A+ a- Mode Nuit

Vol.6 / Chapitre 539 : Rendez-moi mes oiseaux!

Pour le Maître Enseignant Su, Zhang Xuan était talentueux en peinture il est vrai, mais il n’avait que trois étoiles, et la conférence qu’il faisait ne traitait que des fondamentaux. Il serait donc difficile pour lui de rassembler suffisamment d’énergie spirituelle pour maintenir la Sagesse Spirituelle un long moment.

– « S’il avait parlé de la pratique, je pense qu’il aurait duré 15 minutes. Après tout, le Maître Yun n’a bien tenu que 3 minutes! » Répondit Kang. Après avoir confirmé le contenu du test, Yun avait essayé par lui-même. Toutefois, malgré son niveau 4 étoiles, il ne tint pas très longtemps.

– « Puisqu’il parle de peinture…et en plus des fondamentaux, je crois que même 8 minutes seraient une épreuve pour lui! »

– « C’est également ce que je crois! » Dit Su. Même si Kang et Su n’étaient pas peintres, ils avaient parcouru un bon nombre de livres sur le sujet, et il n’était donc pas compliqué pour eux de dire que Zhang Xuan ne volait pas très haut dans son discours et qu’il ne parlait que des concepts les plus basiques. Qui plus est, aucune fluctuation énergétique n’était pour le moment perçue!

– « Avec uniquement 8 minutes, il lui sera difficile de prendre la première place. Le seigneur Ruohuan, en tant que peintre et Maître Enseignant quatre étoiles, dépassera la barrière des 10 minutes! » Interjeta Ling. En effet, Ruohuan était coutumier du concept de Sagesse Spirituelle.

– « Regardez, la Sagesse Spirituelle est déjà en train de chanceler, elle va se dissiper! » Tous les regards se portèrent sur les oiseaux au-dessus de la toile. Leurs gazouillis étaient de moins en moins perceptible et leur silhouette vacillait à l’instar d’une flamme prête à s’éteindre.

– « Mais cela ne fait que 3 minutes! »

– « Oui. Même sans le biais d’une conférence, ces êtres spirituels peuvent tenir 2 minutes. Qu’arrive-t-il ? » L’énergie que rassemblait Zhang Xuan était-elle négligeable ?

– « Je vais prendre la première place, c’est certain! » Ruohuan était très optimiste. Puisque le jeune professeur ne pourrait même pas tenir 5 minutes, celui-ci terminerait probablement à la 6ème place.

Comment une personne provenant d’un royaume non classé pourrait rivaliser avec un génie d’un Royaume Gouverneur ? Le Tournoi des Maîtres Enseignants était une démonstration de capacités dans tous les domaines. On ne pouvait pas espérer bien se classer avec uniquement une force imposante ou une Profondeur d’Âme puissante.

– « On dirait que lui avoir proposé de passer le premier était une bonne chose…Sans expérience, comment pourrait-il avoir de bons résultats ? » Ruohuan était aux anges. 

Qu’est-ce qu’un péquenaud pourrait savoir de la Continuité de la Sagesse Spirituelle ?

Jun jubilait tellement qu’il aurait pu éclater de rire à tout instant. Quant à Xiaochen, il était plutôt soulagé. Parce que si Zhang Xuan continuait à se placer premier, il allait être éliminé.

– « C’est un soulagement qu’il n’ai rien provoqué cette fois… » Yun s’essuya la sueur sur son front. Mais alors que le leste qui pesait sur son cœur était sur le point de tomber, il pensa à quelque chose. « Quelque chose ne va pas…Si ces êtres de Sagesse spirituelle étaient sur le point de se dissiper, ils devraient le faire très vite. Si c’est le cas, pourquoi sont-ils encore matérialisés ? De plus, même s’ils vacillent violemment, ils ne semblent pas vouloir se dissiper… » Normalement à partir du vacillement, cela ne devrait prendre que quelques secondes.

– « Attendez! On dirait que le corps des êtres spirituels devient de plus en plus consistant! » 

– « Maintenant que tu le dis… »

Tout le monde réalisait l’improbable…

Cela n’avait pas de sens. Après le vacillement, les oiseaux auraient dû disparaître…mais au contraire, ils étaient encore alimentés!

