A+ a- Mode Nuit

Chapitre 205 – Phénix et Dragon s’affrontent

Il existait un grand nombre d’espèces de dragons différentes, tels que les Dragons des Flots, les Dragons Cornus, les Dragons Elémentaires, les Dragons des Montagnes et ainsi de suite.

Si dans l’ensemble leur apparence était similaire – ils appartenaient tous à la même famille de Bête Sacrée – certaines caractéristiques permettaient de les différencier. Les Dragons des Flots se distinguaient avec leurs écailles luminescentes, les Dragons du Torrent par la taille impressionnante de leurs ailes, les Dragons Cornus par leur peau recouverte de nombreux appendices pointus, le Dragon des Montagnes par la solidité de sa carapace.

Mais même au sein de ces sous-espèces, on trouvait des variantes. Ainsi, vous pouviez rencontrer un Dragon des Flots Rouge, un Dragon des Flots Noir ou un Dragon des Flots Sanguinaire.

Celui qui volait dans le ciel de la Montagne Frappée par la Foudre était un spécimen très rare de Dragon des Flots Tonnerre. Il se nourrissait d’énergie électrique en absorbant la foudre et le tonnerre, et était réputé pour son mauvais caractère, sa personnalité cruelle et tyrannique ainsi que son penchant pour les plaisirs de la chair.

Il régnait en maître sur cette montagne et ses trésors depuis dix millénaires. Période durant laquelle il avait eu le temps d’engendrer une horde de descendants en s’accouplant sauvagement avec les bêtes féroces locales ; donnant naissance aux Lézards Tonnerre.

Aujourd’hui qu’il faisait face à un défi, les plus puissantes de ces créatures remontaient au sommet de la montagne à l’appel de leur géniteur.

Tous ces Lézards Tonnerre regardaient la confrontation qui se déroulait dans les airs, le duel épique entre la lignée du Dragon et celle du Phénix !

Quant à Lin Ming, il se cachait au loin, derrière un énorme rocher. Sa capacité à camoufler sa respiration rivalisait avec celle d’un maître Xiantian grâce au stade du ‘retour à l’origine’. Personne ne devrait remarquer sa présence tant qu’il restait à bonne distance.

Quoi qu’il en soit, l’existence de ce Dragon du Tonnerre remettait tout en cause et impliquait un problème majeur. L’Âme de Foudre de la Montagne Frappée par la Foudre se trouvait, en toute logique, dans le corps du dragon !

Depuis le temps, il avait forcément mis la main dessus. Partant de là, quelle chance y avait-il qu’il ne l’ait pas absorbée ?

Quoiqu’il n’ait jamais vraiment nourri l’espoir de l’obtenir, Lin Ming n’en restait pas moins optimiste. Avec un peu de chance, tout peut arriver, pensait-il. Même s’il échouait cette fois-ci, il lui suffisait d’attendre que sa cultivation progresse avant de revenir.

C’était en tout cas ce qu’il pensait jusqu’à découvrir ce Dragon des Flots Tonnerre. Découverte qui balaya le dernier soupçon d’optimisme qui lui restait. Espérer arracher l’Âme de Foudre au corps de cette créature n’était rien d’autre qu’une folie. Sans parler d’aujourd’hui, il pourrait revenir dans plusieurs années qu’il ne serait pas sûr d’en avoir les capacités !

Dans les airs, la confrontation continuait. La femme en rouge se tenait fièrement sur le dos de l’Oiseau Vermillon, ses cheveux dansant sauvagement dans le vent. D’innombrables éclairs violacés déchiraient le ciel dans un vacarme assourdissant, mais elle y restait parfaitement insensible. On aurait dit que la foudre l’évitait soigneusement, comme si elle était entourée par un champ de force invisible capable de repousser le tonnerre.

« Ha, ha, ha. Champ de Force Magnétique !? Tu as pris soin de pratiquer cette méthode spécialement pour t’attaquer à cette sainteté ? » s’exclama tout à coup le dragon sur un ton moqueur, brisant le long silence qui régnait jusqu’alors.

Voir un immense dragon violet se mettre à parler était une scène des plus improbables. Lin Ming fut d’abord surpris, avant de penser que cela devait être courant chez les Bêtes Sacrées.

La femme en rouge le regarda et lui dit tranquillement : « Champ de Force Magnétique est une méthode d’entraînement de haut niveau que je pratique comme de nombreuses autres, pas spécialement pour toi. Alors nul besoin d’avoir une aussi haute estime de toi-même, vieux dragon !

     – Eh ! eh ! si jeune et déjà si brave ! Appelle donc les aînés de l’Île du Phénix Divin à ton secours ‘petite fille’, et peut-être que ce saint te prendra au sérieux… mais toi toute seule ? Aucune chance ! ha, ha, ha ! Mes griffes vous briseront ton oiseau chanteur et toi. »

Le Dragon des Flots Tonnerre se mit à rire effrontément, sans la moindre retenue.

