A+ a- Mode Nuit

Vol.7 / Chapitre 687 : J’ai fini de l’étudier

Un vrai dompteur de bête devrait passer plusieurs années à se consacrer au don de soi, cela de manière désintéressée, envers l’animal, et à des conversations intimes pour gagner sa confiance et sa loyauté. Tout le monde n’était pas comme Zhang Xuan, qui n’avait besoin que d’un seul passage à tabac pour mettre la bête dans sa poche!


Par voie de conséquence, les relations entre dompteurs et bêtes devaient être extrêmement fortes. C’était un lien qui se renforçait avec la pratique collaborative et la fusion de lignée.


– « Quelqu’un a déjà essayé de dompter la Grande Bête à Ailes Violettes ? » Demande Zhang Xuan.


Même si un dompteur ne comprenait pas toujours le langage des bêtes antiques, il pouvait établir un lien télépathique. 


Dans tous les cas, la bête à ailes violettes avait dû entendre les paroles de la bête Draconic. Ne suffisait-il pas de l’apprivoiser pour en révéler tout le contenu ?

 

– « Même si une Grande Bête à ailes violettes adulte tend à être Transcendent Mortel 8ème Dan, celle-ci a atteint le niveau 8ème Dan et demi. Personne dans la Salle des Bêtes n’est suffisamment apte à l’apprivoiser … » Le vieil Homme n’était pas très optimiste.


– « Presque 9 Dan ? »


– « Oui. Même s’il n’a pas encore atteint les 9 Dan, les avantages qu’il tire de son physique supérieur et de sa lignée lui permettent de vaincre la plupart des pratiquants 9ème Dan. De plus, la mort de la bête draconic l’a rendue hostile envers les humains, donc impossible à dompter … »


– « La bête à ailes violettes était une bonne amie de la bête draconic ? » Ça éclairerait les choses pour le jeune Zhang.


– « Ils étaient… amoureux! »


– « Ah oui ? »


Il y avait beaucoup d’espèces de bêtes spirituelles puissantes très limitées en nombre. D’où la difficulté pour elle de se trouver un compagnon. Donc il fallait s’accoupler avec une autre espèce dominante.

Mais rien n’était sûr. Il fallait qu’ils puissent procréer!


En finalité, la relation que pouvait entretenir un tel couple était le plus souvent spirituelle, le compagnon pouvait être un partenaire au combat, quelqu’un avec qui passer ses journées.


En fait, certains couples humains fonctionnaient de la même façon. Un amour platonique dans sa plus pure expression.


Lorsqu’ils atteignaient un certain niveau, les partenaires recherchaient autre chose que le plaisir charnel ou la procréation. Ils recherchaient l’intimité spirituelle!


En tant que tel, la bête à ailes violettes avait de l’animosité envers le vieil homme. Il l’avait séparé de sa partenaire. Pourquoi révèlerait-elle les dernières volontés de son amie ?

 
Hanté par les remords, le professeur de Han était déterminé à étudier la langue pour pouvoir faire la paix avec elle!


En entendant les paroles de son professeur, Han Chong ne put s’empêcher de demander. – « Mais professeur, puisque la Grande Bête était la compagne de votre bête, pourquoi fait-elle encore des ravages dans la Salle des Bêtes tous les deux trois jours ? »


– « Des ravages ? » Demanda Luo Qiqi.


– « En effet. Elle attaque la Salle et dévore quelques bêtes spirituelles, ce qui ne plaît pas aux dompteurs qui se sont donnés beaucoup de mal pour les capturer… » expliqua Han Chong. Même s’il n’était pas à l’Empire Huanyu depuis très longtemps, il parvenait toujours à apprendre une chose ou deux.


Depuis toujours, il pensait que cette créature semblait provoquée par les bêtes spirituelles soumises aux humains. Et donc qu’elle s’en prenait à elles pour compenser son mal de vivre.


– « Elle est furieuse de la mort de sa compagne. Et j’aimerais tellement savoir ce qu’elle veut! » Ensuite le vieil homme se tourna vers le professeur Zhang. – « Puisque vous êtes capable de vocaliser même la Véritable Voix des Dragons, êtes-vous par hasard au courant de la Langue de la Bête Antique ? »


– « Je ne connais pas très bien la langue. » Il savait imiter les sons mais pas leur sens.


– « Pas très bien ? Mais alors… les huit tons des dragons célestes ? » Même si la Grande Bête à Ailes violettes ne possédait pas la lignée dragon, Zhang Xuan pouvait essayer. Qu’avait-il à perdre ?


La communication verbale étant impossible, il y avait encore différentes façons pour un humain de communiquer avec une bête spirituelle.