– « Attendez…quelque chose cloche… » Les plis sur le front de Yun ne cessaient de s’accumuler, et cela faisait déjà 10 minutes pour Zhang Xuan. « Est-ce que ce serait…non, c’est impossible! »

– « Qu’est-ce qu’il arrive au Maître Yun ? »

– « Est-ce que tous les Maîtres qui sont confrontés à ce gamin finissent comme ça ? » Devant l’air décomposé de Yun, Wu et Bai devinrent craintifs. Les deux avaient été sévèrement touchés par le jeune Zhang…

– « Maître Yun! » Kang s’approcha de lui et lui tapota sur l’épaule. « Qu’est-ce qu’il y a ? »

– « Rien…C’est juste que je pensais à quelque chose d’incroyable… » Yun retrouva son sang-froid.

– « Quelque chose d’incroyable ? »

– « Regarde… » Yun pointa son doigt dans la direction des oiseaux. « Ces êtres de Sagesse Spirituelle vacillent depuis un moment maintenant, depuis au moins 10 minutes. Et non seulement ils ne disparaissent pas, mais ils prennent de plus en plus forme…Si je ne me trompe pas, il ne s’agit pas d’une dissipation mais… » Ses lèvres se mirent à trembler. « …de l’Esprit Éclairé! »

– « Quoi ? Tu veux dire…une peinture de niveau 7 ? Dans une peinture comme celle-là, tous les êtres, qu’ils soient des animaux ou des plantes, possèdent leur propre conscience comme de vrais êtres vivants. Ils peuvent sortir de la toile et maintenir leur forme pendant très longtemps… » Kang fut scotché.

– « C’est cela même! »

– « Mais c’est impossible! Pour créer ce niveau pictural il faut être au minimum peintre six étoiles! Alors le faire via une conférence…comment est-ce imaginable ? » La légende disait que jadis, un formidable peintre 6 étoiles avait dessiné une grue divine sur un mur et elle en était sortie sous sa forme matérialisée. Une autre légende parlait d’un Grand-Maître Peintre qui avait été piégé par des bêtes spirituelles. Aussi, il dessina une bête spirituelle puissante dont l’aura fit fuir de peur les agresseurs!

Toutes les professions, à partir d’un certain niveau, présentaient des forces et des moyens inimaginables!

– « Le contenu du discours du Maître Zhang est plus que compatible avec les êtres de Sagesse Spirituelle. Non seulement il attire l’énergie spirituelle, mais il pousse aussi ces êtres à pratiquer…Le vacillement est en fait leur séparation d’avec l’énergie impure qu’ils possédaient, pour laisser place à une énergie plus concrète…En d’autres termes, ces êtres passent du fantasme à la réalité! » Expliqua Yun.

– « Mais comment est-ce réalisable ? » Dit Kang

Tu es sérieux ? Par la simple application de cette conférence, ces oiseaux deviennent des Esprits Éclairés ? 

– « Je trouve aussi cela difficile à croire, mais il n’y a pas d’autre explication plus plausible! »

– « Si c’est vrai…Normalement, le passage de niveau se produit en modifiant la peinture. Comme les êtres de Sagesse Spirituelle sont dans la toile pendant cette percée, elle leur sert de foyer, et donc, ils peuvent être rappelés à travers elle. Mais si ces êtres accomplissent un franchissement de niveau grâce à une conférence…Vont-ils revenir dans la peinture ? »

Si les oiseaux devaient refuser de réintégrer la peinture, qu’adviendrait-il des résultats ? Et surtout, l’épreuve pourrait-elle se poursuivre ?

– « Ah ? M***e, dites-lui d’arrêter sa conférence… » Yun réalisa ce qui se passait et il se mit à crier. Mais les oiseaux gazouillaient désormais dans une harmonie légère à travers toute la salle.

Jijijiji! Qiuqiuqiuqiu!

Les oiseaux s’amusaient, comme si des congénères les avaient rejoints. Et parallèlement, ils avaient effectué une évolution qualitative. Leurs plumes étaient plus réalistes, leurs serres et leur bec plus marqués. Ils étaient devenus réels.

Hu!

Les volatiles battirent des ailes plus énergiquement et quittèrent la salle pour s’éloigner. Très vite, ils furent hors de vue.

Devant la toile vide et le départ de ses oiseaux, Yun trembla comme un épileptique. C’était une oeuvre sans précédent que lui avait laissé son professeur. Une œuvre qu’il chérissait tant que le simple fait de la montrer lui faisait mal au cœur. Même ses plus proches amis devaient l’implorer longuement pour pouvoir y jeter un œil.

Il pensait que ce test aurait été sûr…mais qui aurait imaginé que…les êtres de Sagesse Spirituelle que contenait la peinture prendraient réellement leur envol ?

Zhang Xuan était-il venu pour tout mettre à sac ?

La rage au ventre de ne pas pouvoir étriper ce garçon monstrueux, Yun s’écria. « Mes oiseaux! Vous, rendez-moi mes oiseaux… »