Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 176 – Esclave de la Sorcière

« Le monarque d’une centaine de spectres du Monde des Fantômes Affamés ? » Lin Ming eut un rictus dédaigneux et bondit brusquement en avant à l’aide du Roc Doré Déchirant le Vide. Un homme et sa lance, formant ensemble un éclair de lumière qui fonçait droit sur la tête géante.

La femme poussa un hurlement des plus sinistre en faisant s’abattre ses interminables cheveux blanc comme des lames pour tuer Lin Ming. Chacun d’entre eux formait un serpent qui ondulait jusqu’à lui pour transpercer sa chair.

« Amène-toi ! »

Lin Ming poussa un cri et frappa en avant avec sa lance. Une incroyable quantité d’énergie électrique éclata alors dans le ciel nocturne en formant d’immenses chaînes de lumière encore plus denses que les précédentes. Cette tempête de foudre brillait si intensément qu’il était impossible de la regarder en face.

Des dizaines de milliers de serpents furent pulvérisés sur le coup, balayés dans l’air par cette puissante vague d’énergie électrique. La femme poussa un cri de douleur tandis que son magnifique visage se déformait en une caricature de la laideur.

Elle ouvrit si grand la bouche que ses lèvres se déchirèrent, révélant de multiples rangées de dents acérées comme des rasoirs. Passant d’une beauté sans pareille à ce monstre hideux, le changement était trop brutal.

La tête géante poussa un sinistre hurlement et, visant Lin Ming, tenta de le dévorer d’un coup de dents !

« Meurs par ma main ! »

Un formidable arc électrique se forma à la surface de la Lance Lourde des Profondeurs qui fonça droit dans la gueule béante du spectre, la transperçant de bout en bout dans un bruit d’os qui se brisent.

Un nombre incalculable d’éclairs s’abattirent sur la tête géante et morcelèrent ce sinistre visage.

« Ahh ! »

Des cris discordants d’agonie emplirent le ciel, et tous les corbeaux qui volaient furent pulvérisés dans une pluie grotesque de sang, de chair et de plumes.

« Quelle puissante onde sonore ! » pensa Lin Ming en se protégeant les oreilles à l’aide de véritable énergie. Il avait déjà survécu au tonnerre du tigre dans la Vallée du Tonnerre, aussi, ce genre d’attaque ne pouvait plus l’atteindre.

La tête géante se tordit en s’atrophiant dans l’air, comme si elle était aspirée de l’intérieur, puis, dans un bruit de craquement assourdissant, elle explosa soudainement en des milliers de minuscules fragments. Ces fragments se transformèrent à leur tour en petites lumières de cristal scintillant dans le ciel jaunâtre ; c’était un spectacle magnifique, en totale opposition avec les précédentes scènes d’apocalypse.

Un certain temps passa ainsi, jusqu’à ce que ces étincelles de lumière ne se transforment en une rivière scintillante qui flotta calmement jusqu’à Lin Ming. On aurait dit un rayon de soleil liquide, de toute beauté.

« Cette force d’âme est si pure ! » Son âme était comparable à un arbre minuscule profitant des pluies printanières pour étirer ses branches et renforcer ses racines. 

« Il y en a tout simplement trop, je ne pourrai jamais tout absorber ; comme pour la vitalité sanguine. Il faudra que je prenne le temps de m’isoler un petit temps après cette épreuve d’évaluation de la destinée pour assimiler convenablement toutes ces énergies. »

Cette pensée à l’esprit, la voix indifférente résonna encore une fois dans ses oreilles.

« Fantômes Affamés, réussite. Troisième épreuve, Animaux ! »

Le décor changea de nouveau autour de Lin Ming. D’immenses étendues de plaines sauvages se substituèrent au ciel brumeux et au Fleuve des Enfers.

Des nuages épais et menaçants plongeaient ce monde dans la pénombre. Aucune goutte ne tombait pour autant et il faisait parfaitement sec. Sous ce vaste ciel nuageux, certains endroits étaient recouverts de mousse, d’autres laissaient apparaître une terre en friche quand d’autres encore étaient clairsemés d’énormes pierres noires. C’était vraiment un monde sombre et désordonné.

Un long et profond rugissement bestial se fit tout à coup entendre et une horde d’ombres ténébreuses apparut non loin de Lin Ming. Ces ombres présentaient toutes sortes de caractéristiques. Certaines foulaient le sol quand d’autres volaient dans les airs et elles possédaient toutes des formes différentes.

Lin Ming fit un grand geste avec la Lance Lourde des Profondeurs et passa sa langue sur ses lèvres cramoisies.