– « Je… ne connais qu’une seule tonalité! » Zhang Xuan se senti encore plus gêné.


– « Ah oui ? » L’ancien vit le monde s’écrouler sous ses pieds. – « Oublions ça alors… »


Au cours des dernières années, il avait rassemblé énormément d’ouvrages sur cette langue. Mais elle était trop compliquée, et sans l’aide d’une tierce personne capable d’identifier les vrais mots des faux, il ne progressait pas d’un iota. Mais voilà, Zhang Xuan semblait être aussi ignorant que lui.


– « Il est encore trop tôt pour abandonner. Puisque vous étudiez cette langue depuis des décennies, vous devez avoir rassemblé un grand nombre de livres. Pourrais-je les lire ? Je réussirai peut-être à percer dans vos recherches. »


– « Vous voulez commencer à étudier maintenant ? »


– « Oui. »


– « Savez-vous à quel point il est difficile d’apprendre cette langue ? La majeure partie de son héritage est perdu, et les archives restantes sont toutes obscures et mêlées de points mensongers. Mis à part le fait que la méthode de vocalisation soit vraie ou fausse, qu’est-ce qui nous dit que la signification est précise ?  Ça fait 50 ans que j’étudie ça, alors… »


– « Je suis simplement très intéressé par ce langage, et je souhaiterais jeter un coup d’œil à ces livres. Si je parviens à comprendre quelque chose, cela peut être profitable. Mais si vous ne voulez pas, il n’y a pas de mal non plus… » Zhang Xuan connaissait les pensées du vieil homme.


– « Très bien alors. Tous les livres que j’ai là-dessus se trouvent dans ma maison … » Cela lui importait peu que Zhang Xuan les lise ou pas.


– « Vous avez toute ma gratitude. » Le jeune homme se rendit dans la bibliothèque.


Le voyant s’éloigner, le professeur de Han ne pouvait s’empêcher d’être déçu. – « Même avec un professeur connaissant la langue, il serait impossible de l’apprendre sans plusieurs années de pratique. Autrement, aurais-je gaspillé les 50 dernières années de ma vie ? »


– « Mon professeur … est une personne de confiance. S’il va lire les livres, c’est qu’il a une idée en tête. Peut-être pourrait-il vraiment réussir. » Qiqi redorait le blason de son idole.


– « Professeur ? Vous êtes son élève ? » Le vieil homme fut stupéfait. Le niveau et le standing de Luo Qiqi étaient exceptionnels parmi ses pairs. Pourquoi reconnaissait-elle une personne encore plus jeune qu’elle comme professeur ?


– « Oui c’est vrai. »


– « Si je me souviens bien, vous l’avez appelé Maître Enseignant Zhang. Ce jeune homme est un Maître Enseignant ? » Demanda l’ancien à Han.


– « Zhang Xuan est Maître Enseignant 4 étoiles, et il est aussi le champion du Tournoi des Maîtres Enseignants. La raison pour laquelle il se rend à l’Empire Hongyuan est pour étudier à l’Académie! »

– « Le champion ? »


– « Oui. Mais il est aussi Médecin 4 étoiles et dompteur 4 étoiles! »


– « Dompteur ? S’il est dompteur, il devrait comprendre à quel point il est difficile d’apprendre le langage de la bête antique. Il est peu probable qu’il agisse aussi impulsivement alors… »


Par contre, s’il le savait, comment pourrait-il prononcer de tels propos d’amateur ?


Secouant la tête, l’aîné décida de laisser cette affaire derrière lui pour le moment.


– « Faites-moi savoir quand il aura terminé sa lecture. En attendant, je t’emmène rencontrer le Maître de la Salle! »


– « Pourquoi ? Vous allez aider le professeur à trouver une bête spirituelle ailée ? »


– « Oui. Puisqu’il est Maître Enseignant 4 étoiles et dompteur, il n’y a pas de raison pour que nous ne l’aidions pas. Je me souviens que le maître de la salle possède une bête spirituelle Transcendant Mortel 7ème Dan. Même s’il ne la prête jamais à personne, il sera peut-être enclin à faire des compromis si je le lui demande personnellement. »


– « Merci professeur… » Han s’inclina rapidement en signe de gratitude. 

Jiya! La porte s’ouvrit et le jeune homme apparut.


– « Ah ? »


Je pensais que vous alliez lire des livres ? Pourquoi n’être resté que 10 minutes ?


– « Le langage de la bête antique est-il trop difficile à comprendre, vous avez donc perdu tout intérêt ? »


– « C’est en effet très difficile, mais si je suis sorti, ça n’est pas parce que je ne m’y intéresse plus. C’est parce que …j’ai fini de l’étudier! »