A+ a- Mode Nuit

Chapitre 215 — Absorber le Tonnerre Divin du Dragon des Flots

Aussi tenace et vigoureux qu’il soit, le petit dragon de foudre ne disposait que d’une quantité limitée d’énergie du ciel et de la terre pour se régénérer. Comment pourrait-il rivaliser avec Lin Ming qui consommait des pilules comme s’il s’agissait de bonbons, en plus de disposer du Cocon Magnétique ?

Après un quart d’heure de cette bataille qui penchait tantôt dans un sens, tantôt dans l’autre, le Tonnerre Divin du Dragon des Flots arriva finalement au bout de ses forces. Lin Ming l’empoigna aussitôt pour le placer dans le Cocon Magnétique !

Gzzt ! Gzzt ! Gzzt !

Le petit dragon de foudre se retrouva plongé contre son gré à l’intérieur de la gemme, à l’intérieur de laquelle on pouvait désormais le voir flotter dans la lueur violette.

La femme en rouge attrapa le Cocon Magnétique et ses mains formèrent une série de sceaux. D’un geste, une multitude de runes blanches éblouissantes apparurent sur la pierre, la verrouillant complètement. Le Tonnerre Divin du Dragon des Flots n’avait plus aucune chance de s’en échapper.

Une fois qu’il fut enfermé, la jeune femme décida de laisser libre cours à sa colère et à sa frustration. Elle réalisa un sceau rune après rune, qui visait à isoler la pierre davantage. Une fois en place, il formait une barrière empêchant le petit dragon de foudre d’absorber de l’énergie du ciel et de la terre.

Elle entretenait vraiment une haine viscérale à son égard. Non seulement ce petit dragon de foudre lui avait causé tant d’ennuis et de souffrances, mais à cause de lui, son corps pur s’était retrouvé complètement à nu sous les yeux d’un gamin tout juste sorti de sa puberté. Et si cela ne suffisait déjà pas, il avait posé ses mains sur sa poitrine !

Lin Ming, qui s’était tourné sur le côté, ressentit avec horreur et sidération ce sentiment de colère qui émanait de la jeune femme. Il valait décidément mieux ne pas se la mettre à dos. Sous ses airs de parangon de grâce et d’élégance se cachait en réalité un tempérament tempétueux. Qui se risquait à la mettre en colère en paierait le prix fort !

Un bruit de froissement de vêtements retentit derrière lui, ce qui lui rappela qu’il était encore nu. Évidemment, la jeune femme et lui possédaient tous les deux des vêtements de rechange dans leur anneau spatial.

« Bon ! » s’exclama-t-elle sur un ton glacial.

Lin Ming se retourna aussitôt et la vit passer ses mains derrière sa nuque pour remettre ses cheveux en place. Ses longues mèches noires retombèrent dans son dos comme une cascade. Son visage encore rougi dénotait complètement avec le ton froid qu’elle venait d’employer, ce contraste formant une image charmante.

Lin Ming fut subjugué pendant quelques secondes. La beauté de cette femme, ajoutée à sa dignité, son sang-froid et son caractère sacré et immortel avaient vraiment de quoi vous laisser le souffle court.

Je me souviens de ces histoires que je lisais quand j’étais plus jeune, pensa Lin Ming, avec ces femmes dont le sourire pouvait faire perdre tous ses moyens à quiconque posait les yeux sur elles. Je me souviens que je trouvais ça ridicule, que ces descriptions de ‘beautés sans pareil’ n’étaient rien d’autre que des exagérations, mais maintenant que je la vois elle, je crois que je comprends. Elle est si belle que les rois et les empereurs du monde mortel seraient prêts à sacrifier leur couronne dans l’espoir d’avoir un jour une place dans son cœur

Lin Ming recommença à faire circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial dans son corps pour essayer de reprendre ses esprits en refoulant ses pensées et sentiments au fond de lui. Il retrouva rapidement son calme et sa sérénité habituels.

« Comme je te le disais, aide-moi à me débarrasser du Tonnerre Divin du Dragon des Flots et je t’aiderai à l’absorber », dit la jeune femme sur un ton détaché. Elle s’était changée et semblait aussi calme qu’à l’accoutumée, comme si de rien n’était.

