A+ a- Mode Nuit

Chapitre 14-Trouvez un emploi, Génie

[Liu Rui: Les mathématiques sont si difficiles! Je n’ai pas vraiment compris la cinquième question à rédiger et le dernier choix multiple. Au final, j’ai dû deviner la réponse. Ah, j’ai merdé.  Je vais devoir passer l’examen supplémentaire T.T]

“…”

Lu Zhou faisait défiler le fil de nouvelles de ses amis quand il vit le message de Liu Rui. Il tressaillit et fut sur le point d’aimer ce message lorsqu’il s’arrêta. 

[La cinquième réponse est … La dernière réponse multi choix est B] 

Il était difficile de taper des symboles mathématiques sur un téléphone! 

Il finit de taper et appuya sur envoyer. 

Comme c’est agréable!

Lu Zhou était sur le point de remettre son téléphone dans sa poche et voulait continuer à manger. Tout d’un coup, son téléphone vibra. Il regarda la notification et vit la réponse de Liu Rui. 

Quoi? Comment ce type avait-il pu répondre aussi vite? 

Lu Zhou fut légèrement surpris et ouvrit ses fils de nouvelles. 

[Liu Rui: … Ce n’était pas A?] 

Lu Zhou rit et secoua la tête en se souvenant du choix de cette question. Il sortit une feuille de papier de son sac à dos et commença à écrire les étapes de la question. Il choisit ensuite un bon angle d’éclairage, prit une photo et l’envoya. 

[Lu Zhou: [Photo]] 

Cette fois la réponse de Liu Rui fut lente. 

Après un moment, Lu Zhou vit qu’il n’y avait pas de réponse. Donc, il décida de continuer à manger ses nouilles. 

Il avait tardé à manger pendant si longtemps. Les nouilles deviendraient vite molles s’il ne commençait pas à les manger. 

Cependant, alors qu’il rangeait son téléphone dans sa poche, son téléphone vibra à nouveau. Cette fois-ci, c’était un coup de téléphone. 

“Putain! Ce type doit être fou de rage pour m’appeler?”

Lu Zhou se dépêcha et sortit son téléphone. Il s’avérait que l’appel ne venait pas de Liu Rui. Il venait de Wu Dahai. 

En parlant de ça, c’était lui qui avait envoyé Lu Zhou à l’hôpital lorsqu’il avait eu un coup de chaleur. 

Lu Zhou s’était excusé de ne pas avoir pu le remercier correctement. 

Après que le téléphone ait sonné un moment, Lu Zhou appuya sur le bouton de réponse. 

Bonjour? 

“C’est moi, Dahai,” dit le gros Wu. Il dit d’une voix claire: “Comment va-tu?” 

“Je vais bien. Merci pour la dernière fois …” dit Lu Zhou. Il était choqué. 

“Pas besoin de me remercier! Je suis content que rien de grave ne te sois arrivé.” interrompit Wu Dahai. Il continua de demander: “Es-tu libre ce soir? “

“Je suis libre…. Qu’est-ce qu’on fait ?” demanda Lu Zhou. 

“Tri des colis pour Shengtong express. 100 yuan pour la nuit, tu viens?” demanda Wu Dahai. 

Lu Zhou demanda immédiatement: “Où?” 

Wu Dahai, “Il y a une voiture devant l’école. Elle part à sept heures. Dépêche-toi de venir si tu veux. J’ai encore besoin de deux personnes. Après ça, je partirai.” 

“J’arrive tout de suite!” 

Lu Zhou prépara rapidement ses nouilles. Il amena son bol vide au comptoir et quitta rapidement la cafétéria. Il appela son compagnon de chambre Shi Shang pendant qu’il se précipitait vers la porte de l’école. 

“Allô? Zhou, quoi de neuf?” répondit une voix grave. 

“J’ai des choses à faire ce soir. Je ne peux pas venir.” 

“Quels trucs? Qu’est-ce qu’il se passe?” Une excentrique voix ragoûtante sortit du téléphone. 

Lu Zhou dit avec impatience: “Va te faire foutre! Qu’est-ce que tu penses? Je travaille.” 

“…” 

L’autre bout du téléphone devint silencieux pendant une seconde. Alors que Lu Zhou était sur le point de raccrocher, Shi Shang soupira soudainement et dit d’une voix grave: “Lu Zhou, je sais que ta famille est dans une situation difficile. Tu peux tout me dire. Allez discutons-en. Tu n’as pas à faire ce genre de choses…. De toute façon, où es-tu ? C’est un mec ou une fille ?” 

Lu Zhou: ? ? ? 

