Néo-Life
A+ a-
Chapitre 2 – Nouveau Départ

 

Bienvenue à Néo-Life ! Une nouvelle Terre pleine de promesse et d’aventure !

Derrière le texte d’introduction du jeu, l’on pouvait voir des paysages magnifiques défiler. Sur Terre, cela n’existait plus depuis au moins cent cinquante ans.

 Marlon voyait des falaises sublimes sur lesquelles se perchaient des forteresses médiévales ou bien encore des nuages d’oiseaux voler au-dessus de la mer et plonger dans les eaux limpides afin de se nourrir. Le réalisme était si intense qu’il pouvait presque sentir les embruns caresser son visage.

Il n’avait bien sûr jamais connu cette beauté, mais cela le rendait quand même nostalgique. Il savait que la Terre avait ressemblé à ça un jour, grâce à sa mère. 

Après l’opération du cœur qu’il avait subi, elle avait insisté pour l’emmener au Musée du Passé pour lui montrer les différentes merveilles qui avaient un jour existées. Le jeune homme en était resté bouche bée et n’avait pu croire que le monde pollué et entièrement mécanisé dans lequel il vivait ressemblait à cela auparavant.

Et maintenant qu’il l’avait devant les yeux, cela l’émut beaucoup plus que ce à quoi il s’attendait.

Marlon finit tout de même par toucher la fenêtre afin de passer la séquence d’introduction. Il put sentir le contact avec le bouton de validation malgré le fait qu’il ait toujours sa forme d’amas de données, ce qui l’étonna au plus haut point.

C’était cependant, avec la vue, le seul autre de ses sens qui était stimulé. Son odorat, son ouïe et son goût étaient toujours inexistants.

 Il prêta donc fortement attention à ce qui s’afficha ensuite.

 

Néo-Life est un jeu virtuel recréant les conditions de vie telles qu’elles seraient dans un monde médiéval fantastique. Ce monde est totalement auto-suffisant et votre but sera d’être qui vous voulez ! Mage, marchand ou bien encore Roi, rien n’est impossible !

Attention ! Les émotions ou autres sensations sont recréées à l’identique du monde réel et ne sont atténuables d’aucune manière. Personnes sensibles, veuillez-vous abstenir.

Acceptez vous la charte de Néo-Life ? Y/N

Un petit paragraphe en dessous de la dernière ligne permettait d’accéder à l’entièreté de la charte, mais qui en avait quelque chose à faire ?

Depuis la Guerre des Données en 2052, plus aucune vie privée n’existait, au sens strict. L’humanité avait décidée unilatéralement que ses informations privées n’avaient pas l’importance que certains leur accordait et les corporations s’en étaient frottées les mains avec un grand sourire de contentement et des billets plein les yeux.

Marlon valida donc la charte et l’écran passa à une liste pour le moins classique dans tous les jeux de rôle, le choix de la race.

Néo-Life vous propose de choisir entre cinq différentes races. 

Veuillez choisir : Humain, Elfe, Orc, Nécro ou Nain

Il vérifia la description de chaque race avec attention, n’oubliant pas que son objectif à lui était de devenir l’empereur, donc sûrement le poste le plus puissant du jeu. Un mauvais choix à ce stade là du jeu pouvait mener à une catastrophe inévitable late-game.

Deux races parmi les cinq retinrent son attention.

La première était la race humaine. Sans briller dans un domaine en particulier, elle n’avait aucun défaut majeur et un bon potentiel d’évolution. Une base neutre, en quelque sorte.

La deuxième était la race Nécro. C’étaient des morts-vivants, et ils avaient de gros bonus d’attaque ainsi qu’une défense élevée. Mais ils avaient un énorme défaut : toute magie sainte pouvait les annihiler quasiment instantanément. De plus, ils étaient les ennemis naturels de toutes les autres races du jeu. Avoir quatre factions sur cinq qui vous détestent dès le début du jeu, c’était peut-être un peu trop ?

Il hésita longuement, revenant sur les autres races pour être certain de ne rien louper, mais Marlon finit par faire son choix. Il allait choisir Humain, préférant devoir travailler plus dur et ne pas avoir de failles évidentes plutôt que se reposer sur des bonus de race.

