A+ a- Mode Nuit

Vol.6 / Chapitre 540 : Je vais en repeindre pour vous

Ses oiseaux ?

– « Peut-être que le Maître Yun fait référence aux oiseaux qui viennent de s’échapper! » Quelqu’un dans la foule réalisa les faits.

– « Ah ? »

– « En écoutant la conférence du Maître Enseignant Zhang, ces oiseaux semblent être devenus réels. Ils se sont libérés des entraves de la peinture et…se sont envolés! »

– « Envolés ? Ces oiseaux sont le clou de cette œuvre et c’est eux qui lui donnent sa grande valeur… »

– « Oui! C’est pour cette raison que le Maître Yun a réagi ainsi. Sa peinture est de niveau Sagesse Spirituelle, elle vaut une fortune… »

– « Voir son œuvre réduite à une page blanche…il y a de quoi perdre sa rationalité! »

Ruohuan, qui se vantait voilà quelques moments, pleurait à chaudes larmes. « Par la seule entremise d’une conférence, un être de Sagesse Spirituelle s’est changé en un esprit éclairé…et s’est envolé… » Il avait fait des calculs, et se sentait capable de durer plus de 10 minutes…

Pourquoi tant d’agressivité ? Vous n’avez pas besoin de mener la compétition à de telles extrémités, et vous ne vous ferez jamais d’amis…

– « Hum hum, Maître Yun, calmez-vous… » Voyant son vieil ami aussi agité, Su voulait temporiser.

– « Me calmer ? Et zut alors! C’est une peinture que mon professeur m’avait donnée. Je l’étudiais tous les jours pour espérer percer au niveau cinq étoiles…Comment vais-je y parvenir maintenant ? » Yun fixait sa toile blanche.

Qui a dit que ce ne serait qu’un test ?

Soudain, le jeune homme en face de lui s’exprima d’une voix dubitative. « Je n’avais pas terminé ma conférence quand vous avez effrayé ces oiseaux…Comment allez-vous faire pour mesurer le temps maintenant ? » Yun n’était pas le seul mécontent, Zhang Xuan était aussi un peu frustré par la situation.

Ce vieux n’est pas très fiable !

Zhang Xuan était sur le point de transmettre l’Art de la Peinture pour aider ces êtres de Sagesse Spirituelle à rassembler leur force. Avec cela, ils auraient pu voler où bon leur semble et maintenir leur existence sur ce plan de réalité aussi longtemps qu’ils l’auraient voulu. Mais qui aurait pu prédire…qu’un vieux fou allait effrayer les oiseaux!

Les oiseaux étant partis, comment allait-on déterminer le résultat ?

Zhang Xuan ne voulait pas perdre à cause d’un manquement de ce Maître Yun! Après tout, il avait investi tant d’effort dans ce test.

– « Calculer le temps…Les oiseaux sont partis et vous me parlez du résultat ? »

Calculer mon c*l!

Vous avez saccagé mon trésor et vous n’éprouvez aucun remord ?

– « Hum hum, Maître Enseignant Zhang. Pourriez-vous faire preuve de compréhension? La valeur de la toile repose sur ces oiseaux. Alors vous savez ce que signifie leur disparition. Il est naturel que le Maître Yun soit très mécontent! » Kang essayait de calmer la situation.

– « Elle n’a plus de valeur ? » Zhang Xuan remua la tête. « Etant donné que le papier est toujours là, il suffit de repeindre les oiseaux. Pourquoi faire tout un cinéma ? »

– « C’est une peinture de niveau 6! Seuls des peintres cinq étoiles peuvent le faire…C’est l’unique toile présente dans la Cité du Royaume de la Myriade et vous parlez de repeindre les oiseaux ? C’est facile à dire! » Saisissant l’opportunité, Ruohuan approcha. « Professeur, comme la peinture a été détruite, nous ne pouvons plus continuer l’examen. Pourquoi ne changeons-nous pas le format du test alors ? »

– « Oui. Vous avez raison! » Kang acquiesça. S’il avait su, il n’aurait pas laissé Zhang Xuan passer en premier. Mais voilà, Kang n’avait pas d’autre idée sur le moment.

