Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 185 – Fusion inattendue 

 

Le Cube Magique ! Il pouvait absorber le sang des puissants ! Pourquoi n’y avait-il pas pensé ? 

Lorsque le Prince Héritier lui avait offert l’Armure Flexible d’Or Pourpre, elle portait une marque de sang d’un maître au sommet du Houtian que le Cube Magique s’était empressé d’absorber, donnant à Lin Ming sa deuxième opportunité de pénétrer à l’intérieur. 

Comme il l’avait imaginé, une force invisible s’échappa de son cœur comme un serpent s’apprêtant à frapper sa proie. Elle se verrouilla brusquement sur la goutte de sang d’écaille dorsale, la traînant de plus en plus près du cœur de Lin Ming. 

La goutte de sang se mit à paniquer. Que pouvait-elle faire ? Le Cube voulait l’absorber et, vu la situation, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il n’y parvienne. 

Cela pourrait probablement le renforcer mais, d’un autre côté, c’était du gaspillage d’abandonner un trésor si précieux… 

Puisque le Cube pouvait absorber le sang d’artistes martiaux Houtian, il suffirait de compenser sa piètre qualité par la quantité. Lin Ming finirait probablement par pouvoir en obtenir davantage. Quoi qu’il en soit, tout cela le rendait nerveux.  

Le sang d’écaille dorsale arriva finalement jusqu’au cœur tout en continuant désespérément d’essayer de briser les chaînes invisibles qui le retenaient. Il se mit à s’écraser avec élan contre les parois ventriculaires, comme s’il préférait fusionner avec Lin Ming que de se laisser absorber par le Cube. 

L’étrange force invisible exercée par ce dernier diminua alors aussitôt et, saisissant cette opportunité, le sang d’écaille dorsale pénétra finalement dans le cœur de Lin Ming. Il commença à s’y intégrer sans hésiter un seul instant. 

C’était une fusion complètement volontaire, que ni le pouvoir du Cube ou de Yan Mo n’avait forcée. 

« Mm… c’est… » 

Plus le Cube relâchait ses entraves sur le sang d’écaille dorsale et plus celui-ci s’intégrait farouchement avec le cœur de Lin Ming. Ce processus dépendait complètement de sa propre volonté. Par conséquent, Lin Ming ne ressentit aucune douleur. 

« Si j’avais su que ça pouvait se passer comme ça… » pensa-t-il en déglutissant nerveusement, stupéfait par la tournure des évènements. 

Il n’existait pas de créature plus fière qu’un Dragon Véritable. Il n’aurait jamais pu accepter de fusionner volontairement avec un mortel sans l’intervention du Cube. 

Si Lin Ming avait voulu l’absorber par lui-même, il n’aurait pu compter que sur son propre pouvoir pour le contenir et l’assimiler de force. C’était un processus aussi douloureux que de nettoyer ses muscles et sa moelle. 

Yan Mo lui avait conseillé de ne pas essayer avant d’atteindre le sommet du Xiantian, sans quoi il n’aurait pas la moindre chance de l’absorber. 

Lin Ming n’en était qu’au sommet du Façonnage Osseux, le chemin qui lui restait à parcourir jusqu’au Xiantian était encore considérable. Pourtant, le sang d’écaille dorsale avait volontairement fusionné avec lui sans qu’il ne ressente la moindre douleur. 

A ce moment-là, Yan Mo réalisa à son tour que la goutte de sang de dragon essayait de fusionner avec le cœur de Lin Ming. Il le regarda avec attention et cessa d’alimenter le sceau spatial qu’il avait placé autour de lui. Son aide ne semblait plus nécessaire. 

Le Cube retira à son tour les entraves invisibles avec lesquelles il enchaînait la goutte de sang. Cependant, lorsque le sang d’écaille dorsale réalisa que les forces invisibles qui l’oppressaient avaient disparues, il avait déjà quasiment fusionné entièrement avec Lin Ming. Il ralentit dans un moment d’hésitation, ne sachant pas s’il pouvait encore tenter de s’échapper. Mais à l’instant même où cette idée lui vint, il sentit une puissance oppressante s’abattre sur lui. L’âme du sang d’écaille dorsale frissonna et, abandonnant aussitôt cette idée, se remit à fusionner de plus belle avec Lin Ming. 

Cette succession d’évènements amena ce dernier à réaliser quelque chose. Le Cube Magique… possédait une conscience ! 

Ce n’était pas seulement un objet inanimé. 

S’il avait véritablement voulu absorber le sang d’écaille dorsale, il ne faisait absolument aucun doute qu’il aurait pu le faire avec facilité. Alors qu’il avait commencé par essayer de le faire, il avait changé d’avis en voyant que la goutte de sang était prête à fusionner volontairement avec le cœur de Lin Ming. 

Il avait relâché petit à petit son emprise sur le sang d’écaille dorsale pour lui permettre de s’intégrer librement dans le corps de Lin Ming. Après quoi il avait même supervisé et facilité cette intégration. 

