A+ a- Mode Nuit

Chapitre 61 – Recrutement 

Pendant que tout le monde essayait de deviner si Shi Feng était réellement un noble PNJ…

Alors que Drifting Blood se faisait traîner par les gardes, il le regarda avec les yeux venimeux d’un serpent : “Gamin, tu verras. Je me souviendrai de toi maintenant. Notre Union Martiale ne te laissera pas partir. Je sortirai douze heures plus tard. À ce moment-là, il n’y aura plus de place pour toi à Red Leaf.”

Tout le monde eu des frissons dans le dos en entendant sa menace malveillante. Avait-il prévu de se battre jusqu’à la mort ?

Cependant, personne n’osait plus sous estimer ce mystérieux épéiste. Juste en ayant vu ce qui venait de se passer, ils savaient qu’il n’était pas aussi ordinaire qu’il paraissait.

L’Union martiale était une guilde relativement célèbre. Ils étaient très connus dans d’autres jeux de réalité virtuelle de Wuxia. Ils n’étaient pas gérés par un atelier, mais par des joueurs occasionnels. En incluant les investissements de quelques personnes fortunées, l’Union martiale avait également commencé à s’implanter dans le Domaine des Dieux. Même s’ils n’atteignaient pas les critères d’une guilde de troisième ordre, ils n’étaient pas non plus à prendre à la légère.

Actuellement, le Domaine des Dieux monopolisait l’ensemble de l’industrie du jeu virtuel. Le système du jeu qui avait été récemment développé n’avait pas besoin d’être humain pour fonctionner. Il assurait l’équité, il était également en constante évolution, générant continuellement diverses quêtes, donjons, lieux cachés, etc. Le Domaine des Dieux était un jeu vivant, et aucun autre jeu de réalité virtuelle ne pouvait s’y comparer.

Les maps(1) étaient également immenses, suffisantes pour toute la population de la Terre. De plus, les joueurs pourraient y expérimenter la majorité des choses disponibles dans la vie réelle, mais aussi d’autres choses qui n’existaient qu’ici. Le Domaine des Dieux se développait pour devenir un deuxième monde et les autres jeux de réalité virtuelle n’avaient aucune chance de le concurrencer.

Après que les Gardes aient emporté Drifting Blood, tout le monde se tourna vers Shi Feng. Ils ressentaient tous beaucoup de curiosité et essayaient de voir à travers lui. Ils voulaient savoir s’il était ou non un PNJ. Malheureusement, peu importe la manière de le regarder, tout indiquait qu’il n’était qu’un joueur, à 100%.

Leur confusion ne fit qu’empirer. Pourtant, personne n’osait aller lui demander, car il pourrait ne pas leur répondre. Et si par hasard ils engendraient son mécontentement, qui sait s’ils ne seraient pas les prochains Drifting Blood.

Shi Feng regarda les visages perplexes des gens autour de lui. Il se contenta de révéler un léger sourire puis se retourna pour partir.

Après avoir vécu dans le jeu pendant dix ans, il avait depuis longtemps clairement compris les règles du Domaine des Dieux. Un joueur serait capturé et emprisonné s’il attaquait un autre joueur dans une zone de sécurité. Cependant, tant qu’aucun dommage ne serait infligé, même s’il s’agissait d’un contact physique intense, les gardes n’interviendraient pas.

Faire pression sur quelqu’un et lui appuyer sur l’épaule étaient deux actions qui ne causaient pas de dégâts. Naturellement, les gardes ne se soucieraient pas de telles actions. Cependant, Drifting Blood avait utilisé Charge, une compétence qui causerait un étourdissement en plus des dégâts. De plus, il y avait aussi ses actions agressives. Les gardes ne le laisseraient naturellement pas repartir librement.

Aussi, les joueuses n’avaient qu’à activer le système anti-harcèlement pour empêcher les joueurs de les harceler. Cependant, comme Violet Cloud venait tout juste de commencer, il était naturel qu’elle ne le sache pas.

S’agissant de la menace de Drifting Blood, Shi Feng n’y prêta aucune attention. L’Union Martiale était une guilde qui n’atteignait même pas le standard du troisième rang. Auparavant, quand Shadow était encore faible, il arrivait à tenir tête à de nombreuses guildes de premier ordre, et ces dernières étaient impuissantes face à eux. L’Union Martiale, une guilde de loisirs qui ne comptait que quelques milliers de joueurs, ne méritait même pas d’être mentionnée.

S’ils venaient lui chercher des embrouilles, il se débarrassait simplement d’eux. Avec son expérience et une arme magique à la main, de quoi pouvait-il avoir peur ?

Quant à l’approfondissement de sa relation avec Violet Cloud, il ne pouvait que la laisser de côté pour le moment et chercher un autre moyen. La vigilance de la fille était trop forte pour qu’il puisse la déjouer. Cependant, il en comprenait les raisons. Si c’était la déesse des neiges se tenant à sa place, elle aurait probablement une réaction différente.

Shi Feng rit amèrement, secouant la tête alors qu’il partait.

“Ah ! attends un instant” dit enfin Violet Cloud, incapable de supporter de le laisse partir. L’attrait de 10 pièces d’argent était trop fort. C’était sa plus grande chance. Si elle la manquait, qu’adviendrait-il de sa mère malade ?

