A+ a- Mode Nuit

Chapitre 5 : L’”Intention” de l’épée

Instantanément, le silence se fit sur le champ de bataille.

Plus de dix Dieux Supérieurs venaient d’être tués d’un seul coup. C’était inconcevable!

« Comment est-ce possible ? » Se demandait Linley, les yeux grands ouverts. « Une attaque d’âme ne peut affecter qu’une personne à la fois! »

Il regrettait, à présent, de ne pas avoir vu cette attaque à l’épée.

Les clones divins qui étaient sortis des cadavres, pris d’effroi, fuyaient dans tous les sens. Ayant été témoin de la puissance de cette épée, aucun d’entre eux n’avait le courage de se battre à nouveau. À présent, ils étaient terrifiés à l’idée de mourir.

Learmonth les regardait calmement s’enfuir, un léger rictus au coin des lèvres, lorsque soudain, il brandit son épée.

Huit ombres de l’épée noire fendirent simultanément l’air en direction des huit clones divins en fuite et les tranchèrent en deux dans une effusion de sang. Les huit cadavres dégringolèrent sur le sol.

Les pupilles de Linley se rétrécirent : cette épée, terrifiante et quasi invincible, l’obsédait.

Il revit en esprit l’image de cette épée passer aussi vite que la foudre, ce genre d’épée extrêmement rapide, animée de “l’intention” d’un volcan en éruption. Dès l’instant où l’expert l’avait brandie, il avait libéré toute la puissance de sa technique… une technique imparable. Partout où l’ombre de l’épée passait, la destruction l’accompagnait.

« Est-ce là la Voie de la Destruction ? » Linley secoua précipitamment la tête. « On dirait plutôt… »

Son esprit fonctionnait à pleine vitesse, s’efforçant de décomposer cette attaque à un niveau plus profond. Plus il l’analysait et plus il entrevoyait de choses, plus les questions se posaient.

Le chef des bandits, cet homme musclé et en robe rouge qui appelait au combat mais laissait ses subordonnés se charger du travail, s’était enfui depuis longtemps à la vue de cette épée destructrice.

« Quel type terrifiant! » Pensa-t-il. « Si je n’avais pas été aussi rapide, ce Démon m’aurait déjà tué! Comment ces deux vieux ont-ils pu s’allier un expert aussi puissant ? »

Il plissa légèrement les yeux : « Face à ce formidable Démon, nous allons devoir demander à Mr Wind, l’instructeur du jeune maître, d’intervenir personnellement. »

« Pfff », fit-il en se retournant. « Que s’imaginent-ils ? Qu’il m’a été facile de gagner mon argent ? Ils ont su en gagner mais ignorent comment le dépenser. Malheureusement pour moi, j’ai perdu les douze Dieux Supérieurs que le jeune maître avait placés à mon service. »

L’homme en robe rouge, en effet, était Vionnaz, l’un des subordonnés d’Inigo qui avait dépensé une fortune pour convaincre diverses organisations de bandits à se rallier à lui. N’avait-il pas à ses côtés douze Dieux Supérieurs alors que toutes les organisations réunies n’en comptaient que sept ou huit ?

Mais c’était surtout l’argent qui les avait convaincus et depuis quelques jours, ils unissaient leurs forces pour intercepter des groupes.

« Vite! Rentrons dire au gamin d’en informer immédiatement le jeune maître », se dit Vionnaz en faisant demi-tour.

Avec deux clones divins localisés en deux endroits différents, la communication était plutôt rapide aussi était-il facile de tenir Inigo au courant de tout ce qui concernait la forme de vie métallique de Linley.

Une fois leurs chefs abattus et surtout après l’attaque à l’épée de Learmonth, tous les bandits, découragés, s’enfuirent.

– « Eh bien! Ils n’ont pas mis longtemps à déguerpir », grommela Bébé.

– « Ce Learmonth… »

Salomon regardait l’expert, estomaqué. Celui-ci avait un regard froid et calme, comme si rien ne s’était passé. Visiblement, ce petit combat était insignifiant à ses yeux.

– « Linley ? » Appela doucement Délia.

Mais pour l’heure, ce dernier ne pouvait pas l’entendre, plongé qu’il était dans son univers à réfléchir au sujet de cette étonnante attaque à l’épée.

– « Hé, Qu’arrive-t-il au Patron ? » Demanda Bébé qui trouvait Linley étrange.

