Mu Qianyu se redressa dans un sursaut et coupa immédiatement le flux de sa force d’âme avant de s’asseoir comme si de rien n’était.

Il se réveille déjà ? s’étonna-t-elle, avant de réaliser qu’il avait seulement bougé un doigt dans son sommeil. Elle laissa échapper un soupir de soulagement et n’osa plus entreprendre la moindre ‘exploration’.

Un jour passa ainsi dans une attente tranquille.

Il faisait nuit lorsque Lin Ming se réveilla finalement.

Mu Qianyu était occupée à allumer un feu, et ce fut la première chose qu’il vit en ouvrant les yeux. Elle voulait réchauffer les restes de nourriture de la veille.

« Oh ! tu es réveillé, lui dit-elle en arborant un large sourire.

     — Mm, combien de temps suis-je resté endormi ? » interrogea-t-il en se redressant pour s’asseoir. Il examina son corps et un sentiment de surprise le gagna soudainement. Ses méridiens étaient ouverts et parfaitement reliés les uns aux autres !

La tempête de foudre violette qui s’était déversée à travers eux avait certes failli le tuer, mais elle avait également forcé leur ouverture !

Le signe du passage à la Condensation de l’Impulsion pour un artiste martial correspondait à l’ouverture de ses méridiens. Mais c’était une étape clé et particulièrement délicate. C’était le plus grand obstacle de la Transformation du Corps ! Un très grand nombre d’individus passaient toute leur vie à essayer de le franchir sans jamais y arriver.

Mais ce n’était pas vraiment un obstacle à proprement parler pour Lin Ming. Il lui suffisait d’introduire suffisamment de véritable énergie dans ses méridiens et il atteindrait immédiatement la Condensation de l’Impulsion.

Mu Qianyu remarqua à son tour ce changement. « Tu as franchi la barrière de la Condensation de l’Impulsion ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 215 — Absorber le Tonnerre Divin du Dragon des Flots Menu Chapitre 217 – Le pouvoir du Tonnerre Divin du Dragon des Flots