A+ a- Mode Nuit

Chapitre 369–Élévation du niveau de force

Après avoir avalé la pilule que Yao Lao avait préparée, la seule chose que Xiao Yan put ressentir fut une chaleur extrême qui se répandait en lui, une chaleur digne d’une fournaise…

La sensation commença par envahir son bas-ventre, avant de se répandre aussitôt en force dans toutes les veines de son corps. La température élevée finit par faire apparaître des flux gazeux dans ses réseaux de Qi.

Ces flux brûlants devinrent de plus en plus intenses à mesure qu’ils circulaient de plus en plus rapidement. Crispé, Xiao Yan avait les lèvres qui tremblaient. Yao Lao disait vrai, le petit peu de feu qu’il avait ajouté à la pilule le faisait vraiment souffrir.

Bien qu’il lui fasse éprouver une douleur intense, il pouvait sentir qu’au passage de ces flux ardents, les couches de l’énergie qui étaient restées stockées en lui fondaient comme neige au soleil en s’évaporant doucement vers la surface.

Le dépôt des restes d’énergie médicinale dont avait parlé Yao Lao se dissipa donc en une vapeur à la fois chaude et lourde, chargée d’une énergie dense qui adhéra aux parois des voies de Qi, pour fusionner avec elles. L’énergie continua ainsi sa route à travers les réseaux de Qi, pour finalement réaliser un cycle complet et se purifier, avant de se déverser dans le Cristal de Qi au sein du Vortex. Celui-ci, qui était un peu terne en raison du surmenage de Xiao Yan, émit alors une lueur, au point de paraître transparent et d’éclairer de nouveau l’intérieur du vortex.

Une partie de cette vapeur d’énergie adhéra aussi à ses os et à ses organes, qui l’absorbèrent instantanément avec avidité. Le jeune homme put clairement sentir que toutes les parties de son corps qui avaient été endommagées lors de la bataille se régénéraient rapidement, allant même jusqu’à atteindre leur forme optimale.

Il poussa donc intérieurement un soupir de soulagement et se détendit pour permettre à toute la vapeur restante de circuler en lui. Il concentra toutes ses forces pour rassembler les flux en un seul flot d’énergie turbulent, réalisant ainsi un cycle complet jusqu’à son cristal de Qi dans son vortex. Ce dernier, qui ne faisait pourtant que la taille d’un pouce, engloutit l’énergie tel un gouffre sans fond.

La pilule médicinale de Yao Lao n’était peut-être pas d’un très haut niveau, mais elle remplissait parfaitement son rôle. Elle dissipa totalement les restes d’énergie médicinale en peu de temps, se servant des riches vapeurs pour soigner rapidement le corps meurtri du garçon. Fa Ma lui-même aurait eu du mal à appliquer une telle méthode, consistant à utiliser une énergie extérieure pour soigner des blessures.

Ces derniers temps, le corps de Xiao Yan était devenu un espace de stockage sans fond de produits médicinaux de toutes natures. Sans pouvoir les absorber dans leur intégralité, il avait fini par accumuler en lui une importante quantité d’énergie brute. Grâce à la pilule de Yao Lao, toute cette puissante énergie médicinale avait finalement été libérée, dépassant même de loin la quantité qu’ils avaient tous les deux estimée au départ. Vague après vague, les vapeurs d’énergie s’accumulèrent dans le corps du jeune homme, jusque dans chacune de ces cellules. Bien sûr, il n’était pas possible de contrôler chaque once de ces flux. La partie qui échappait à son contrôle se répandit au hasard à travers son corps, permettant à différents organes de l’absorber avidement. De cette façon le corps de Xiao Yan ne cessa de se renforcer, mais certaines parties comme les os, les muscles et les organes ne pouvaient absorber qu’une certaine quantité d’énergie. Pour pouvoir en recevoir davantage, il aurait fallu subir un entraînement intensif. Chaque partie ayant ses propres limites d’absorption, il existait un risque de saturation, voire même d’éclatement… En pensant à cette éventualité, Xiao Yan ressentit tout à coup quelques craquements sourds, venant de ces muscles et de ses os. Après avoir frémi de peur, il ne voulut plus laisser l’énergie circuler librement et s’empressa de prendre le contrôle des flux qui circulaient en lui. Mais ce fut au prix d’une douleur ardente qui lui brûlait la peau.

