Quand la Terre se venge
A+ a-
Chapitre 8 – Trouvaille rassurante !

Je me réveillai doucement, la tête lourde. Mes yeux brûlants avaient du mal à s’ouvrir. L’atroce douleur survenant de mon côté droit, me rappela les événements passés.  MES ENFANTS !!! je m’extirpai de ma couverture hâtivement avant de tomber d’un lit !

Moi : Aïïeeeeeeeeee…

Attends… plus important que mon “aïe”…. Depuis quand j’avais une couverture ? j’analysais les alentours. J’étais dans une chambre en bois…  Assez grande et très peu décorée. Trois lits, un long bureau vide avec quelques chaises, des armoires et quelques jeux en bois. Les tissus étaient de mauvaise qualité et sentaient mauvais. J’entendais des pas se diriger hâtivement vers moi. Mon cri avait dû alerter la personne. J’essayais de me lever avant qu’une voix féminine m’en découragea fortement. Elle venait d’entrer dans la pièce !

Kawa : je te le déconseille fortement Hannah ! tu as une côte cassée qui est loin de se rétablir !

Moi : Infirmière Kawa ???

C’était notre voisine, notre infirmière de rue. Elle habitait une grande maison qui se trouvait juste en face de la mienne. C’était l’une des rares familles à pratiquer le regroupement familial en étant plus de 10 à la maison. Ce n’étaient pas très étonnant de la rencontrer avant ma sœur.

Moi : Comment vont mes enfants et Bello ??
kawa : Ils sont en excellente santé. Tes enfants jouent avec les nôtres. Mes frères t’ont trouvée et Yan nous à tout raconter de votre combat…

Moi : … ah ! … merci pour les soins…

Elle compatissait. Elle me raconta le jour de la téléportation. Elle et sa famille avaient été séparés d’une centaine de mètres (comme nous) et selon elle, certains avaient reçu des “pouvoirs” et d’autres non. Mais selon moi, tous en avaient, mais aucun d’eux n’avait la capacité de les identifier.

Kawa :  J’ai deux pouvoirs. Un qui fait briller tous les ingrédients qui me permettront de soigner mes clients :  plantes, insectes, animaux, etc. Et un autre qui soigne les petites blessures superficielles… une sorte de magie…

Par curiosité, je souhaitais confirmer son profil. En effet, elle avait un profil non négligeable ! Mais elle était capable de bien plus sans s’en rendre compte !

_________________

KAWA [4]
PV : 40/40 – PM : 21/40

-DONS – 

SOIN [4] – 1m – Permet de soigner des blessures superficielles sur une cible proche

ANALYSE SALVATRICE [4] – le porteur(se) percevra tous les ingrédients salvateurs d’une lueur blanche.

-COMPÉTENCES – 

CUISINE [7]
RANGEMENT [8]
ORGANISATION [6]

MANIEMENT DU BÂTON [4]

LANCER [4]

_________________

Wow ! Ces compétences étaient très efficaces. [CUISINE] offrait des boosts aux repas préparés (combats, vitesse de production, etc.), [ORGANISATION] et [RANGEMENT] lui permettaient de gérer un foyer facilement en créant des groupes de chasse et de récolte.  Et en bonus, elle avait des compétences offensives ! Pour gagner une compétence très rapidement, il fallait soumettre notre corps à sa limite. C’est ce que je venais enfin de comprendre !

Dans cette maison en bois, presque toute la famille était réunie. Le jour de la téléportation, avait eu lieu une fête d’anniversaire. Celle du grand papi de 87 ans. Ainsi ils y avaient des cousins, cousines, tantes, oncles et j’en passe. Une grande chance pour eux en effet !

Kawa et quelques femmes menaient le groupe. Le papi était un grand agriculteur… je le savais car son grand jardin était visible par la fenêtre de ma chambre et je voyais souvent ses poules y picorer. Les deux parents avaient le pouvoir de faire revivre une plante morte, de les soigner et même de faire pousser une graine.

C’était des compétences très intéressantes ! De même, une de leur cousine, Ariel, était couturière. Elle avait la chance d’avoir des dons tel que “production de fil” – “création de tissu” et pouvait ainsi créer des vêtements, tapis, rideaux, couverture sans aucune machine à coudre. Et parmi les hommes, deux qui étaient autrefois ouvriers du bâtiment, pouvaient créer des matériaux à partir de bois ou de pierre et assembler facilement sans outils. Ce qui expliquait ainsi la maison et les meubles. C’était là un groupe parfaitement complet ! Le seul hic… aucun d’eux n’était taillé pour le combat… sauf les deux sentinelles qui m’avaient trouvé !

