A+ a- Mode Nuit

Vol.6 / Chapitre 499 : Dompter la créature démoniaque cinque

Le relâcher ?

Vous êtes si pragmatique! Quelqu’un parmi nous ignore-t-il cela ? Regardez la furie de cette bête. Elle est prête à tuer n’importe qui. Pensez-vous qu’elle va le relâcher ?

La piéger en utilisant une formation collaborative a fait naître chez elle un ressentiment incompressible. A l’instant même, tout ce qu’elle veut c’est tuer son adversaire!!!

Sai pensait que Zhang Xuan, après avoir su pour les fourmis, pourrait apporter une solution brillante.

Déprimé, Han abandonna tout espoir.

– « Le libérer ? Je vais me préparer à attaquer oui! »

– « Inutile de vous préparer. Si je dompte cette créature, elle m‘écoutera. » Rassura Zhang Xuan.

– « La dompter ? » Han crut voir 36 chandelles. Au cours des 3 années passées, il avait présenté des tas de trésors à son compagnon de vie, sans compter la bête rôtie, la pierre spirituelle de rang intermédiaire…Et tous furent refusés.

Comment osez-vous dire que le domptage sera facile ? Si c’était le cas, resterais-je sous la patte de cette bête ?

– « Oubliez ça. Je vais me débrouiller par mes propres moyens! » Sachant que le jeune dompteur deux étoiles ne représentait pas une option viable, Han exerça une pression sur la patte de la bête afin de tenter de se dégager. Mais plus il essayait, plus la créature insistait.

Boum!

Une onde de choc énorme se propagea, et Han fut enfoncé davantage dans le sol, le visage couvert de poussière.

Pu!

Devant la puissance de la pression, ses blessures s’aggravèrent et sa conscience commença à divaguer.

– « Je ne pensais pas finir comme ça… »

La désolation minait son cœur. Lui qui s’était engagé dans le domptage depuis si longtemps, il était loin d’imaginer qu’une relation qu’il espérait constructive et profitable pour les deux parties se terminerait de façon si chaotique. Cela s’ajoutait simplement à sa frustration déjà présente.

Mais alors qu’il se préparait à fermer les yeux pour attendre son destin, il entendit un son ressemblant au beuglement d’une vache teinté d’un grondement de tonnerre. Puis il sentit la pression qui l’écrasait…disparaître.

Il toucha machinalement son corps pour vérifier qu’il n’était pas mort, et que la créature avait bien retiré sa patte. Et ce qu’il vit le renversa…au sens propre comme au figuré.

– « Co…comment… » L’arrogante Bête Démoniaque Cinque se trouvait allongée et obéissante devant une personne. Sa tête plaquée au sol en train de lui lécher le pied. L’expression pleine de respect, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à un chien bien élevé servant son maître!

Était-ce un mirage ? Pourquoi, en l’espace d’un clignement d’yeux, avait-elle décidé de faire la carpette ?

N’as-tu plus de dignité ? Si tu avais deux langues pour lui lécher les bottes, tu ne t’en priverais pas! Qu’est-il advenu de ta décence ? 

Han se frotta les yeux, pensant qu’il avait la berlue. 

– « Va mâcher l’herbe là-bas! »

Pu!

Han sembla être pris d’une vague de spasmes tellement la situation le déconcertait.

La Bête Démoniaque Cinque vous traite avec tellement de respect, et pourtant vous la repoussez négligemment. Qui plus est, elle est carnivore, l’ignorez-vous ?

Tout à coup, la bête se rua sur l’herbe comme si sa vie en dépendait. Elle était joyeuse et mâchait allègrement.

Pah!

Han se gifla très fort et la douleur l’aida à retrouver sa pleine lucidité. Mais rien n’avait changé. La bête défendait toujours son bout d’herbe.

– « Mais que Diable fait-elle ? » Fixant mieux son attention sur la personne responsable de tout cela, il sursauta…en reconnaissant Zhang Xuan.

Est-ce moi ou vous le dompteur quatre étoiles ?

– « Est-ce pour cette raison…que le Maître de la Salle agit avec tant de politesse envers lui ? » De toute évidence, Zhang Xuan n’était pas un simple dompteur deux étoiles.

