A+ a- Mode Nuit

Chapitre 167 – Conduire les brebis dans la gueule du loup

La Terre Sacrée du Sorcier était un sanctuaire divin pour la tribu de Na Yi, dont seul la Sorcière Régente et ses successeurs connaissaient l’emplacement. Cet endroit constituait l’héritage ultime de leur tribu et contenait le pouvoir mystérieux du Sorcier. Ce serait une profanation impardonnable si un étranger y pénétrait.

Na Yi était prête à donner sa vie pour maintenir la gloire passée de son peuple, qu’importe que sa tribu ait été décimée. Mais sa petite sœur était tombée avec elle entre les mains de ces deux scélérats, et le seul fait d’imaginer le destin tragique qui l’attendait lui déchirait le cœur. Si ce n’est essayer de gagner du temps, elle ne pouvait rien faire.

Evidemment, son petit jeu n’était pas passé inaperçu aux yeux de ses ravisseurs, d’où l’avertissement de l’homme à la tête de singe un peu plus tôt.

« Hé ! hé ! Grand Frère, ces deux gamines ne réaliseront pas à qui elles ont affaire tant que je ne leur aurai pas donné un petit avant-goût de notre cruauté. Ce soir, j’emmènerai la petite avec moi et je lui montrerai ce qu’être une femme veut dire… » dit l’homme au crâne rasé en regardant Na Shui avec un sourire obscène.

Celle-ci pâlit et se réfugia en tremblant derrière sa grande sœur.

« Ose seulement la toucher et je me suicide sur le champ en sectionnant mes méridiens ! » coupa sèchement Na Yi en faisant un pas en arrière, une main devant sa sœur pour la protéger et l’autre le poing serré sur la poitrine. Elle avait le regard d’un léopard prêt à bondir sur sa proie.

Elle n’hésiterait pas une seule seconde à mettre ses menaces à exécution, cela ne faisait aucun doute.

L’aura de l’homme à la forte carrure faiblit drastiquement face à la colère de Na Yi. A tel point qu’il fit un pas en arrière. Sa force était largement supérieure, cela ne faisait aucun doute, pourtant il fut incapable de s’imposer.

« N’embête pas les gamines numéro deux. La grande est la seule à savoir comment ouvrir la voie vers la Terre Sacrée du Sorcier. Nous n’obtiendrons rien du tout si elle se suicide. Alors qu’une fois le pouvoir du Sorcier en notre possession, ta force atteindra la Condensation de l’Impulsion et tu pourras obtenir toutes les femmes que tu désires. Pense à notre objectif final ! le sermonna son acolyte à la tête de singe.

     – Je pensais juste que… » commença à répondre le chauve, avant de poursuivre tout bas en se léchant les lèvres, « de toute manière je me fiche de la petite, mais l’autre sorcière, on en voit pas souvent des comme elle. J’aime son sale caractère. Elle doit être pleine de saveurs… ! »

Lin Ming passa la nuit dans l’auberge locale. Le lendemain, il acheta une tente, de la corde, quelques antidotes et un répulsif pour insecte à base de souffre avant de s’aventurer dans la jungle ; sorte de grande étendue végétale humide entrecoupée de marais et de clairières.

Après un quart d’heure de marche et alors que l’environnement devenait de plus en plus désolé, il entendit un léger bruit de sabots derrière lui. Quatre personnes montées sur des chevaux de montagne galopaient dans sa direction. Il reconnut immédiatement les deux hommes et les deux filles de la veille.

« Ils m’ont donc suivi », se dit-il. Grâce à sa perception particulièrement affûtée, il avait remarqué que les deux hommes l’observaient lorsqu’il faisait ses achats un peu plus tôt dans la matinée.

Arrivés à sa hauteur, ils arrêtèrent leurs montures et posèrent le pied à terre en riant de bon cœur.

« Es-tu en pleine aventure Jeune Frère ? demanda chaleureusement celui qui avait une tête de singe.

     – Oui, j’ai entendu dire qu’il y avait tout un tas de trésors dans les Etendues Sauvages Australes. Du coup je suis venu tenter ma chance. J’aimerais beaucoup récupérer des herbes magiques pour concocter des potions et des élixirs, tout en acquérant de l’expérience, répondit Lin Ming en les saluant les deux mains jointes.