Kawa : Tes enfants sont très petits et s’entendent à merveille avec les nôtres. Reste avec nous !

Sans rentrer dans les détails. J’insistais sur l’importance de réunir ma famille. De plus, je la rassurai sur mes compétences de combat et surtout la capacité à me lier avec une créature. Elle comprenait mieux pourquoi mes enfants étaient attachés à Bello.

Je me levai douloureusement pour retrouver mes enfants. Kawa m’y aida. Elle m’expliqua que son frère était aller chercher une plante jaune qui m’aiderais sûrement à guérir la côte cassée. Parlait-elle des fleurs des plaines ? j’en fit apparaître une de niveau [12]

Moi : celle-là ?

Kawa :  ….

Elle en resta bouche bée. La fleur brillait si fort, qu’elle n’arrivait pas à voir à quoi elle ressemblait.

Kawa : elle est d’excellente qualité !!! Et extrêmement bien récolter !!! Pas comme ces fainéants de frères !!

Moi : peut-être que la récolte ce n’est pas trop leur truc ! Propose leurs d’aller chasser !

Kawa : tu es folle ? C’est trop dangereux. Il n’y a que 4 hommes pour 9 enfants, 5 femmes et 2 vieux !!

Dit-elle en prenant ma fleur pour rapidement aller l’écraser et en faire je ne sais quoi avec… J’ignore comment elle avait préparé la fleur, mais elle l’avait mélangée à de la sève d’un arbre… le goût était mielleux et sucré. Digne d’une potion de vie, ma côte avait miraculeusement guérit !

Moi : Wow ! impec’ ! Je suis impressionné !

Kawa : C’est normal !

Moi :  Si je me souviens bien, certains de vos enfants sont des ados !  Apprenez-leur à se battre et se défendre pour tes futures récoltes.

Kawa : pour qu’ils finissent blesser comme Yan et Halia ???

Wow… C’était vexant. D’un côté, elle n’avait pas tort. Mais… s’il devait eux aussi tuer 50 lapins… ils seraient en danger. Je lui expliquais ainsi les conséquences de notre état.

Kawa : mais il n’y avait que vous 4 sur le lieu et pas de grand lapin !

Moi : …

Je le fis apparaître dans la pièce. Elle cria si fort que presque toute la fratrie avait pénétré dans la chambre sans prêter attention à mon intimité. Avant de créer un vent de panique, je fis disparaître à nouveau le cadavre. Donc seul quelque élu l’avait vu. Ainsi je suis sortit de la chambre en excellente santé pour rejoindre mes enfants tout en étant bombarder de multiple question sur l’extérieur.

Le soleil s’était couché et le froid s’installait. Vue de l’extérieur, la maison en bois ressemblait à un grand chalet. Il était magnifiquement bien caché derrière de grands rochers et arbres. Je reconnaissais là, la compétence [ORGANISATION] et [RANGEMENT].  Tous étaient habillés de belles fourrures pour se réchauffer. Mes enfants et moi n’étions pas exclus. Non seulement on avait le droit à de nouveaux vêtements, chaussures, gants mais aussi à un dîner délicieux !

Assise autour d’une grande table, je contemplais mes voisins. Une vingtaine de personnes entre les niveaux [1] et [4]. Seules les deux sentinelles étaient de niveau [6]. J’étais en très bons termes avec eux ! Yan et Halia étaient même ravis de les retrouver. Parmi eux, des enfants un peu plus grands que les miens. Bello s’était endormi dans un coin de la pièce de vie. Sa peau avait l’air plus sombre… et il avait un peu grandi… une simple impression ?

Elliot : Quoi ?? seulement 50 lapins… à combien en somme nous ? J’étais sûr que nous en avions tué plus…

Oui… j’avais moi aussi cette impression. L’atmosphère qui régnait avait son sens. Aucun d’eux n’avait la réponse et n’était taillé pour le combat. D’ailleurs, bien qu’ils eussent découvert l’existence des pierres magiques, ils les utilisaient pour alimenter leur feu de cheminée. Les pierres lv1 auraient amplement suffit…mais aucun n’en connaissait l’utilité réelle. Je ne pouvais pas leur en vouloir. De mon côté j’avais “l’internet” du futur pour m’y aider. C’est dans un élan de gratitude que je leurs enseignèrent la vraie utilité des pierres et de leurs niveaux reconnaissables par leur taille. Pendant le repas de rôti de lapin, j’en profita pour leur expliquer tout ce dont je savais : niveaux, dons, compétences, ce que j’avais découvert, en finissant par l’affichage de leurs statuts sur des planches de bois.

