A+ a- Mode Nuit

Chapitre 4 : Furie

Des nuages ​​noirs couvrirent les cieux et on entendit gronder le tonnerre. 

Une vague silhouette fendit l’air, traversa l’épaisse couche nuageuse et fila à grande vitesse vers le Nord. C’était Linley, inquiet pour l’Empire Baruch depuis que les Empires Yulan et O’Brien avaient tous deux été attaqués.  

– « J’espère que Cena va bien », murmura-t-il.  

Le palais impérial de l’Empire Baruch, lieu de résidence de l’Empereur Cena et de l’Impératrice, entre autres, était, comme tous les palais, sous la protection d’un Saint, en l’occurrence Ankh, le second des cinq frères Barker. 

Soudain, il s’arrêta pour observer deux silhouettes indistinctes à l’horizon, vers le Nord. 

L’une était grande, massive, et l’autre beaucoup plus large que la majorité des gens. 

« Cela ne me dit rien qui vaille », pensa Linley qui reconnut aussitôt les deux Guerriers Suprêmes transformés, Ankh, qui avait depuis longtemps atteint le niveau Saint et Cena, un guerrier de pointe de neuvième rang devenu Saint après sa transformation.  

Tous deux fuyaient. 

– « Seigneur Linley! » appelèrent-t-ils sitôt qu’ils l’aperçurent.  

Ce dernier remarqua alors que bon nombres des écailles de Guerrier au Sang de Dragon de Cena étaient brisées et qu’il saignait de partout. Bien qu’Ankh n’ait pas été trop grièvement blessé, ce Guerrier Immortel de niveau Saint, était, lui aussi, dans un triste état.  

– « Mon oncle! » S’exclama Cena dont les larmes se mirent aussitôt à couler.   

Linley se sentit terriblement nerveux. Pour que son neveu, qui était quelqu’un d’extrêmement stable, se mette à pleurer, la situation devait être très grave. 

Mais aussitôt qu’il l’aperçut, Cena se calma quelque peu et reprit sa forme humaine. Son pantalon était déchiré et son corps couvert de sang et de blessures. Linley posa immédiatement la main sur son épaule afin que l’énergie de la Perle de Vie puisse le régénérer. 

Très vite, ses blessures cicatrisèrent. 

– « Morts! Ils sont tous morts », dit-il en sanglotant si fort que tout son corps tremblait. « Ma femme, mon fils…. Il ne reste plus du palais qu’Ankh et moi! » 

À ces mots, Linley se sentit submergé de colère. Les choses étaient encore pires que ce qu’il craignait. 

« Pourquoi ces Divinités ont-elles massacré ces gens ? Faut-il absolument qu’ils tuent pour montrer leur puissance ? Le fils de Cena s’appelait Kass [Ka’sa]… » 

Il se souvenait encore de ce moment, dix jours auparavant, où Cena, accompagné de sa femme et de son fils, était venu au Château du Sang de Dragon pour le Festival de Yulan. 

Kass n’ayant que sept ans, Linley avait l’intention d’attendre qu’il grandisse un peu pour l’emmener, ainsi qu’Arnold, activer dans leurs veines la lignée des Guerriers au Sang de Dragon. Qui aurait pu imaginer que l’avenir de cet enfant se termine avant même d’avoir commencé ?

– « Bâtards!!! » Murmura-t-il.

Cena serra les dents :

– « Je vais les tuer! »  

Les Guerriers au Sang de Dragon ayant des taux de fertilité très bas, Linley n’avait eu pour enfants que ses deux jumeaux, Taylor et Sasha, Cena était le fils unique de Wharton et bien qu’en tant qu’Empereur, il ait eu beaucoup d’épouses, lui-même n’avait que Kass pour toute progéniture. 

– « Mon oncle, vous devez absolument m’aider à prendre ma revanche. Il le faut! » S’écria Cena, le visage couvert de larmes. 

Linley acquiesça gravement puis, se tournant vers Ankh, il demanda :

– « Que s’est-il passé exactement ? Dites-moi tout. » 

– « Je me trouvais dans le palais lorsque, tout à coup, j’ai senti une aura terrifiante venir d’en haut. Aussitôt, je suis sorti et, en levant les yeux, j’ai vu… environ une centaine d’experts dans les airs. » 

Le cœur de Linley eut un sursaut. Parmi les milliers d’experts qu’Olivier avait libérés en frappant la Grande Digue de Botha, si la plupart étaient des Saints, se trouvaient aussi des Demi-Dieux, des Dieux et des Dieux Supérieurs.  Bon nombre d’entre eux étaient bien plus puissants que lui. 

