A+ a- Mode Nuit

Vol.1 / Chapitre 437 : Repousser les armes par les mots (Partie 2)

– « La Transmission de la Volonté Céleste ? » La plupart des gens voulaient savoir. Ceux qui étaient légèrement instruits savaient qu’il s’agissait d’une capacité unique, propre aux Maîtres Enseignants. Pour que l’effet se produise, il fallait que la Profondeur d’Âme soit supérieure à 3.0 et que la verbalisation soit alignée avec l’essence de la pratique des arts martiaux. Ceux qui écoutaient la conférence voyaient leur zhenqi guidé automatiquement, et à fortiori leur niveau augmenté!

Cela semblait incroyable, mais en vérité, tous les Maîtres Enseignants en étaient capables. Vu le talent de Zhang Xuan, cette aptitude n’avait rien d’inattendu.

– « La Transmission de la Volonté Céleste n’est pas une aptitude très puissante. Toutefois…Si l’on atteint une grande maîtrise, ses effets peuvent être spectaculaires! » Dit le jeune à l’éventail.

– « Une grande maîtrise ? » Demanda la foule.

– « Le Vénérable Maître sait que ma condition physique n’est pas bonne depuis mon plus jeune âge, et que cela m’a empêché de pratiquer. Par conséquent, je passe mon temps dans les livres, et j’ai presque tout lu. Une fois, j’ai lu dans un ancien manuel que lorsque la Transmission de la Volonté Céleste atteignait un haut niveau, on pouvait utiliser la Voix de la Vérité, capable d’induire directement les profondeurs de l’âme. Même si l’on a à faire à un ennemi, il se soumet volontiers et s’adresse à vous comme à un professeur! » Dit le jeune homme.

– « La Voix de la Vérité ? »

Est-ce que la Transmission de la Volonté Céleste a des effets aussi fantastiques ? Dans ce cas, cela revient à être presque invincible!

Attendez un moment!

Tout d’un coup une personne vint à l’esprit du Grand-Maître Wei Yuging. « Vous voulez dire… Comme le Maître Enseignant Empyréen Kong ? » On disait que les paroles de Kong pouvaient provoquer des phénomènes célestes et que tous ceux qui assistaient à ses conférences l’appelaient professeur. Une très vieille légende disait que lorsque Kong n’avait pas encore ses neuf étoiles, une personne du nom de Tui avait une grande animosité envers lui et voulait lui prendre la vie. Cette personne connaissait ses habitudes et savait qu’il faisait ses conférences sous un arbre particulier. Aussi, il décida un jour de se cacher dans l’arbre avec une arme pour frapper le Maître… Kong arriva alors vers son arbre et commença son discours. Mais après avoir entendu quelques mots, Tui se sentit gêné et bondit hors de l’arbre pour demander à Kong de devenir son professeur.

Depuis cela, on appela Kong le “Professeur du Monde”!

– « Oui. La personne dont je parle est le Maître Enseignant Kong! » Le jeune Homme était rouge d’excitation. « La Transmission de la Volonté Céleste de Kong avait atteint un niveau inimaginable. Par un seul énoncé, le monde tremblait devant lui, les bourrasques rageaient et le tonnerre grondait. Repousser une centaine d’ennemis avec un mot, Éradiquer une armée avec une seule phrase! »

– « On disait que lorsque la Tribu Démoniaque avait envoyé son armée pour l’assassiner, il était seul. Cependant, sans peur, il avait commencé à prêcher sans se soucier des épées et des haches qui lui faisaient face. Quelques minutes plus tard, l’armée fut totalement soumise… « Vous ne pensez pas que ce que fait Zhang Xuan ressemble à cette histoire ? »

– « Oui, un peu… » La foule se mit à trembler.

– « Vous voulez dire que…ce dompteur Zhang, non, Maître Enseignant Zhang fait une conférence pour amener ces soldats à céder ? » Demanda Wei Yuging. Il y avait de nombreuses légendes sur Kong, et il était difficile de départager les faits de la fiction. Donc, très peu de gens prenaient ces légendes comme de l’argent comptant.

