Atarashī Sekai No Pan-Ya
A+ a-
Chapitre 7 – Mon premier commandement !

— Maîtresse, j’ai retrouvé une lettre devant notre sanctuaire.

Notre sanctuaire ? Ça sonne bien !

— Que dit-elle ?

— Qu’une certaine Aria nous donne rendez-vous à la guilde.

— Aria ? Allons-y, les amis !

Nous nous sommes mis en route avec notre attirail. La veille, j’ai lancé quelques analyses sur mes nouveaux compagnons.

Si j’ai bonne mémoire, Az est de niveau 15, sans aucun ordre. Il possède une concentration à toute épreuve, et peut décocher une flèche à une distance faramineuse. Les deux jumelles, Wukin et Wukang sont de cercles 20, également sans ordre. Elles ont une force physique capable de pourfendre un dragon d’un seul coup. Leur problème reste le fait qu’elles doivent être en harmonie pour combattre. Si elles sont seules, leur pouvoir ne s’active pas. Du moins, c’est ce que la petite voix m’a raconté.

— Wukin, tu as vu toutes ces personnes !

— Regarde ces bâtiments immenses, sœurette !

— Tsss, souffle Az d’un air blasé.

Les deux jumelles courent dans les ruelles à toute vitesse, laissant leurs yeux valser sur chaque chose qu’elles aiment. L’une contemple chaque lumière qu’émettent les quelques lanternes autour de nous, tandis que l’autre avance dans de sombres coins de la ville. Le blondinet reste muet, à mes côtés, l’expression sage et paisible.

— Regardez les amis, c’est ici la guilde !

J’ouvre les portes, et observe un spectacle face à moi.

— Lake !

Chaque aventurier présent s’incline. La pièce est calme. Le silence coupé par les respirations tremblantes des guerriers est presque angoissant.

C’est quoi ce délire ?

Aria, tousse, lève la tête et déclare.

— Lake, philanthrope de notre peuple. Protectrice du Roi, prêtresse de la Garde Royale. Toi qui as donné ta grâce à des êtres vulnérables. Toi qui as repoussé l’armée vampire. Nous vous offrirons à toi et à tes compagnons, ressources, or, et territoire, si vous acceptez cette quête.

Un homme d’une carrure robuste caresse sa longue barbe et annonce.

— Lake, tu as pris soin de mes camarades, conquit la bataille, tu es la seule, l’unique personne qui peut réaliser ce travail.

J’ébouriffe mes mèches et demande.

— Quelle est cette mission ?

— Dans quoi est-ce qu’on se lance, marmonne Az.

Meo, conseiller de la Guilde, progresse vers moi, s’agenouille et quémande.

— Lake, le peuple du territoire Kramé ont un avant-poste nous envoyant des attaques en permanence sur notre front ouest. Nous sommes une nation centrale, détenant des frontières communes à l’ouest avec Kramé, notre ennemi. À l’est c’est Sanzo, des Lamia qui ne sont pas à prendre à la légère, et au sud nous avons les nains et leurs minerais qui pour le moment préfèrent le commerce à la guerre. L’avant-poste, surnommé la Confrérie de Kabot, possède une défense sur laquelle nos soldats s’effondrent. Les vampires se multiplient à une vitesse que nous savons gérer. Nous, peuples elfiques, nous devons protéger nos frères, nos sœurs, nos enfants et nos ancêtres. Les bastions de Métonboa céderont d’ici peu de temps.

Un messager entre dans la pièce, le souffle coupé, les jambes tremblantes.

— Ordre du roi. Lake Sharm et ses compagnons, vous devez vous rendre immédiatement au rempart ouest de notre nation.

Un ordre du roi ? Mais c’est quoi ce délire !?

Aria ajoute.

— Lake, sauve-nous des assauts de la Confrérie, je t’en prie.

Aria…

J’inhale l’air jusqu’à en tousser, surprise par l’odeur écrasante de bière qui venait de se propager dans mes narines, et m’écrie.