Il se dit alors que le chef du groupe qui avait attaqué le palais devait être un Demi-Dieu, peut-être même un Dieu!

« Avant même que je puisse dire un mot, leur chef, souriant, m’a regardé et s’est adressé à moi avec son sens divin. « Mon petit gars », a-t-il dit, « allez dire à Linley que désormais, l’Empire Baruch appartient à Ojwin [Ao’jia’wen], c’est-à-dire à moi. » 

Linley blêmit. S’il n’avait encore jamais entendu parler de cet homme, une chose était certaine : celui-ci en savait beaucoup sur lui. 

– « Et ensuite ? » Demanda-t-il. 

– « Ensuite, Ojwin s’est contenté de sourire. Tout son corps a alors émis une lumière blanche et brillante qui ressemblait à la lumière sacrée de l’Église Radieuse et tous les endroits du palais qu’elle touchait se sont désintégrés, réduisant en cendres les domestiques, les servantes et les gardes qui s’y trouvaient. Cena et moi nous sommes aussitôt transformés mais si j’ai réussi à tenir ma défense face à cette puissante lumière, Cena, lui, a été grièvement blessé. » 

Linley avait le cœur gros. « Une lumière suffisamment forte pour blesser mon neveu, qui, sous sa forme de Dragon, avait atteint le Niveau Saint ? » Se demandait-il, certain que les Demi-Dieux ordinaires n’avaient pas ce genre de pouvoir.  

Pour pouvoir tuer un Saint, il aurait fallu qu’ils fassent appels à leur Royaume Divin ou à leurs autres capacités. Pour être en mesure d’émettre une puissante lumière qui recouvre tout le palais, cet adversaire ne pouvait être qu’un Demi-Dieu de haut niveau, voir un Dieu à part entière. 

– « Pour le moment, rentrons », dit-il en fronçant les sourcils avant de reprendre la direction du château, suivi de Cena et d’Ankh.

Lorsque tous trois se posèrent dans l’enceinte du château, pas mal de monde était réuni dans la salle principale, parlant à voix basse.  Dixie, Fain et leurs compagnons étaient extrêmement malheureux. Quant à Olivier, il avait le visage décomposé. 

Fain venait de lui apprendre que Blumer, son jeune frère, était mort.  

Son petit frère!

Comme ils avaient perdu leurs parents très jeunes, c’était Olivier qui avait élevé Blumer, son seul et unique parent. Il lui avait fallu attendre que ce dernier entre au Collège du Dieu de la Guerre pour cesser de s’inquiéter et pouvoir se consacrer pleinement à sa formation. Qui aurait pu imaginer… qu’il apprendrait ce jour une nouvelle aussi terrible ?

Blumer étant à Olivier ce que Wharton était à Linley, il était terriblement furieux!

– « Quelle est la situation ? », s’enquit Délia, venue aussitôt les accueillir, suivie des autres experts.  

Blême, le visage fermé, Linley se contenta de secouer la tête. 

– « Cena, que s’est-il passé ? » S’écria aussitôt Wharton, terriblement inquiet.  

Ce dernier tomba à genoux devant lui et fondit en sanglots :

– « Tous les gens du palais sont morts, Père! Mes épouses, et même mon petit Kass! Tous! Il ne reste plus que moi et l’oncle Ankh! » 

Cena aimait profondément son fils, son fils unique!

On aurait dit que Wharton venait d’être frappé par la foudre. Son visage devint gris cendré. Quant à Nina, qui se tenait près de lui, elle ne pouvait y croire.  

Arnold et Kass, que Linley et Wharton aimaient profondément, formaient la plus jeune génération du clan Baruch. Arnold, vivait au Château du Sang de Dragon avec Taylor, son père.  

– « Mon frère, il nous faut nous venger! » Dit Wharton à Linley. 

Mais ce dernier garda le silence. 

Cena, qui se remettait lentement de la colère qui l’avait submergé et avait recouvré ses esprits, intervint : 

– « Père, mon oncle, mieux vaut nous abstenir pour le moment. Nous n’avons guère de chances contre ces centaines d’ennemis dont le chef, Ojwin, est terriblement puissant. » 

Linley le regarda. Ayant une idée vague du pouvoir d’Ojwin, il ne voulait pas s’engager à la légère dans un combat contre lui. 

Qui pouvait connaître la puissance de ces experts évadés de la Prison du Plan de Gebados ? S’il s’agissait de Demi-Dieux, ce serait acceptable mais s’il y avait parmi eux des Dieux ? À son niveau actuel, les combattre serait s’exposer à une mort certaine. 

Il parcourut du regard Délia, son fils Taylor, ses parents éloignés du côté de Hillman, les enfants des cinq frères Barker… tous réunis dans la salle principale du château, famille et amis. 