Et puis techniquement, si le jeu était vraiment si bien fait que ça, il pourrait toujours changer d’avis, non ? Il demanderait à un vampire de le mordre ou à zombie de croquer son bras et la conversion devrait se faire naturellement, du moins s’il se référait au folklore humain classique sur les morts-vivants.

Mais même sans en être certain, il n’aurait pas beaucoup de regrets en choisissant Humain.

Il valida le choix et une autre liste s’afficha. Il s’agissait des classes.

Néo-Life vous demande de choisir une classe dès le début du jeu. Ce choix ne pourra être changé par la suite que par des quêtes spécifiques, aussi soyez prudents sur votre décision. Toute classe de début de jeu est basique et pourra évoluer en classe Avancée puis en classe Maître lorsque votre niveau le permettra.

Veuillez choisir parmi ces 6 classes :

Voleur, Artisan, Mage, Guerrier, Prêtre, Chasseur.

Les classes étaient plutôt classiques pour un RPG, et le jeune homme savait que ce choix ci était bien plus important que le précédent. Il se mit à réfléchir quand tout à coup l’interface se brouilla, comme emplie de parasites.

Kkrrrrrrrr

Shhhhhhrrrrrrr

Un des Cinquante Dieux du Domaine a posé son regard sur vous et vous enveloppe de son pouvoir.

Deux classes bonus débloquées : Apprenti des Runes, Incarnateur

Marlon eut les yeux ronds quand les deux nouvelles options apparurent devant ses yeux et il se dépêcha de regarder les détails des deux classes.

Apprenti des Runes : Vous avez appris l’art ancien des runes. Vos écrits peuvent être imprégnés de pouvoir et posséder toutes sortes d’effets, de la protection à l’invocation. Votre maitrise dépendra fortement de la compréhension de votre art ainsi que de la qualité des matériaux utilisés.

Incarnateur : Vous pouvez prendre la forme et les attributs de n’importe quel être de ce monde ou d’un autre. Vous aurez besoin d’une sculpture ou d’un dessin de votre cible afin de vous transformer. Votre maitrise dépendra fortement de votre compréhension de la cible à incarner et des matériaux utilisés.

Le jeune homme comprit alors que cette apparition de classe mystère devait être le fameux ‘coup de main’ dont l’IA lui avait parlé. Loki était donc un des Dieux du jeu ?

Cela voulait également dire qu’il y en avait 49 autres qui feraient sûrement la même chose que lui, à savoir tricher pour avantager son poulain. Peu lui importait, de toute manière, mais cela rendait son choix encore plus critique. Les deux classes avaient l’air très puissantes.

Incarnateur lui plaisait beaucoup car elle pourrait lui permettre de se transformer en tout et n’importe quoi, un dragon s’il en avait envie !

Mais d’un autre côté, elle avait de fortes limitations. Cela devait être quelque chose d’existant. Pourrait-il devenir une IA du Réseau ? Il en doutait fortement. Sa compréhension des IA ne dépassait pas le stade basique…et c’était apparemment cette même compréhension qui revêtait une grande importance pour cette classe.

Avec une si forte limite, personne ne pourrait aller bien loin, surtout si ses adversaires avaient le même genre d’avantage que lui.

Apprenti des Runes paraissait avoir un potentiel bien plus incroyable. Aucune limitation précise n’était donnée, ce qui laissait entrevoir à Marlon un arbre des possibles gigantesque. Techniquement, rien ne l’empêcherait plus tard d’avoir le même genre d’effet que la classe Incarnateur, non ?

Sa seule peur était cette fameuse compréhension…ça voulait dire quoi exactement ?

Il réfléchit quelques minutes avant de valider son choix, mais finit par valider la classe d’Apprenti des Runes. Aussitôt l’écran changea et de nouvelles lignes de texte s’affichèrent devant ses yeux.

Vous avez maintenant choisi votre race et votre classe de début. Celles-ci pourront évoluer en fonction de votre aventure et des divers choix que vous ferez. Avant de commencer, veuillez sélectionner le type de physique que vous désirez.