« Les adversaires de l’épreuve ‘Animaux’ sont donc simplement des bêtes féroces ? Quelle faveur ! Depuis que je pratique les arts martiaux, c’est comme si je passais mon temps à mesurer ma force contre des bêtes féroces ! »

Les rugissements des bêtes déchiraient l’air comme des coups de tonnerre. Cette horde de plus d’une centaine de têtes débordaient d’intention meurtrière en se ruant sur Lin Ming. On pouvait y voir des bœufs de trois mètres de haut, des serpents d’un mètre de large et même d’étranges oiseaux géants bicéphale.

Lin Ming n’essaya pas plus d’esquiver que de fuir cette marée bestiale. Il comptait plutôt se frayer un chemin à travers.

Un homme et sa lance face à une horde de bêtes déchaînées. Ce spectacle était complètement disproportionné et déséquilibré. L’élan de Lin Ming ne semblait pas en pâtir pour autant. C’était même tout l’inverse, son aura s’élevait jusqu’au ciel comme les flammes d’un brasier ardent !

« Le Dragon Impérial Surgit des Flots ! »

Ses pieds martelèrent le sol rocheux et la Lance Lourde des Profondeurs, recouverte d’une épaisse aura enflammée, émit un sifflement en fendant l’air. Lorsque la pointe de la lance heurta la horde de bêtes féroces, le monde fut recouvert d’une énergie écrasante semblant engloutir le ciel et le corps d’un serpent de trente mètres fut transpercé de part en part.

La hampe de la lance se courba comme un croissant de lune sous la force de l’impact et Lin Ming envoya le serpent d’un millier de jins voler en poussant de toutes ses forces des deux bras.

« Annihilation totale ! »

Son corps tout entier fut inondé de véritable énergie. Ses jambes taillées dans l’acier étaient pareilles aux racines d’un arbre s’enfonçant dans la terre. Son corps était parfaitement stable tandis que sa lance tournoyait autour de lui comme une flamme géante vrombissant en fendant l’air. Lin Ming activa la compétence d’inscription ‘Lance Astrale’ et elle s’étendit d’une dizaine de mètres !

Deux bêtes féroces furent immédiatement envoyées valser, tandis que de violentes vibrations de véritable énergie leur brisaient le crâne et réduisaient leurs cerveaux en bouillies.

Lin Ming venait de briser la horde. Soutenue par sa puissante vitalité sanguine, sa force était inépuisable, tel un puits sans fin. Une pluie de sang retombait à chaque passage de sa lance.

Plongé dans ce carnage, il commença à ressentir une curieuse énergie pénétrer dans son corps et le modifier petit à petit ; ses tendons devenaient plus durs et ses muscles plus solides et robustes.

« La troisième épreuve permet donc d’augmenter la force physique ? »

Il réalisa alors tout à coup à quel point c’était évident, l’aspect le plus formidable des bêtes féroces résidait dans leur corps, sorte d’arme naturelle extrêmement puissante.

La force physique de Lin Ming était déjà exceptionnelle grâce aux Vertus Chaotiques des méridiens de Combat. Entre l’amélioration de sa vitalité sanguine lors de la première épreuve et maintenant le renforcement de sa force physique, il sentait que son corps était en train de s’élever vers de nouveaux sommets de puissance.

« Peut-être que ma force dépasse déjà dix milles jins !? »

Cela correspondait à la limite atteignable par un artiste martial et seul certains dotés de la Force Divine Native pouvaient espérer dépasser ce chiffre symbolique une fois à la Condensation de l’Impulsion. Après cela, la force physique n’augmentait quasiment plus une fois au Houtian, les étapes suivantes s’articulant autour de la concentration de véritable énergie.

Lors de l’examen d’entrée de la Maison Martiale, de nombreuses personnes avaient pensé à tort que Lin Ming possédait la Force Divine Native à cause des Vertus Chaotiques des Méridiens de Combat. C’était dorénavant le cas, son corps étant désormais plusieurs fois supérieur à celui de Ta Ku !

Pendant ce temps-là, en dehors de la pagode, Na Yi et Na Shui attendaient encore que Lin Ming ressorte. Une heure s’était déjà écoulée depuis son départ.

Les légendes antiques étaient-elles vraies ?

Elles racontaient qu’un pouvoir infini reposait dans le Royaume Divin et que quiconque parviendrait à s’en emparer deviendrait le roi des Etendues Sauvages Australes.

Lin Ming comptait il régner sur ces terres à l’avenir ?

Des pensées contradictoires fusaient dans l’esprit de Na Yi.

Toutes les jeunes filles admiraient les héros. Naturellement, elle n’y faisait pas exception.

Cependant, le souvenir du fardeau qu’elle portait sur ses épaules et de la haine qu’elle vouait aux meurtriers de ses parents et des siens submergea son cœur en balayant ces sentiments enfantins. Elle attendait son retour en silence.

« Tiens, c’est vrai que la Terre Sacrée comporte une chambre avec des textes anciens. Peut-être y trouverais-je des traces de l’existence du Royaume Divin. » Cette idée en tête, Na Yi empoigna une torche sur un mur voisin et se dirigea lentement vers l’ancienne bibliothèque.

