Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 138 – Lance Lourde des Profondeurs

Le diacre était un peu dépité en voyant Lin Ming sortir du Sentier des Pantins en Bois. Il n’avait toujours pas trouvé d’explication pour ce qui venait de se passer. Y avait-il eu un dysfonctionnement dans la matrice ? Comment la consommation de véritable énergie avait-elle pu augmenter à ce point ?

« Est-ce que… est-ce que vous allez bien jeune condisciple Lin ? » finit-il par lui demander sur un ton hésitant après être resté figé sur place un long moment. Jeune condisciple Lin avait-il eu des problèmes à cause de la panne ?

« Moi ? très bien ! répondit Lin Ming un peu perplexe. Au revoir et merci pour votre accueil condisciple aîné supérieur. Je reviendrai probablement un autre jour ! » poursuivit-il pour éviter de s’attarder ici plus longtemps. Puis il se retourna et s’en alla.

Toujours confus, le diacre retourna longuement dans son esprit les différentes explications possibles quand, sortant soudainement de sa torpeur, il se précipita à l’intérieur de la cavité du Sentier des Pantins en Bois dont Ling Ming venait de sortir.

Ce qu’il y découvrit le pétrifia sur place !

Des pièces éparses d’automates jonchaient le sol à perte de vue. Ici des mains, ici des pieds ou des bustes ; les pantins en bois avaient été sauvagement massacrés.

« Bon sang ! c’est… c’est Lin Ming qui a fait ça ? »

Sa gorge se noua violemment à cette pensée. Il y avait un souci avec la matrice ; c’était la seule explication !

Mais… vu leur état… les automates pouvaient-ils encore être réparés ?

Depuis qu’il avait atteint la Transformation Musculaire, Lin Ming n’avait pas investi beaucoup de son temps dans la Formule de l’Authentique Chaos primordial. Au lieu de cela, il s’était concentré sur la Force des Dieux Infernaux et la Paume qui Morcèle le Cœur.

La Paume qui Morcèle le Cœur était une compétence martiale assez basique. Elle fonctionnait seulement contre des adversaires nettement moins fort ou ayant déjà perdu toute capacité à y résister. Il ne fallut que quelques jours à Lin Ming pour la maîtriser.

Cette compétence consistait à infiltrer le corps de son adversaire avec de la véritable énergie pour sectionner ses méridiens.

Ceux-ci ne s’ouvraient et ne se connectaient qu’une fois à l’étape de la Condensation de l’Impulsion. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu’ils n’existaient pas jusque-là ; seulement qu’ils restaient bloqués et que les points du corps étaient desséchés, ne montrant du coup aucun effet.

La Paume qui Morcèle le Cœur permettait justement de déverser de la véritable énergie à travers ces méridiens encore inopérants, les ravageant au passage. Cela résultait en une destruction pure et simple de l’ensemble des canaux.

Les méridiens correspondaient en quelque sorte à des routes, le long desquelles circulait le Qi. Quelqu’un qui naissait sans méridiens était condamné à mourir au-delà d’une vingtaine d’années.

En ravageant les méridiens, la Paume qui Morcèle le Cœur entraînait une disparition progressive de toute aptitude à la pratique des arts martiaux.

Si c’était une compétence martiale facile à maîtriser, de son côté, la Force des Dieux Infernaux était une technique secrète d’un incomparable niveau de difficulté.

Divisée en six échelons différents, Lin Ming l’avait étudiée pendant dix jours consécutifs sans parvenir à effleurer ne serait-ce que le premier d’entre eux.

« L’essence de la Force des Dieux Infernaux réside dans la compression de véritable énergie ! »

Le premier échelon comprimait la véritable énergie de cinquante pour cent, le second de cent pour cent, le troisième de cent cinquante pour cent et ainsi de suite, jusqu’au sixième échelon où la véritable énergie était comprimée de trois cents pour cent.

En compressant la véritable énergie, cela multipliait naturellement sa puissance.

La Force des Dieux Infernaux permettait seulement de comprimer une portion de sa véritable énergie et de la stocker à l’intérieur du corps, de sorte à l’utiliser ultérieurement.

C’est la ‘graine’ de la Force des Dieux Infernaux que Lin Ming devait obtenir.

De la véritable énergie se comprimait naturellement à l’intérieur de cette graine une fois qu’elle apparaissait. Si bien qu’il n’était plus nécessaire de la stocker par soi-même, cela devenait naturel.

« Je ne suis pas pressé de maîtriser la Force des Dieux infernaux. Ce n’est que la fin du deuxième mois. Il faut d’abord que je participe à la prochaine guerre du classement et que je récupère la Lance Lourde des Profondeurs. »

Il s’agissait d’un trésor du degré humain de grade moyen ; à l’intérieur duquel la véritable énergie de Lin Ming pourrait circuler sans entrave. Eclair Lunaire n’était pas de classe prodigieuse, seule le fer de lance était un trésor du degré humain de grade inférieur. La hampe était faite d’un métal ‘non-prodigieux’, le fer élastique violet noirâtre qui, quoique très intéressant, restreignait grandement le flux de véritable énergie.

