A+ a- Mode Nuit

Chapitre 29 : Formation Élémentaire

Des trois personnes présentes dans le manoir, hormis Burgess, les deux autres semblaient plutôt aimables. Le jeune homme du milieu attirait l’attention avec sa longue chevelure noire et ses sourcils d’un rouge cramoisi.

– « Mon frère, voici les deux personnes que vous souhaitiez rencontrer », dit le chauve en entrant.

L’homme aux sourcils cramoisis les regarda, s’attarda un moment sur Bébé et dit en souriant : – « Prenez donc un siège. » 

– « Merci, Monseigneur », répondirent poliment les deux experts en prenant place face à lui. 

  

– « Retournez à vos occupations, mes frères », dit l’homme. « Je voudrais m’entretenir en privé avec ces deux jeunes gens. » 

Les deux autres, visiblement très obéissants, acquiescèrent et s’éloignèrent. Le maître des lieux regarda Linley et Bébé :

– « Vous pouvez m’appeler M. Leylin », dit-il en souriant. « Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas à m’en parler. »  

Les deux experts demeurèrent surpris. Le Seigneur du Mont du Gong de Cuivre n’était-il pas supposé ne révéler son nom à personne ?  

– « Monsieur Leylin ? » Commença Bébé. 

– « Qu’y a-t-il ? » S’enquit ce dernier, perplexe. 

– « Le nom de mon Patron est Linley. »  

Ce fut au tour de leur hôte d’être stupéfait. 

Soudain, Linley comprit : Leylin était l’exact anagramme de son nom!  

– « Est-ce vraiment votre nom ? » Demanda le maître des lieux. 

– « Oui, M. Leylin. Je m’appelle Linley Baruch », répondit l’intéressé en souriant. 

– « Quelle coïncidence », s’exclama en riant le Seigneur du Mont. « Mon nom est exactement le même que le vôtre, mais inversé. En fait, c’est le nom de mon clan. Je m’appelle Zacharias [Jia’ke’li’ya’si] Leylin. Il semblerait que nous ayons un point commun. »

– « En effet », répondit Linley. Pour une coïncidence…

Cette découverte eut le don de briser la glace. 

– « M. Leylin, si je suis ici, c’est parce que je rencontre un problème concernant mon entraînement », dit Linley. 

– « C’est le cas de pratiquement tous ceux qui viennent me trouver », répondit Leylin. « Mais je dois vous avertir. Je ne pourrai que vous guider. De plus, je ne connais que les Lois Élémentaires du Feu et de la Terre. Pour ce qui est des autres, je ne pourrai guère vous en dire que quelques mots. »  

 

Linley sourit : il lui avait suffi de regarder le manoir pour deviner que le Seigneur du Mont du Gong de Cuivre était formé aux Lois de la Terre. 

– « Expliquez-moi », dit Leylin.  

Linley lui fit part de ses frustrations et préoccupations concernant son goulot d’étranglement. 

– « M. Leylin, je m’entraîne actuellement à “la Pulsation du Monde”, des Lois de la Terre. J’ai atteint le niveau de Deux Ondes Confondues mais j’ai beau tout essayer, je ne parviens pas à franchir l’étape finale qui consiste à tout fusionner en une onde unique. » 

– « Vous pratiquez la Pulsation du Monde ? » Fit le Seigneur du Mont du Gong de Cuivre en haussant les sourcils : « De toute évidence, vous êtes très talentueux. Ceci dit, je ne peux pas vous aider à franchir ce goulot d’étranglement. » 

Linley en fut étonné. Cet homme n’avait-il pas aidé deux experts à devenir des Divinités ? 

– « Comment cela vous ne pouvez pas l’aider ? » Demanda Bébé. « Ne l’avez-vous pas fait pour d’autres ? »  

– « Les rumeurs deviennent de plus en plus ridicules à chaque récit », fit Leylin en souriant. « Personne ne peut aider quelqu’un à surmonter un goulot d’étranglement. Tout au plus puis-je vous donner quelques indications. »  

Les yeux de Linley s’illuminèrent. Si cet homme pouvait l’aider à mieux comprendre ce qui se passait, ce serait amplement suffisant.  

