A+ a- Mode Nuit

Vol.5 / Chapitre 363 : Le Prix

– « Liu Cheng…Le Directeur de la Guilde ? » Hong et Jiang Cheng en tremblaient. Même si la célébrité de Liu dans la Capitale n’était que récente, son nom partageait déjà la première place du podium avec celui du suprême génie, Zhang Xuan. Le duo ne l’avait pas encore rencontré! Ils pensaient qu’il s’agissait d’un apprenti, puisqu’il suivait l’apothicaire Mu et était jeune. Jamais ils n’auraient cru qu’un si jeune homme puisse être aussi extraordinaire. Son niveau n’était en rien inférieur à celui du Directeur de la Guilde des Apothicaires. Même Hong, en tant qu’apothicaire trois étoiles n’était pas à la hauteur.

– « Qu’il s’agisse de Médecine ou de Forgeage, il faut une compréhension absolue des propriétés médicinales pour décider de la meilleure formule et créer un médicament efficace! Je ne suis peut-être pas apothicaire, ni ne sais forger de pilules, mais mon savoir me permet de déduire précisément les changements qui s’opèrent dans un chaudron. Avec cette maîtrise, je peux guider un apothicaire pour qu’il forge une pilule de rang trois et même de rang quatre. » Répondit calmement Zhang Xuan.

– « On peut atteindre ce résultat en connaissant simplement les propriétés des herbes médicinales ? » Demanda Hong.

Est-il surhumain ?

Les élites de la Cité royale de Tianwu ne pensaient pas que Liu Cheng était fameux, ils croyaient qu’il avait eu à l’avance les réponses aux 19 questions. Mais désormais, ils réalisaient que sa capacité était bien réelle!

Sa seule connaissance des propriétés des herbes suffisait à surpasser tout le monde dans la cité!

– « L’étude des herbes médicinales est ardue…comment peut-on la simplifier à quelques mots ? Pour dire vrai, la prescription d’un médecin, ou la formule d’un apothicaire, sont toutes les deux axées sur le concept de complémentarité des herbes médicinales, de la plus parfaite manière possible, afin de tirer l’efficacité de leurs propriétés. Ces deux trajectoires devraient naturellement converger pour atteindre un certain niveau de compréhension! » Les manches du jeune expert Zhang voletaient et déplaçaient une brise légère.

Même si ses propos étaient logiques et qu’ils ne pouvaient être réfutés, ils n’étaient que pure théorie. Factuellement, il était impossible pour un humain ordinaire d’effectuer de tels calculs. Même si la compréhension d’un individu atteignait le niveau d’un médecin sept étoiles, ce dernier ne pourrait pas guider le forgeage d’une pilule selon ces bases.

Les théories n’étaient que des théories. Il fallait effectuer un long parcours pour dépeindre précisément la réalité. La qualité du chaudron, sa chaleur, la pratique de l’apothicaire, l’atmosphère, la maturité des herbes médicinales…Tous ces facteurs affectaient le produit final. Une légère différence dans l’un d’eux ne représentait pas grand-chose, mais une succession de différences résultait en une énorme divergence!

– « Vous m’avez éclairé… » Mesurant la difficulté de cet exploit, Hong admit sa stupéfaction.

– « Oh! Alors, est-ce que l’apothicaire Mu a mérité ses trois étoiles ? A-t-il les qualifications pour accéder à la formule ? » Demanda le jeune Zhang.

– « La raison de sa réussite est due à votre guidance. Fort de cette expérience, il ne devrait pas être difficile pour lui d’y parvenir seul à l’avenir. Par voie de conséquence, il est qualifié pour demander la formule ! » Répondit Hong.

– « Si j’avais su que c’était aussi facile, je n’aurais pas perdu mon temps à attendre bêtement à l’extérieur… » déclara Zhang Xuan.

– « ? » Tout le monde était proche de l’apoplexie.

Directeur de la Guilde Liu, vous dites cela intentionnellement, n’est-ce pas ?

Vous nous avez caché votre identité pour nous ridiculiser…

Si j’avais su que vous aviez de telles capacités, je n’aurais pas osé me vanter!

Hong Yun avait pris une vraie douche froide !

