A+ a- Mode Nuit

Chapitre 79 : Arrivée de l’Ambassadeur

Yi Yun ignora tous les commentaires de l’entourage du jeune chef.

Ceci dit, il ne comprenait pas pourquoi ce dernier n’avait rien fait contre lui. Après tout, il avait encore son atout : Yao Yuan.

Yun remarqua le teint blafard de Chengyu et suspecta une crise de Kundalini. Etait-ce la cause de ses blessures ?

Mais qu’importe, tout ça convenait parfaitement au jeune garçon. Sa force ayant augmenté de manière exponentielle, en moins de temps qu’il faut pour le dire, il dépasserait Lian Chengyu et le moment venu, lui donnerait une bonne correction.

– « Jeune maitre Lian, vous avez dit que je pouvais aider le clan à prospérer. Envisageriez-vous de me faire participer à la sélection du Royaume ? » Demanda Yi Yun, le sourire en coin. 

Lian Chengyu fronça les sourcils : il ne pouvait rejeter sa demande puisqu’il l’avait annoncé publiquement ! Par ailleurs, le Jin Long Wei devait arriver le lendemain et le jeune garçon n’avait plus à prouver sa force.

Le but du Jin Long Wei était de sélectionner les candidats au fort potentiel. Yun n’aurait qu’à montrer sa force pour en convaincre les ambassadeurs.

Chengyu n’avait aucun pouvoir décisionnaire quant aux participants à la sélection du Royaume : 

– « Bien sûr! » Répondit-il. « Mais il n’y a pas longtemps que tu as commencé l’apprentissage des arts martiaux, aussi je t’y autorise essentiellement pour élargir ton horizon. Cette expérience te sera bénéfique pour l’avenir.

« Tu dois savoir à quel point la sélection du Royaume est draconienne. Parmi toutes les tribus de la région, qui s’étend sur des milliers de kilomètres, seule une vingtaine de candidats seront choisis, dont plus des trois quarts issus du clan Tao. » 

Le Clan Tao avait les hommes, les ressources et un savoir exceptionnel. Toutes les élites de la jeune génération étaient sous la tutelle des guerriers de Sang Pourpre. Ils avaient aussi tout un héritage de techniques. Comment une petite tribu pourrait-elle rivaliser avec eux ?

Sur un quota d’uniquement 20 personnes, seules 3 à 4 places restaient pour les dizaines de petites tribus. C’était pathétique. 

– « Le clan Tao est colossal », reprit Lian Chengyu , « sa population est des centaines de fois supérieure à la nôtre! Certains parmi leurs jeunes élites ont même atteint le niveau de Sang Pourpre, en particulier les trois jeunes maitres de la tribu qui sont les plus célèbres. Leur faire concurrence serait du suicide. Quant à la sélection du Royaume, si tu n’as pas atteint le cinquième niveau de “Collecteur de Qi”, n’y pense même pas. »

Lian Chengyu était particulièrement tendu car lui-même n’avait pas atteint le Domaine de Sang Pourpre ! Or les combattant de Sang Mortel ne pouvaient affronter que des adversaires de même niveau. Son 5ème niveau dans ce domaine était un bien pauvre ticket d’entrée. 

– « Lorsque j’aurai réussi la sélection, je t’aiderai et si tu t’en sors bien, ce sera une bonne chose pour la tribu », dit à contrecœur Lian Chengyu. 

Bien entendu, il n’avait aucune envie que Yi Yun participe à la sélection car durant les épreuves, il n’aurait aucun moyen de l’attaquer. 

Même si Yi Yun tenait sa force d’un objet obtenu par chance, sa croissance était si rapide qu’elle inquiétait Lian Chengyu. Celui-ci, en effet, n’aimait pas ce qu’il ne pouvait contrôler.

Tuer Yi Yun lui permettrait d’avoir le trésor!

– « Je vous remercie pour vos “conseils”, Jeune Maître », répondit Yi Yun en insistant sur le mot “conseils” avec une pointe de sarcasme, après quoi il fit quelques pas vers lui : « Mais vous n’avez pas l’air bien. Vous sentez-vous mal ? » 

Lian Chengyu en fut paniqué :  YI Yun avait certainement découvert quelque chose!

– « Maitre Yao! » Cria-t-il, furieux. 

Yao Yuan poussa un léger soupir avant de chuchoter à l’oreille de Yi Yun : 

– « Petit, je ne veux pas me battre contre toi car je te respecte en tant que guerrier, mais crois-tu qu’il faille être si dur ? » 

Bien qu’il fût de la classe dirigeante, Yao Yuan avait un sens aigu de la chevalerie.

Les paroles du maitre arrêtèrent le jeune garçon dans son élan.

– « Vous avez raison, instructeur, et je vous en remercie. Votre humble serviteur vous admire énormément. À présent, je m’en vais et vous verrai demain à midi » répondit très poliment Yun, après quoi il se dirigea vers la Montagne aux Herbes.

Yao Yuan avait été son premier maitre car c’est lui qui lui avait enseigné la technique “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon”, ceci même s’il avait suivi ses cours en cachette!

Comme il s’inquiétait pour la sécurité de Jiang Xiaorou, il ne voulait pas que l’on découvre la cabane dans l’arbre. Il plongerait du gouffre de la montagne dans la rivière de l’Est en passant par les chutes d’eau. Ainsi, personne ne pourrait savoir où il vivait. 

Le lendemain matin, Yi Yun, qui venait d’achever sa méditation, ouvrit lentement les yeux. 

Le jour tant attendu était enfin arrivé :  l’ambassadeur du Jin Long Wei allait venir au clan Lian pour choisir les futurs guerriers.

– « Yun’er, fais de ton mieux mais ne commet pas d’imprudences. Tu es jeune et as encore beaucoup de temps devant toi. Notre avenir s’annonce plus rayonnant, alors met de côté ta rancœur et n’agit pas sur un coup de tête… » Dit Xiaorou d’un ton posé.

– « Compris, sœurette !… Mais Je te demanderai de ne pas sortir. Je t’ai préparé de la nourriture pour tenir ces quelques jours. »

Le jeune garçon savait qu’il lui était impossible d’emmener sa sœur. La savoir en sécurité, loin de ce tumulte de suspicion et de haine qui animait le clan Lian était essentiel à ses yeux. Et comme dernière mesure de protection, espérant qu’il ne s’agisse pas d’une farce du vieux maitre, il avait donné à Xiaorou, le charme protecteur que lui avait remis Su Ji : un bout de papier en lambeau, jauni par le temps.

Avec l’agilité d’une antilope, Yi Yun fila droit vers le village.

Quand il arriva, il trouva toutes les huiles du clan rassemblées pour accueillir l’ambassadeur, qui, ponctuel, arriva précisément à midi.

C’était un grand homme à la peau noire cendrée et qui dégageait une aura impressionnante.  Il arriva chevauchant une magnifique créature. 

– « Qui veut participer à la sélection du Royaume ? » Demanda l’ambassadeur d’une voix douce et assurée.

Dix personnes s’avancèrent dont Yi Yun et Lian Chengyu.

– « Montez! » Dit l’ambassadeur, allant droit à l’essentiel, en désignant l’animal. 

Il était assis sur son large dos et les candidats prirent place sur ses flancs, laissant suffisamment de place à Chengyu afin d’être certain qu’il était confortablement installé. 

Quant à Yi Yun, il était à l’étroit, calé entre deux hommes, mais cela ne le dérangeait pas!