Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 132 – Voyons voir qui de nous deux est le plus cruel

Les artistes martiaux à la Condensation de l’Impulsion n’avait guère d’intérêt pour les compétences d’inscriptions. Tout simplement parce que celles-ci étaient généralement de bas niveau et que leurs compétences martiales étaient bien plus avancées et efficaces.

Mais la jalousie les gagna lorsqu’ils apprirent que la compétence d’inscription du symbole de Lin Ming équivalait jusqu’aux meilleurs compétences martiales du degré humain de grade moyen. Presque aucun des artistes martiaux du royaume ne possédait de compétence martiale de ce niveau. Encore moins une des meilleures d’entre elles.

Quel pratiquant ne rêverait pas de connaître plusieurs types de compétences martiales différents ? De sorte à toujours conserver un atout sous la main si leur ennemi parvenait à contrer leur premier mouvement.

Cependant, ce n’est pas cette compétence d’inscription qui fit le plus parler d’elle, mais bien le fait que le personnage qui réalisait ces symboles s’avérait être Lin Ming.

C’était le génie du siècle de la Maison Martiale des Sept Véritables et l’étoile la plus brillante du Royaume du Grand Avenir. Non seulement il avait obtenu une inspiration martiale, mais il possédait également une perception incroyable. Or, il semblait désormais que c’était également un grand maître de l’inscription capable de réaliser des symboles de qualité supérieure et maîtrisant les compétences d’inscription.

Tout cela alors même qu’il n’avait que quinze ans !

N’était-ce pas impossible ?

Pour ses admirateurs les plus zélés, rien n’était impossible tant qu’il s’agissait de Lin Ming. L’inscription était une discipline particulièrement exigeante. Mais aussi fou que puisse sembler le fait qu’il soit un grand maître de l’inscription à seulement quinze ans, sa perception était si démoniaque que ce genre de miracle n’était pas inexplicable.

Cependant, certains n’étaient pas disposés à le croire, en particulier les maîtres de l’inscription et tous ceux qui possédaient des rudiments en la matière. Après tout, l’inscription était un art à part entière qui nécessitait d’accumuler énormément d’expérience. La perception, aussi divine fût-elle, ne suffisait pas à leurs yeux.

Mais seulement deux jours plus tard, dans un souci de clarifier la situation, l’Association de l’Inscription donna une réponse catégorique ; la rumeur n’en était pas une. Suite à quoi, dès le lendemain, le journal officiel du gouvernement titra : « En sa qualité de maître émérite de l’Association de l’Inscription, le disciple du Domaine Céleste de la Maison Martiale des Sept Véritable Lin Ming échange un symbole d’inscription complété d’une compétence d’inscription de haut niveau contre des matériaux rares et précieux. » Tous les matériaux dont Lin Ming avait encore besoin étaient listés à la suite de l’annonce. Le journal officiel du gouvernement était presque exclusivement utilisé pour transmettre des déclarations officielles et des nouvelles du gouvernement. Il n’était que très rarement utilisé pour des questions qui ne relevaient pas de sa compétence. L’exception de cette fois visait à aider Lin Ming, afin qu’il puisse réunir au plus vite les matériaux dont il avait besoin.

Ainsi, les gens n’eurent plus d’autre choix que de se rendre à l’évidence !

Un symbole d’inscription de qualité supérieure placé sur trésor du degré humain de grade moyen pouvait grandement augmenter les capacités au combat d’un artiste martial à la Condensation de l’Impulsion. Un tel trésor était capable d’absorber entièrement leur véritable énergie, et même de briser un trésor du degré humain de grade bas. Sans son arme, comment votre adversaire pouvait-il continuer à vous affronter ?

Un trésor du degré humain de garde moyen restait assez ordinaire. A condition que vous soyez prêt à chercher un peu et que vous aviez au moins vingt mille taels d’or à dépenser. En revanche, trouver un symbole à la hauteur c’était une toute autre affaire. En particulier ceux possédant un attribut élémentaire approprié ; il ne s’agissait plus de bien chercher pour en trouver, mais d’avoir de la chance.