– « Je ne suis pas sûr non plus. Cette histoire m’est revenue à l’esprit. Puisque le Maître Enseignant Zhang a choisi d’agir ainsi, c’est qu’il doit avoir ses propres raisons. Il ne fait pas ça par ennui! » Dit le jeune homme. Il n’était pas Zhang Xuan et il ne pouvait pas lire dans ses pensées.

– « Maintenant que le jeune Maître a émis cette idée, je pense que ce que vous dites est vrai. Regardez! » Dit Jin Conghai.

Yuging fut déconcerté. La moitié des soldats avaient l’air égaré, comme si un trésor inestimable était apparu devant leurs yeux et que le ravissement les gagnait peu à peu. Quant à l’autre moitié, elle posa les armes, s’assit jambes croisées et commença à pratiquer sous la guidance de leur “professeur”…L’atmosphère oppressante avait laissé place à la sérénité générale.

– « C’est…c’est réel ? » Les yeux et la bouche grands ouverts, Wei Yuging sembla pétrifié. Aucun mot ne pouvait décrire sa stupeur.

Soudain, une aura intense surgit derrière lui .

Pila Pala! 

Enivré par les paroles de Zhang Xuan, le zhenqi de Sun Qiang circula en résonance avec cette harmonie heureuse et le fit percer de Dingli à Pixue.

– « Évoluer grâce à seulement deux mots ? On dirait que la légende est juste… » Le jeune homme à l’éventail serra ses poings. Même si d’autres Maîtres Enseignants en étaient capables, cela aurait été au détriment d’énergie et de temps. Depuis combien de temps avait commencé Zhang Xuan ?

Au plus, depuis 40 respirations. En d’autres termes, en moins d’une minute, il avait réussi à stimuler le zhenqi dans le corps de son majordome, et même à induire une augmentation de son niveau…

– « Attendez, regardez ces gens autour de l’Autel Céleste… » Dit Gu Mu. Les gens  commencèrent à s’asseoir et à méditer selon la guidance du jeune professeur. Des bruits d’éclatements retentirent dans toute la place alors que tous progressaient dans leur niveau le plus naturellement du monde. Toutes ces personnes, qui au départ étaient hostiles envers Zhang Xuan, devinrent admiratives et pleines de gratitude.

– « Comment…Comment est-ce possible ? » Dans le Pavillon de la Feuille Verte, Dai Feng se cramponnait aux bords de la fenêtre en balançant la tête devant ce phénomène extraordinaire. En tant que Directeur du réseau de renseignements, il avait entendu parler de la légende entre Kong et l’armée démoniaque.

Mais le fait qu’il ne sache rien sur la venue d’un Maître Enseignant aussi formidable au sein de la Cité Royale de Xuanyuan rendait visiblement obsolètes les services du Pavillon de la Feuille Verte!

– « Non, c’est impossible! Je vais enquêter par moi-même sur ce Zhang Xuan…Qui le Prince Couronné a-t-il pu offenser ? » Il se leva et descendit du Pavillon. Il fallait qu’il se renseigne, autrement il n’arriverait plus à dormir.


– « Qu’est-ce que vous faites ? Arrêtez d’écouter ses foutaises et tuez-le! » Hurla frénétiquement Ding Mu.

Je vous ai demandé de le tuer par de l’écouter! Ce n’est pas une salle de classe…

– « Je vous ordonne à tous de le tuer… » Il continuait d’hurler…et tous les gardes se tournèrent vers lui. « Fermez-la! »

Boum!

Les experts Dingli et Pixue furent si furieux de cette interruption que leur voix retentit comme la foudre céleste sur Ding Mu.

Pu!

Frappé par le boum sonique, le Prince Couronné eut les tympans percés et du sang coula de sa bouche et de son nez, il avait même les yeux rougis suite à l’impact. 

– « Vous êtes tous…Vous êtes tous… » Reculant rapidement de plusieurs dizaines de pas, Ding Mu crut devenir fou. Ils étaient tous ses soldats! Ils étaient tous payés par la famille royale…Pourtant, ils s’étaient tous retournés contre lui!

Tout son corps se mit à trembler…