Alors que les adultes avaient l’air perdu, seuls les adolescents et les grands enfants étaient absorbés par mon récit. Il était difficile de tous les entendre me parler en même temps. Ils avaient besoin de moi et j’avais besoin d’eux.

Moi : écoutez, je veux bien vous aider avec le boss lapin… demain on tentera de le faire apparaître et on s’y mettra tous. Ceux qui ne souhaitent pas se battre, resteront éloignés. Mais pas trop pour qu’ils puissent profiter du bonus de groupe. En échange, j’aimerais profiter de vos talents. Je dois réunir ma famille et je n’ai pas de toit pour nous protéger de la pluie, pas de lit, de couverture, vêtements et notre feu de camp… reste à désirer !

Elliot : Te construire un chalet demandera plusieurs jours. En plus, nous avons coupé tous les arbres alentour. Hors de questions de nous diriger vers la forêt.

Ariel : Les tissus demandent des ressources. Il nous faudra tuer des lapins, des loups, nous avons été chanceux en trouvant des loups déjà blessés… on te donnera ce qu’on a déjà…

Le papi avait l’air déçu. Déçu que ces deux enfants ne connaissent rien à l’hospitalité. Il ajouta d’une voix tremblante que si je n’avais jamais été là, peut-être tous seraient mort dans les jours à venir à cause du grand lapin. Et en le tuant, il pourrait servir de ressource essentielle pour mes tissus. D’ailleurs, afin qu’ils soient plus motivés, j’avais proposé de fortifier leur chalet avec la pierre magique du boss. Ahhh… plus personne n’hésitait… évidemment !

Je fini par expliquer la méthode utilisée pour tuer le boss. L’étouffement. Mais cette fois-ci je prendrais soin de ne pas gâcher mes cadavres de petits lapins et je choisirais des rochers des environs. Ils étaient d’accord. Sachant qu’ils avaient compris qu’en montant de niveau, leur compétence augmenterait eux aussi. Beaucoup eurent du mal à s’endormir. Pas moi ! Un lit et une couverture, ça m’avait manqué !

Le lendemain, Bello était allé chasser une dizaine de lapins… qu’on avait enfermés dans une cage de bois solide. Tour à tour, les lapins étaient abattus facilement. La situation était très amusante. Chaque fois qu’un d’eux tuait un lapin cornu, tous se figèrent et regardaient les alentours attendant de voir le boss apparaîtrait. On n’allait jamais en finir… autant brûler la cage directement, mais ça serait du gâchis de ressource.  Rien… au suivant… Au 4eme lapin, le sol tremblait et la notification tant attendue.

Les membres du groupe étaient pétrifiés, le boss avait une compétence d’intimidation active. Intéressant, ces compétences se différenciait du premier. Sans attendre que ce dernier fasse de gros dégâts, Bello sauta furtivement à son cou. La gueule béante, je lui administra un gros rocher au fond de sa trachée. Choqué, le nouveau boss tenta de se débattre. Bello maintenait sa prise et Yan réussissait diriger les attaques vers lui grâce à [AURA PROVOCATEUR] et à les parer judicieusement avec un super bouclier de pierre allégé et fortifié via des pierres magiques. Wow ! ça marchait mieux que le premier ! Finalement… la maman badasse existe ! Bon en vrai, Bello était l’offensive principal de notre groupe ! Halia ? … euh… le combat n’était pas son truc. Mais je lui avais préalablement donné des pierres et lui avait conseillé de les lancer de loin. Comme les compétences ce créaient dans des situations de stress, j’avais confiance à mon intuition. Je voulais faire d’elle une spécialiste de la chasse à distance. Enfin… si elle était d’accord !

La créature était morte en moins de 10 minutes. La famille de Kawa venait de vivre la plus affreuse expérience de leur vie… et la plus mémorable ! J’ignorais que lancer des cailloux était horrible… Ils voulaient recommencer… et en échange… ils partageraient les ressources avec moi. Ils l’ignorent mais vont vite comprendre qu’ils peuvent en devenir accro à cette montée de niveau.

Elliot : chaque boss tué, ce seront des couvertures et habits pour toi et ta famille ! penses-y tu y gagnes vraiment !

