A+ a- Mode Nuit

Chapitre 198 – Lézard Tonnerre

Le jeune homme qui se tenait à côté du meneur du groupe des cinq artistes martiaux sourit en entendant la réponse de Lin Ming.

« Il ne sait pas ce qui est bon pour lui. Puisque notre Condisciple Aîné était prêt à le prendre sous son aile, c’est qu’il avait déjà une haute estime de lui. Mais puisqu’il a préféré rejeter son invitation, il finira tôt ou tard par mourir », murmura-t-il.

Même s’il ne parlait pas fort du tout, ses paroles n’échappèrent pas à la perception aiguisée de Lin Ming. Il cachait son niveau de cultivation pour deux raisons, conserver un effet de surprise et éviter d’attirer l’attention. Atteindre le sommet du Façonnage Osseux à son âge était tout simplement inconcevable.

Après tout, ces cinq artistes martiaux venaient d’un coin perdu. Ils étaient uniquement des gros poissons dans une petite mare et n’ayant rien vu du monde et des incroyables talents qui vivaient en son sein.

Mais, comme si elles ne semblaient pas pouvoir se résoudre à voir Lin Ming s’abandonner ainsi à un destin funeste, les deux jumelles lui dirent : « Si c’est la première fois que tu viens à la Montagne Frappée par la Foudre, il ne faut surtout pas que tu relâches ta garde. De nombreux dangers t’attendent encore après avoir franchi la forêt, et vu ton niveau, tu risques d’y laisser la vie. Nous, nous n’aurions jamais osé venir sans notre Condisciple Aîné qui nous accompagne. Nous ne te demanderons pas beaucoup d’argent, ne t’inquiète pas. C’est toujours mieux d’avoir des amis lorsqu’on est aussi loin de chez soi ! »

Lin Ming resta sans voix. Croyaient-elles vraiment qu’il était là pour s’amuser ou pour se balader ? Sans rire, qui viendrait faire du tourisme ici ? pensa-t-il.

L’artiste martial à la tunique sombre vit qu’il n’avait pas l’air de vouloir changer d’avis et coupa rapidement : « Laissez-le donc tout seul. En avant ! »

Il avait d’abord pensé que c’était l’occasion de gagner un peu d’argent, mais ce gamin ne savait visiblement pas ce qui était bon pour lui. Il s’apprêtait à partir lorsque Lin Ming demanda : « Auriez-vous de l’Herbe Tonnerre ? Je cherche à en acheter et suis prêt à la payer au prix du marché. »

C’était pour leur poser cette question qu’il était venu jusqu’à eux et qu’il avait attendu que leur combat s’achève. Il voulait voir si de l’Herbe Tonnerre plus ancienne pouvait avoir davantage d’effet, pour savoir si cela valait la peine d’en cueillir.

Le meneur du petit groupe trouva la question surprenante. Pourquoi souhaite-t-il acheter de l’Herbe Tonnerre ? se demanda-t-il. Peut-être que sa véritable énergie possède un attribut tonnerre ? Ou alors ce serait pour sa tribu ? Hum, non. Ils n’auraient pas envoyé un enfant.

« Quel type d’Herbe Tonnerre recherches-tu ? demanda-t-il après un moment d’hésitation.

     – La plus ancienne possible. Quant au prix, je vous laisse décider », répondit Lin Ming.

Une lueur de cupidité traversa les yeux de l’artiste martial à l’ouverture de la Transformation Musculaire en l’entendant.

« Ce type doit être vraiment riche ! » dit-il par le biais de véritable énergie au plus âgé d’entre eux.

L’artiste martial à la tunique sombre l’ignora et dit, en s’adressant à Lin Ming : « J’ai deux tiges d’Herbe Tonnerre de quatre-vingt-dix ans. Trois cents taels d’or, ça t’intéresse ? »

C’était un petit peu plus cher que le prix du marché, mais Lin Ming s’en fichait. D’un geste de la main, trois billets de banque volèrent jusqu’au meneur du groupe d’artistes martiaux.