Lorsqu’il vit la peau du garçon rougir, Yao Lao fronça légèrement les sourcils et marmonna :

« Pourquoi son corps a-t-il accumulé autant de puissance médicinale ? » Il réfléchit un moment avant de ranger le morceau de jade brisé qu’il avait dans la main. Il remua doucement le doigt et une lueur bleutée s’éleva de l’anneau pour suivre le vent et se changer peu à peu en un lotus bleu qui atterrit doucement au sol.

Le vieil homme jeta un œil à cette magnifique Base de Lotus, avant de remuer sa manche en direction du jeune homme, pour le faire glisser doucement à travers la grotte et le déposer soigneusement sur le lotus.

Une lueur bleu cyan s’éleva alors lentement du socle pour envelopper le corps de Xiao Yan. Le visage du garçon, qui était extrêmement tendu en raison de la douleur, se relâcha enfin. Il ressentit cette sensation de chaleur qui lui parvenait de l’extérieur, et libéra un soupir de soulagement.

Bon sang, mon état est déjà revenu à la normale, alors pourquoi reste-t-il encore autant de surplus d’énergie ? Xiao Yan souriait amèrement.

Après s’être écrié intérieurement, il retrouva rapidement son calme et se mit à réfléchir un instant.

Puisqu’il reste encore autant d’énergie, je vais m’en servir pour aider ma progression… C’est la meilleure opportunité qui me soit donnée ! Une fois déterminé, le garçon se concentra pour faire brusquement déferler les flux d’énergie qui occupaient tout son corps directement vers son bas-ventre. Les vapeurs s’approchèrent ainsi de son vortex, tout en se condensant peu à peu… En pénétrant ses Voies de Qi, l’énergie se transforma en un liquide vert émeraude. On pouvait même y voir de minuscules cristaux solides.

L’énergie liquide suivit les voies prédéterminées par la Méthode Qi de l’Art des feux et acheva un cycle complet, avant de s’arrêter à l’entrée du Vortex de Qi.

Le phénomène était semblable à un raz-de-marée, prêt à être déversé sans aucune retenue.

Cette énergie liquide pure va maintenant déterminer ma capacité de progression…Se dit Xiao Yan en observant l’amas d’énergie couleur émeraude. Il libéra alors la force qui retenait l’énergie à l’entrée du vortex, et celle-ci s’y précipita aussitôt avec un son de cascade.

La grande quantité d’énergie déferla ainsi dans le vortex en s’écrasant directement contre le Cristal de Dou en son centre. Le bruit résonna jusque dans son esprit, le faisant presque sortir de son état méditatif.

L’intense énergie fut entièrement absorbée par le cristal, qui augmenta sensiblement de volume. En s’aidant de sa puissante Perception Spirituelle, Xiao Yan put aussitôt sentir que sa force venait de subir une importante progression.

Yao Lao observa le jeune homme, dont le visage lisse brillait autant que du jade poli. Il se frotta la barbe et hocha légèrement la tête. Avec sa force, il pouvait naturellement sentir la puissance du souffle du garçon augmenter de façon continue.

À un moment donné, une légère vibration à peine perceptible émana du corps de Xiao Yan, et une énergie abondante jaillit subitement hors de lui. Yao Lao sembla lui aussi stupéfait par ce soudain changement :

« C’est une progression de deux étoiles ? C’est bien plus que ce à quoi je m’attendais… La puissance de ces restes de substances médicinales peut vraiment élever à ce point la force d’une personne ? »

Lors d’une évolution normale, il fallait deux à trois mois d’entraînement intensif pour augmenter sa puissance d’une étoile… Et cette estimation était uniquement valable pour Xiao Yan qui pratiquait toujours avec ferveur. Lors de son passage à la Faction des Nuages de Brume, il s’était à plusieurs reprises retrouvé dans des impasses, face à des personnages beaucoup plus puissants que lui, et indirectement, ces circonstances lui avaient été finalement extrêmement profitables. Le vieux maître lui-même n’avait pas été en mesure de l’estimer pleinement. Le fait de se battre était après tout le meilleur moyen d’augmenter rapidement la force. Toutes ces batailles extrêmes avaient ouvert une nouvelle voie, dans laquelle pouvait finalement se déverser toute la force médicinale stockée.

Peu après, Yao Lao perçut une nouvelle vibration ayant pour épicentre le corps de Xiao Yan. Le maitre cessa alors de caresser sa barbe, ne pouvant plus retenir son excitation. Il resta bouche bée en regardant son disciple dont la force augmentait toujours rapidement. Un long moment plus tard, il poussa un long soupir et dit en souriant :

« Hé hé, on n’est jamais au bout de ses surprises avec ce petit… Je suis curieux de voir quel niveau tu vas pouvoir atteindre aujourd’hui. »