— On va les dépouiller. Parole d’Elfe !

Moi et mes camarades, nous nous asseyons dans une charrette qui nous transporte jusqu’à notre point de rendez-vous.

C’était quoi ce délire ? Je suis aussi populaire que ça dans la Guilde ? Tout le monde s’est incliné devant moi. J’avais jamais réalisé, mais… Si j’aide des gens en tant qu’aventurière, je vais automatiquement gagner en notoriété, et lorsque j’ouvrirais ma boulangerie, j’aurais des tonnes et des tonnes de clients qui viendront voir mes compétences de cuistot ! Je suis tellement ingénieuse que ça en devient flippant…

— Maitresse, as-tu un plan ?

— Évidemment qu’elle en a un, sœurette. C’est une vraie guerrière, notre Maîtresse.

— Qu’est-ce que je fous là, moi, pouffe Az.

Je me lève d’un air héroïque et m’écris.

— Écoutez-moi bien les enfants !

Mes camarades me regardent tous avec une expression stupéfaite. Je caresse mes mèches blondes et déclare.

— Ça veut dire quoi, assaut ?

À cet instant, les oiseaux tombent au sol, tout comme les espoirs de mes amis.

— Lake ! Nous sommes arrivés.

Nous descendons, et constatons une scène d’horreur. Les remparts sont au bord de la chute, les flammes traversent les forêts alentour. Le ciel affiche une couleur écarlate, aucun nuage en vue. L’odeur de fer mélangé à celui du sang elfique me rend malade. Mes mains tremblent à l’idée de la vengeance et mes yeux pleurent, comme mille averses. Nul doute que c’est dû à mes frères et sœurs tombés au sol.

Cet univers va goûter à la colère rouge d’une boulangère.

— Les enfants, suivez-moi.

J’accours sur les remparts avec mes compagnons pour observer la bataille de mes propres yeux.

— Lake ! Te voilà enfin, que les Elfes soient loués, nous t’attendions.

— Qui es-tu ?

— Sergent Vraal, pour vous servir. Je suis le représentant de cette garnison elfique, ou du moins, ce qu’il en reste.

Les gémissements affreux de ma nation me laissent sans voix. Les coups d’épée, de masse. Les cercles magiques défilent dans tous les sens. Ce n’est pas un assaut que j’observe, c’est un massacre. Les vampires sont quinze fois plus nombreux que les Elfes.

C’est quoi ce délire, ici ?

[Compétence débloquée : Colère elfique.]

[Compétence débloquée : Magheal.]

[Compétence passive débloquée : Maîtresse des armées.]

Tais-toi la voix, c’est pas le moment.

— Wukang, Wukin, Az.

— Oui, maîtresse ?

[La compétence Maîtresse des armées est enclenchée.]

Je saute sur l’un des remparts, empoigne ma poitrine et déclare d’une voix imposante et profonde.

— Mon nom est Lake Sharm ! Nous ne sommes pas des compagnons, nous ne sommes pas des patriotes, non. Nous sommes frères et sœurs. Des liens aussi puissants se livrant à notre désir de paix. Venez avec moi, affûtez vos crocs et montrez-moi lequel d’entre vous a la hargne la plus épique. Suivez le chemin vers notre victoire sans laisser personne vous prendre ce que vous possédez. Ce ciel sombre deviendra coloré, merveilleux,notre utopie est à notre portée dès lors que ces foutus vampires seront anéantis. Vous, Elfes, montrez votre engagement, votre dévouement envers votre peuple. Je suis certaine que vous aussi, vous entendez le son de ces coups de fer. Les rires de ces larves se transformeront en pleurs. Tous les Elfes sont sans valeur. Tous les combattants ici sont sans valeur.

Je me retourne dos à eux, pointe le champ de bataille et m’écrie.

— Alors, montrez-leur que vos vies pathétiques peuvent encore fleurir !



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 6 – Ma première bataille ! Menu Chapitre 8 – Haine.