Les options classiques de création de personnage s’affichèrent devant Marlon, et s’il avait encore été dans son corps humain, il se serait sûrement effondré. C’était bien entendu ridicule, mais le jeune homme ne pouvait s’empêcher de revoir sa vie défiler. Il se voyait dans son corps imparfait, chétif et malade tout au long de ces 19 ans de souffrance.

Pas un jour il ne s’était levé sans ressentir une forte souffrance, et bien des fois il s’était dit que ce serait beaucoup plus simple d’en finir que de continuer cette souffrance infinie. La seule raison pour laquelle Marlon n’avait pas cédé face à cette tentation était la volonté de fer de sa mère qui s’était battue chaque seconde de son existence pour lui.

Il n’avait pas voulu gaspiller un sacrifice aussi important. Et il avait tenu le coup, jour après jour.

Jusqu’à aujourd’hui.

On lui proposait maintenant de renaître dans un corps sain qu’il choisirait lui-même…

Le jeune homme mit un moment à se remettre les idées en place, malgré le manque d’émotivité inné de sa forme virtuelle, et il décida enfin de ce à quoi il allait ressembler.

Il créa son corps pendant de longues minutes, puis une fois fini il admira son œuvre.

Il s’était créé comme il aurait été si la maladie n’avait pas été sa compagne de longue date.

Un corps proche du mètre quatre-vingt, athlétique sans être démesurément musclé, avec des jambes longues et puissantes qui lui permettraient de couvrir des distances dont il n’aurait pu que rêver dans sa vie réelle.

Son visage était identique, car il ne voulait pas changer qui il était, seulement enlever les défauts l’ayant empêché de vivre normalement.

Ses traits avaient une finesse qui n’aurait aucunement dérangé chez une femme. Sa mâchoire aux contours peu prononcés et son visage légèrement ovale lui donnaient un air androgyne qui était encore accentué par ses cheveux longs et lisses couleur châtain.

Ses yeux bleus étaient légèrement enfoncés dans leur orbite, donnant à Marlon un air sérieux et profond qui laisseraient peu de personnes indifférentes. Quelques taches de rousseur çà et là donnaient un peu de caractère à ce visage un peu trop doux.

En s’observant, il soupira intérieurement. Si seulement le jeune homme avait eu la prestance et le physique de ce qu’il voyait devant lui, sa vie aurait pu être complètement différente. Mais il ne servait à rien de s’attarder sur les possibilités passées, mieux valait penser au futur !

Le résultat final lui plaisait, et il ne perdit pas plus de temps avant de valider son apparence physique.

 

Votre personnage a été finalisé. Nous allons maintenant vous…

Krrrrrrrr

Shrrhshrrrrrrrr

L’écran vacilla une fois de plus et le texte fut remplacé.

Etant l’un des Elus, vous pouvez choisir une bénédiction parmi ces trois :

Bénédiction de Gazor, Bénédiction de Bjorn, Bénédiction de Loki

Il regarda le détail des trois avantages, intrigué par le fait de voir le nom de celui qui l’avait envoyé dans cette liste. Lui avait-il donné son pseudo de jeu afin qu’il puisse faire le bon choix ? Ou cela n’était-il qu’un clin d’œil lui étant destiné.

Gazor permettait d’obtenir un charisme hors-norme permettant des interactions plus poussées avec les joueurs et les PNJ. Celle de Bjorn permettait d’être beaucoup plus discret et de se fondre dans le paysage. La dernière, celle de son bienfaiteur, était définitivement faite pour lui.

Chaque Player Kill augmentait la compréhension de la classe, quelle qu’elle soit, et en contrepartie une prime dépendant du nombre de joueurs tués serait donné au joueur le tuant. Heureusement, la prime ne serait pas dévoilée publiquement et les autres ne s’en rendraient compte qu’une fois qu’il serait mort.

Il n’hésita pas du tout sur le choix à faire et prit la Bénédiction de Loki. Tuer les autres lui permettrait d’avancer dans sa classe, donc de se rapprocher de son objectif. Il allait les massacrer et devenir l’empereur de Néo-Life aussi vite que possible. 