Qui gagne quoi exactement ? C’était rigolo de le voir essayer de m’amadouer. Heureusement que Kawa avait claqué son frère à la tête pour lui remettre les idées en place.

Moi : De toute façon, je sais bien que vous avez besoin de ressources pour me fournir ce que je veux. Vous voulez monter de niveau et moi je veux des fournitures. Par contre, ne restez pas derrière à ne rien faire ! Profitez et créez vous des nouvelles compétences d’attaque et de défense !

Ainsi nous avions enchainé les combats. Les jeunes enfants étaient les plus motivés. Pour eux, c’était l’aventure tant rêvée loin des obligations scolaires et parentales. Les lapins cornus se faisaient très rares. Le temps que Bello les cherchât, la famille de Kawa avançait sur la création d’un chariot tiré par notre loup. Une sorte de mini caravane avec un grand lit au fond et une armoire pour y ranger tous les habits. Et quelques ustensiles de cuisine. C’était intéressant pour les enfants qui se plaignaient de marcher… mais je plaignais Bello qui allait devoir tirer le chariot !

En fin de journée nous étions tous épuisés. La viande des cinquante rongeurs tués a été minutieusement taillée pour devenir de la viande séchée. En effet, ils n’avaient pas la capacité de stocker leur nourriture. A moins… qu’un d’eux n’est une compétence glaciale. Quant à moi, J’avais aidée au dépeçage de fourrure. Je voulais simplement augmenter le niveau de mes compétences. La peau, la corne et la viande retirées et séparées étaient d’excellente qualité que la mauvaise odeur des étoffes avait disparue. Ils en étaient tellement satisfaits qu’ils en profitèrent pour renouveler leurs panoplies. C’était facile, car leur niveau avait considérablement augmenté ! D’ailleurs en récompense de sa participation au combat, Bello reçut une vingtaine de pierres magiques. Le reste était pour l’artisanat.

Le repas du soir, une dizaine de lapins embrochés qui tournaient et cuisaient sentaient super bon ! Mais l’odeur avait amené pas mal de loup. La présence imposante de Bello les laissa à bonne distance. A ma grande surprise, le papi m’informa que les dix lapins n’étaient pas seulement pour le repas du soir. Mais que je devrais stocker ceux qui n’ayant pas été mangés pour mon voyage. Quel bon cœur ce vieil homme ! Il me rappelait mon père…

Le lendemain, plus de la moitié du travail avait déjà été fait. Un des ouvriers créa de beaux boucliers et en offrit deux à Yan. Je m’étais occupée de les endurcir avec des pierres magiques. En outre, toutes les armes et défenses étaient renforcées. M’occuper de la [FUSION] à moi seul avait augmenté grandement ma compétence. De plus, ma grande découverte fut d’avoir réussi à créer une pierre magique [2] en fusionnant deux de niveau [1]. Et pour une PM [3] il fallait fusionner deux PM [2]. Le taux d’échec augmentait au fur et à mesure du niveau des pierres. Sans oublier que je n’avais toujours pas réussi à acquérir [EXTRACTION]. Mais pour le moment je n’en voyais pas l’utilité.

Au petit matin, leur chalet avait été renforcé par la pierre du boss ! j’avais un peu transpiré, je ne voulais pas détruire leur seule maison. Et à partir de ce jour, toutes les petites pierres brillante de faible niveau étaient gardées pour le feu de cheminée ou feu de cuisine.

Finalement je fus restée trois jours en leur compagnie. Trois jours… sans quitter la carte des yeux de peur de voir des points disparaître. Les adieux étaient très durs. Enfin surtout de leurs côtés ! Je leur ai promis de revenir une fois ma famille réunie.  J’avais beaucoup appris en leur compagnie et j’avais beaucoup évolué. Enfin… pas que moi…

Mon inventaire avait remporté pas mal de gain ! Des habits chauds y compris des rechanges, un feu de camp amélioré et un chariot habitable où se trouvait à l’intérieur deux couvertures, un grand lit et des ustensiles comme convenu. Halia eut même le droit a un petit arc et une trentaine de flèches en bois. Mais le meilleur bénéfice à été les potions de vie [9] x27 de Kawa (j’avais fourni à Kawa mes fleurs). D’ailleurs j’eus l’honneur de l’accompagner dans ses préparations et recevoir la Compétence ultime [COMMIS]

Commis [1] – Augmente l’habileté dans la préparation des ingrédients en maintenant leurs qualités

Toujours bon à prendre, n’est-ce pas ?

Pfff…



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 7 – maman VS rongeur Menu à suivre...