– « Laissons donc de côté la Pulsation du Monde », reprit-il, « et parlons plutôt des six types de Mystères inhérents aux Lois de la Terre. »

– « Six ? » Répéta Linley, étonné car Beyrut lui avait dit que les Lois Élémentaires renfermaient environ neuf Mystères.  

– « Tout à fait », répondit Leylin. « Pour les autres, je n’en suis pas certain mais les Lois Élémentaires de la Terre, du Feu et de l’Eau renferment chacune six Mystères Profonds. Celles du Vent en contiennent neuf »     

Il semblait si sûr de lui qu’on était naturellement porté à le croire. 

Linley hocha légèrement la tête.

– « Le plus fondamental des Mystères de la Terre est l’Essence de la Terre », déclara Leylin.  

Linley fronça les sourcils.

Très commune, l’Essence Élémentaire de la Terre était présente partout. Comment pouvait-elle constituer l’un des Profonds Mystères ? » 

– « Vous savez sans doute, Linley » dit Leylin, qui se retenait de rire à chaque fois qu’il prononçait ce nom, « que la magie ordinaire comprend des sorts comme “Le Pantin de Terre“, le “Protecteur du Monde” ou encore l’”Armure Sacrée de la Terre” », n’est-ce pas ? » 

Linley acquiesça. Lorsqu’il était jeune, il avait vu deux Saints se battre au-dessus du canton de Wushan et le Grand Mage avait fait appel au sort de type Interdit “Protecteur du Monde”. 

– « Le Protecteur du Monde et l’Armure Sacrée de la Terre sont tous deux considérés comme un moyen très simple d’utiliser les Profonds Mystères de l’Essence de la Terre », expliqua Leylin. « Celle-ci pouvant prendre de multiples formes, vous pouvez l’utiliser pour créer une silhouette humaine, une Créature Magique ou encore une armure complète. 

La maîtrise dans ce domaine représente un niveau élevé de compétence quant à l’utilisation des essences élémentaires. Pour exemple… mon manoir! Il est aussi solide que l’Adamantin et il ne s’effondrera jamais. À votre avis, comment ai-je réussi cet exploit ? » 

Cette question, en effet, taraudait Linley depuis le début mais désormais, il commençait à comprendre que le constructeur de cette demeure devait avoir atteint la maîtrise totale de l’Essence de la Terre. 

– « Les experts dans les Lois de la Terre sont certainement ceux dont les défenses sont les plus puissantes », reprit le maitre des lieux dont les yeux brillaient sous ses sourcils écarlates. Les défenses physiques les plus efficaces reposent sur l’Essence de la Terre et les défenses spirituelles sur la Pulsation du Monde. »  

Linley acquiesça. Il avait lui-même utilisé l’énergie spirituelle pour former une “Défense Anti Pulsations”. 

– « Si vous voulez maîtriser l’un des six Mystères des Lois de la Terre, le mieux est de commencer par les bases et d’acquérir la maîtrise de l’Essence de la Terre », expliqua Leylin. 

« Les Profonds Mystères de l’Essence de la Terre sont le meilleur moyen de mieux comprendre les essences élémentaires. Et lorsque vous comprendrez mieux ces essences, il vous sera beaucoup plus facile de maîtriser les Mystères des autres Lois. »  

 

Linley commençait à comprendre.

« La dernière onde de la Pulsation du Monde, que l’on appelle Onde Omega, est extrêmement difficile à atteindre. Je ne suis pas en mesure de vous donner un conseil précis mais je pense que si vous vous concentrez et méditez sur les Profonds Mystères de l’Essence de la Terre, cela pourrait vous être utile pour percer en ce qui concerne la Pulsation du Monde », dit Leylin en souriant.  

– « Merci, M. Leylin », répondit Linley, le cœur rempli de gratitude.

– « Vous ne pouvez compter que sur vous », ajouta Leylin « À présent, regardez attentivement et dites-moi ce que vous en pensez. »  

Leylin leva la tête et soudain une forte poussée d’Essence Élémentaire de la Terre se condensa dans l’air avec un léger grondement. Un énorme nuage de terre apparut dans le ciel surplombant le Mont du Gong De Cuivre et prit l’apparence d’un python couleur terre de cent mètres de long.

Linley demeura stupéfait devant l’apparence réelle de ce serpent qui, de temps à autres, montrait ses crocs. 

