A+ a- Mode Nuit

Chapitre 161 – Absorber le Lingzhi Sanguin

Lin Ming passa plusieurs jours à étudier scrupuleusement la Force des Dieux Infernaux, tout en continuant de purifier la véritable énergie à l’intérieur de son corps. Son niveau de cultivation n’avait pas augmenté de manière significative, mais sa force avait fait un bond en avant !

Jusqu’à maintenant, il lui manquait une compétence martiale. Même si sa véritable énergie était incroyablement dense et sa vitesse digne d’un spectre, sa puissance d’attaque laissait à désirer. Mais maintenant qu’il avait découvert par hasard une méthode permettant de fusionner le pouvoir du feu et du tonnerre en se basant sur le mode de fonctionnement de la Perle de l’Eclair de Feu, il était parvenu à créer sa propre compétence martiale.

Il la nomma ‘Annihilation du Tonnerre de Feu’.

« Le pouvoir d’Annihilation du Tonnerre de Feu n’est pas inférieur à celui de la Perle de l’Eclair de Feu. A partir de maintenant et tant que je n’ai pas à affronter un maître au sommet de la Condensation de l’Impulsion, je suis sûr que j’arriverai à opposer une lutte honorable. Il vaudrait toutefois mieux rester discret avec ce mouvement ; personne ne voudrait croire que je l’ai créé moi-même. Gardons-le en réserve pour le moment, au cas où je devrais faire face à une situation désespérée. »

L’immense pouvoir offensif de cette habilité n’était pas sans conséquence, le simple fait de l’utiliser une seule fois consommerait quarante à cinquante pour cent de sa véritable énergie. C’était considérable ! Il ne pourrait pas se permettre de l’utiliser sans être certain que cela tuerait son adversaire, à défaut de quoi il se retrouverait dans une situation extrêmement critique.

Alors que Lin Ming réfléchissait à la meilleure manière d’utiliser cette nouvelle capacité, un talisman de transmission sonore s’alluma devant lui.

Les flammes rouges pourpres brillèrent avant de disparaître en laissant Lin Ming perplexe ; c’était la voix de Qin Ziya, le Maître de la Maison Martiale des Sept Véritables.

Le message était concis, Qin Ziya souhaitait le voir dans la forêt des bambous en forme d’épées dans les montagnes.

Sans hésiter, Lin Ming rangea la Lance Lourde des Profondeurs dans son anneau spatial et partit en direction de la forêt de bambous.

La nuit tombait déjà, recouvrant le monde d’un voile de pénombre. Les étoiles brillaient abondamment dans le ciel ce soir-là, et un vent glacial balayait la montagne en emportant les premières feuilles de l’automne.

En arrivant à l’orée de la forêt, Lin Ming aperçut Qin Ziya qui l’attendait, une longue cithare à la main. Il se tenait droit, impassible, sa longue barbe et sa robe bleue dansant dans le vent. Il dégageait un charisme extraordinaire, comme s’il était en dehors du temps.

« Maître de la Maison Martiale, le salua Lin Ming en s’inclinant respectueusement.

     – Mm. Lin Ming, il y a certaines choses dont il faut que nous discutions… » Qin Ziya se retourna calmement. Sa voix était empreinte de la même tranquillité que la dernière fois, c’était particulièrement agréable à écouter.

Il claqua des doigts et une lumière dorée descendit dans les mains de Lin Ming, qui regarda l’objet avec attention. Deux mots trônaient fièrement dessus – ‘Sept Véritables’.

Etait-ce… un Décret des Sept Véritables ?

Lin Ming se souvint que lorsque l’Aîné Wang lui avait transmis le Décret des Sept Véritables pour le test de disciple principal, il avait également une pièce métallique du même genre entre les mains.

« Je suis très satisfait de tes capacités actuelles. Prend ce décret et rend toi dans les Montagnes du Bassin Séraphin au sein de la Nation Huoluo. Il y a un bassin d’eau sacrée là-bas, appelé le Bassin Séraphin. Ses eaux contiennent une véritable énergie d’une pureté sans pareille, particulièrement bénéfique à n’importe qui en dessous du Houtian. Cela t’aidera à progresser jusqu’à la Condensation de l’Impulsion. Mais sache que l’accès au bassin est très restreint ; seuls trois au quatre personnes peuvent s’y rendre chaque année. Il m’a été particulièrement difficile de t’offrir cette opportunité, chéris-la et élève toi vers de plus hauts royaumes.

