A+ a- Mode Nuit

Vol.7 / Chapitre 677 : Merci Zhang Xuan

– « Sixième  Princesse, vous  êtes la plus informée d’entre nous ici. Savez-vous ce qui se passe ? » Demanda Xing Yuan.


– « Je-Je… » Elle ne savait que dire. En tant que princesse, elle avait eu accès à de nombreux manuels secrets exclusivement réservés à la famille royale, et connaissait beaucoup de techniques issues du monde entier. Mais devant un bout de viande qui tenait tout seul debout, elle n’avait aucune explication.


– « Et vous ? » Xing Yuan se tourna vers Wu Zhen. Vu que ce dernier s’y connaissait en mécanisme, peut-être y avait-il un secret caché quelque part ?

 
– « Je… » Il était Designer Céleste, pas Cryptozoologue! 


Huhuhu!


La marionnette à tête penchée tapota l’épaule de la marionnette restée près de la barrière, question de lui faire comprendre qu’elle ferait bien de rejoindre son ami près du bout de viande.


Elle acquiesça et se précipita sur Zhang Xuan. Mais manque de pot, celui-ci prit son envol!


Hu!


D’un bond rapide, il disparut dans les ténèbres.


Rrrrrrrrrrrr! Rrrrrrrrrrrrrr!


Devant le comportement totalement aberrant de Zhang Xuan, la Princesse ne comprenait pas.

 
Vous pouviez fuir en volant, alors pourquoi avoir attendu si longtemps ?


Qu’est-ce qui vous est passé par la tête ?


– « Dépêchez-vous! Désactivez la barrière et fuyez! »


Encore déconcertés par la situation, le groupe entendit la voix de Zhang Xuan. Mais le plus surprenant, c’est qu’elle provenait de la marionnette à tête penchée!


– « Maître Enseignant Zhang ? » Ils regardèrent la marionnette, les yeux écarquillés.


– « Oui, c’est moi. J’ai réussi à les attirer tous les deux avec un art spécial. Dépêchez-vous de me suivre avant qu’elles ne reviennent! » 

– « Êtes-vous … vraiment le Maître Enseignant Zhang ? » La voix cadrait mal avec l’air sauvage de la marionnette. Sans parler du fait qu’ils venaient de le voir dans l’état qu’on lui connaissait… Comment était-il devenu une marionnette en un clin d’œil ?

– « Oui c’est bien moi. Vous avez perdu votre pari, et vous êtes toujours ma domestique… » Il fallait qu’il soit crédible. Il se tourna ensuite vers Xing Yuan. – « Au Lac Purificateur, vous m’avez demandé d’admettre ma défaite … »


– « Bien, je vous crois … »


– « Vous êtes Zhang Xuan! » Yu Fei rougit et Xing Yuan plissa fortement le front. Lui seul savait qu’il avait parié avec Zhang Xuan!


Hu!


La Princesse leva la main pour attraper quelque chose…et la barrière de lumière disparut.


– « Allons-y! »


Sachant que son clone ne pourrait plus distraire très longtemps les deux marionnettes, Zhang Xuan traça la route tout en maintenant sa tête sur son cou.

 
Mais après avoir fait deux pas, il s’aperçut que personne ne le suivait. Les quatre étaient toujours assis, le visage blanc.


– « Qu’est-ce qui ne va pas ? » Demanda-t-il.


– « Nos blessures sont plus graves que nous le pensions … Nous ne pouvons plus du tout bouger … » Répondit Xing Yuan.


Zhang Xuan avait consacré tant d’efforts à la planification de cette opération, ils avaient un peu l’impression de le laisser tomber.


– « Je ne pense pas que nous pourrons nous échapper, alors ramenez s’il vous plaît le corps du Grand-Maître Wu Yangzi. Dites à l’académie que nous avons accompli notre mission et que nous ne l’avons pas laissé tomber … » Dit péniblement Xing Yuan. Ils étaient au moins à 8 km du passage. 


– « À quoi sert de ramener un corps ? » Surpris par les propos de Xing Yuan, Zhang Xuan en perdit sa tête.


La ramassant à la hâte, il demanda à Wu Zhen : – « Vous reste-t-il du vin ? »


– « Du vin ? » Il sortit la gourde.


Il aimait le vin et portait souvent avec lui des gourdes qui en étaient pleines.


Zhang Xuan prit le vin et le plaça dans son anneau de stockage. Ensuite il établit une connexion avec son corps. Son zhenqi de la Voie Céleste se trouvait dans ce dernier, avec son âme il ne pouvait pas en infuser!


Il n’avait pas le temps de sortir son corps de son anneau, d’y replacer son âme et de faire une infusion de zhenqi. Et surtout il ne pouvait pas exposer ce genre de pratique devant sa petite assemblée. Mais désormais, grâce à sa pratique de l’Esprit du Vide, il pouvait mouvoir son corps sans âme.