Lin Ming avait besoin de déverser sa véritable énergie à l’intérieur de sa lance pour déployer toute la grandeur de Fluidité de la Soie. La Lance Lourde des Profondeurs le rendrait donc bien plus puissant.

Il ne restait que trois jours avant la prochaine ouverture de la Matrice des Dix Mille Morts. Lin Ming prévoyait d’atteindre le top dix en une seule tentative, de sorte à valider le premier défi de la maison Martiale et à obtenir la première récompense, une lance du degré humain de grade moyen. Il serait bien plus confiant avec cette arme entre les mains pour affronter Zhang Guanyu.

Trois jours plus tard –

Cela faisait maintenant quatre mois que Lin Ming avait rejoint la Maison Martiale des Sept Véritables.

Il avait déjà participé deux fois à la guerre du classement, en terminant respectivement à la cent vingt-sixième place la première fois et à la soixante-deuxième la seconde. Et cela en seulement un mois d’intervalle.

Lin Ming n’avait pas participé lors de la troisième évaluation, trop absorbé qu’il était par sa préparation en vue de son match décisif contre Zhu Yan.

Quant à la quatrième, il n’avait pas ressenti le besoin d’y participer vu qu’il jouissait déjà de privilèges et de récompenses similaires aux trois premiers.

Mais cette fois, c’est la cinquième guerre du classement qui allait avoir lieu et Lin Ming pouvait remporter une lance du degré humain de grade moyen !

Il ne semblait pas y avoir beaucoup de participants pour cette session. Depuis le lever du soleil, seule une vingtaine de personnes étaient présentes sur l’ensemble de la place en pierres taillées.

De plus, la plupart d’entre eux n’étaient même pas parmi les cent premiers. Il n’y avait que six ou sept disciples du top cent. Quant aux disciples du top cinquante, il n’y en avait pas un seul.

Cela était principalement dû au fait que la majorité des disciples de la maison Martiale désireux de participer ou d’assister à la guerre du classement prévoyaient de le faire au cours de la suivante.

La session du mois prochain était particulièrement attendue. Elle marquerait le troisième mois depuis la publication du Décret des Sept Véritables. Lin Ming allait très probablement défier le top dix de la Pierre du Classement à ce moment-là, attirant pour l’occasion les yeux et les oreilles de tous les grands et les puissants du royaume.

Naturellement, personne ne voulait manquer pareil évènement.

Mais qui aurait pensé que Lin Ming viendrait dès la fin du deuxième mois ?

La Matrice des Dix Mille Morts était ouverte depuis maintenant une demi-heure mais la plateforme de l’autel était particulièrement paisible ; la plupart des artistes martiaux préférant attendre entre les bambous et méditer. L’air frais du petit matin abondait de vie et d’énergie ; c’était un moment idéal pour la respiration. Et le fait de contrôler sa respiration pendant la méditation participait à ajuster l’état d’esprit et la condition physique. Evidemment, tous les disciples souhaitaient entrer à l’intérieur de la matrice dans les meilleures dispositions qui soient, de sorte à être le plus performant possible.

Le diacre en charge de superviser cette session à la Matrice des Dix Mille Morts ne semblait pas fort intéressé par sa mission, en grande partie car il n’y avait que très peu de participants et que la plupart d’entre eux étaient de jeunes disciples. Il faisait les cent pas pour s’occuper en attendant de percevoir la pierre de véritable énergie des éventuels participants. Chaque disciple souhaitant accéder à la matrice devait s’acquitter d’une pierre de véritable énergie.

Ce diacre s’appelait Liang Guangfeng. Cela faisait déjà longtemps qu’il occupait sa fonction au sein de la Maison Martiale et son esprit se laissait aller à rêver d’une promotion future au poste d’aîné du Hall Humain.

Les aînés de la Maison Martiale des Sept Véritables étaient regroupés en trois catégories, il y avait les aînés du Domaine Céleste, les aînés du Hall Terrestre et les aînés du Hall Humain. Les aînés du Hall Humain ayant bien évidemment le statut le plus faibles parmi ces trois catégories. Il fallait en être à l’étape de la Condensation de l’Impulsion pour prétendre à ce poste. Ce qui était le cas de ce Liang Guangfeng.

Le poste de diacre de la Matrice des Dix Mille Morts était d’une certaine manière plus prestigieux que les autres postes de diacre, mais cela ne l’empêchait pas d’être seulement un diacre ; soit statut inférieur à celui de n’importe quel aîné de la Maison Martiale.

« Si Lin Ming à la possibilité de devenir un jour Maître de la Maison Martiale alors que je suis en bon terme avec lui, cette promotion en tant qu’aîné du Hall Humain ne sera qu’une formalité. Malheureusement, je ne suis pas le seul à essayer de l’approcher, la file est si longue qu’on formerait presque une armée. Quand est-ce que mon tour viendra ? » se lamenta-il d’un air triste en secouant la tête.

