L'Anneau du Dragon Panlong | Coiling Dragon | 盘龙
A+ a-
Chapitre 14 : Deux puissants unissent leurs forces

Dans le manoir de l’Empire O’Brien où il résidait, Ojwin avait commandé que l’on prépare un somptueux banquet en l’honneur de son vieil ami Hanbritt. Assis l’un en face de l’autre, tous deux mangeaient tout en bavardant. 

– « J’ai l’impression que tu as une idée derrière la tête », dit Hanbritt en souriant. « Parle! De quoi s’agit-il ? ».

Ojwin eut un petit rire :

– « Décidément, on ne peut rien te cacher, mon vieil ami », dit-il. « Tu sais que je ne puis oublier la mort de mon fils.  Honnêtement, cette torture psychologique me… me rend fou. »

Hanbritt savait à quel point les liens entre Ojwin et son fils étaient profonds.

– « C’est vrai. Je n’ai pas eu l’occasion de vous demander comment votre fils Kingsley était mort. Serait-ce aux mains de cet expert qui vous a forcé à quitter l’Empire Baruch ? » Demanda Hanbritt, intrigué. 

– « Non », répondit Ojwin.  « S’il avait été tué de la main de Tarosse, je saurais me contenir.  Après tout, je ne suis que légèrement plus faible que lui, aussi aurais-je su me calmer et  continuer à m’entraîner jusqu’au jour où mon pouvoir serait supérieur au sien et ainsi prendre ma revanche. Mais il faut savoir que celui qui a tué mon fils est un Demi Dieu! »  

– « Un Demi Dieu ? » S’exclama Hanbritt, très surpris.

– « Oui! Bon sang, ça me rend vraiment dingue! Je pourrais le tuer d’un simple revers de la main, mais pour le moment, je n’ai aucune chance. »

Hanbritt devinait sans peine ce qui allait suivre. 

– « Ojwin, es-tu en train de me dire que tu attends de moi que… » 

– « Nous sommes amis depuis très longtemps maintenant. Il faut absolument que je venge la mort de mon fils mais l’adversaire est un peu trop fort pour moi. Je pense que… si vous me donniez un coup de main et que nous joignions nos forces, nous n’aurions aucun mal à l’éliminer, ceci même s’il est protégé par Tarosse. » 

Hanbritt hésitait. 

– « Combien y-a-t-il de Dieux dans le camp ennemi ? » Demanda-t-il. 

« Deux avec Tarosse. L’autre s’appelle… Dylin ou quelque chose comme ça. Mais il semblerait qu’il ne soit que débutant. Son pouvoir est bien inférieur au vôtre », expliqua Ojwin.

Hanbritt hocha légèrement la tête.

Si Ojwin était plus faible que Tarosse et lui-même plus fort que Dylin, les deux camps devaient être à peu près à égalité.

– « Ne pouvez-vous pas demander à Barnas ou à Gatenby [Gai’teng’bi] de vous aider ? » Suggéra-t-il. « À nous trois, la victoire serait assurée, et très facile de surcroît. » 

Il s’agissait des deux autres Dieux aux ordres d’Adkins : le fidèle Barnas et le silencieux et taciturne Gatenby. Hanbritt était le moins puissant des trois, ces deux derniers possédant un pouvoir étonnant.  

– « Barnas me voue un mépris absolu », répondit Ojwin, en colère. « Quant à Gatenby, qui sait combien de temps il faudrait pour convaincre cette tête de mule. 

Hanbritt, qui connaissait très bien ces deux experts, acquiesça.

« Ne t’inquiète pas », reprit Ojwin. « Je ne te demande pas d’aller combattre Tarosse jusqu’à la mort, le but étant de tuer ce Demi Dieu, Olivier… Lorsque nous y serons, je ferai immédiatement appel à mes deux corps pour retenir Dylin et Tarosse, et tu auras pour mission de tuer Olivier dans ce court laps de temps. Qu’en penses-tu ? » 

Hanbritt était d’avis que cela ne présentait guère de risque.   

– « Ojwin, si ton idée semble simple en théorie, ce ne sera certainement pas facile à mettre en œuvre. Par ailleurs… je dois y réfléchir et voir si, pour moi, le jeu en vaut la chandelle », répondit-il intentionnellement. 

Ojwin comprit que s’il ne lui donnait rien en échange, Hanbritt ne l’aiderait sûrement pas. 

Et en effet…

Il lui suffit de présenter un bon artefact Divin pour que son ami accepte immédiatement de l’aider. Tous deux parvinrent à un accord et la nuit même, ils prirent la direction du Château du Sang de Dragon dans l’intention d’éliminer Olivier dans les plus brefs délais.