Lin Ming, en fin diplomate, se garda bien de mettre le sujet sur la table.

« Merci Aînée », dit-il simplement.

Il n’avait pas cessé d’employer ce terme depuis leur rencontre. C’était une marque de respect très formelle employée tout particulièrement en cas de différence d’âge importante. La jeune femme n’y avait pas prêté plus attention que cela jusqu’alors, mais elle en fut particulièrement agacée sur le coup.

Il continuait de l’appeler ‘Aînée’ après cette scène honteuse et embarrassante ? Cela ne revenait-il tout simplement pas à dire que son corps si pur venait d’être touché par un enfant ?

« J’ai vingt-sept ans ! » dit-elle en clignant nerveusement des yeux.

Une femme ne donnait généralement pas son âge, et cela ne se faisait pas de le lui demander. Le fait qu’elle le dise ainsi abruptement semblait déplacé, voire stupide. Mais elle n’avait pas pu s’en empêcher.

Lin Ming écarquilla les yeux. Vingt… vingt-sept ?

Elle avait seulement vingt-sept ans ?

Malgré son apparence très jeune, il s’attendait davantage à ce qu’elle ait aux alentours de quarante ou cinquante ans. Après tout, la durée de vie d’un artiste martial augmentait considérablement à partir du Xiantian. Une personne âgée de soixante-dix ans pouvait tout à fait en paraître vingt. Mais il ne s’attendait pas pour autant à ce qu’elle ait à peine vingt-sept ans !

Une cultivation à l’extrême Xiantian à tout juste vingt-sept ans ?! Quel grade de talent martial possède-t-elle ? s’interrogea Lin Ming avec stupéfaction.

La jeune femme ressentit finalement un sentiment de satisfaction triomphante en voyant son air étonné. Elle-même était allée de surprise en surprise depuis leur rencontre, il était temps que ce soit au tour de ce petit garçon !

En réalité, elle aurait eu le même âge que lui que sa cultivation serait supérieure à la sienne. Elle avait été exposée dès son plus jeune âge à une véritable énergie de feu des plus pures et du sang d’Oiseau Vermillon coulait dans ses veines. Elle possédait un talent martial supérieur de grade sept, parmi les plus spectaculaires au monde !

Elle avait atteint la Condensation de l’Impulsion à l’âge de quinze ans, le Houtian à dix-sept, le Xiantian à vingt-deux et l’extrême Xiantian à seulement vingt-six. Elle n’était plus désormais qu’à un demi-pas du Noyau Circulaire ; elle finirait par y arriver tôt ou tard, et ce quoi qu’il advienne.

Lin Ming de son côté, du haut de ses quinze ans, en était au Façonnage Osseux. C’était un niveau à peine ‘décent’ ou ‘correct’ selon les standards d’une secte de grade quatre ou cinq. Ce n’était exceptionnel qu’eu égard à son origine de simple mortel.

Quel génie monstrueux ! pensa-t-il en déglutissant nerveusement. Avec son talent, elle se trouvait au sommet de n’importe quelle secte de renom ! Sans parler de la petite Maison Martiale des Arts Martiaux du Royaume du Grand Avenir, personne dans la Secte des Sept Véritables ne pourrait rivaliser !

Pourquoi venait-elle donc de mentionner volontairement son âge ? Peut-être qu’elle n’aimait pas le titre ‘Aînée’ puisqu’il impliquait qu’elle était ‘vieille’ ? En réalité, il aurait pu l’appeler ‘grande sœur’ vu qu’ils avaient seulement onze ans d’écart. Évidemment, il n’oserait pas le faire. Mais alors comment devait-il l’appeler ?

Lin Ming cligna des yeux, un peu désemparé, et dit finalement : « Je m’appelle Lin Ming. »

Il n’avait aucune raison de cacher son nom, encore moins devant un maître Xiantian comme elle. Ils appartenaient tout simplement à deux mondes différents. Sans cet improbable concours de circonstances, leurs chemins ne se seraient jamais croisés !