“Oh ? Tu as changé d’avis ?” Il se retourna et vit son expression troublée.

Elle restait sur ses gardes alors qu’elle regardait ses yeux, essayant de discerner ses mauvaises intentions. Cependant, peu importe comment elle le regardait, elle ne pouvait découvrir aucune émotion particulière. Au lieu de ça, elle put sentir un vaste océan caché au fond de son regard. Cependant, elle demanda quand même avec prudence : “Tu ne veux vraiment que du jus de fruits et tu n’as absolument aucune autre requête ?”

Shi Feng transpirait abondamment de l’intérieur. Pour qu’elle soit si prudente, à quel point paraissait-il pervers ? Il serait parti depuis longtemps si elle n’avait pas le potentiel pour devenir clerc de rang 6, car même lui ne pouvait plus supporter d’être considéré comme un lubrique.

“En tout cas, j’ai besoin d’un responsable pour gérer la cuisine. Que dis-tu de ça ? Nous établirons un contrat et je t’engagerai pour être mon chef cuisinier. Je te traiterai de la même manière qu’un joueur manutentionnaire d’une guilde de troisième ordre. Tu devrais pouvoir te détendre avec la garantie du système principal. Si ça ne te pose aucun problème, alors suis-moi. Si tu ne te sens toujours pas rassurée, alors reste ici”, soupira-t-il, en parlant calmement.

Violet Cloud était abasourdie. L’homme devant elle voulait l’embaucher et lui donnait même un travail ordinaire. Elle avait déjà entendu de la part de sa meilleure amie le traitement d’un joueur manutentionnaire dans une guilde de troisième ordre. À ce moment-là, son amie lui avait même montré que son petit ami était un de ces joueurs appartenant à une guilde de troisième ordre et à quel point le traitement qu’il y recevait était excellent. S’il réussissait bien, il aurait même divers avantages. Le traitement était bien meilleur que de nombreux emplois disponibles dans la vraie vie, ce qui avait rendu Violet Cloud extrêmement envieuse.

“Je te suis. Cependant, je travaille très lentement. Y a-t-il vraiment aucun problème ?” Si elle laissait passer cette chance, quel avenir aurait-elle ? À en juger par ses performances, Shi Feng ne semblait pas être une mauvaise personne. De plus, elle était juste une joueuse très ordinaire. Il n’avait absolument pas besoin d’essayer de la duper. C’était un monde virtuel. Si elle ne révélait pas son adresse dans la vie réelle, il ne pourrait plus la retrouver. De plus, il prendrait de grands risques s’il essayait.

“Suis-moi alors. Il me reste des choses à acheter”, il hocha la tête, semblant très calme. Cependant, intérieurement, il était en extase. Il avait embauché une déesse clerc, juste comme ça. En ce qui concernait la déesse des neiges, il ne pouvait que s’excuser et dire “premier arrivé, premier servi”.

Par la suite, Violet Cloud partit avec lui.

Il l’amena et retourna à l’épicerie une fois de plus. Il y acheta un assortiment d’équipements utilisés par les chefs, tels que des pots, des spatules, des couteaux, etc., dépensant au total moins de 2 pièces d’argent. Ensuite, il alla à l’Association des Chefs et y dépensa une pièce d’argent pour acheter deux recettes de cuisine basiques. L’une apprenait à cuisiner de la viande de loup, et l’autre à préparer une boisson énergisante. Dans la même foulée, il dépensa 5 autres pièces d’argent pour acheter les ingrédients requis par ces recettes, ainsi que celle du jus de fruits.

Violet Cloud fut choqué par ses actions. Il venait de dépenser beaucoup d’argent. Il était trop riche. Tous les doutes qu’elle avait jusque-là se dissipèrent complètement.

Les ingrédients et les recettes qu’il venait d’acheter seraient suffisants pour lui permettre de se promouvoir au rang de chef apprenti avancé. C’était un traitement que même les joueurs de guildes ne recevraient pas.

Cependant, ce qu’elle ignorait, c’était qu’il estimait que ces items étaient très bons marché. C’était vraiment facile d’entretenir un chef.

Tous les matériaux requis pouvaient être achetés auprès du PNJ, et il suffisait de 10 pièces d’argent pour former un apprenti chef avancé. Une telle somme ne suffirait même pas à faire progresser un forgeron ou un alchimiste.

Shi Feng lui loua ensuite une cuisine basique.

“Après avoir signé le contrat, tout ce matériel et ces recettes seront à toi. Tu devras d’abord créer 900 tasses de jus de fruits. Ensuite, tu utiliseras tout ce qui reste pour ces deux recettes. Tu recevras une part de 20% lorsque ces items seront vendus. Aussi, en fonction de tes résultats, je déciderai de ton salaire de base tous les mois. Si tu essayes de t’enfuir, tu devras me dédommager dix fois plus. Si tu n’as pas de problèmes, il n’y a plus qu’à signer.” Il présenta un contrat de travail typique du système principal du jeu. Mis à part quelques détails, ces contrats étaient les mêmes que les autres. Il n’y avait pas de faille, et les termes seraient surveillés par le système.

(1) Map : Ici c’est le terrain virtuel concret dans le jeu, celui sur lequel le joueur marche. Peut aussi être une carte du monde / pays / région / ville / donjon / etc…