« Ce sont des billets d’or de l’Association de l’Union Commerciale. Vous pourrez les utiliser dans n’importe quelle grande tribu ou au Royaume du Grand Avenir. »

L’artiste martial à la tunique sombre attrapa les billets et vérifia qu’ils portaient bien la marque de l’Union Commerciale, puis il sortit les tiges d’Herbe Tonnerre de son sac à dos et les donna à Lin Ming.

Ce dernier vérifia que l’âge correspondait bien à ce qu’on lui avait annoncé et, dès qu’il en fut certain, il s’en alla sans regarder en arrière.

L’artiste martial à la tunique sombre eut un moment d’hésitation en voyant l’Herbe Tonnerre disparaître lorsque Lin Ming toucha un anneau à son doigt, mais il le laissa partir.

« Ce type était une brebis toute grasse Condisciple Aîné. Je mettrai ma main à couper qu’il a au moins deux mille pièces d’or sur lui. Et vous vous le laissez partir comme ça, sans rien faire ? Moi je pense qu’on aurait dû lui faire les poches. Pourquoi se gênerait-on s’il ne sait pas ce qui est bon pour lui ? » murmura le jeune à l’ouverture de la Transformation Musculaire en mimant un égorgement.

L’artiste martial à la tunique sombre le regarda d’un air consterné et lui dit : « Au moins deux mille pièces d’or ? Et à qui est-ce que tu croyais avoir affaire ? Ce garçon avait un anneau spatial ! Notre maître lui-même ne pourrait pas s’en payer un !

     – Un an…anneau spatial ? demanda l’autre interloqué. Et que faisait-il ici avec un truc pareil ? Je ne gagnerais probablement jamais autant d’argent qu’il n’en a de toute ma vie. Pourquoi quelqu’un d’aussi riche se risquerait à la Montagne Frappée par la Foudre ?

     – Pour l’Herbe Tonnerre pardi ! mais je ne sais pas à quoi elle lui sert. »

Le jeune à l’ouverture de la Transformation Musculaire sembla réaliser subitement quelque chose.

« S’il possède un anneau spatial, il a sûrement plusieurs milliers de taels d’or sur lui. Dépouillons-le et nous n’aurons plus jamais à nous en faire de toute notre vie !

     – Dépouille ta mère ! s’emporta brusquement l’artiste martial à la tunique sombre. D’où crois-tu qu’il sorte ? Ce type vient forcément d’une grande secte ou d’une famille d’aristocrates. C’est le genre de gars à posséder plein de trésors, tu ne t’en débarrasses pas comme ça ! Si tu l’attaques et qu’il réussit à s’en sortir, tu n’auras plus qu’à attendre que la mort vienne te chercher. Il avait l’air de tout sauf d’un idiot. S’il ose venir seul à la Montagne Frappée par la Foudre en étant seulement à l’ouverture de l’Entraînement des Entrailles, qui sait quels atouts il a dans sa manche pour sauver sa vie ?!

Et puis nous ne sommes pas des voleurs ! Nous nous sommes toujours débrouillé seuls et nous continuerons de trouver notre nourriture par nous-mêmes. On n’est jamais trop prudent, voler c’est trop dangereux ! Un jour ça ne se passera pas comme prévu, et ce jour-là, il n’y aura personne pour venir pleurer ton cadavre. »

L’autre artiste martial fit un sourire cynique. Il ne partageait pas du tout cette opinion. Une seule pensée accaparait son esprit, les dizaines de millier de taels d’or qui s’en allaient devant eux. Selon lui, un gamin de seize ans n’en restait pas moins qu’un gamin de seize ans, et ce peu importe son talent.

« Condisciple Aîné, qu’est-ce que c’est qu’un anneau spatial ? demandèrent les deux jumelles d’un air perplexe.