Ces évènements inattendus laissèrent Lin Ming perplexe. Ce cube Magique, qu’était-il exactement ? 

Possédait-il une âme ? 

Le sang d’écaille dorsale avait préféré fusionné avec lui que de se laisser aspirer à l’intérieur du Cube. Etait-il si effrayant ? Que se passait-il exactement ? 

Un quart d’heure s’écoula encore avant que la goutte de sang de dragon ait été complètement absorbée par Lin Ming. 

Yan Mo le regardait d’un air étrange et interloqué. Il avait lui-même prévenu Lin Ming qu’il ne pourrait pas absorber le sang d’écaille dorsale avant d’avoir atteint le sommet du Xiantian et que cela se ferait au prix d’un baptême de souffrance. Pourtant, il venait de le faire en un rien de temps comme s’il avait avalé son déjeuner. Non seulement il n’avait pas souffert, mais il semblait même particulièrement heureux. 

Que s’était-il passé ? 

Yan Mo avait des doutes. Même s’il pouvait suivre la position du sang de l’écaille dorsale, il était bien incapable de ressentir la présence du Cube. 

C’était un être formidable, tout du moins aux yeux des habitants du Continent du Grand Dévers. Mais le Cube Magique représentait un pouvoir nettement supérieur, pouvoir qu’il n’avait aucun espoir de percer à jour. 

« Tu as absorbé le sang de l’écaille dorsale ? » demanda-t-il incrédule. 

Lin Ming acquiesça sans trop savoir quelle attitude adopter. 

« Mais… comment as-tu fait ? » 

Lin Ming fit un sourire confus. Il ne pouvait tout simplement pas le lui expliquer et préféra jouer l’idiot en prétendant ne pas comprendre. 

« Je ne suis moi-même pas vraiment sûr. Il semblerait que la goutte de sang ait décidé de fusionner volontairement avec mon corps, expliqua-t-il. 

     – Fusionner volontairement ? » Yan Mo resta désemparé. Si le sang d’écaille dorsale était prêt à s’intégrer dans un corps humain, son Maître aurait pu le faire de son vivant. Tant que les deux éléments du Yin et du Yang ne s’opposaient pas à l’intérieur de son corps, il aurait très bien pu faire cohabiter ces deux pouvoirs diamétralement opposés dans son sang. 

Quels secrets cachait-il ? Le sang d’écaille dorsale ne pouvait pas s’incliner face à un mortel. Ce jeune garçon était-il un Dragon Véritable réincarné ? 

Comment était-ce possible… 

Le regard que Yan Mo portait sur Lin Ming devint de plus en plus étrange et perplexe. A tel point que Lin Ming se sentit légèrement mal à l’aise. 

Ce type vivait depuis si longtemps qu’il n’était pas certain de pouvoir le tromper. 

Yan Mo ne réussit tout simplement pas à trouver une explication pour ce qui venait de se passer et dit finalement : « Quoi qu’il en soit, qu’importe la raison, c’est une excellente chose que le sang d’écaille dorsale ait volontairement décidé de fusionner avec toi. Il faudra un certain temps pour que ta véritable énergie s’imprègne pleinement du Yang Qi de Dragon. Au plus tôt tu peux l’absorber, au plus tu en tireras de bénéfices. 

Si tu l’avais absorbé de force, cela lui aurait fait perdre une partie de sa valeur et tu n’aurais pas pu l’intégrer aussi parfaitement à ton corps comme maintenant. 

Tu as été un bon participant ! Maintenant que l’épreuve d’évaluation de la destinée est terminée, tu peux partir. A compter de ce jour, tu vivras sans aucun doute une vie merveilleuse. Mais de mon côté, il me faut continuer à garder les soixante-douze pagodes de mon Maître. Nous nous reverrons si le destin l’entend de cette manière. » 

Alors que Yan Mo terminait sa phrase, son corps se tordit et commença à s’effacer. 

Lin Ming hésita quelques secondes avant de dire tout à coup : « Aîné, attendez un instant s’il vous plaît. J’aimerais vous poser une question. Puisque le Sorcier n’est plus de ce monde, ces soixante-douze pagodes n’ont-elles pas perdues la signification même de leur existence ? Pourquoi continuez-vous de rester ici pour les protéger ? » 

Yan Mo sembla songeur à cette question et répondit calmement : « C’est mon destin et je suis prêt à en porter le fardeau. Tout comme toi, qui a fait le vœu de lutter contre les cieux… » 

Ses mots résonnaient encore qu’il avait déjà disparu. Le faible son de sa voix se répercuta dans un écho lointain avant de s’éteindre dans le vide et de laisser place au silence. 

Lin Ming resta un instant immobile à sourire, le cœur emplit d’un sentiment inexplicable. 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 184 – Sang d’écaille dorsale Menu Chapitre 186 – Toxine de loup