A+ a- Mode Nuit

Chapitre 50 : Donnant donnant!

– « Tu voudrais que je te prenne comme disciple ? » Dit le vieil homme en s’essuyant le front.

Yi Yun le regardait droit dans les yeux :

– « Ce que je souhaite n’est pas important. Si ce sont des disciples que vous cherchez, je suis sûr que beaucoup d’hommes d’élite seraient à vos pieds : vous n’auriez donc plus que l’embarras du choix et il leur serait inutile de vous supplier à genoux. »

Une fois de plus, le gros homme fut surpris. Ce gamin, même s’il était gourmand, savait repousser ses limites.

Certaines personnes pouvaient ne pas faire le bon choix ou prendre de mauvaises décisions, errant dans la vie sans réel objectif. Celles-là n’étaient pas enviables!

D’autres, qui avaient pourtant tout pour réussir, pouvaient tout perdre et finir par s’autodétruire par simple cupidité! Un dicton disait : “L’homme qui veut trop s’enrichir termine sa vie dans la misère, et l’oiseau qui attend la nourriture finit par mourir de faim!”

– « Je t’apprécie gamin. Tu as raison, je ne peux pas te prendre comme disciple, même avec tes compétences culinaires. Pour moi, former un élève est une énorme responsabilité. Il est vrai que je recherche un disciple depuis des années déjà, mais tu ne sembles pas qualifié pour ce rôle. C’est peut-être dur à entendre mais c’est la vérité… »

– « Je sais », répondit Yi Yun, pas du tout affecté par la réponse du vieil homme.

– « Je vois que tu comprends. Tu es bien plus intelligent que les enfants de ton âge! Si tu termines ta scolarité et réussis tes examens, tu pourras trouver un travail honnête et n’auras  jamais plus à te soucier de la nourriture. »

Au Royaume de Taïa, qui était régi par l’armée, les vrais représentants du gouvernement étaient tous des experts et qu’il s’agisse de généraux ou de juges locaux, tous pratiquaient les arts martiaux. Ceux qui avaient étudié mais ne pratiquaient pas pouvaient tout au plus espérer devenir des conseillers ou de petits fonctionnaires, comme des clercs.

Voyant que le jeune garçon l’écoutait avec attention, le vieil homme poursuivit :

– « En ce qui concerne la pratique des arts martiaux, s’il est important d’avoir un esprit aguerri, la véritable clé de la réussite demeure le talent. 

« Dans ce monde, les ressources d’un guerrier comme les reliques de Créatures fabuleuses sont précieuses. Et dans un grand clan tribal, seuls les plus talentueux ont le droit d’en absorber l’essence!

Le talent peut aider à absorber beaucoup plus d’essence de relique fabuleuse et à fortiori rendre le pratiquant plus fort. Mais ceux qui n’en ont pas, avec la même relique, ne verront leur force augmenter que d’un dixième. Et plus un pratiquant gravit les échelons, plus ses besoins en essence fabuleuse sont importants. »

Yi Yun, qui s’était déjà fait une idée de la culture physique en bavardant avec Jiang Xiaorou, eut soudain le net sentiment d’avoir compris.

Voilà pourquoi Lian Chengyu voulait percer dans le Domaine du Sang Pourpre. Sans talent, même avec toute l’herbe de la montagne et l’os de Créatures Fabuleuses, il n’avait aucune chance.

Le jeune Yi en était pleinement conscient. Grâce au Cristal Pourpre et à un entraînement rigoureux, il pourrait égaler voire dépasser Lian Chengyu.

C’était ce même cristal qui lui avait permis d’absorber en quantités démesurées l’essence du Boa Glacial, augmentant considérablement sa vitesse d’apprentissage.

Le Cristal Pourpre, à l’intérieur de son cœur, absorbait toute l’énergie environnante. Qu’elle provienne du Qi Originel, des herbes ou autres Créatures Fabuleuses, chacun de ses battements la transmettait à toutes les parties de son corps, améliorant ainsi sa condition physique. Cette méthode d’absorption était beaucoup plus efficace que le fait de se nourrir!

Yi Yun, qui avait à présent les pensées plus claires, leva la tête et regarda le vieil homme : – « Je ne veux pas être votre disciple. »

Même si d’aventure les choses avaient été différentes et que l’ancien l’ait accepté comme disciple, Yi Yun aurait dû y réfléchir très attentivement car si son maître venait à découvrir le secret qu’il cachait au fond de lui, les conséquences en seraient désastreuses!