En conséquence de quoi, certains artistes martiaux qui ne possédaient pas de trésor du degré humain de grade moyen vinrent quand même à l’Association de l’Inscription pour obtenir leur symbole.

Des pratiquants de tous horizons commencèrent rapidement à utiliser leurs relations pour essayer d’obtenir les matériaux listés dans l’article paru au journal du gouvernement. Les artistes martiaux qui avaient les moyens d’acheter un symbole d’inscription de ce niveau étaient tous de riches individus, puissants, issus de l’aristocratie ou de familles avec un riche héritage. Ils possédaient donc tout naturellement un large réseau d’influence et de contacts. Nombre des grandes familles du royaume dépassaient même amplement le Prince Héritier dans ce domaine.

Evidemment, les effets d’une telle mobilisation ne se firent pas attendre.

Certains individus rechignaient malgré tout à dépenser autant d’or et préférèrent ainsi attendre de voir ce qui allait se passer, dans l’espoir de voir le prix diminuer. Mais bien mal leur en prit. La liste des matériaux requis diminua à une vitesse folle et ne restèrent bientôt que les plus rares et précieux d’entre eux.

Vu qu’il s’entraînait tous les jours avec des matériaux de haute qualité, Lin Ming fit d’immenses progrès durant cette période, sa technique d’inscription se perfectionnant de jour en jour. Alors qu’il était tout juste parvenu à réaliser le symbole ‘Fragments Algides de Glace’ la première fois, le processus lui était désormais familier et ne représentait plus de difficulté. Mais tous ces matériaux ajoutés aux pierres de véritable énergie qu’il utilisait pour récupérer avaient un coût, et celui-ci était considérable.

Lin Ming avait beau se concentrer sur l’inscription, il ne négligeait pas la Formule de l’Authentique Chaos Primordial pour autant grâce à son inspiration martiale éthérée. Il en avait d’ailleurs atteint le petit succès du second palier. Sa vitalité était devenue plus forte et sa véritable énergie avait gagné en épaisseur.

Lin Ming était convaincu qu’il ne perdrait pas nécessairement face à Ling Sen s’ils en venaient à comparer la force de leurs poings.

Trois jours passèrent encore et il ne manquait désormais plus qu’une poignée de matériaux. Evidemment, parmi les plus précieux et difficiles à trouver, tel que l’inestimable sang de bête féroce de cinquième niveau.

Lin Ming regarda la liste sur laquelle les matériaux avaient été rayés les uns après les autres et ressentit un grand sentiment d’accomplissement. Immédiatement suivi par un autre d’inquiétude lorsque ses yeux se posèrent sur les derniers qui manquaient encore. Ce serait vraiment problématique s’il n’arrivait pas à les obtenir rapidement.

A cet instant, un talisman de transmission sonore du Prince Héritier assombrit le teint de Lin Ming.

« Frère Lin, un évènement est survenu qui pourrait affecter votre sérénité. Je n’ai pas voulu vous en parler jusqu’à maintenant pour éviter que cela ne perturbe votre entraînement. Néanmoins, en y repensant j’en suis venu à la conclusion qu’il fallait que je vous mette au courant. Il y a quelques jours de cela, Zhang Guanyu s’est rendu là où Mademoiselle Lan réside. Ses intentions étaient malveillantesmais Monsieur Liao est arrivé à temps pour la secourir. Après quoi je me suis arrangé pour qu’elle puisse s’installer dans un endroit sûr de mon palais. Zhang Guanyu prévoyait probablement de s’en prendre à elle afin de déclencher votre colère pour briser votre cœur des arts martiaux. Lors de votre duel, je crains qu’il n’hésitera pas à recourir aux méthodes les plus cruelles pour vous blesser, de sorte à ce que vous ne puissiez pas réussir le test de disciple principal des Sept Profondes Vallées.

