Atarashī Sekai No Pan-Ya
A+ a-
Chapitre 6 – Ma première bataille !

Autour de notre table, je décide d’en apprendre davantage sur mes nouveaux compagnons. C’était primordial pour que nos futures aventures se passent dans les meilleures conditions possibles.

Bon… Comment engager la conversation…

— Comment vous appelez-vous ?

Ils me regardent avec des yeux globuleux, au bord des larmes. La première fille se lève, s’incline face à moi et déclare.

— Je me nomme Wukin, et elle, c’est ma jumelle, Wukang. Nous sommes toutes deux des magiciennes. La confrérie de Kabot nous a battues, puis jetées comme deux larves grotesques dans une cage. Ils nous ont ensuite menottés avec des pierres anti magies, et vendu à un autre marchand d’esclaves. C’est là que vous nous avez retrouvés, Maîtresse.

C’est horrible… Leurs corps tremblent rien qu’à en reparler, je vais devoir esquiver ce sujet-là si je veux leur faire oublier leur passé.

— Et toi, tu es ?

— Az.

— Vous le connaissez, les filles ?

— Absolument pas. Nous avons été jetés dans la même charrette pendant dix minutes, avant que tu nous sauves, Maîtresse.

C’est quoi ce surnom…

Le garçon reste silencieux. Il évite de poser ses yeux sur nous et fuit nos conversations.

— Az, tu peux me dire ce que tu apprécies ?

Le blondinet pointe du doigt une corde, puis se lève et nous montre une branche.

Il est complètement fou ce gosse ?

— T’aimes les cordes et les bouts de bois ?

— Regarde, idiote.

En deux, trois gestes d’une finesse légendaire, il se fabrique un arc et attrape une flèche dans l’un des carquois qui trainait dans notre pièce de vie. Puis, le jeune garçon bande son arme, ferme les paupières, et murmure.

— Flèche perçante.

Le projectile se dégage à la vitesse du son, brisant la vitre, transperçant la tête d’un oiseau, et s’écrasant au cœur de l’arbre.

— C’était incroyable, Az ! T’as un œil de lynx !

Il sourit, ne décrochant pas le moindre mot.

— Yosh, les enfants, c’est parti. On va aller vous entraîner !

Par quoi commencer ?

Je tourne en rond autour de la table et réfléchis à un endroit propice à notre leveling.

Dans ce monde, l’expérience permet d’obtenir des caractéristiques qui renforcent nos capacités offensives et défensives, et pour ça, quelques monstres suffisent… Des monstres ? Mais évidemment !

— Suivez-moi !

Nous prenons le chemin orné de quelques roses, dans la direction du premier donjon que j’ai exploré quelques jours auparavant.

Sur notre route, des chevaliers en armure marchent en groupe et jettent des regards vers le ciel sans faire le moindre bruit.

Qu’est-ce qu’ils font ici ?

Wukin agrippe un bout de ma robe et murmure.

— J’ai peur, maîtresse.

Je la fixe droit dans les yeux, et lui dresse un sourire qui, je l’espère, la rassurera.

— Les vampires sont là !

— Chargez !

— Tuez-moi tous ces enfoirés !

Une guerre ?

J’attrape les mains de mes nouveaux compagnons et les dirige sur une petite falaise, afin d’avoir une meilleure vision sur ce qu’il se trame ici.

— Ça me donne envie de tous les décapiter, déclare Wukang.

— Dis pas des bêtises, sœurette.

C’est un massacre cet endroit…

Les têtes des soldats volent de droite à gauche. Les porte-drapeaux des chevaliers se font de plus en rare, ils s’écroulent tous un à un. La supériorité numérique est trop grande, bien trop grande. Les griffes des vampires et leur puissance physique écrasent l’armée.

— On doit agir, les enfants, venez !

Nous dévalons la falaise en courant, traversons la scène macabre sous les odeurs dégoûtantes de sang et de fer. Le combat fait encore rage.

Je dois aider chaque humain ici présent, c’est mon devoir. Je vais tous les fidéliser dans ma boulangerie, ils vont avoir une dette si grande envers moi, qu’ils m’achèteront chaque jour mes pains au chocolat et mes croissants, c’est certain.

— Yosh, les gosses, restez derrière moi.

— Appel du Grimoire !

Je le dresse vers le ciel sinistre, et incante.

— Magie blanche suprême. Par les accords de la création. Les douces prières des anges déchus te sont vouées, la volonté de mon être et de ma race t’est transmise. Que votre destin se change en un torrent de bonheur, que vos yeux s’ouvrent avec un espoir magistral. Berce le bas peuple de ses tourments et nourris les démons abyssaux. Je guéris les traîtres, et traite les fidèles avec passion. Ô douce Terre, vient en aide à cette guerre affreuse. Ô, Arbre-Monde, accorde-moi ta puissance voluptueuse. Grimoire, Ô Grimoire blanc, que ta lumière aide la nation ! Voici la magie ultime, la magie blanche inconnue.

— Heal revitalisant.

Une trentaine de cercles magiques se dressent derrière moi, en leurs centres, des rayons jaunâtres se croisent et terminent leur traversée dans les corps des chevaliers.

[Point de vie des alliés stabilisés à 100 %.]

Les chevaliers se relèvent un à un, et reprennent leur combat.

[Succès déverrouillé : Guérisseur de renom.]

[Amélioration de compétences. La compétence Heal revitalisant se transforme en Cœur des Hommes.]

[Rang Maître, atteint. Vous êtes désormais un Maître d’ordre 4.]

Je comprends toujours rien à ton charabia, la voix

— À vous les enfants, montrez-moi ce que vous avez dans le ventre !

Les deux jumelles se regardent, et tendent leur bras sur le côté. L’une à gauche et l’autre à droite.

Wukang et Wukin sautent et ferment les yeux.

— Appel de Djaul.

— Appel de Jiva.

Un marteau d’une taille démesurée se tient dans les mains des fillettes.

— On y va, sœurette.

— Ne les fais pas souffrir, Kang.

Elles incantent, ensemble.

— Par la colère de Djaul ! Ô, maître des démons.

— Par la bonté de Jiva ! Ô, maîtresse des anges.

Elles écrasent leurs armes au sol en criant.

— Frappe sismique !

La plaine se fissure de toute part, les plaques tectoniques s’éloignent, laissant les vampires tomber les profonds abysses de ce monde. L’onde de leur coup déstabilise les nombreux chevaliers. Les derniers vampires, fous de rage, un liquide rougeâtre coulant dans leurs mâchoires, continuent d’avancer dans la mêlée.

C’est quoi ce délire !? Elles sont si fortes ces deux-là ?

Je ferme les yeux, inhale l’air, ressens l’odeur du sang qui m’exaspère, et demande.

— Az, à ton tour.

— Je sais ce que j’ai à faire, idiote.

Il attrape l’arc dans son dos d’une main, et de l’autre bande une flèche contre la corde de son arme. Le blondinet se concentre, et positionne son regard vers le ciel. Il décoche sa flèche et incante.

— Pluie punitive.

Le projectile atteint son point culminant et invoque un cercle magique dans lequel des centaines et des centaines de flèches se dirigent directement dans le crâne des ennemis.

Quelques instants plus tard, seuls les chevaliers étaient encore debout.

J’y crois pas… Ils ont clairement pas besoin d’entraînement. Avec leur capacité, ils pourraient devenir Rois de n’importe quelle région…



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 5 – Mes premiers compagnons ! Menu Chapitre 7 – Mon premier commandement !