– « Ce que je voudrais, monsieur, c’est un remède miracle! Peu importe qu’il s’agisse d’essence de bête sauvage, d’herbes, de chair ou même d’os de Créature Fabuleuse! »

Le vieil homme ne put s’empêcher de rire :

– « Tu voudrais que je te donne une Créature Fabuleuse en échange d’un poulet qui, de plus, venait de moi ? »

Les reliques de Créatures Fabuleuses contenues dans son anneau étaient toutes de grande qualité. Les échanger contre quelques bons plats cuisinés n’était pas une mince affaire.

« De toute évidence, tu n’as aucune envie de m’écouter », dit le vieil homme, l’air désapprobateur, à ce gamin à qui l’on ne pouvait rien enseigner. « Et tu veux poursuivre sur la voie des arts martiaux. Certes, il n’est pas facile d’acquérir un corps parfaitement trempé, mais je suis certain que tu ne connais rien aux techniques. Aurais-tu l’intention d’atteindre le Domaine du Sang Pourpre sans maître ni manuel ? »

Ce n’était pas le but que s’était fixé le jeune garçon qui savait qu’il existait bien des niveaux supérieurs.

Étant en possession de la mystérieuse carte de cristal, comment pourrait-il se contenter de devenir un simple Guerrier au Sang Pourpre et de traîner sa vie dans cette petite tribu des Grandes Plaines des Nuages ?

Bien sûr, si les gens venaient à connaître ses objectifs, il serait inévitablement pris pour un fou!

– « Il est vrai que je ne connais rien aux techniques de combat ni à celles visant au renforcement de l’âme. Mais j’ai pratiqué “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon”. »

– « “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” ? » Le vieil homme était abasourdi. « Tu connais réellement cette technique ? Elle est considérée comme l’une des meilleures techniques du Royaume de Taïa. Moi-même je l’utilise, car elle présente de nombreux avantages. Mais comment l’as-tu apprise ? Tu dois avoir un maître! ».

Même si “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” était une technique mise à la disposition du public par le Royaume Divin, il était rare de trouver, dans les Grandes Plaines des Nuages, un pauvre gamin capable de l’apprendre.

– « Je n’ai pas de maître. Je l’ai apprise en secret regardant s’entraîner les membres de la tribu! »

« En secret ? » Le vieil homme était interloqué. « “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” est peut-être une technique de base, mais elle n’est pas facile. Comment ce gamin aurait-il pu l’apprendre en secret ? Au mieux, il l’aurait imité mais jamais il ne pourrait en comprendre les points clés. Quel bon maître peut-il bien se trouver dans ce pauvre village perdu des Grandes Plaines ? Ce gamin maîtrise-t-il parfaitement cette technique ? »

– « Es-tu capable de créer un bruit de corde avec tes tendons ? Connais-tu le tonnerre dans les os ? Tous ceux qui avaient appris les rudiments des arts martiaux pouvaient exécuter la technique “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” mais uniquement pour la forme, très peu en maîtrisaient le fond!

Yi Yun répondit avec engouement :

– « Je ne sais pas tout, mais je connais un peu ces deux aspects. »

Comment Yi Yun pouvait-il ignorer que le Tonnerre des Neuf Nuages et l’Arc Qui Fait Chuter les Oiseaux étaient une résultante de “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” ? Avant même d’atteindre le niveau des Méridiens, il pouvait déjà faire émettre à ses tendons un bruit de corde et effrayer les oiseaux de la forêt.

Depuis que Yi Yun avait ouvert ses méridiens et obtenu un corps trempé, il pouvait ressentir l’énergie en lui se briser comme le feraient les vagues de l’océan sur les rochers.

L’ancien n’était pas totalement convaincu : 

– « J’aimerais voir ton niveau de compétence en ce qui concerne la technique “Tonnerre des Neuf Nuages”. »

Riant dans sa barbe, il eut soudain envie de donner une bonne leçon au jeune garçon. Il se tourna vers Lin Xintong :

– « Xintong, lorsque nous nous sommes rendus au Royaume de Taïa, ne t’ai-je pas enseigné la technique “Résistance du Tigre, Puissance du Dragon” ? À mon avis, tu as dû la pratiquer une quinzaine de jours, et même si ce n’était que de temps en temps, tu as tout de même dû avoir de petits résultats!  Mesure-toi donc à ce gamin et donne-lui quelques conseils. Par contre, abaisse ton niveau à celui de Tonnerre, de Sang Mortel. Cela devrait faire l’affaire mais surtout, ne lui fais pas de mal! »