Pendant ce temps, au château, alors que le soleil déclinait, Linley, Dylin et Tarosse se dirigeaient côte à côte vers la salle principale tout en discutant de leur entraînement.

– « Je pense, Linley, que votre méthode est quelque peu erronée », dit Dylin en fronçant les sourcils.

– « Erronée ? » Fit ce dernier, d’autant plus perplexe que c’était de cette façon qu’il avait mis au point l’Hymne du Vent.

– « Je crois avoir compris que vous réfléchissiez à la façon d’utiliser les Profonds Mystères du Son issus des Lois Élémentaires du Vent à l’aide de Sang Pourpre pour générer une technique d’attaque encore plus puissante, je me trompe ? »  

Linley acquiesça.

« S’il est vrai que, de cette manière, vous pouvez augmenter votre puissance assez rapidement, du point de vue de la formation, vous perdez du temps. 

Ce faisant, vous vous concentrez uniquement sur des points mineurs. Si vous cherchez à comprendre les Profonds Mystères du Son, ce n’est que dans le but de vous en servir pour Sang Pourpre mais le jour où vous n’aurez pas votre épée à disposition, il vous sera impossible d’utiliser vos connaissances avec d’autres armes.  Par ailleurs, il vous sera très difficile de vraiment maîtriser et perfectionner votre compréhension de ces profonds mystères », expliqua gravement Dylin. « Je vous conseille vivement de commencer par les bases. Une étape après l’autre. Ainsi, vous pourrez utiliser les Profonds Mystères du Son quelle que soit l’arme que vous avez en main et générer une puissante technique d’attaque. »   

D’abord surpris, Linley sourit : 

– « Je comprends, Seigneur Dylin », soupira-t-il. « Mais il n’y a pas si longtemps, en apprenant que de nombreux experts s’étaient manifestés sur le continent Yulan, j’ai ressenti une pression énorme, c’est pourquoi j’ai commencé à m’entraîner de cette façon afin de gagner au plus vite en puissance à court terme et si j’ai continué, c’est parce que je n’ai pas pris en compte le fait que vous étiez de retour. Mais je devrais suivre vos conseils. » 

– « C’est une bonne chose que vous ayez compris », répondit Dylin en souriant.

Tandis qu’ils parlaient, ils entrèrent dans la salle principale.

– « Comment se fait-il qu’Olivier ne soit pas là ? » Dit Linley en parcourant la salle du regard. « Messeigneurs, attendez-moi ici. Je vais le chercher car ce soir, il nous faut nous organiser. » 

Sur ce, il partit pour les jardins situés à l’Est et se dirigea vers un manoir isolé.

Le ciel était plutôt sombre. Deux silhouettes humaines se hâtaient vers le Château du Sang de Dragon. Ojwin était particulièrement excité à l’idée de tuer Olivier dès son arrivée. 

– « Je t’ai dit à quoi il ressemblait, Hanbritt », dit-il télépathiquement. « Le moment venu, nous couvrirons tous deux le château de notre sens divin et sitôt que nous aurons localisé Olivier, tu passeras immédiatement à l’attaque. Je volerai à tes côtés au cas où Tarosse tenterait de nous bloquer. »

 

Hanbritt hocha la tête, une lueur meurtrière dans les yeux.

– « Ne t’inquiète pas, ce n’est qu’un Demi Dieu. Je mettrai toute ma puissance dans mon attaque et j’aurai tôt fait d’éliminer cet Olivier. »  

– « Nous y sommes. Le Château du Sang de Dragon est juste devant nous », dit Ojwin, haletant.  « Lorsque je donnerai le signal, nous déploierons simultanément notre sens divin et passerons à l’attaque. Nous devons faire vite. » 

Hanbritt ne discuta pas, convaincu qu’il fallait éliminer au plus vite Olivier car plus ils seraient rapides, moins ils auraient de risques de devoir affronter Tarosse. 

Olivier venait tout juste de finir son entraînement.

– « Allons-y. Tout le monde vous attend », lui dit Linley en souriant.

Les deux quittèrent les jardins en bavardant. 

– « Je ne sais pas pourquoi, mais je suis d’humeur instable aujourd’hui. J’ai passé beaucoup de temps à retrouver mon calme avant de pouvoir m’entraîner », dit Olivier en fronçant les sourcils. « Je ne comprends pas pourquoi je suis si nerveux. » 

Linley laissa échapper un petit rire :

– « Ne vous laissez pas envahir par des pensées parasites. Si vraiment vous vous sentez nerveux, allez vous entraîner dans ma Dimension Miniature. 

