A+ a- Mode Nuit

Vol.5 / Chapitre 430 : Le Professeur de Gu Mu est également ici (Partie 2)

Gu Mu ne fut pas ravi de l’interruption de Wu Xi :

– « Il y a une personne à l’extérieur qui prétend être votre Oncle et qui insiste pour vous rencontrer… »

– « Mon Oncle ? » Gu Mu fut très surpris. « quand ai-je eu un Oncle ? » Son père était fils unique.

– « Mais…il a votre jeton! » Wu Xi sortit le jeton.

En apercevant l’objet, Gu Mu comprit. « Est-il envoyé par le Maître Grand-Oncle? » Cela ne faisait que quelques jours qu’il avait donné ce jeton à ce mystérieux personnage. Bien que celui-ci fût jeune, il disposait de moyens insondables. Si Gu Mu était parvenu à atteindre les portes de la mi-Transcendance en une période de 20 jours, c’était grâce à la guidance de ce professeur qui l’avait soigné de son affliction et l’avait guidé pour dompter la Bête de la Lave.

– « Quel Grand-Oncle Professeur ? » Demanda Jin Conghai.

– « J’allais justement vous en parler…Puis-je savoir si…le professeur a un jeune Oncle professeur ? »

– « Un Oncle professeur ? Jeune ? Quel est son nom ? »

– « Il se nomme Bai Chan…Toutefois, je pense qu’il s’agit d’un alias. Je ne suis pas certain que cela soit son véritable nom! » Il avait demandé à Liao Xun d’enquêter sur la question, mais les résultats avaient révélés que Bai Chan n’était qu’un médecin ordinaire de la Cité Royale de Tianwu. Très probablement que le Grand-Oncle voulait cacher son vrai nom.

– « Où est-il maintenant ? »

– « Je ne l’ai plus revu depuis que nous nous sommes séparés à la Chaîne de Montagne du Lotus Rouge. Néanmoins, je lui ai donné mon jeton, et quelqu’un est ici avec ce jeton. Cette personne doit, très probablement, être son étudiant! »

– « Mon professeur, Jin Chengxue, est décédé depuis maintenant 13 ans. Il ne m’a jamais parlé d’un lien. Cependant, s’il est lié à mon professeur, je devrais pouvoir le reconnaître… » Intrigué, il se tourna vers le jeune Maître.

– « Je peux repousser mon voyage à la Cité Royale de Tianwu de quelques jours. Vous devriez voir cela de plus près! » Proposa le jeune homme.

– « Merci jeune Maître! » Puis Conghai fixa Gu Mu. « Faites-le entrer. J’aimerais voir si tout cela est fondé. »

– « Oui! »

Wu Xi sortit et revint avec deux personnes. La première était un homme à l’embonpoint marqué, de niveau Dingli qui avait les mains derrière le dos, le torse gonflé et un air de supériorité, Sun Qiang. L’autre homme était Zhizun dernier palier, à l’apparence calme mais au regard vif, Le Grand Maître Wei Yuging.

Avant même que Wu Xi ne fasse les présentations, Sun Qiang scruta les personnes de la pièce et dit. « Lequel d’entre vous est Gu Mu ? »

Constatant le ton arrogant du majordome, tout le monde prit la mine des mauvais jours.

– « Je suis Gu Mu! » Il répondit poliment en serrant son poing.

– « Je crois que vous devez avoir vu le jeton. Le Vénérable Maître espère vous voir à la Cité Royale de Xuanyuan. » Puis il approcha de son siège et fit jouer ses mains boudinées. « Vous devriez vous dépêcher et vous préparer! »

– « Puis-je connaître la raison pour laquelle le Grand-Oncle me demande et quelles sont les choses que je dois préparer ? » Gu Mu ne comprenait pas.

– « En tant que subordonné, je ne vais pas commenter les affaires de mon Maître. Je vous avise donc de le rejoindre pour qu’il vous en informe! »

– « …Oui! » Gu Mu accepta.

Non seulement Sun Qiang n’avait pas peur devant un Zhizun dernier palier, mais il parlait avec un ton d’orateur assuré. Le Maître Wei Yuging était si déconcerté qu’il roulait de grands yeux. Il pensait être celui qui apprendrait une chose ou deux à Sun mais pas que les rôles seraient inversés.

Il est vraiment éhonté! D’où lui vient cette confiance aveugle ?

Savait-il à l’avance que Gu Mu ne le tuerait pas ?

Même le jeune Maître fut étonné. Il avait vu des gens arrogants, mais ce Sun était placé au-dessus de la pile.

– « Mon ami, comment puis-je m’adresser à votre Vénérable Maître ? » Demanda Conghai. L’assurance et l’effronterie de Sun l’intriguaient. S’il était un imposteur, certains signes le trahiraient. Néanmoins, rien n’était flagrant.

– « Quelle audace! Qui pensez-vous être ? Je parle au Maître de la Salle Gu Mu, vous ne pouvez pas m’interrompre! » Le majordome haussa les sourcils avec fureur.

– « Alors ça! » Wei faillit vomir du sang et aurait voulu s’enfuir. Il n’avait pas pu évaluer le niveau de Jin Conghai, mais d’après son aura exceptionnellement calme et discrète, il y avait de fortes chances pour qu’il soit expert Transcendant Mortel.

Nous sommes fichus!

De quel droit un faible pratiquant Dingli 5ème Dan ose parler ainsi à un expert de ce niveau ? Ce n’est plus de l’effronterie mais de la folie!

– « Je suis le professeur du Maître de la Salle Gu Mu, Jin Conghai, Maître Poison quatre étoiles. Je n’ai toujours pas le droit de parler ? »

– « Le professeur de Gu Mu ? Un Maître Poison quatre étoiles ? » Il pensait que cet homme aux cheveux blancs était un pote à Gu Mu…

Mais il ne se dégonfla pas et dévisagea Conghai avec un air méprisant. « Et quand bien même vous êtes un Maître Poison quatre étoiles, qu’est-ce que cela change ? Même des Maîtres Enseignants quatre étoiles comme Su Fan et Ling Yuheng sont les élèves de mon Vénérable Maître et ils lui montrent du respect, ne refusant pas d’être réprimandés si le besoin s’en faisait sentir…Pourquoi, vous pensez être supérieurs aux Maîtres Enseignants quatre étoiles ? »

Vous essayez de me faire peur ? Laissez-moi vous dire, moi, Frère Qiang, je ne suis pas un plouc. Vous n’êtes qu’un simple Maître Poison, pensez-vous pouvoir vous mesurer à la première profession du monde ?

N’ai-je pas essayé d’épargner votre fierté ? Et vous vous vantez ?

– « Su Fan ? Liu Yuheng ? Vous voulez dire les Vénérables Maîtres du Pavillon des Maîtres Enseignants de l’Alliance ? » Conghai avait le visage grimaçant .

Si cela est vrai…Qui peut bien être son Grand Maître ?

Jin Conghai avait le visage grave…