Lu Zhou ne s’exprimait pas alors il était encore plus inquiet: “Mais va te faire foutre! Frère, s’il te plaît, dis-moi que tu y réfléchis bien. Tu le regretteras toute ta vie ! Comment… Comment feras-tu face à ta future femme ? Ne raccroche pas, je te préviens ! Si tu oses raccrocher, j’appelle le conseiller.” 

Lu Zhou: “… Mais qu’est-ce que tu racontes?”

Shi Shang s’arrêta une seconde et sentit que quelque chose n’allait pas. Il dit d’une voix maladroite: “… Que pourriez-vous faire d’autre pendant la nuit … Je te convaincs de ne pas suivre ce chemin …” 

“Je trie des colis. Bordel de merde.” 

Cette voix froide et perçante a choqué Shi Shang et avant qu’il ne comprenne, Lu Zhou avait déjà raccroché. 

… 

La camionnette était garée devant l’école. Lu Zhou lui fit signe du lointain. 

Lu Zhou ouvrit la porte du camion et s’assit sur un petit tabouret. Il inspecta la voiture et à part lui, il y avait 10 autres personnes dans la camionnette. Ils étaient tous des étudiants de l’Université de Jin Ling et tous étaient des garçons. 

De toute évidence, une fille n’accomplirait pas ce genre de travail exigeant physiquement la nuit. 

Bien sûr, ce n’était pas physiquement exigeant vu que Lu Zhou l’avait fait deux fois. Au moins, c’était bien plus facile que de distribuer des tracts. Le seul inconvénient était qu’il devait rester éveillé toute la nuit. 

Cependant, quand Lu Zhou pensa au salaire de 100 yuans, il décida continuer. 

Il devait y en avoir seulement 3000 dans son compte en banque. Sans parler du fait qu’il devait payer une mise en page pour le journal SCI. Il ne voulait pas être un fardeau supplémentaire pour sa famille ou leur demander plus d’argent. 

La soumission dans d’autres magazines était payante. Cependant, pour ce type de revues académiques, il n’y avait pas de rémunération. Il pourrait même avoir à payer pour le journal lui-même. 

“Cent par nuit et je vous paierai après-demain. N’oubliez pas de me donner votre numéro de compte Alipay. Écoutez les instructions lorsque vous arrivez au centre de tri. Les actions requises sont très simples. Vous n’avez qu’à déplacer les choses. Il y a une heure de pause au milieu et vous pouvez jouer au billard dans la salle de repos si vous le souhaitez. Je ne vous conseille pas de jouer contre les travailleurs réguliers car ils jouent pour de l’argent et pourraient rentrer trois boules en un seul tour.”

“Déplacer des trucs? N’est-ce pas très fatigant?” demanda un petit gars. 

Wu Dahai expliqua patiemment: “Détends-toi, tu n’as pas besoin de le déplacer toi-même. Tu sais jouer au football, non ? Deux personnes sortent les affaires de la voiture et les autres peuvent simplement mettre des coups de pied pour les déplacer. Le chemin entre le point de déchargement et la bande transporteuse est facile. À part les gros articles comme les réfrigérateurs ou les téléviseurs, ça devrait être très facile.” 

Un autre type hurla: “Bordel, un coup de pied? Et si ça casse?” 

Il le regarda et lui demanda: Quoi qu’il en soit, détendez-vous. Les distributeurs ont habituellement des règlements d’emballage stricts et ils y emballent beaucoup de mousse. Même si tu frappes de toutes tes forces, tu ne pourrais pas le casser. Je t’enverrai dans l’équipe nationale de football si tu casses quoi que ce soit.” 

Le type se mit à rire et ne dit rien. Il pensait:  “Même si je veux aller en équipe nationale. Ce n’est pas comme si tu pouvais m’envoyer là-bas.”

Tandis qu’ils discutaient, ils arrivèrent enfin. La camionnette s’arrêta à l’entrée du garde-meuble. Wu Dahai paya le conducteur avec son téléphone et demanda aux étudiants à sortir. 

L’entrepôt était très grand. On aurait dit qu’il faisait au moins 2 000 mètres carrés. Il y avait quelques camions garés à l’extérieur; Le personnel habituel travaillait déjà dans l’entrepôt. Un type d’âge moyen portant un uniforme bleu se tenait à l’extérieur de la porte et regardait alentour. Quand il vit Wu Dahai, il lui fit signe de venir.  

“Tout le monde est là? Tu as besoin de compter?” dit l’homme. Il sourit en montrant ses dents jaunes. 

“Il n’y a que peu de personnes, donc pas la peine de compter, commençons,” dit Wu Dahai. Il donna alors rapidement une cigarette au type d’âge moyen. 

L’homme rit, prit la cigarette et dit: “Ok, viens avec moi.” 

Il fit demi-tour et se dirigea vers l’atelier.