C’était encore une jeune fille, elle ne connaissait pas grand-chose des nombreuses légendes du Sorcier transmises à travers les millénaires.

Le sol était jonché d’os brisés et de membres amputés à des carcasses encore fumantes, baignant dans un mélange boueux de poussière et de sang. Debout au milieu des cadavres de bêtes féroces, Lin Ming faisait face à la dernière d’entre elles, la Lance Lourde des Profondeurs entre les mains. Etendue par terre, la bête vivait ses derniers instants en se tordant de douleur. L’énergie curieuse convergea une nouvelle fois vers le corps de Lin Ming, et il put presque entendre les sons de son squelette, de sa peau et de ses muscles être transformés en profondeur à l’intérieur de lui.

« Cette épreuve d’évaluation de la destinée est vraiment mystérieuse. Jusqu’à maintenant, elle m’a permis de renforcer mon corps, mon âme, ma vitalité sanguine et même ma force physique. Cela revient à reformer l’ensemble des fondations de mon corps. N’importe qui avec une cultivation de piètre qualité deviendrait un génie après avoir subi une transformation pareille ! Le Sorcier était vraiment quelqu’un de formidable. Je me demande jusqu’où allait son pouvoir ? Etait-il aussi fort que la Sainte de la Terre Sacrée de la Plume Verdoyante ? »

Lin Ming fut une nouvelle fois sorti de ses pensées par la voix impassible : « Epreuve ‘Animaux’ réussie. Quatrième Epreuve, l’Esclave de la Sorcière ! »

Le monde sombre et désolé disparut à son tour et Lin Ming se retrouva dans un espace circulaire. Le sol se composait de vieilles briques sales recouvertes de tâches rougeâtres qui ressemblaient à des gouttes de sang.

« Une arène de bataille ? Pourquoi pas, ça me changera un peu tiens ! »

Alors que Lin Ming pensait à voix haute, un bruit de déchirement métallique retentit brusquement derrière lui. Il se retourna et vit que les imposants barreaux qui fermaient l’arène avaient été sauvagement déchirés par un gigantesque monstre à l’allure sinistre.

C’était un humanoïde d’une dizaine de mètres à la peau visqueuse et sombre, avec des sortes de tâches pourpres qui brillaient d’un éclat métallique. Ses bras étaient aussi épais qu’un tronc humain et il avait un large bracelet en acier avec des pointes en fer autour de chaque poignet. Ceux-ci étaient si imposants qu’ils devaient peser pas moins de mille jins !

Le monstre possédait deux têtes, une aux traits féroces surmontée d’une énorme corne d’un mètre de long, et une autre avec des espèces de défenses qui dépassaient de sa gueule au sourire difforme. Son corps particulièrement musclé était épais comme du granit et d’épaisses et lourdes chaînes de la taille d’un bras d’homme adulte enveloppaient sa poitrine et sa taille.

« Voilà donc ‘l’Esclave de la Sorcière’ ? »

Lin Ming pouvait clairement ressentir une pression intense face à cette créature géante. Il y avait beau n’y avoir qu’un seul adversaire, il avait le pressentiment que cette épreuve serait nettement plus difficile que les précédentes.

Roar !

La bête monstrueuse laissa échapper un rugissement à faire trembler le sol. Son corps de plusieurs milliers de jin s’éleva dans les airs en fissurant avec fracas le sol sous pieds avant de retomber en direction de Lin Ming tel un météore !

Bang !

Des morceaux de briques volèrent en éclats tandis que Lin Ming bondissait à son tour dans les airs. Sa force avait beau être exceptionnelle, il était convaincu que la force brute ne lui servirait à rien face à cette créature infernale.

« Manifestation de véritable énergie ! »

Il frappa avec sa lance et sa véritable énergie se matérialisa en s’abattant en une pluie torrentielle sur l’Esclave de la Sorcière.

Mais Lin Ming ne s’attendait pas à ce que la créature ait de telles capacités défensives. Elle semblait parfaitement indemne malgré le flot ininterrompu de vagues de véritable énergie qui balayaient son corps.

« Fluidité de la Soie ! »

Les innombrables petites unités à l’intérieur de son corps commencèrent à résonner à l’unisson en ajustant leur respiration, et sa véritable énergie se mit à vibrer intensément. Cette véritable énergie vibrante était capable d’ignorer les défenses et de pénétrer directement à l’intérieur du corps d’un adversaire afin de ravager ses organes ; c’était une capacité de domination totale !

Lin Ming s’attendait donc encore moins à ce que les cinq mille filaments submergent le corps de la créature avant de disparaître sans laisser aucune trace. L’esclave de la Sorcière trembla légèrement avant de poursuivre sa course comme si de rien était.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 175 – Fantômes affamés Menu Chapitre 177 – La légende du Royaume Divin