La femme en rouge hésita, puis ses lèvres s’animèrent et elle répondit : « Mu Qianyu. »

Mu Qianyu… répéta intérieurement Lin Ming pour se rappeler ce nom. Peut-être que leurs routes se rencontreraient à nouveau dans le futur, lorsqu’il serait devenu plus fort.

« Je vais devoir vous demander de m’aider à absorber l’Âme de Foudre, Mademoiselle Mu.

     — D’accord, mais laisse-moi te mettre en garde encore une fois ! Même avec le Cocon Magnétique, il est impossible de réprimer complètement la nature sauvage et violente du Tonnerre Divin du Dragon des Flots. Tu vas avoir les plus grandes difficultés qui soient à l’absorber et, au moindre accident, ce sont tous les méridiens de ton corps qui se briseront. Alors j’espère que tu as bien pris le temps de peser le pour et le contre ! »

Elle avait beau savoir que son corps possédait des propriétés particulières, elle ne le croyait pas capable pour autant de résister à puissance dévastatrice de l’Âme de Foudre. C’était une force terrifiante que seul un artiste martial au milieu du Xiantian ou au-delà pouvait supporter.

« Oui, j’y ai bien réfléchi et je suis déterminé », répondit Lin Ming.

Mu Qianyu laissa échapper un léger soupir. Elle savait pertinemment qu’un individu comme lui, avec un cœur des arts martiaux aussi résolu, n’était pas du genre à changer d’avis. Lorsque quelqu’un comme lui prenait une décision, il s’y tenait ! Ce genre de personnes se laissaient rarement influencer par les autres.

Comme tu voudras, se dit-elle. Je vais le laisser essayer tout en l’aidant du mieux que je peux. S’il échoue et que ses méridiens se brisent, je lui donnerai une Pilule Jade Noir du Renouveau et comme ça on sera quitte !

Cette idée à l’esprit, elle n’essaya pas plus longtemps de le convaincre.

Comme disait le proverbe : « il est facile de connecter les muscles avec les os, mais ardu de poursuivre avec les méridiens ». Pour la plupart des artistes martiaux, perdre ses méridiens revenait à perdre la vie, puisqu’il était impossible de mobiliser la moindre énergie sans eux. Il existait néanmoins des remèdes miraculeux capables de régénérer les méridiens, tels que la Pilule Jade Noir du Renouveau. Sa valeur était inestimable, même au sein des plus grandes sectes. Mu Qianyu en possédait seulement deux.

Alors qu’ils s’assirent tous les deux afin de méditer pour restaurer leur condition optimale, Mu Qianyu attrapa le Cocon Magnétique et le laissa délicatement reposer sur ses paumes pour déconstruire en partie le sceau qu’elle y avait placé.

Lin Ming prit alors à son tour la pierre entre ses mains, avant que sa véritable énergie ne jaillisse brusquement de son corps et qu’une puissance formidable plonge dans la gemme et s’abatte sur le petit dragon de foudre.

À cet instant, le Tonnerre Divin du Dragon des Flots ressentit une nouvelle fois la peur terrifiante qui venait du plus profond de son âme.

Avec un tel pouvoir qui l’opprimait encore et encore, il ne pouvait plus mobiliser que soixante à soixante-dix pour cent de sa force. C’était d’ailleurs déjà pour cette raison qu’il avait été brusquement arraché au corps de Mu Qianyu.

Et voilà maintenant que cet effroyable pouvoir refaisait surface ! Exaspéré, le petit dragon de foudre se mit véritablement en colère !

Il rugit sauvagement en s’élançant vers Lin Ming !

Mais au même moment, une quantité massive de véritable énergie de feu s’abattit à son tour sur lui, accompagnée d’une force accablante qui lui comprimait le corps. Le Tonnerre Divin du Dragon des Flots trembla violemment et perdit de son éclat.

Cette véritable énergie de feu venait naturellement de Mu Qianyu. Maintenant qu’elle avait retrouvé tous ses pouvoirs, le petit dragon de foudre était bien incapable de résister à la chaleur de ses flammes.