Reprenant son souffle, Han lutta contre la douleur et approcha du jeune homme. « Merci Dompteur Zhang de m’avoir sauvé la vie! » Il lui était redevable.

– « Si vous avez quelqu’un à remercier, remerciez le Maître de la Salle Sai! »

– « Toujours est-il que c’est mon droit de vous remercier Dompteur Zhang. Sans votre aide je serais déjà mort! » Han se tourna ensuite vers son vieil ami en s’inclinant. « Maître de la Salle Sai, merci… »

– « Nous sommes bons amis depuis si longtemps, tu n’as pas à me remercier! » Sai rougit. « Qui plus est, je n’ai rien fait. Le Maître Enseignant Zhang s’est occupé de tout! »

– « Le Maître Enseignant Zhang ? » Il avait déjà entendu cela lors de son combat, mais il pensait avoir mal compris.

– « Oui. Non seulement Zhang Xuan est Maître Enseignant, mais il est aussi dompteur deux étoiles, expert en objets d’art cinq étoiles, Maître des Formations avec presque quatre étoiles! » Expliqua Sai.

– « Rien que ça ? » Sai pâlit. Le titre de Maître Enseignant de Zhang Xuan justifiait à lui seul sa supériorité.

– « Bien sûr, notre jeune Maître ne se limite pas à ces seules professions. Il est aussi médecin, apothicaire et peintre! » Rajouta un homme grassouillet.

– « Sept professions ? » Han avala une pleine bouche de salive. Il fallait tant d’effort pour qu’une personne normale maîtrise un métier…

– « Oui. Mais en plus de tout cela, notre jeune Maître vous a sauvé la vie. Pensez-vous qu’un simple ‘merci’ suffise ? » L’homme enveloppé fixa Han avec dédain. « Je me souviens vous avoir vu offrir de bonnes choses à la Bête Démoniaque. Pensez-vous que votre vie ne valle pas celle de cette bête ? »

– « ? … Au départ, je comptais utiliser cette pierre spirituelle pour attirer la bête… » Han sortit la pierre tout en regardant la créature qui continuait à mâcher son herbe.  « Néanmoins…ce n’est plus nécessaire maintenant. Je la remets au Maître Enseignant Zhang en gage de ma gratitude ! »

L’homme grassouillet prit la pierre et s’exclama. « Une seule ? »

– « Je n’ai…que celle-ci! » Han rougit. Il lui avait fallu fournir un gros effort pour se la procurer.

– « Très bien alors, qu’il en soit ainsi! » Sun Qiang remua la tête et présenta la pierre à Zhang Xuan. « Jeune Maître! »

– « Oui! » Le jeune Zhang afficha sa satisfaction. Son majordome était un subordonné capable. Il avait pu déduire que son Maître était intéressé par la pierre…

Pour être honnête, les Maîtres Enseignants, en général, n’étaient pas des saints. Il n’était pas inhabituel qu’ils demandent une récompense après avoir accompli un exploit.

Zhang Xuan se tourna en direction de Han. « Il se trouve que je cherchais une pierre spirituelle de rang intermédiaire, alors j’accepte humblement votre cadeau. Mais je ne veux pas profiter de vous pour autant. En échange, je vais soigner vos blessures! »

– « Soigner mes blessures ? » Han fut époustouflé. « Vous sous-entendez qu’il vous est possible de traiter ces graves blessures ? » Après les coups de la bête démoniaque, ses organes internes avaient été très malmenés. 

– « Si je le dis, c’est que je peux le faire. Cependant, si vous ne voulez pas de mon aide… »

– « Bien sûr que je veux être soigné… » L’homme se reprit en se rappelant que Zhang Xuan était aussi médecin, « Maître Enseignant Zhang, avez-vous besoin d’herbes médicinales ? J’en possède vous savez… » Bien qu’il ne soit pas médecin, en tant que pratiquant et dompteur, il avait des notions de base en médecine. 

– « Des herbes médicinales ? Je n’en ai aucunement besoin…Bête Démoniaque Cinque, approche et mets K.O. ce gars pour moi! »