« Est-ce là une résultante de la maîtrise de l’Essence de la Terre ? » Se demanda-t-il.  

– « Regardez bien à présent », dit alors Leylin.  

Linley se concentra aussitôt tout en répandant son sens divin pour étudier soigneusement chacun des mouvements de cet énorme python.  Celui-ci se mit alors à fouetter furieusement l’air de sa longue queue, créant des ondulations de l’espace visibles à l’œil nu.

Celles-ci étaient si puissantes que l’espace se fissura, apparaissant et disparaissant tour à tour. À mesure que ces ondes s’étendaient, la force, bien sûr, diminuait.

Cependant, tous les arbres touchés par le phénomène furent instantanément réduits en poussière.

– « Est-ce là La Pulsation du Monde ? » Demanda Linley, étonné. 

– « Oui, une fois maîtrisée », répondit Leylin en souriant. 

– « On peut donc l’utiliser par le biais de créatures formées à partir d’Essence Élémentaire ? » 

– « Pourquoi pas ? », répondit en riant Leylin. « Là, je les ai utilisées séparément mais si j’avais fusionné la Pulsation du Monde avec l’Essence Élémentaire de la Terre, le Mont Du Gong de Cuivre n’existerait plus à l’heure qu’il est. »   

Linley, qui savait pourtant que les Profonds Mystères des Lois Élémentaires pouvaient fusionner, était estomaqué.

– « C’est vraiment puissant », intervint Bébé avec un soupir admiratif. « M. Leylin, tout à l’heure, vous avez dit que, comparées aux Lois Élémentaires de la Terre, du Feu et de l’Eau, celles du Vent renfermaient neuf Mystères. N’est-il pas alors très difficile de se former à ces dernières ? » Demanda-t-il, confus. 

– « Non », répondit Leylin. « Ce n’est pas parce qu’il y en a davantage que la difficulté augmente. Prenez par exemple la Pulsation du Monde et le Champ Gravitationnel, deux Mystères des Lois de la Terre particulièrement difficiles à apprendre. Pour atteindre la maîtrise dans l’un ou l’autre, il faut déployer des efforts considérables, avoir de la chance mais aussi, de temps à autres, des éclairs de compréhension. 

« Commencez-donc par vous entraîner aux Essences de la Terre, Linley », conseilla-t-il en souriant. « Qui sait ? Vous aurez peut-être des surprises! »  

Linley approuva. À sa connaissance, l’Essence de la Terre était assez facile à détecter, d’autant qu’autrefois, l’essentiel de sa magie reposait sur le contrôle des essences élémentaires.

– « M. Leylin, pourrais-je revenir vous demander conseil ? » Demanda-t-il.  

– « Bien sûr », répondit l’expert. « Tant que je serai ici, vous saurez toujours où me trouver. » 

– « Parce que vous comptez partir ? » S’enquit Linley qui avait saisi le sous-entendu. 

– « En effet », répondit Leylin. « Dans quelques temps. » 

On aurait dit que quelque chose lui traversait l’esprit car il soupira et se tut. 

Linley et Bébé s’installèrent donc pour un temps sur le Mont du Gong de Cuivre et envoyèrent un message télépathique aux habitants du Château du Sang de Dragon pour les prévenir qu’ils allaient s’entraîner paisiblement. 

Tandis qu’il se formait aux Profonds Mystères de l’Essence de la Terre, Linley en découvrit peu à peu les bénéfices. 

Sadista, qui se tenait dans une cour tranquille, étendit une nouvelle fois son sens divin pour tenter de localiser Linley et fronça les sourcils, un peu en colère. 

« Il est toujours avec ce Rat Dévoreur de Dieux », grommela-t-il. « Et… on dirait bien qu’il y a deux autres Dieux sur cette montagne… Ce ne sont que des Dieux, mais il semblerait que le bon moment ne soit pas encore venu. » 

Sadista était extrêmement patient et à moins d’être certain, il n’enverrait jamais Anras à l’attaque. Après tout, sa priorité restait la Nécropole des Dieux.  

Néanmoins, il y avait quelque chose d’étrange. Le Seigneur du Mont du Gong de Cuivre était supposé vivre là avec ses frères. Or il ne parvenait pas à déceler sa présence.