Lin Ming affichait une drôle de mine. Cette femme en rouge à la cultivation insondable venait-elle d’être appelée ‘petite fille’ ? Qui d’autre sinon un vieux monstre pareil pouvait se permettre de lui parler de la sorte ?

Et cette Île du Phénix Divin, était-ce une secte lointaine ? Lin Ming n’en avait jamais entendu parler. En tout cas, avec de jeunes maîtres comme la femme en rouge, leurs aînés étaient forcément des individus redoutables. Leur niveau dépassait très largement celui des Sept Profondes Vallées. C’était peut-être une secte de grade quatre, voire même une secte légendaire de grade cinq ?

La femme conserva son expression tranquille face aux rires provocateurs du dragon.

« Dois-je comprendre que tu refuses ? interrogea-t-elle, impassible.

     – Ne me provoque pas petite, ton poussin n’a pas encore toutes ses plumes que tu voudrais obtenir la moitié du sang de ce saint ? Comment crois-tu que je pourrais accepter une requête aussi ridicule ?

     – Dans ce cas… combattons.

     – Hé ! hé ! approche donc ! Et ne t’attends pas à ce que j’ai le moindre scrupule à te tuer à cause de ton Île du Phénix Divin », gronda le dragon, tandis que la foudre s’accumulait en crépitant autour de son corps immense.

Ces deux-là parlaient si fort que leurs paroles résonnaient à des kilomètres aux alentours dans le ciel, si bien que Lin Ming avait pu suivre sans difficulté leur conversation depuis sa cachette. Ils venaient de révéler un grand nombre d’informations. Cette mystérieuse femme en rouge voulait récupérer la moitié du sang du Dragon des Flots Tonnerre pour son ‘poussin n’ayant pas encore toutes ses plumes’ ?

Ce qui signifiait… Lin Ming regarda l’Oiseau Vermillon qui virevoltait entre les nombreux éclairs. Son corps majestueux dégageait une aura puissante et vaste. Comment le dragon pouvait-il voir un ‘poussin’ dans cet oiseau si noble ?

Il n’avait tout simplement pas terminé de grandir. Ce qui expliquait d’ailleurs l’écart de taille entre le Dragon des Flots Tonnerre et lui.

Mais enfant ou non, il n’en avait pas moins une force et une aura impressionnantes. Il avait effrayé l’avatar du Chaman Ver de Feu d’un seul regard. A quoi ressemblerait-il une fois adulte ?

Lin Ming ne put s’empêcher de faire un sourire amer. Peu importe le talent ou le génie d’un artiste martial, face à ces Bêtes Sacrées, il n’était même pas digne d’être mentionné. Il suffisait à ces créatures de dormir et de manger pour atteindre le Xiantian, rien de plus. Alors avec un peu de chance et de l’entraînement, qui sait jusqu’à quel royaume elles pouvaient s’élever ?

Quant aux vraies Bêtes Divines, tels que le Roc Ailes Dorées ou le Dragon Véritable, ce genre de détails étaient insignifiants. Une fois leur croissance achevée, ils pouvaient utiliser leurs griffes pour transpercer le vide infini ou leur queue pour écraser des étoiles. Même la plupart des ainés du Domaine des Dieux faisaient pâle figure face à leur pouvoir.

Si la femme en rouge obtenait la moitié du sang du Dragon des Flots Tonnerre, quel genre d’effets cela aurait-il sur un jeune Oiseau Vermillon ?

Tandis que cette question traversait l’esprit de Lin Ming, dans les airs, le combat avait déjà commencé. Sans qu’il ait eu le temps de s’en rendre compte, la femme avait dégainé un sabre. Quatre centimètres de large et un mètre vingt d’acier fin et élancé sublimé par l’image gravée sur le pommeau, un phénix déployant grand ses ailes pour prendre son envol. Par sa couleur cramoisie, on aurait dit que la lame était recouverte de sang.

Lin Ming écarquilla grand les yeux dès qu’il la vit. C’était la première fois qu’il rencontrait une épée prodigieuse de ce niveau. A en juger par les puissantes fluctuations d’énergie qui en émanaient, il s’agissait à n’en pas douter d’un trésor du degré terrestre ! Quant à savoir de quel grade, que ce soit inférieur, moyen ou supérieur, un simple coup d’œil ne suffisait pas.

La comparaison entre des trésors du degré humain et terrestre n’avait pas lieu d’être. Même le Maître de la Maison Martiale des Sept Véritables, Qin Ziya, ne possédait pas de trésor du degré terrestre.

La bataille qui se préparait sous les yeux ébahis de Lin Ming allait voir deux parangons de puissance s’affronter. Il ne devait pas en manquer le moindre détail.

Un aîné du Domaine des Dieux avait bien été frappé par l’inspiration divine en assistant à un combat entre un Dragon Véritable et un Roc Ailes Dorées, le conduisant à s’isoler pendant soixante ans, six décennies au terme desquelles il créa l’incroyable technique de déplacement du Roc Doré Déchirant le Vide. Evidemment, Lin Ming ne devait pas s’attendre à un résultat de ce niveau, mais regarder attentivement ce genre d’affrontement permettait toujours d’élargir sa vision.