Zhang Guanyu pratique le manuel du Pouvoir Divin Acacia. Cette méthode d’entraînement accentue les instincts possessifs dans des proportions démesurées. Déjà qu’il n’était pas vraiment équilibré… désormais c’est un dément. Je suis vraiment inquiet pour vous Frère Lin. Il va essayer de vous nuire par tous les moyens, soyez sur vos gardes ! J’ai envoyé des maîtres protéger la Famille Lin et j’ai également pris mes dispositions pour garantir la sécurité de vos parents. »

Lorsque le talisman de transmission sonore se coupa, Lin Ming fronça les sourcils d’un air menaçant.

Zhang Guanyu !

Quoiqu’il eût régulièrement l’occasion d’entendre son nom depuis qu’il avait rejoint la Maison Martiale, Lin Ming ne le connaissait pas plus qu’il ne l’avait vu, ne serait-ce qu’une seule fois. Ling Sen et Ta Ku apparaissaient souvent ensembles et étaient vraisemblablement de bons amis. Zhang Guanyu n’avait pas l’air proche d’eux.

Je n’ai plus aucun contact avec Lan Yunyue et ne compte pas m’interférer ni questionner la manière dont elle vivra dans le futur ou qui elle épousera.Mais Zhang Guanyu, si tu espères m’affaiblir en t’attaquant à elle, sache que tu embrasses simplement la mort !

Tu es un disciple de la Maison Martiale et l’espoir de l’Union Commerciale.Pour ces raisons je ne peux pas te tuer, mais je te ferai payer le prix fort !

Wang Yuhan remarqua son air sombre et en déduit que cela avait un rapport avec le talisman de transmission sonore de tout à l’heure. Elle hésita mais ne put finalement pas s’empêcher de demander, « Y a-t-il un problème Monsieur Lin ? »

« Rien d’exceptionnel. Maintenant que j’ai vaincu Zhu Yan, la Maison Martiale me pousse à affronter Zhang Guanyu. Et il s’avère que ce scélérat a essayé de poser ses sales pattes sur Lan Yunyue pour attaquer mon cœur des arts martiaux. Il doit être convaincu de sa victoire et cherche donc à me régler mon compte avant que je ne progresse davantage, dans l’espoir que j’échoue au test de disciple principal. »

Lin Ming ne cacha aucun élément à Wang Yuhan. Sa relation avec Lan Yunyue appartenait au passé et il n’avait donc aucune raison de cacher quoique ce soit.

« Mademoiselle Lan ? Mademoiselle Lan… » Seule une poignée d’individus étaient au courant des liens entre Lin Ming et Lan Yunyue, même au sein de l’aristocratie. En tant que membre privilégiée de l’Association de l’Inscription, Wang Yuhan en faisait naturellement partie. Elle se couvrit inconsciemment la bouche. Quelle tragédie si ce Zhang Guanyu avait pu s’en prendre à elle. Le pouvoir Divin Acacia se nourrissait des femmes, qui n’étaient alors plus que des objets capables d’améliorer la cultivation.

« Monsieur Liao est arrivé suffisamment vite pour l’en empêcher », ajouta Lin Ming en secouant la tête.

« Heureusement » laissa échapper Wang Yuhan dans un soupir de soulagement. « Et à l’heure où nous parlons, Mademoiselle Lan est… »

« Elle est en sécurité. »

« Oh, tant mieux. » Wang Yuhan avait envie de demander à Lin Ming ce qu’il ressentait, mais elle hésita en se disant que c’était peut-être indélicat et malséant. Elle finit par abandonner après avoir retourné la question dans sa tête pendant quelques temps sans savoir par où commencer.

Mais un autre talisman de transmission sonore apparut à ce moment-là devant Lin Ming. C’était à nouveau un message du Prince Héritier.