     – Eh bien ! c’est une sorte de coffre magique. Ce n’est pas plus gros et lourd que n’importe quel autre anneau, mais vous pouvez y ranger tout ce que vous voulez. Attendez un peu que j’arrive à la Condensation de l’Impulsion et moi aussi j’en aurai un ! A ce moment-là, je vous montrerai ce que c’est.

     – Vraiment ? Oh ! super ! Ça veut dire que nous n’aurions plus besoin de porter nos sacs à dos ?! » s’enthousiasmèrent les jeunes filles.

T’entraîner jusqu’à la Condensation de l’Impulsion pour en acheter un ? Pff, comme si tu en étais capable… critiqua l’autre artiste martial dans son cœur en voyant leur meneur faire le malin devant les jumelles. Evidemment, il n’aurait jamais eu le courage de le dire à voix haute.

Dix kilomètres plus loin, Lin Ming s’assit en tailleur sur un rocher et prit les deux fruits dans ses mains. Ceux-ci brillaient d’une faible lueur électrique qui s’estompa rapidement, en même temps qu’ils perdaient leur éclat.

Dépité, Lin Ming ouvrit les yeux et les jeta.

L’Herbe Tonnerre de quatre-vingt-dix ans était tout aussi médiocre. Elle avait bien eu un certain effet, mais celui-ci était trop faible. Lin Ming aurait beau absorber plusieurs milliers de ces fruits, son Âme de Foudre ne se développerait qu’à peine.

Sans parler du temps considérable qu’il lui faudrait pour obtenir autant d’Herbe Tonnerre, celle-ci ne pourrait de toute façon pas maintenir l’évolution de l’Âme de Foudre à elle seule.

Effectivement, fort de son expérience en la matière, Lin Ming savait que son Âme de Foudre atteignait rapidement un point de saturation en absorbant de la foudre de grade bas. Elle finirait rapidement par stagner.

Lin Ming ne se laissa pas décourager pour autant. Il s’était préparé mentalement à ce genre de déconvenues avant de venir à la Montagne Frappée par la Foudre. Il finirait forcément par trouver quelque chose d’intéressant ! Mais les choses de valeur n’attendaient pas le premier venu, sinon il ne resterait déjà plus rien sur la montagne. Elle aurait été dépouillée de ses richesses par des badauds.

Si je me base sur la brochure, l’Herbe Tonnerre peut avoir jusqu’à plusieurs milliers d’années et produire un fruit d’un violet intense, avec un pouvoir du tonnerre extrêmement riche et puissant. Si je parviens à en trouver, mon Âme de Foudre devrait pouvoir se développer un peu. Mais comment pourraisje en trouver ? Elle est si rare

L’Herbe Tonnerre pouvait continuer à pousser indéfiniment, pendant un millénaire complet, voire même deux. Cependant, ces dernières années, d’innombrables artistes martiaux étaient venus jusqu’à la Montagne Frappée par la Foudre. Si bien qu’il n’y avait presque plus d’Herbe Tonnerre cinquantenaire ; que pouvait-il rester de plus ancien ?

Si Lin Ming souhaitait vraiment trouver de l’Herbe Tonnerre millénaire, il n’avait pas d’autre choix que de grimper aux abords du sommet, là où nul autre n’osait s’aventurer.

Cependant, une fois passé les premiers contreforts de la montagne, il se retrouverait sur un terrain où même des artistes Houtian pouvaient se retrouver en danger. Son âme de Foudre et sa résistance particulière à la foudre et au tonnerre avaient beau représenter des atouts exceptionnels, il ne pouvait pas non plus prendre de risques inconsidérés.

Mais alors qu’il réfléchissait aux différentes possibilités qui s’offraient à lui, un rugissement bestial retentissant l’arracha à ses pensées. On aurait dit un coup de tonnerre !

Des cris suivirent presque immédiatement et Lin Ming n’eut aucun mal à reconnaître d’où ils venaient. C’était le groupe des cinq artistes martiaux qu’il venait de quitter.

