A+ a- Mode Nuit

Vol.7 / Chapitre 627 : Qu’est-ce que vous avez d’autre à dire

– « L’écrire ? » Le Prince accepta.

– « D’accord, je suis curieux de voir ce que vous allez écrire. Quand il sera prouvé que vous n’êtes ni plus ni moins qu’un menteur, je vous tuerai… » Hurla Zhao, qui ne ressemblait déjà plus à un Maitre Enseignant.

– « Me tuer ? » Zhang Xuan continua malgré tout à écrire sur son papier. Ensuite il le passa au Prince et à Wu.

– « Maître Enseignant Luo, pouvons-nous jeter un œil à votre anneau de stockage ? » Demanda le Prince.

– « Bien entendu, je n’ai rien à cacher! » N’ayant aucune idée du petit billet doux de Zhang Xuan, Luo n’hésita pas.

Le Prince scruta l’intérieur et sortit une gourde. – « Maître Enseignant Luo, qu’est-ce que c’est ? »

– « Votre Altesse, je suis féru de bon vin, c’est une bouteille d’un excellent vin! »

– « Du vin ? Êtes-vous certain ? »

– « C’en est! j’en suis sûr. »

– « Très bien! » Le Prince ouvrit la bouteille et un arôme dense de vin se répandit dans la salle.

– « Cet arôme est puissant! »

– « C’est vraiment du vin…Est-ce que le Maître Enseignant Luo a dérobé une bouteille de vin ? »

– « Mais en quoi est-ce important ? Ce n’est qu’une simple boisson. Combien ça peut coûter ? »

– « Tu as raison. Regardons! »

Les gens présents voulaient savoir.

Toute cette histoire n’est pas simplement dûe à une gourde de vin ?

– « Est-ce cela ? » Le Prince demanda à Zhang Xuan.

– « Oui c’est ça! »

– « Mais ce n’est que du vin, non ? » Ce n’était pas ce qui était écrit sur le papier. Wu et le Prince furent déconcertés.

– « Pas besoin de paniquer. Il est facile de confirmer ce que j’ai écrit! » Zhang Xuan chercha Feng du regard. – « Maître Enseignant Feng, puis-je vous solliciter ? »

– « Non… » Alarmé, Feng Yu préféra faire le lâche.

Me solliciter ? Mais vous plaisantez!

Les blessures que vous m’avez faites ne vous suffisent pas ? La première fois que je vous ai rencontré, je suis tombé de très haut, et ensuite j’ai été tabassé par Hong! 

– « N’ayez pas peur, vous allez en tirer avantage… » Dit le jeune Zhang.

Je ne fais ça que par pure gentillesse, il est inutile d’avoir si peur…

Je suis un Maître Enseignant, pas un démon!

– « Peu importe si j’en profite ou pas! » Feng ne fléchit pas.

– « Très bien alors… » Zhang Xuan chercha Bi Jianghai. – « Maître Enseignant Bi, approchez… »

– « … »

Vous ai-je offensé ? 

Juste un peu de vantardise devant vous pendant la finale, non ?

– « Ça va aller. Je veux simplement prouver que c’est plus que du vin! »

– « Entendu! » Bi approcha.

– « Tendez votre bras! » Zhang Xuan sortit une dague. – « Bien! » Avec un léger sourire, il poignarda son bras.

– « AHHH! » Le cri retentit dans toute la pièce et Jianghai se mit à trembler. Son sang et ses larmes coulaient. S’il avait su, il n’aurait pas écouté le Dieu de la Destruction!

– « Je savais que ce serait quelque chose de mauvais… » Feng Yu poussa un soupir de soulagement.

– « Ne paniquez pas! » Zhang Xuan se tourna ensuite vers le Prince. – « Je vais solliciter Son Altesse et le Maître Enseignant Wu! »

– « Oui! » Le Prince passa la gourde à Zhang Xuan.

– « Maître Enseignant Luo, je vous demande une dernière fois. Êtes-vous certain qu’il s’agisse de vin ? »

– « Oui, absolument! »

– « Très bien alors! » Avec la gourde dans sa main gauche et sa main droite sur la dague enfoncée dans le bras de Bi Jianghai. Zhang Xuan extirpa lentement l’arme.

Tzzzzzz!

Le sang s’écoula comme une fontaine et le cobaye devint encore plus pâle.

– « Tenez bon! » Zhang Xuan versa le contenu de la gourde sur la blessure.

Tzzzzzz!

Une réaction immédiate se produisit. Le muscle déchiré par la dague guérit instantanément, et la blessure entière disparut.

– « … »

– « Est-ce un Médicament de récupération Saint ? »

– « Oui! Seul un médicament de niveau Saint peut soigner une plaie aussi rapidement… » Cette médecine avait de toute évidence servi à Feng Yue, parce qu’autrement il ne se serait pas aventuré au banquet avec une tête de cochon.

– « Ma blessure… » Jianghai fit des yeux de merlan frit.

Parallèlement, Feng ressentit énormément de regrets. Il s’avère que Zhao lui avait demandé de passer pour essayer ce médicament. 

– « Voilà, j’ai apporté la preuve de mes propos. C’est maintenant à Son Altesse et au Maître Enseignant Wu de juger de l’affaire! » Reposant la gourde sur la table, Zhang Xuan salua avant de rejoindre son groupe.

– « Maître Enseignant Luo, votre vin est en réalité un remède de récupération de niveau Saint…Allez-vous vous expliquer ? »

– « … » Luo était dans ses petits souliers. – « Si je vous dis que la gourde est vraiment remplie de vin, allez-vous me croire ? » Il aimait énormément le vin, autant que sa propre existence, et tout le monde le savait. Quand est-ce que son vin s’était transformé en médicament ?

– « Vous continuez à nier ? » Le Prince donna un coup sur la table avec rage. Tout le monde avait été témoin des effets du “vin”!

Vous me prenez pour un imbécile ?

– « Maître Enseignant Chen, pouvez-vous lire ce qu’il y a d’écrit sur le papier ? » Le Prince passa le papier à Chen Yue.

– « Oui! » Chen se mit à lire à voix haute. – « Le Maître Enseignant Luo a pris le vin de récupération médicinale que le Maître Enseignant Hong avait mis tant de temps à obtenir. Ce médicament est particulièrement efficace sur des blessures physiques. Quelques gouttes suffisent pour soigner instantanément des blessures ordinaires… » Plus Chen lisait, plus son visage blanchissait.

– « Qu’avez-vous à dire ? » Demanda le Prince à Luo.

– « Je… » La vision de Luo s’obscurcit. Il était déjà échec et mat, que pouvait-il dire ?

– « Si vous ne l’avez pas volé, comment le Maître Enseignant Zhang peut-il savoir qu’il s’agit d’un vin médicinal et connaître ses propriétés ? » Insista le Prince.

Luo Zhao se tendit comme une stalagmite. Il n’en avait aucune idée.

– « Tout est de votre faute! » Il se tourna comme un sauvage vers Zhang Xuan.

– « Cette gourde de vin médicinal est un cadeau que le Maître Enseignant Hong avait préparé, mais vous lui avez dérobé! Il est heureux que le Maître Hong m’en ait laissé un peu en cas d’urgence. Grâce à cela, il a pu récupérer assez vite pour venir au banquet… » Répondit le jeune professeur.

– « Je vois… » Tout le monde réalisait. Les pièces du puzzle s’imbriquaient les unes aux autres à la perfection.

– « Luo Zhao, qu’avez-vous à ajouter ? » Le Prince était très déçu!!!