« J’aimerais ajouter quelques conseils Frère Lin. Selon mes renseignements, Zhang Guanyu aurait réalisé des progrès importants après avoir commencé à pratiquer le Pouvoir Divin Acacia. Sa force a largement augmentépar rapport à ce qu’elle était. Si vous n’êtes pas sûr de l’emporter, je pense qu’il serait plus sage de ne pas le défier précipitamment. Le Pouvoir Divin Acacia est une méthode d’entraînement sinistre et cruelle, et cela se reflète dans ses mouvements. Si vous recevez une blessure interne, j’ai bien peur que vous rencontriez des difficultés à réussir le test de disciple principal de la Maison Martiale.

Celui-ci nécessite seulement que vous atteigniez le sommet de la Transformation Musculaire avant vos seize ans, pas que vous battiez Zhang Guanyu. Cet homme est un fou furieux, il n’hésitera pas à s’automutiler pour parvenir à vous blesser. Réfléchissez bien avant d’agir Frère Lin, sans quoi vous risquez de ruiner votre propre avenir. »

Lorsque la flamme s’éteignit, Lin Ming se dit en ricanant, Le Pouvoir Divin Acacia est sinistre et cruel, vraiment ?Je me demande qui de lui ou de la Paume qui Morcèle le Cœur est le plus sinistre et cruel ?!

Je ne pensais pas que j’allais avoir besoin de l’étudier aussi rapidement. Mais il semblerait que tu me forces la main Zhang Guanyu. J’ai déjà de la peine pour toi. Puisque tu prévois de me blesser afin de m’empêcher de réussir le teste de disciple principal, laisse-moi prévoir de ruiner tes arts martiaux et ta masculinité, de sorte à ce que tu puisses vivre paisiblement le reste de ta triste vie en eunuque. Je suis sûr que toutes les femmes de la ville s’en porteront mieux !

Quoiqu’il en soit, si son niveau de cultivation a encore progressé grâce au Pouvoir Divin Acacia, je ne peux pas me permettre de baisser ma garde ou de le prendre à la légère, sinon je risque de mordre la poussière. Lorsque ce symbole d’inscription corporelle sera terminé, il faudra que je me jette corps et âme dans l’entraînement de la Force des Dieux Hérétiques et du Roc Doré Déchirant le Vide. Tu peux progresser autant que tu veux Zhang Guanyu, tu ne te remettras jamais de cette défaite ! »

Tandis que ces sombres pensées traversaient l’esprit de Lin Ming, Wang Yuhan se figea soudainement. Elle se tourna vers Lin Ming et lui dit à voix basse, « Zhang… Zhang Guanyu, c’est lui ! »

« Mm ? »

Lin Ming fut surpris. Zhang Guanyu venait de sa propre initiative à l’Association de l’Inscription.

Hé bien,Zhang Guanyu ! Tu oses essayer de poser tes mains sur Lan Yunyue et tu as toujours le courage de me faire face !

Lin Ming le suivit du regard. C’était un jeune homme souriant qui portait une robe brocardée en satin des neiges avec un motif Kirin. Une couronne sertie de sept pierres précieuses trônait sur sa tête et ses mains tenaient ferment un éventail richement décoré.

Se peau était claire et exempte d’imperfections, avec un teint légèrement rougeâtre. Ses sourcils étaient légèrement inclinés vers le haut et sa bouche était d’un rouge vif. Il portait à la fois un peu de la délicatesse amène d’une femme et de l’élégance tranquille d’un homme. C’était globalement un bel homme, non sans charme. Son allure et son sourire aimable et chaleureux lui donnait des airs de prince gentilhomme. Il était difficile d’imaginer que des intentions si malicieuses et perverses puissent se cacher derrière une apparence aussi flatteuse.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Guillaume
  • 🥈2. Léo
  • 🥉 3. Lionel
  • 4. Alexis
  • 5. Wakou
  • 6. Thomas
  • 7. Martin
  • 8. 94macadam
  • 9. Cédric
  • 10. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 131 – Renouveau Menu Chapitre 133 – Creuser sa propre tombe