Vous avez choisi la Bénédiction de Loki. Vous allez maintenant être dirigé vers une zone d’apparition. Une quête de lancement vous sera attribuée afin de vous guider dans le jeu. Avant téléportation, veuillez indiquer votre pseudo.

Il ne réfléchit pas très longtemps et entra son pseudo.

Revenge Master.

Il rigola intérieurement en validant son pseudo et s’il avait eu son corps, un sourire froid et cruel se serait dessiné sur ses lèvres.

Les ténèbres furent de retour, mais pas pour longtemps. Dans un flash lumineux, toutes les sensations revinrent massivement à lui. La douleur fut intense, si intense qu’il hurla comme un damné. Il eut l’impression que tous ses os se brisaient et se reformaient dans la même seconde, puis qu’on l’écorchait vif des milliers de fois. Pas un centimètre carré de son corps ne le faisait pas souffrir et à cet instant, il aurait souhaité mourir plutôt que d’endurer cela.

Ce qui le surprit le plus, c’est qu’il entendit son cri. Un son terrifiant semblant provenir du tréfonds des enfers, comme si l’on avait arraché son âme et torturé jusqu’à ce qu’elle émette ce son impossible.

Il se tut alors, la douleur semblant disparaître progressivement, puis il respira.

Il respira vraiment, inspirant de l’air qui était plus pur que tout ce dont il avait pu faire l’expérience dans son autre vie. Il avait une saveur, une richesse, que jamais il n’avait expérimenté auparavant.

Puis il prit conscience des autres sensations envahissant son esprit.

Tout d’abord son corps. Il ne le faisait pas souffrir. Aucune douleur rémanente ni persistante dans son dos ou ses côtes, pas de feu brûlant semblant embraser son cœur à chaque battement, comme il avait dû s’y habituer toute sa vie.

Il sentait chaque grain de tissu en contact avec sa peau. C’était légèrement râpeux, mais pas désagréable. L’air s’engouffrait dans les manches et venait caresser sa peau doucement, une légère brise soufflant dans l’air ambiant.

 Il était vêtu d’habits simples, couleur blanche unie, et des sandales de cuir étaient chaussées à ses pieds.

Il leva les mains devant ses yeux et put les plier sans aucun effort. Il ressentit un profond contentement à pouvoir bouger sans vouloir crier de douleur. Il prit même quelques secondes pour savourer son état présent, profitant de chaque délicieuse sensation que lui envoyait son cerveau.

En inspirant à nouveau, il sentit des notes boisées dans l’air, et une odeur de terre également. Mais cette odeur était chaude, naturelle, aucun produit chimique ne venant agresser ses narines alors qu’il continuait de déchiffrer ce qu’il ressentait.

Loki n’avait pas menti. L’on aurait vraiment dit la réalité. Il n’arrivait en aucun cas à faire de différence avec le monde réel, si ce n’était la pureté de ce qu’il ressentait jusque-là. De longues minutes s’écoulèrent alors qu’il admirait son corps et ce qui l’entourait.

Il regarda autour de lui et ne vit pas d’autre personnes dans les alentours immédiats. Seuls des champs de blé, tout du moins ce qu’il pensait en être, s’étendaient devant son regard. Il pouvait sentir leur odeur mais aurait été incapable de la décrire, n’ayant jamais senti quelque chose de similaire sur terre. Des odeurs de purin titillèrent ses sinus, mais il ne pensa même pas que c’était une mauvaise odeur. 

Au-delà des champs, il vit des chaînes de montagne gigantesques qui semblaient presque l’encercler tellement elles étaient massives. Leur pointe était recouverte d’une couche blanche qui devait être de la neige.

Il se baissa et prit une poignée de terre dans sa main, savourant la sensation des grains rugueux s’écoulant entre ses doigts et ne le brûlant pas, contrairement à ce qu’il avait connu.

 Des mouvements bizarres de certaines gerbes faisant penser que des animaux ou des bêtes se trouvaient dedans et attendaient l’imprudent pour lui sauter dessus.