– « Il y a déjà assez de monde là-bas », répondit Olivier en riant.  

Tandis qu’ils marchaient vers le château, Linley et Olivier sentirent les sens divins de deux Dieux qui encapsulaient et balayaient tout le domaine. 

Soudain, deux silhouettes venues du ciel plongèrent sur Olivier. 

Mais Tarosse et Dylin avaient perçu les sens divins de l’adversaire, déployèrent les leurs et localisèrent l’ennemi.   

Stupéfaits, ils se précipitèrent en direction de Linley et Olivier tout en leur envoyant un message télépathique : 

– « Venez-vite dans la grande salle, vite! Ojwin est là et il vous cherche! »  

Linley et Olivier s’exécutèrent aussitôt. 

Toutefois…le domaine étant assez grand, un kilomètre séparait les jardins à l’Est de la salle principale. Or c’est à peu près à cette distance que se trouvaient Ojwin et Hanbritt, qui filaient à grande vitesse. 

« Ils sont venus tuer Olivier », pensa Linley. 

Au même moment, il entendit derrière lui un grondement à vous déchirer les tympans. Et dont les vibrations suffirent à faire éclater la terre aux environs et à secouer les murs qui s’écroulèrent. Heureusement qu’il n’y avait sur les lieux ni servante ni autre personne.  

– « Olivier! » S’écria Linley en se retournant.  

Un rugissement terrifiant retentit et il eut l’impression que le monde entier tremblait. 

« Dylin … », pensa Linley.

Ojwin et son comparse étaient attirés vers lui, mus par une force dévorante extrêmement puissante.

– « Ojwin, est-ce là ce fameux Dieu débutant et faible dont vous me parliez ? » Demanda mentalement Hanbritt, furieux.  

– « Je n’en avais aucune idée! » Répondit Ojwin, qui ne savait plus où se mettre. 

Il n’aurait jamais imaginé que Dylin puisse être aussi terrifiant. Si Dylin et Tarosse tentaient de les coincer au moment même où ils piquaient vers Olivier, son plan était de se diviser en ses deux clones divins pour les entraver un court instant, et il était persuadé d’y parvenir.  

Mais au moment même où ils s’apprêtaient à tuer Olivier, cette puissante énergie avait jailli de nulle part et même en combinant sa force à celle de Hanbritt, ils étaient incapables d’y résister. 

Ojwin se scinda aussitôt en deux, son clone Divin d’affinité Lumière et l’autre d’affinité Feu, de façon à ce qu’ils soient trois Divinités. Même leurs forces combinées suffisaient à peine à parer la puissante énergie de Dylin.  

« Il porte bien son nom de Créature qui Englobe les Cieux », pensa Linley, admiratif. 

Les Créatures Divines étant si puissantes qu’à peine atteint l’âge adulte, elles devenaient naturellement des Demi Dieux, on pouvait sans peine imaginer la puissance de leurs dons innés.  

Pour oser se donner un tel titre, le pouvoir dévorant de Dylin, maintenant Dieu à part entière, était des centaines de fois plus puissant que celui de ses trois fils. 

« Ils m’ont encore sauvé la vie », dit Olivier, sous le coup de la terreur, en rejoignant Linley.  « Dylin a un pouvoir terrifiant! Quel genre de capacité est-ce ? À quelle loi élémentaire appartient-il ? »

Linley ne savait que répondre. 

« Bébé est lui aussi une Créature Divine. Pour qu’on le qualifie de Rat Mangeur de Dieux, quelles peuvent bien être ses dons naturels ? » Se demanda-t-il, intrigué.  

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Je soutiens la trad de Galadriel ! Je clique ici ! 
🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Christopher
  • 🥈2. Alexis
  • 🥉 3. jack975
  • 4. AnthonyP
  • 5. guillaume
  • 6. benoit
  • 7. PascalW
  • 8. Raphael
  • 9. Emilie
  • 10. Zargax
  • 11. Cedric
  • 12. Cesar
  • 13. Alexandra
  • 14. Poke
  • 15. Meng
  • 16. Moscato
  • 17. Léo
  • 18. Arthur Landuré
🎗 Tipeurs récents
  • Cesar
  • benoit
  • Moscato
  • AnthonyP
  • Léo
  • Cedric
  • Emilie
  • Poke
  • Alexandra
  • jack975
  • Alexis
  • Raphael
  • Meng
  • Arthur Landuré
  • Zargax
  • guillaume
  • Christopher
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 13 : Le cycle millénaire Menu Chapitre 15 : Une défaite inadmissible