« Je ne peux pas me permettre de prendre de risque », se dit-il.  

Fain, assis non loin de lui, se leva brusquement et dit :

– « Il y a beaucoup trop d’experts venus d’on ne sait où. Ils étaient près d’un millier à se précipiter sur la Montagne du Dieu de la Guerre, mais un seul, d’un geste de la main, l’a réduite en cendres. Ils sont beaucoup plus puissants que nous, Linley, aussi, mieux vaut se montrer prudents. »  

– « Nous n’avons pas d’autre choix que de supporter », renchérit Olivier. 

Linley eut un léger signe de tête. 

Certes, Olivier, qui souffrait lui aussi, aurait bien voulu venger Blumer qui, même s’il n’était que peu de choses aux yeux des autres, constituait sa seule famille au monde. Mais en entendant parler Fain, il avait compris que c’était impossible, du moins dans l’immédiat.  

– « Ces prochains jours, que personne ne quitte le Château! » Ordonna Linley. « Lorsque, d’ici quelques mois, le Dieu de la Guerre et les autres reviendront, nous en discuterons en détails. » 

Pour tout dire, ils n’avaient pas d’autre choix. 

Sur les milliers d’experts évadés de la prison planaire, seule une petite partie avaient pris la direction de la Calotte pour accéder aux Quatre Plans Supérieurs, les autres ayant élu domicile sur le continent Yulan, patrie de presque tous les experts détenus à Gebados. 

Dans le lointain passé du Plan Yulan existaient des formes de vie élémentaires, comme les Hommes-Bêtes, entre autres, ce plan n’ayant évolué que récemment pour devenir ce qu’il était désormais. Ces nombreux experts étant enfin revenus dans leur pays d’origine, ils avaient des choix à faire. 

Peut-être les plus faibles occuperaient-ils un petit secteur pour devenir un seigneur local tandis que les puissants annihileraient purement et simplement les clans impériaux existants et, aidés de leur pouvoir, prendraient littéralement le contrôle d’un empire.

Les “experts” vivant sur le continent, trop peu puissants, n’étaient rien devant ces évadés. Même les plus forts, comme Linley et Olivier, ne pourraient pas se défendre. 

Conduits par deux jumeaux dont l’un avait la peau légèrement plus claire que l’autre, des dizaines d’experts survolaient les Dix Huit Duchés du Nord. 

– « Les Empires Yulan et Baruch ont été pris, mais tout puissant qu’il soit, le Seigneur Adkins n’a pas réussi à s’emparer de l’Empire O’Brien. De toute évidence, nous allons tous deux devoir trouver un endroit où nous percher. Même si les Dix-Huit Duchés du Nord sont un peu éloignés, au moins pouvons-nous nous y installer », dit le jeune homme à la peau claire. 

 – « Suivons l’exemple du Seigneur Adkins. Détruisons d’abord le Sanctuaire de la Déesse du Givre et tous les Duchés se soumettront à nous. »  

– « S’ils ne le font pas, nous les tuerons », répondit son frère. 

Ils échangèrent un regard et éclatèrent de rire. 

– « Les Dix-Huit Duchés du Nord nous appartiennent! » S’écria soudain une silhouette qui prit l’apparence d’un Roi des Rats Pourpre et Or.  « Et voilà que vous entendez faire peur aux gens en détruisant le sanctuaire ? » Dit-il en les fixant de ses petits yeux noirs. 

Le groupe d’expert qui suivait les deux frères se mit à rire. Ainsi, une Créature Magique de niveau Saint tentait de les en empêcher ?  

– « Comme c’est amusant!  Meurs! » S’écria le frère à la peau sombre en balayant l’air de son bras. 

Soudain apparut au-dessus des experts une gigantesque main noire virtuelle. Incapables de bouger, ceux-ci, terrorisés, levèrent les yeux et virent la main géante descendre sur eux, impitoyable. 

Tous, y compris les deux frères qui avaient atteint le niveau Demi-Dieu furent réduits en miettes sans même pouvoir se défendre. 

– « Saints et Divinités qui avez choisi de rester sur le continent de Yulan, écoutez-moi attentivement! Si jamais quelqu’un cause le moindre souci ou massacre qui que ce soit dans les régions des Dix Huit Duchés du Nord ou de la Forêt des Ténèbres, je détruirai son âme et disperserai son esprit. À vous de voir! » 

En entendant ce message mental menaçant, beaucoup des Divinités qui, jusque-là exultaient, perdirent leur sourire et tous les experts présents sur le continent Yulan se tournèrent vers les Dix-Huit Duchés.