Un chemin aussi large qu’une cariole traversait ces champs et l’on devinait à quelques centaines de mètres une intersection avec ce qui semblait être un chariot délabré.

Puis, alors que son cerveau commençait à s’habituer à toutes ces nouveautés sensorielles, il repensa à ce qui l’attendait, et surtout à sa vengeance. Ce faisant, il repensa à sa mère, et à la fin horrible qu’elle avait connue.

 La rage qui l’envahit l’étouffa alors complètement. Des larmes de colère coulèrent de ses yeux et il eut l’impression d’être consumé tout entier par la haine. Ses mains se mirent à trembler et son champ de vision se brouilla. Il serra les poings jusqu’à s’en faire mal et tomba à genoux alors qu’un hurlement sortait de sa bouche et manqua lui déchirer les cordes vocales. Il ressentit, en plus de sa colère inextinguible, une soif de violence qui mit à mal sa raison et le fit presque se perdre.

Marlon s’intima au calme encore et encore alors que ses émotions allaient lui faire perdre totalement le contrôle. Cela prit de longues minutes, mais finalement il arriva à cloisonner cette rage, à la canaliser, sans toutefois réussir à la faire disparaître.

Après s’être calmé, il ne ressentait plus qu’une rage froide au fond de son cœur.

Pas un instant il ne se posa la question s’il était capable de tuer une autre personne dans un état de réalisme aussi poussé. Son cœur était froid, et dans son esprit rien ne pourrait jamais le réchauffer.

« Bien joué, petit. J’ai cru que tu n’y arriverais pas. Profite de ma bénédiction et fais-nous gagner ce jeu ! Bonne chance »

La fenêtre de tchat s’était ouverte sur le whisper de Loki mais Marlon ne put y répondre. Seulement il avait eu raison sur son intuition. Son bienfaiteur avait l’air vraiment motivé et vu que cela rapprochait le jeune homme de son but, il ne pouvait qu’en être heureux. Il prit une grande inspiration et expira doucement, savourant maintenant cette froide colère qui faisait partie de lui et resterait là pendant très longtemps.

Après tout, on ne pouvait pas devenir Empereur en claquant des doigts.

La première chose qu’il fit fut de se familiariser avec son environnement.

Après tout, il n’avait pas oublié qu’il se trouvait dans un jeu. Et en parlant de jeu…

« Statut !»

Une fenêtre s’ouvrit alors devant lui, affichant les diverses informations de son personnage.

Revenge Master : Niveau 1 Apprenti des Runes : Niveau 0

Force :5           Agilité :5         Intelligence :5              Réflexes :2

Constitution :1             HP : 200          Mana : 50       Charisme :1

Influence : 0                  Chance : 5

Bénédiction de Loki   Prime : 0 pièces

XP : 0/100

 

En passant sur chaque stat, il pouvait voir une description un peu plus détaillée, mais cela ne lui servirait pas à grand-chose pour le moment. Il ferma donc la fenêtre de statut.

A ses pieds se trouvait une épée rouillée qui ne payait vraiment pas de mine. Mais faute de merles, on mange des grives.

Il ramassa l’arme gisant au sol. Il prit le temps d’apprécier son poids et de faire deux trois moulinets avec. Le réalisme était frappant. Elle était lourde, mal équilibrée, et il sentait les points de rouille de la garde sous ses doigts. Il passa son index le long de la lame et ressentit une légère douleur alors qu’une légère entaille se révélait sous la pression de l’épée.

-1 Hp

Attention, sous l’effet de la rouille, vous pouvez contracter une maladie grave. Lancement des dés.

Inférieur à 4, pas de maladie contractée.

Le cœur de Marlon loupa un battement et il s’admonesta intérieurement. Bordel, il aurait pu contracter le Tétanos ! Ce n’était plus du réalisme poussé, c’était un putain d’hardcore-game ! Loki ne rigolait vraiment pas quand il lui avait décrit ce monde comme une sorte de réalité alternative.

