A+ a- Mode Nuit

Couette de soie – 蚕丝被

 

 

La Chine est le premier pays au monde à avoir pratiqué l’élevage du ver à soie

La soie est également un symbole de la culture orientale ancienne.

Depuis notre jeunesse, nous élevons des vers à soie à la maison,

A l’approche de l’hiver, j’ai décidé d’utiliser les cocons des vers à soie de la fin d’automne pour faire un couvre-lit pour que grand-mère puisse passer l’hiver au chaud.

 

La soie comme matière de remplissage.

 Processus de production:

1. Sériciculture: La plaine de Hangjiahu (Est de Chine) est la plus propice à la plantation de mûriers en raison de ses abondantes ressources en eau et de son climat ensoleillé. Les feuilles de mûrier, larges et épaisses, sont la nourriture préférée des bébés vers à soie.

2. Sélection des cocons: Après la sélection, le double cocon le mieux fini est sélectionné

3. Cuisson des cocons : faire tremper et bouillir le cocon dans de l’eau pure sans ajouter de produits chimiques, de manière à disperser complètement la séricine.

4. Nettoyage, pour enlever les impuretés telles que la chrysalide et autres grains sableux du ver à soie. Ce processus doit être réalisé par un maître expérimenté.

5 . l faut réaliser le grand col pour l’étirer et lui donner une forme de chapeau d’environ 30 cm.

6 . Housse en soie: formée des “chapeaux blanc”, avec matelassure intérieure en soie.

7 . Tréfilage: Sur la table de tréfilage réfléchissant la lumière, le tréfilage est effectué par des ouvriers qualifiés de tréfilage (4 personnes).

À la fin, après une couture fine, une couette de pure soie naturelle des vers à soie de shuangge cocoon mûrier est achevé!