La femme en rouge fit tournoyer son sabre et des flammes cramoisies se formèrent sur le fil de la lame. Petites au début, elles s’élevèrent bientôt dans le ciel en formant un gigantesque pilier de flammes.

Le bandeau qu’elle portait autour de la tête s’envola, laissant ses cheveux noirs flotter librement dans le vent.

Un immense brasier de flammes flamboyantes s’élevait désormais jusqu’au Chaos Primordial, baignant le ciel dans sa robe rouge orangé. L’énergie de feu du ciel et de la terre convergeait en continu dans le sabre en formant un vortex ardent qui tournait lentement sur lui-même. Une tâche noir de jais insondable apparaissait en son centre, révélant un passage mystique vers une autre dimension.

Un sentiment de dignité se reflétait dans les pupilles violettes du dragon. En dessous de lui, des dizaines de Lézards Tonnerre au sommet du Houtian rugirent tous ensemble, ouvrant grand leurs gueules pour balayer le ciel dans un barrage de tonnerre gigantesque. Un immense filet d’éclairs suspendu dans l’air les protégeait. C’était un bouclier de foudre !

Toutes ces sphères bleues d’énergie électrique s’élevèrent dans l’air et le Dragon des Flots Tonnerre les aspira toutes dans sa gueule. Les éclairs à la surface de son corps s’intensifièrent alors immédiatement, brillant davantage et crépitant avec une violence nouvelle.

Lin Ming comprit tout de suite la situation. Il aurait pu croire, à l’attitude vantarde du dragon, que la femme en rouge ne lui arrivait pas à la cheville et que, si ce dernier lui avait offert de fermer les yeux sur son impertinence, c’était avant tout par respect envers l’Île du Phénix Divin.

Mais il apparaissait maintenant très clairement que, même avec l’aide de tous les Lézards Tonnerre rassemblés pour l’aider, le dragon possédait tout juste l’avantage. En cas de un contre un, il n’aurait pas fait le poids face à la femme en rouge.

Lin Ming laissa échapper un soupir en le réalisant. Cette femme était encore plus puissante qu’il ne l’avait imaginé.

Le Dragon des Flots Tonnerre était un Dragon des Flots adulte, et un spécimen supérieur ! Il avait atteint le Xiantian il y a bien longtemps déjà. Pourtant, même dans ces conditions, il n’avait pas d’autre choix que de s’appuyer sur l’aide de ses descendants pour parvenir à repousser la femme en rouge !

La colonne infernale de flammes s’éleva de plus belle, plus chaude et féroce encore. On aurait vraiment dit un pilier de flammes supportant la voute céleste. Elle s’élevait jusqu’au Chaos Primordial en illuminant le ciel à des kilomètres à la ronde.

Face à cet incroyable déferlement d’énergie, le dragon répondit sans retenu. Concentrant tout son pouvoir du tonnerre entre ses deux pattes avant, une énorme boule violette de tonnerre s’y forma. D’abord large de trois mètres, elle en fit rapidement plus de trente, jusqu’à devenir encore plus imposante que le dragon lui-même !

Des éclairs crépitaient de toute part à sa surface tandis que son centre s’assombrit pour devenir presque noir, tout en brillant d’une lumière aveuglante.

Le sabre cramoisi s’abattit sans merci contre sa cible, accompagné par le pilier de flammes qui semblait s’effondrer depuis les cieux. La femme en rouge ne visait pas seulement le Dragon des Flots Tonnerre, mais aussi l’ensemble de sa progéniture. Elle voulait se débarrasser de ces serviteurs gênants le plus vite possible.

Le dragon poussa un grondement accablant en poussant ses griffes vers l’avant pour libérer l’énorme masse d’énergie de tonnerre en direction de la femme en rouge.

Tel un météore, la boule d’électricité vint heurter l’immense colonne de flammes.

Wham !

L’impact engendra une explosion terrifiante qui se répandit à travers les nuages et fendit le sommet de la montagne en deux. La Montagne Frappée par la Foudre ne pouvait pas mieux porter son nom qu’en ce moment. Elle trembla violemment sous l’impact !

Un torrent de flammes ardentes s’abattit en direction des Lézards Tonnerre qui se trouvaient sous le bouclier de foudre. Le filet d’éclairs trembla violemment et plusieurs des lézards plièrent sous la force de l’impact, crachant du sang et s’évanouissant.

Lin Ming ressentit un frisson incomparable d’horreur et d’admiration. Si les répercussions sont à elles seules aussi puissantes, qu’est-ce que ça doit être d’y faire face de front ? se demanda-t-il.

Alors qu’il se remettait de ses émotions, un élément attira son attention dans un coin de son champ de vision. En se dispersant après l’impact, les Lézards Tonnerre venaient de révéler l’entrée d’une caverne géante. Elle semblait faite entièrement de minerai magnétique et l’entrée mesurait facilement trente mètres de large.

Une question traversa alors soudainement l’esprit de Lin Ming. Etait-ce… la caverne du Dragon des Flots Tonnerre ?