Ok, il allait être plus prudent maintenant…

Il grogna et se mit en route, direction le chemin de blé ! Il avait besoin d’étancher sa froide colère en faisant couler un peu de sang, humain ou animal.

Ding Ding

Une notification venait d’apparaître devant le regard de Marlon. Il l’ouvrit négligemment et fut surpris par les informations qu’elle véhiculait.

Tous les joueurs sont maintenant connectés. Nous vous remercions de jouer à Néo-Life. Cinquante mille joueurs sont maintenant en ligne et des informations complémentaires vont être délivrées par les Dieux du Domaine.

Pour un jeu de cette envergure, le nombre de joueur était relativement petit, et le jeune homme s’en étonna quelques secondes.

Le texte resta en suspens pendant un instant puis disparut en laissant place à une vidéo impressionnante.

Un amphithéâtre gigantesque était occupé par ce qu’il pensait être les fameux Dieux. Tous étaient plus imposants les uns que les autres, que ce soit par leur accoutrement ou leur taille ou bien encore par les formes étranges de leurs corps.

L’un d’entre eux s’avança vers le centre de la vidéo et regarda intensément la caméra, donnant l’impression de transpercer les joueurs d’un regard blanc comme l’éclair. La longue barbe blanche et la toge qu’il portait lui donnait une prestance incroyable.

« Je suis Zeus, l’un des Dieux du Domaine. Vous l’avez compris, ce jeu n’est pas comme les autres. Il s’agit d’un nouveau monde, et son réalisme n’a rien à envier à votre réalité. C’est en réalité bien plus qu’un jeu. C’est…une aventure incroyable. Et qui ne pardonne pas les erreurs. Ainsi, je dois vous informer que tous, vous n’avez pour le moment que trois vies liées à vos comptes de jeu. Divers moyens existent dans le jeu pour augmenter ce nombre, et bien plus encore existent pour vous les soutirer. »

Un sourire malaisant fit son apparition sur le visage du Dieu, et pendant l’espace d’une seconde il crut être face à Loki. Tous les Dieux étaient-ils des IA, comme celui qui l’avait envoyé ici ?

« Si vos vies arrivent à zéro, le jeu est fini pour vous. Vous serez alors déconnectés et ne pourrez plus jamais jouer à Néo-Life. Je vous invite donc à la prudence ! »

Son regard calculateur et son sourire malsain démentaient la chaleur de ses propos et Marlon se félicita de ne pas être en face de lui. Il n’aurait peut-être pas réussi à garder sa contenance.

« Autre chose…contrairement aux jeux classiques, vous n’aurez pas d’inventaire, vous pourrez prendre avec vous tout ce que vous voudrez, tant que vous arrivez à le porter ! Et vos fameuses stats que tous ont dû trouver dans l’écran du même nom augmenteront en fonction de vos actions, non pas de vos niveaux. Vos niveaux vous permettront d’avancer dans votre maitrise de classe et deux-trois autres surprises que je ne veux pas dévoiler tout de suite…Bonne aventure et bon jeu à tous ! »

La vidéo s’interrompit et plus rien ne se passa.

Il y avait eu beaucoup d’informations délivrées dans ce court laps de temps. Marlon se sentait plus dubitatif qu’étonné. D’après ce que Zeus avait dit, ils étaient vraiment dans un jeu où le réalisme touchait la perfection. Même les inventaires, pourtant grand classique incontournable des jeux vidéos du genre, n’existaient plus !

Ding Ding

Quête de lancement : Chassez dix Rats des Champs et ramenez leur corps au village d’Akranio, au nord-est de votre position.

Récompense : Carte de la région, 50 XP, 5 pièces

Enfin Marlon pouvait commencer sa quête de pouvoir et de vengeance.

Raffermissant sa prise sur son épée rouillée, il se remit à avancer en direction des champs de blé. Il était temps de chasser et de monter de niveau !

Revenge Master arrivait, et son chemin serait jonché de cadavres…

 

❤️Soutenez le novel sur Tipeee Cliquez pour lire Néo-Life en avant - première


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1 – Triste Monde Menu Chapitre 3 – C’est vraiment un jeu