« Je peux seulement t’aider pour l’instant en l’affaiblissant, lui dit-elle en continuant de restreindre les mouvements du Tonnerre Divin du Dragon des Flots. Mais garde bien à l’esprit qu’une fois qu’il pénétrera dans ton corps, ça ne dépendra plus que de toi. Préviens-moi si tu sens que tu es sur le point de lâcher et je l’attraperai. N’essaie pas de jouer les héros ! » Derrière son ton relativement froid se cachait un soupçon d’inquiétude sincère.

Lin Ming la regarda intensément tandis qu’une émotion étrange et inconnue surgissait dans son cœur.

« Je le ferai, acquiesça-t-il d’un signe de tête.

     — Bien ! Sois prudent. » Mu Qianyu prononça une dernière incantation et une chaîne de flammes s’enroula autour du petit dragon de flammes, limitant sa force au maximum.

Lin Ming, qui le tenait entre ses mains, l’enfonça directement dans sa poitrine à hauteur de son cœur !

« Aah ! » s’écria-t-il tandis que sa peau brûlait.

Mu Qianyu fut stupéfaite. Elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’il fasse preuve d’une détermination pareille. Vous y réfléchissiez généralement à deux fois avant d’entreprendre quelque chose qui risquait de vous tuer. Tandis que Lin Ming n’avait même pas cligné des yeux. D’où lui venait cette incroyable confiance en lui ?

Ébranlé, son corps se mit à trembler brutalement, comme s’il avait été frappé par un éclair. Mu Qianyu avait bien pris le soin d’enchaîner le petit dragon de foudre pour limiter au maximum sa puissance, mais elle n’avait pas bien réalisé à quel point cette Âme de Foudre était formidable ! Une énergie électrique sauvage et cruelle traversa les méridiens de Lin Ming tel un cheval lancé au galop. Il avait l’impression que son corps était transpercé par des dizaines de milliers d’aiguilles métalliques ; il n’existait aucun mot pour décrire pareille douleur.

Lin Ming serra les dents et fit circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial du mieux qu’il pouvait. Cependant, face à cette force d’un niveau Xiantian, sa véritable énergie était pulvérisée au moindre contact.

C’est trop douloureux ! s’écria-t-il intérieurement. Les éclairs violets inondaient ses méridiens tel un véritable cataclysme ! Lin Ming devenait de plus en plus pâle tandis que son corps continuait de trembler violemment en se tortillant. Sa véritable énergie fondait à toute vitesse, comme de la neige sous un flamboyant soleil d’été.

Alors que ses forces l’abandonnaient, Lin Ming ne pouvait s’empêcher de penser à abandonner le combat, à se livrer à ce pouvoir destructeur. Il perdit l’équilibre et commença à tomber en avant, mais à ce moment-là, il se sentit accueilli dans l’étreinte d’une poitrine douce et chaleureuse, et un parfum agréable vint éveiller ses sens. Puis une main vint se poser sur son dos et une véritable énergie bienveillante se déversa en lui, hydratant son corps desséché.

« Ça suffit ! C’est bien d’être courageux, mais il faut savoir abandonner. Tu ne peux compter que sur toi-même pour absorber l’Âme de Foudre. Je peux seulement t’offrir un peu de répit, mais si tu ne t’en sens pas capable, arrêtes ici et rediriges le Tonnerre Divin du Dragon des Flots dans le Cocon Magnétique, lui dit Mu Qianyu avec douceur en l’aidant à se redresser.

     — Je… je vais bien ». Il ne cherchait pas à jouer bêtement au héros ; il était convaincu, dans une moindre mesure, qu’il pouvait y arriver. Ce Tonnerre Divin du Dragon des Flots était incroyablement puissant, cela ne faisait aucun doute. Aussitôt entré dans son corps, il avait déchaîné une effroyable tempête de foudre, que sa fragile enveloppe mortelle d’être humain avait bien du mal à supporter.

Mais la Graine des Dieux Infernaux, elle, de son côté, ne semblait pas perturbée le moins du monde ; c’était même tout le contraire !

À l’instant même où le petit dragon de foudre pénétrait dans le cœur de Lin Ming avec l’intention d’y porter le coup de grâce, elle lança sa contre-attaque !