Gugugugu!


Après avoir injecté 7 poussées de zhenqi dans la gourde, il la passa à Yu Fei.


– « Buvez-en quelques gorgées. »


– « Oui! » Même si elle ne savait pas ce qu’il préparait, elle n’avait plus le loisir d’hésiter.


Alors que le vin riche lui coulait dans la gorge, elle sentit un courant chaud traverser tout son corps. En moins de deux respirations, la douleur atroce dont elle souffrait se transforma en une simple sensation d’engourdissement et les plaies béantes furent complètement guéries.


– « … » Elle fut stupéfaite de retrouver son corps comme un sou neuf.


Serait-ce le … médicament de niveau Saint dont parlait Wu Zhen ?


Elle passa rapidement la gourde aux trois autres qui récupérèrent très vite aussi.


– « Xing Yuan, vous gardez le corps du Grand-Maître Wu Yangzi. Allons-y! » La Princesse ordonna au groupe de suivre Zhang Xuan.


Leurs forces recouvrées, ils purent se déplacer rapidement. Le seul à plaindre était Zhang Xuan, qui devait continuer à maintenir sa tête.

 
– « Nous devons accélérer … » N’ayant plus le choix, il prit la tête dans ses mains et fila.


Même si son âme n’était pas parfaitement compatible avec la marionnette, il était encore capable de faire ressortir un degré significatif de la force de son royaume. En un seul saut, il pourrait parcourir une longue distance.


Les Maîtres Enseignants durent pousser à fond pour pouvoir le rattraper. En un court moment, ils avaient déjà parcouru trois kilomètres. Et le couloir se rapprochait lentement.


– « Tout le monde, dépêchez-vous! Nous serons en sécurité une fois le passage traversé… » Zhang Xuan les pressa.


L’entrée étroite du passage serait parfaite pour que Zhang Xuan y installe une formation 6 étoiles et bloque ainsi les marionnettes.


Rrrrrrrrrrrr! 


Alors qu’ils fuyaient de toutes leurs forces, ils entendirent rugir furieusement. Les démons avaient certainement remarqué leur disparition.


Les marionnettes qui se rechargeaient étaient arrivées jusqu’à eux pour les encercler.

 
– « Bon sang… » Dit Zhang Xuan.


– « Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? » Personne ne voyait d’issue. Il ne restait plus d’artéfact d’aucune sorte!


Rrrrrrrrrrrrr!


Zhang Xuan fut frappé tout à coup par une marionnette.


Peng!


Sa tête et son corps se séparèrent immédiatement et tombèrent violemment au sol.


– « Ces marionnettes … arrivent à discerner un ami d’un ennemi, même parmi les leurs ? »


Les marionnettes n’étaient-elles pas dépourvues de conscience ?


– « Bon sang! » Le corps sans tête de Zhang Xuan se releva et fonça sur son agresseur. Un coup de vent puissant souffla et une force immense se déversa dans son poing.


Peng!


La marionnette adverse lui rendit le coup. Le niveau de l’âme de Zhang Xuan n’était qu’au royaume de l’Esprit Lucide dernier palier, l’empêchant de tirer profit de toute la puissance du royaume Saint.


Geji Geji!


Pendant qu’il se démenait contre son adversaire, les autres marionnettes se rapprochaient lentement du groupe.


– « Si ça continue, ils vont sûrement mourir … » En tant qu’âme, il pouvait encore s’échapper, mais ce serait au détriment du reste du groupe!

Que devait-il faire ?


Était-il supposé abandonner après tous ces efforts ?


– « Je vais tout miser là-dessus! » Il se rappela le grand cœur qu’il avait vu battre dans le ruisseau et qui était respecté des créatures de métal. – « Puisque vous voulez tous nous tuer, allons-y ensemble alors! Je vais aller écraser votre cœur … »


Hurlant furieusement, la marionnette contrôlée par Zhang Xuan sauta immédiatement et se dirigea vers le ruisseau.


Rrrrrrrrrrrrr ?


Rrrrrrr! Rrrrrrr! Rrrrrrr!


Après cet avertissement, les marionnettes réagirent instantanément et poursuivirent Zhang Xuan à la hâte.


– « Partez tous vite, ne vous occupez pas de moi… »


– « Maître Enseignant Zhang … »


– « Zhang Xuan … »


Tout le monde eut le cœur serré et les yeux rougis. Leur rancune envers lui avait disparu et il ne restait plus que de la gratitude. Pour les sauver, il mettait sa vie en grave danger …


Il n’était pas étonnant qu’il soit si profondément respecté par ses étudiants et par le groupe de l’Empire Hongfeng …Son caractère était vraiment digne de respect.


Merci Maître Enseignant Zhang!


“Ne gâchons pas cette chance que nous donne le Maître Enseignant Zhang! Allons-y. » Le groupe fuya sans se retourner vers le passage…