– « Pourquoi ne trouvons-nous pas quelques étudiants, on leur bande les yeux et on fait varier nos voix pour qu’ils ne nous reconnaissent pas. Le test sera relativement équitable de cette façon… » Suggéra Ruohuan.

– « Inutile de se précipiter. Permettez-moi d’en parler avec mes confrères d’abord…Ah ? Qu’est-ce que c’est ? » Kang se gratta la tête, troublé par la scène qui se déroulait devant lui.

– « Professeur, qu’y-a-t-il ? » Ruohuan suivit le regard de son professeur.

Contre toute attente, le jeune homme qu’il venait de critiquer, se trouvait debout devant la toile, avec un pinceau dans chacune de ses mains. Des oiseaux étaient réapparus sur le papier blanc.

– « Tous les oiseaux sont revenus ? » Demanda le Maître du Pavillon.

– « Ils ne sont pas revenus…le Maître Enseignant Zhang vient de les repeindre! » Répondit Fu Xiaochen d’une voix chevrotante. 

– « Il vient de les… » Et voilà Ruohuan de nouveau pris de secousses. C’était une peinture de niveau Sagesse Spirituelle tout de même! « Quel genre de méthode de peinture a-t-il utilisé ? »

Finir une peinture en 10 respirations, comment a-t-il fait ?

– « Il s’agit de la technique des Deux Dragons Serpentant… » Répondit Xiaochen.

– « Tu veux dire la technique…qu’utilisent les artisans de rue ? »

Mon Frère, dites-moi la vérité. Vous n’avez pas trois étoiles, hein ? Mais plutôt six, non ?

Replaçant les brosses et l’encre dans son anneau de stockage, le jeune Zhang dit impassiblement. « Bien, Maître Yun, j’ai restauré votre peinture. Ça ne semble pas…très compliqué à faire! »

– « Comment ? » Yun examina la peinture, puis il prit un air effrayé. La peinture était identique à la précédente. Si l’encre n’avait pas été encore humide, il aurait pensé halluciner. 

Zhang Xuan avait pu recréer chaque détail à la perfection, la quantité d’encre utilisée pour chaque trait, le positionnement…et même le style artistique…

Comment avait-il fait ? Même s’il avait saisi l’Art de Peindre de la Voie Céleste, son niveau n’était qu’entre quatre et cinq étoiles!

La clé de ce miracle de reproduction était son Œil de la Perspicacité. Cette aptitude lui permettait d’entrevoir des détails infimes qu’un œil normal ne pouvait discerner. Quand Yun avait sorti sa toile, Zhang Xuan l’avait examiné atome par atome.

Kang approcha et demanda. « Comment est-ce ? »

– « Elle est identique à l’ancienne. Nous pouvons continuer le test… » Répondit Yun.

– « Puisque Maître Yun dit que tout va bien, continuons le test alors! »

– « ? » Ruohuan n’en pouvait plus de passer du rire aux larmes. Tous ses efforts s’avéraient futiles.

Xiaochen, Mosheng et les autres candidats passèrent le test…

Le plus surprenant fut que Luo Xi acheva un meilleur score que Ruohuan, avec un temps de 12 minutes.

– « Bien, j’annonce les résultats du test. Le Maître Enseignant Zhang, avec sa conférence, est parvenu à induire une évolution à la toile…et a fait revenir les oiseaux. Personne ne va trouver à redire sur son classement à la première place, n’est-ce pas ? »

– « Personne… » La foule n’eut aucune objection.

– « Fort bien. La seconde place est pour Luo Xi, la 3ème pour Ruohuan, la 4ème pour Xiaochen, la 5ème pour Feng Mosheng et la 6ème place pour Du Hu… Nous allons passer à la quatrième épreuve, la compréhension de la pratique! »…