     – Eh bien te voilà au bon endroit ! Cette région est incroyablement vaste. Tu y trouveras un grand nombre de bêtes et d’oiseaux rares, et une quantité phénoménale de matériaux précieux et de trésors. D’un autre côté, les dangers sont innombrables et le terrain est difficile, on a vite fait de se perdre. Vu que c’est la première fois que tu traverses les Etendues Sauvages du Sud, que dirais-tu de voyager avec nous ? Nous connaissons particulièrement bien la région et nous sommes suffisamment forts pour nous prémunir des dangers. Qu’en dis-tu ? » poursuivit l’autre homme avec un grand sourire.

Tandis que les deux hommes parlaient, Lin Ming remarqua qu’une des petites filles qui se trouvaient avec eux se mordait les lèvres avec inquiétude. Elle fixait Lin Ming avec de grands yeux, une trace de détresse, de confusion et de peur dans le regard.

Il se mit à cogiter, « visiblement cette fille a quelque chose à dire qu’elle n’ose pas prononcer. Peut-être par peur de ces deux hommes ? Hm, leur relation ne doit pas être si amicale que cela… »

Tout en réfléchissant, Lin Ming scanna les deux hommes. Ils étaient féroces et semblaient pressés que Lin Ming parte avec eux. Cet empressement était des plus suspects.

Si ce n’est pour chercher des ennuis, pourquoi deux artistes martiaux au sommet du Façonnage Osseux essayeraient-ils de recruter un gamin à la Transformation Musculaire ?

« Intéressant. Que veulent ces types ? Me tuer et récupérer mes affaires ? » Lin Ming resta impassible, n’affichant ni optimisme ni signe de refus. Avec sa force actuelle, il n’aurait aucun mal à les éliminer tous les deux sur le champ. Il n’avait donc rien à craindre personnellement.

« Ne souhaites-tu pas t’aventurer plus profondément dans les Etendues Sauvages Australes jeune frère ? C’est seulement là-bas que tu trouveras des herbes vieilles de plusieurs siècles, comme des ginsengs ou des lingzhis. Mon frère et moi voulons récupérer le trésor d’un site ancien, mais l’entrée est protégée par une matrice dont l’ouverture nécessite trois artistes martiaux avec un niveau de cultivation au minimum à l’étape de la Transformation Musculaire. Si tu acceptes de nous accompagner, nous te donnerons vingt pour cent. Qu’est-ce que tu en dis ? » s’empressa d’ajouter l’homme à la tête de singe face au silence hésitant de Lin Ming.

Mais pendant ce temps-là, Lin Ming utilisa un talisman de transmission sonore pour s’adresser aux deux jeunes filles derrière eux.

« Est-ce que ces deux hommes sont vos alliés ? » leur demanda-t-il.

Voyant qu’elles ne lui répondaient pas, Lin Ming comprit qu’elles ne pouvaient pas utiliser la véritable énergie pour communiquer et employa une autre méthode.

« Si oui, clignez d’un seul œil, si non, clignez des deux yeux. »

La plus grande des deux ne réagit pas le moins du monde, mais l’autre, qui semblait un peu plus jeune, cligna des deux yeux.

Lin Ming comprit tout de suite la situation en voyant cela.

Ces deux types n’étaient pas des gens biens.

« Est-ce qu’ils vous retiennent de force ? Si oui, clignez d’un seul œil, si non, clignez des deux yeux. »

La plus jeune cligna d’un œil.

Elles étaient bel et bien retenues de force. Lin Ming pensa que les choses devenaient finalement intéressantes. Quelles raisons ces deux types pouvaient-ils avoir de les kidnapper ? Prévoyaient-ils de les vendre comme esclaves ?

« Se dirigent-ils vraiment vers un site ancien pour y récupérer un trésor ? »

Cette fois, la jeune fille cligna immédiatement d’un seul œil. Cette histoire était donc vraie.

« Il a dit avoir besoin de trois artistes martiaux à la Transformation Musculaire ou au-delà pour ouvrir la matrice de ce site ancien. Est-ce aussi la vérité ? »

Elle répondit encore en clignant d’un œil. Mais cette fois, la fille plus âgée lui jeta un regard noir et la plus jeune agit soudainement comme si elle avait fait quelque chose de mal, tel un enfant attrapé en train de faire une bêtise. Elle baissa timidement la tête.

Lin Ming resta perplexe, que se passait-il ici entre ces quatre personnes ?