C’est alors qu’il vit un jeune homme tout de noir vêtu apparaître entre deux bambous, une lance d’une couleur violet noirâtre appuyée sur l’épaule. Liang Guangfeng écarquilla les yeux. Mm ? Lin Ming !

Prévoyait-il de prendre part à cette guerre du classement ? Seulement deux mois s’étaient écoulés !

Liang Guangfeng ne fut pas le seul à être surpris. La plupart des disciples présents remarquèrent l’arrivée de Lin Ming. C’était l’étoile montante du Royaume du Grand Avenir ! De nombreux jeunes disciples du Hall Humain étaient de ses admirateurs. Lin Ming était une véritable idole à leurs yeux.

« Regardez ! c’est condiscipleaîné supérieur Lin ! »

« Condisciple aîné supérieur Lin est venu ! »

Lin Ming allait bientôt avoir seize ans. Il était encore assez jeune parmi les disciples de la Maison Martiale. Mais cela n’empêchait pas ceux qui étaient plus âgés de s’adresser à lui en utilisant le titre de ‘condisciple aîné supérieur’. Ceux qui choisissaient de suivre la voie des arts martiaux respectaient d’abord et au-dessus de tous les exploits personnels. Par exemple, Ling Sen resterait à jamais le doyen des condisciples aînés supérieurs du Domaine Céleste.

« Compte-t-il participer à la session d’aujourd’hui ? »

« Aucune chance ! Nous ne sommes qu’à la fin du deuxième mois. Peut-être qu’il veut se mettre en jambes ? »

« Che ! Qui crois-tu être pour prétendre connaître les intentions de quelqu’un du niveau de condisciple aîné supérieur Lin ? Moi je suis persuadé qu’il va essayer d’atteindre le top dix aujourd’hui ! »

« Ce ne sont que des suppositions. Il ne fait peut-être que passer ! »

Tandis que la conversation se poursuivait, une jeune fille d’une quinzaine d’années s’approcha timidement de Lin Ming et lui demanda : « Condisciple aîné supérieur Lin, puis-je vous demander si vous comptez participer à la session d’aujourd’hui ? »

« Oui », répondit simplement Lin Ming en acquiesçant.

Cette réponse eut l’effet d’une déflagration chez tous ces disciples d’ordre inférieur du Hall Terrestre ; certains manquèrent de peu de s’évanouir d’excitation. Des talismans de transmissions sonores furent immédiatement envoyés pour relayer l’annonce de ce grand événement.

La participation de Lin Ming à cette guerre du classement revêtait un caractère exceptionnel. S’il parvenait aujourd’hui à atteindre sans encombre le top dix de la Matrice des Dix Mille Morts, alors serait-il capable de battre Zhang Guanyu avant la fin du délai imparti, puis Ta Ku et Ling Sen dans la foulée ?

Ces trois-là avaient acquis une réputation démesurée auprès des disciples de la Maison Martiale des Sept Véritables durant ces dernières années. A leurs yeux, il était impossible de parvenir à vaincre ne serait-ce qu’un d’entre eux.

De plus, si Lin Ming l’emportait réellement face à Zhang Guanyu, la question de savoir s’il allait ou non réussir le test de disciple principal n’avait plus lieu d’être. C’était une affaire réglée !

Un disciple principal originaire du Royaume du Grand Avenir avait la possibilité de devenir Emissaire des Sept Véritables ou le prochain Maître de la Maison Martiale à l’avenir ! Il s’agissait là de figures absolument légendaires !

Lin Ming se dirigea vers l’autel de la Matrice des Dix Mille Morts et sortit une pierre de véritable énergie de son anneau spatial pour payer son entrée.

Liang Guangfeng la lui refusa en souriant, « Jeune condisciple Lin peut entrer directement. Cela ne fait aucune différence que vous me donniez ou non une pierre de véritable énergie. »

Lors de la dernière session à laquelle il avait participé, Lin Ming avait terminé à la soixante-deuxième place. Trois mois s’étaient écoulés depuis lors, sa force actuelle se situait probablement bien au-delà de ce rang. Même s’il s’acquittait de payer une pierre de véritable énergie, il était assuré de la récupérer après coup.

« Dans ce cas… je remercie condisciple aîné supérieur Liang », dit-il sur un ton monotone.

La nouvelle urgente se répandit comme une traînée de poudre et de plus en plus de personnes arrivèrent bientôt à la Matrice des Dix Mille Morts. Jusqu’alors paisible et déserte, la place en pierres taillées était désormais noire de monde.

Plusieurs aînés avaient même fait le déplacement.

« Lin Ming ! Haha, prévoirais-tu déjà de t’attaquer au top dix de la Pierre du Classement ? » résonna une voix chaleureuse à travers le brouhaha ambiant. Lin Ming se retourna et vit un aîné du Domaine Céleste s’approcher ; c’était Sun Sifan.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 137 – La puissance du Roc Doré Déchirant le Vide Menu Chapitre 139 – Deux génies