– « Se pourrait-il qu’il ait été effrayé par l’épée de Learmonth ? » Le taquina Nisse.

– « Qu’est-ce que tu en sais ? Il a sans doute une illumination. »

C’est alors que Linley revint à lui.

– « Ça va ? » Demanda Délia qui lui trouvait un regard plutôt étrange.

– « Oui, tout va bien », répondit son époux en souriant. « Je pensais à certaines choses. J’ai cru que j’étais sur le point de faire une percée, mais je me trompais. » Il regarda Learmonth dans le lointain. L’étonnement et la perplexité se lisaient dans ses yeux. « Cette épée… »

Lui aussi était un combattant à l’épée et son âme elle-même en avait la forme. Il avait aussi sa propre idée du concept d’”intention” lié à cette arme. 

« Je ne maîtrise que depuis peu les bases de l’Essence du Feu et ne suis même pas encore devenu une divinité. Il y a de fortes chances pour que je me sois fourvoyé. »

Il pensait encore à cette attaque ultra rapide à huit épées. Mais à son niveau, il était incapable de voir à travers les Vérités Profondes de cette arme.

– « C’est l’attaque de Learmonth qui vous surprend à ce point ? » Demanda Salomon. « Cette technique offensive se situe à un haut niveau de la Voie de la Destruction. »

– « La Voie de la Destruction ? » Répéta Linley en haussant le sourcil.

– « Comment, vous n’avez pas senti son aura ? »

– « Si », répondit Linley, se demandant où il voulait en venir.

« Dans ce cas, pourquoi est-il aussi surpris ? » Pensa Salomon qui le garda pour lui.

Aussitôt, la cinquantaine de Démons qui avaient la chance d’être encore en vie rejoignirent Learmonth et l’ancien aux cornes noires.

Les deux anciens à cornes se regardèrent, légèrement inquiets. Ils commençaient à comprendre pourquoi ces bandits les avaient interceptés. D’habitude, en effet, jamais les organisations ne se risquaient à attaquer lorsque de nombreux Démons étaient présents.

– « Je suis désolé », dit l’ancien aux cornes noires d’une voix forte. « Jamais je n’aurais pensé que nous ferions face à autant de bandits lors de ce voyage. Plus de soixante Démons sont morts en un rien de temps. Heureusement que M. Learmonth ainsi qu’Edwards et ses frères étaient là…

« Une fois arrivés à la Cité de l’Érable Bleu, nous ajouterons à votre rémunération. »

Au même moment, il y eut un flash de lumière dorée et la créature métallique se reforma. Mais elle était nettement plus petite.

Les Démons remontèrent à bord et la créature reprit sa route.

Les Démons vivaient sur le fil du rasoir et comme leur existence était longue, tout ce qu’ils demandaient était qu’elle soit trépidante et qu’ils puissent atteindre le sommet du pouvoir dans le Royaume Infernal. La vie et la mort, pour eux…

Non pas qu’ils cherchassent la mort car lorsqu’ils se voyaient incapables de faire face au danger, les Démons fuyaient, comme tout le monde. Mais lorsqu’ils y étaient confrontés de force, ils ne la craignaient pas.

En devenant des Démons, tous s’étaient préparés à cette éventualité.

– « Cet ancien a tout de même un peu de conscience », grommela Bébé. « Il a pensé à nous augmenter. Ceci dit, je continue à penser que cette mission n’est pas simple. »

– « C’est vrai », approuva Linley. « Mais lorsque nous avons accepté, nous savions seulement qu’ils avaient recruté plus d’une centaine de Démons Une et Deux Étoiles. Qui aurait imaginé… qu’il y aurait aussi des Démons Quatre, Cinq et même un Six Étoiles! »

Il avait compris que cette mission comprenait différents groupes, un peu comme au Château du Lac de la Lune où Linley et son équipe étaient chargés des gardes en robe d’or tandis que les puissants Démons de niveau Dieu Supérieur s’occupaient de ceux en robe noire et du maître du château.

La présence d’un Démon Six Étoiles laissait présager que cette mission ne serait pas facile.

– « Que penser maintenant que tout le monde est à bord ? » Dit Salomon. « Fuir devant l’ennemi était une chose mais si nous prenons la fuite maintenant et que cela vienne à se savoir, nous perdrons la face. »

Ils risquaient fort, en effet, de passer pour des lâches sans caractères et de devenir la risée de tous.