Son cœur se mit à battre à vive allure et il s’élança en arrière pour les rejoindre. Il était écrit noir sur blanc sur la brochure de l’auberge : « Le rugissement du Lézard Tonnerre ressemble à un coup de tonnerre. »

Lin Ming voulait absolument voir à quoi ressemblait cette créature. Depuis le temps qu’il arpentait la région de la Montagne Frappée par la Foudre, c’était la première fois qu’il en entendait un.

C’était l’occasion de découvrir à quel point il devait se méfier des éclairs de ces bêtes féroces ; point essentiel avant d’envisager une quelconque ascension.

Sans compter que son Âme de Foudre pourrait peut-être se nourrir de l’énergie des Lézards Tonnerre. Auquel cas les chasser pourrait s’avérer intéressant.

Il activa sa technique de déplacement et sa silhouette s’évanouit comme un éclair. Il était si rapide que l’air semblait se tordre autour de lui.

Le temps d’une dizaine de respirations plus tard, il était déjà de retour dix kilomètres en arrière. Une fois sur place, il découvrit une bête féroce géante au corps recouvert d’écailles rouges étincelantes. La créature ressemblait à un lézard, mais avec un dos plus haut et de longues plaques osseuses qui renforçaient son allure imposante. On aurait dit un énorme Dragon de Terre rouge.

Quatre individus terrifiés se tenaient face à la bête. Il s’agissait du meneur du groupe, l’artiste martial au sommet de la Transformation Musculaire portant une tunique sombre, des deux jumelles à l’ouverture de l’Entraînement des Entrailles et du jeune garçon appelé ‘Petit Long’.

Quant à l’autre artiste martial à l’ouverture de la Transformation Musculaire, il reposait sur le sol le corps entièrement carbonisé. Il avait visiblement ‘goûté’ au tonnerre de la bête féroce. Il respirait encore, mais sa vie ne tenait plus qu’à un fil.

Le meneur du groupe était tout pâle. Il pouvait clairement ressentir que le Lézard Tonnerre ne le quittait plus des yeux. Au moindre mouvement, il serait frappé par une attaque de foudre !

Fait ch*er ! Quelle poisse de rencontrer un Lézard Tonnerre au sommet du Façonnage Osseux ici ! jura-t-il intérieurement.

Il n’osait même plus respirer. De leur côté, les trois autres artistes martiaux étaient à deux doigts de succomber au désespoir. Le deuxième plus fort de leur groupe était déjà sur le point de succomber à ses blessures, et ce sans même avoir combattu. A eux trois, ils ne représentaient rien d’autre qu’une mouche face à ce monstre.

Tout à coup, le Lézard Tonnerre grogna comme s’il venait de sentir quelque chose. Il se retourna immédiatement pour regarder derrière lui. Un jeune garçon était apparu dans son dos sans même qu’il ne le remarque. Il se tenait debout dans les herbes, un sabre à la main.

Ce jeune garçon ne dégageait aucune aura, pourtant, sans savoir pourquoi, l’instinct de la créature lui criait qu’il représentait un incroyable danger.

« Lui ? »

Le meneur du groupe et les jumelles remarquèrent à leur tour la présence de Lin Ming.

« Qu’est-ce qu’il fait là ? Pourquoi est-il revenu ? Quand même pas pour ce monstre ? »

Cette éventualité traversa l’esprit de l’artiste martial à la tunique sombre et le laissa sans voix. Il était revenu, certes, mais qu’allait-il pouvoir faire de plus ?

Lin Ming avait sûrement de quoi se sortir d’une mauvaise situation et sauver sa vie, mais ce genre d’atout servait justement à fuir des évènements comme celui-ci !

Il ne lui était jamais venu à l’esprit que les capacités au combat de Lin Ming puissent être suffisantes pour s’occuper d’un tel adversaire !