Une voix féminine résonna alors dans son esprit. Cette voix avait beau être celle d’une jeune personne, elle n’en était pas moins effrayante : « Dépêche-toi de partir si tu ne veux pas y rester, peut-être qu’il n’est pas trop tard. »

Lin Ming regarda l’autre fille avec étonnement. Incroyable ! Elle pouvait donc utiliser sa véritable énergie pour communiquer. Mais alors pourquoi ne l’avait-elle pas fait jusqu’à maintenant ?

Il ne s’attendait pas à ce que les premiers mots qui sortiraient de la bouche de cette jeune fille à l’apparence inoffensive soient aussi froids.

Avec le temps qui s’écoulait, les deux hommes comprirent rapidement que Lin Ming était en train de discuter avec Na Yi par le biais de véritable énergie.

L’homme à la tête de singe fit un sourire plein de malice. Lui et son acolyte s’avancèrent, de sorte à entourer Lin Ming et à bloquer toute tentative de fuite.

« Alors petit frère, qu’est que tu en penses, veux-tu venir avec nous ? » insista-t-il sur le même ton faussement poli.

Le chauve enchaîna à son tour avec le même sourire : « Réfléchis-y sérieusement petit frère, ou tu risques de le regretter. »

Ces deux hommes avaient beau sourire, leurs fausses expressions contenaient une légère intention meurtrière. A leurs yeux, Lin Ming ne représentait pas l’ombre d’une menace. Ce n’était qu’un gamin à la Transformation Musculaire, tandis qu’eux étaient au sommet du Façonnage Osseux. S’occuper de lui ne serait qu’une formalité.

Cependant, ils étaient loin d’imaginer que Lin Ming pensait exactement la même chose. Il pouvait tuer un artiste martial à la Condensation de l’Impulsion avec ‘Annihilation du Tonnerre de Feu’, et ces deux types étaient seulement au Façonnage Osseux. Il n’aurait probablement même pas besoin d’utiliser une attaque aussi puissante pour les éliminer.

Toutefois, cette histoire de site ancien et de trésor attisait sa curiosité. S’il les tuait dès maintenant, il n’aurait aucune chance d’y parvenir.

Selon ces deux filles, il fallait bel et bien le concours de trois artistes martiaux au minimum à la Transformation Musculaire pour en ouvrir l’accès. Il ne pouvait donc pas se permettre de les tuer pour le moment et décida plutôt de retourner leur plan contre eux. Il se ferait passer pour un descendant stupide d’une famille fortunée ne connaissant rien au monde afin qu’ils baissent leur garde.

Evidemment, si ces deux gars osaient passer à l’action une fois arrivé au site ancien, il n’hésiterait pas à les envoyer en enfer et, tant qu’à faire, à prendre le trésor.

La voix glaciale de la plus âgée des deux filles résonna une nouvelle fois dans son esprit : « Je t’ai dit de partir, pourtant tu es toujours là à déblatérer des âneries. Tu ne peux plus t’en aller maintenant qu’ils te soupçonnent de savoir quelque chose. Il ne te reste plus qu’à prier ! »

Après quoi elle ne parla plus du tout, son joli minois ayant laissé place à un masque de glace.

Lin Ming rit intérieurement. Il n’avait rien dit, pas plus qu’il ne s’était engagé à quoi que ce soit. En réalité, il était tout à fait disposé à voyager avec eux.

Quels trésors reposaient dans ce site ancien ? Quels risques y avait-il à les suivre et quels dangers l’attendaient au bout du chemin ?

De nombreux doutes habitaient son esprit, mais la plus âgée des deux filles ne semblait pas vraiment encline à lui répondre et, quoique l’autre ait l’air plus enthousiaste, elle pouvait uniquement cligner des yeux. Ce qui ne suffisait pas vraiment pour apporter des réponses aux questions qu’il se posait.

Son plan arrêté, Lin Ming prit une voix timide et dit avec un sourire reconnaissant : « Ces deux grands frères sont bien aimables. Effectivement, c’est la première fois que je parcoure les Etendues Sauvages Australes et force est de reconnaître que je ne suis pas très familier avec la région et sa population. De plus, ma cultivation n’est pas très élevée pour faire face aux nombreux dangers qui m’attendent sur ma route. Ce serait vraiment formidable que je puisse me joindre à vous. »

L’homme à la tête de singe fut quelque peu décontenancé par cette réponse. Ce gamin était-il complètement niais, ou faisait-il semblant de l’être ?