– « Reprenons notre calme et notre entraînement », répondit gravement Linley. « N’oublions pas que nous ne sommes pas la principale cible des ennemis. Ils visent l’ancien aux cornes noires et l’autre aux cornes blanches. Tout ce que nous avons à faire est de nous protéger au maximum. »

Il n’avait aucunement l’intention de protéger leurs employeurs, d’autant que ces deux anciens étaient des Dieux Supérieurs alors que lui n’était qu’un Dieu.

– « D’accord! »

Tous acquiescèrent et se dispersèrent pour rejoindre leurs chambres respectives. Linley se retrouva seul dans la pièce avec Délia.

« Je me demande pourquoi ces deux vieillards nous ont choisis, nous, des Dieux, pour cette mission », se demandait Linley, confus. « Bon, n’y pensons plus et contentons-nous de protéger Délia et Bébé. »

Il jeta un coup d’œil à son épouse puis ferma les yeux et se replongea dans l’entraînement en pensant : « J’espère que d’ici peu, je serai en mesure de passer ce goulot d’étranglement dans les Vérités Profondes de la Vélocité. Ainsi, je serai plus apte à nous protéger. »

Pendant ce temps, dans la cour d’un hôtel de la Cité de l’Orchidée Rouge…

Inigo, qui venait de recevoir les nouvelles transmises par VIonnaz, fronça les sourcils :

« Je n’aurai jamais imaginé que ces deux vieux demanderaient l’aide d’un Démon aussi puissant. Pour avoir atteint un tel niveau dans la Voie de la Destruction, il ne peut être qu’un Démon Cinq ou Six Étoiles. »

Il n’osait imaginer qu’il puisse s’agir d’un Sept Étoiles. Ceux-ci étant des experts ultimes, nantis de leurs propres titres, ils ne manquaient pas d’argent et ils étaient en tête du classement parmi les Démons. En principe, ils n’acceptaient pas de mission.

C’est alors que l’ancien en robe verte fit son apparition dans la cour.

Aussitôt, Inigo se leva :

– « Maître, je viens de recevoir le rapport de Vionnaz sur sa mission… », dit-il respectueusement avant de lui faire le récit de la bataille.

L’ancien fronça les sourcils.

– « Il est formé à la Voie de la Destruction et aurait tué dix Dieux Supérieurs avec son épée ? » Vraiment ? Il va être difficile de faire face à un tel pouvoir… »

Quoique l’homme fût un peu inquiet, à ses yeux, la situation n’était pas désespérée.

– « Vous sentez-vous confiant, Maître ? » Demanda doucement Inigo.

– « Pour avoir accepté cette mission, il ne s’aurait s’agir d’un Démon Sept Étoiles. Si c’est un Six Étoiles, je devrais être en mesure de le vaincre. Mais à en croire ce que tu viens de me dire, ce Démon a une puissante technique offensive. Je ne pourrai pas le combattre de front. »

– « Ce ne sera pas nécessaire, Maître. Il vous suffira de vous débarrasser de ces deux vieux », s’empressa de répondre Inigo.

– « Dans ce cas, oui, je suis confiant », répondit l’ancien. « Il faudra, par contre, que je les isole un temps du reste des Démons. »

– « Si c’est comme ça, Maître, je vous confie l’affaire. »

L’ancien en robe verte eut un léger sourire.

Cela faisait maintenant un an que Linley s’entraînait dans sa chambre lorsque soudain, il ouvrit les yeux.

« Hein ? Pourquoi ce malaise tout à coup ? »

Sans savoir pourquoi, il se sentait agité. Il prit aussitôt une profonde inspiration pour tenter de se calmer.

– « Que se passe-t-il, Linley ? » Demanda Délia en ouvrant les yeux à son tour.

Il regarda par la fenêtre : devant lui s’étendait un désert immense. Le vent soufflait et le ciel était plein de sable.

– « Rien, si ce n’est que pendant que je m’entraînais, j’ai senti mon esprit inquiet sans comprendre pourquoi. »

La forme de vie métallique maintenait sa vitesse de vol.

– « Toi aussi tu l’as ressenti ? » S’exclama Délia, surprise. 

Soudain, la créature métallique se retrouva couverte de sable. Si, en temps normal, les Démons à forme de vie métallique n’avaient que faire du sable, cette créature, en un clin d’œil, se retrouvait entièrement submergée.

Il y eut une terrible détonation.

La créature métallique venait d’exploser.