– « Allons-y! » Ignorant le désarroi de Hong, Yangfeng et Zhang Xuan sortirent de la pièce pour se rendre à l’endroit tant convoité. Il s’agissait d’une pièce avec un mur gigantesque.

Jiang Chen et Hong leur filèrent le train. Ils étaient curieux de connaître quelle formule l’apothicaire Mu allait demander.

– « J’ai besoin de la formule de la Pilule du Yin Glacé de rang quatre! » Zhang Xuan envoya un message télépathique à Mu.

– « Très bien! » L’apothicaire plaça son emblème dans l’ouverture sur le mur qui s’anima immédiatement. Puis par des mouvements rapides, il écrivit sa demande. La procédure d’utilisation n’était pas bien compliquée. Tant que la formule demandée ne s’écartait pas trop des capacités de l’apothicaire, le siège acceptait la requête.

Weng…

Un moment plus tard, le Mur trembla et une phrase apparut…

– « Paiement : Trois pierres spirituelles ou une Herbe de Bambou à Métamorphose! »

– « Il s’agit du tarif pour la formule ? » Demanda Jiang, fixant les mots sur le Mur.

– « Oui, c’est une convention, sinon il pourrait y avoir des abus et le siège n’en finirait pas! Pourtant…d’habitude, une formule de rang quatre ne coûte qu’une pierre spirituelle. Mais là, c’est hors de prix! » Lui répondit Hong.

– « Qu’est-ce qu’une Herbe de Bambou à Métamorphose ? »

– « C’est une herbe médicinale extrêmement rare. Même dans le Royaume Gouverneur de Xuanyuan, elle est très difficile à obtenir, alors ici… De plus, elle coûte trop cher, il est impossible que l’apothicaire Mu puisse se le permettre! »

Le teint de Yangfeng s’assombrit. Il s’attendait à un prix abordable, et cette herbe, il n’en avait entendu parler que dans les livres…

– « Directeur de la Guilde Liu, je suis désolé… »

– « C’est le prix pour la formule de la pilule ? Comment puis-je le régler ? » Demanda le professeur Zhang.

– « C’est simple. Après votre promesse de paiement, quelqu’un est envoyé 15 jours plus tard pour réclamer son dû. Quand le paiement est confirmé, le siège envoie la formule. »

– « Quinze jours ? » Il y avait une grosse différence entre acheter directement une pilule de rang quatre et une formule servant à la produire.

– « Il est aussi possible d’obtenir la formule tout de suite. Il faut juste laisser son emblème en guise de garantie. Néanmoins, cela signifie que l’apothicaire expose sa position pour garantir le paiement. Ça ne me gêne pas de laisser mon emblème, juste que…je n’ai vraiment pas les moyens de payer une fois que le siège exigera son dû… » Toute la carrière de Mu pourrait prendre fin, et toutes ses années de travail seraient gâchées.

– « Ce n’est qu’une formule de rang quatre…Comment peut-elle coûter si cher ? » Zhang Xuan était déconcerté. Il n’avait pas de pierres spirituelles, et même s’il en avait, il les utiliserait pour son compte personnel. Alors, les échanger contre une formule…

Vous rigolez ou quoi ?

– « Y a-t-il un autre moyen ? » Demanda le professeur Zhang.

– « Si vous avez un savoir ou des informations valables pouvant être utile au siège, celui-ci pourrait accepter d’en faire l’échange ! Toutefois, la personne de l’autre côté du Mur est un apothicaire quatre étoiles, une figure contre qui nous ne pouvons pas rivaliser. Le savoir et les secrets que nous connaissons ne représentent rien pour lui! »

– « Le savoir peut servir de paiement ? » Zhang Xuan avait le regard brillant. « Est-ce vraiment vrai ? »

– « Oui! » Tout le monde fut très surpris par l’étrange réaction de notre jeune ami.

Pourrait-il, en tant que médecin, produire une information qui intéresserait un apothicaire quatre étoiles ?

– « Très bien, permettez-moi alors ! » Zhang Xuang réfléchit un moment avant de prendre un pinceau pour écrire une phrase sur le Mur des Formules.

– « ? » Hong et Mu mouraient de curiosité.