La secte enverra une délégation d’ici quelques mois afin de rassembler les meilleurs éléments des différentes maisons martiales dans le but d’organiser un tournoi. J’aimerais que tu y participes et que tu honores la Maison Martiale du Royaume du Grand Avenir. »

     – Les Montagnes du Bassin Séraphin ? » Lin Ming fut aussitôt attentif. Il avait déjà entendu parler de ce bassin sacré de la Nation Huoluo. C’était une sainte terre spirituelle et le Bassin Séraphin se trouvait en son centre, là où l’énergie spirituelle était la plus riche.

Qui sait combien de personnes rêvaient de pouvoir s’y rendre ? La Nation Huoluo était nettement plus vaste que le Royaume du Grand Avenir, elle comptait également bien plus d’artistes martiaux. Comment avait-il pu obtenir une place alors que seulement trois ou quatre personnes étaient autorisées à s’y rendre chaque année ?

La Maison Martiale de la Nation Huoluo devait sans aucun doute être réticente à l’idée de céder une ressource aussi précieuse à celle du Royaume du Grand Avenir. Quelle méthode Qin Ziya avait-il bien pu utiliser pour lui obtenir une place ?

Lin Ming s’inclina en prononçant des remerciements, tout en se disant que cet élan de gentillesse était surprenant, Qin Ziya n’étant ni un parent ni un ami.

Ce Grand Tournoi des Sept Véritables était-il si important à ses yeux ?

Mais alors que Lin Ming pensait à tout cela, Qin Ziya ajouta : « Passe au bureau d’enregistrement de la Maison Martiale avant de partir, tu y noteras que tu pars à l’aventure pour une durée de deux mois. Assure-toi en revanche de ne pas révéler ta destination ou le motif de ton voyage. Tu as de nombreux ennemis à l’heure actuelle. La Maison Martiale peut être considérée comme un lieu sûr, en revanche, tu es danger à partir du moment où tu franchis le mur d’enceinte. Tu ne dois donc surtout pas informer qui que ce soit de ton départ. De plus, cet entretien devra rester privé, ne dis à personne que nous nous sommes vus. Je chargerai quelqu’un de te protéger pour toute la durée de ton absence, mais tâche de te faire discret et de ne pas engendrer le moindre trouble.

     – Ce disciple a bien compris », répondit respectueusement Lin Ming. Dès lors qu’un disciple de la Maison Martiale s’absentait pour une période prolongée, que ce soit pour compléter une mission ou partir à l’aventure afin de découvrir le monde, il devait obligatoirement passer par le bureau d’enregistrement afin de le noter. Sinon, à partir du moment ou un disciple disparaissait sans explication, une enquête était rapidement enclenchée afin de savoir ce qui lui était arrivé. Tout cela dans l’objectif d’assurer leur sécurité.

« Rend toi au Perchoir des Aigles dans trois jours, quelqu’un t’y attendra. Et souviens-toi, ta destination doit rester secrète, dit Qin Ziya avant de disparaître dans la pénombre.

     – Ce disciple s’en souviendra », répondit Lin Ming en s’inclinant en signe de respect.

En y repensant, Qin Ziya lui avait fait une grande faveur aujourd’hui. Pourtant, Lin Ming avait le sentiment que quelque chose n’était pas à sa place dans cette histoire, sans qu’il puisse dire précisément ce que c’était.

« Une fois arrivé aux Montagnes du Bassin Séraphin, me laisseront-ils réellement y accéder simplement si je leur présente cette pièce métallique ? Vont-ils accepter de renoncer à une place pour eux-mêmes ? Est-ce vraiment possible ? »

Lin Ming retourna dans sa résidence en pensant à tout cela.

Alors que, assis sur son lit, il contemplait la pièce métallique que Qin Ziya lui avait remise, ce sentiment étrange que quelque chose n’allait pas continuait de l’habiter.

« Le Maître de la Maison Martiale Qin m’a promis la Lance Lourde des Profondeurs, un Lingzhi Sanguin de cinq siècles, la Pilule Miraculeuse Bleue et l’Ichor Spirituel. Rien que ces récompenses montrent à quel point il a de la considération pour moi et quelle valeur j’ai à ses yeux. Maintenant il m’offre également l’opportunité d’obtenir la véritable énergie de l’eau sacrée du Bassin Séraphique. Mais vu que celui-ci se trouve sur le territoire de la Nation Huoluo, il a dû payer un prix particulièrement élevé…

Le Maître de la Maison Martiale n’est pas de ma famille, alors pourquoi veille-t-il sur moi de la sorte ? Est-ce simplement parce qu’il accorde de l’importance à ce que je pourrais réaliser dans le futur ? »

Lin Ming fronça les sourcils. Qin Ziya était trop généreux avec lui. D’un côté il en était flatté, de l’autre il ne parvenait pas à se débarrasser de ce sentiment suspicieux.

« Je finirai inévitablement par rencontrer des dangers à un moment ou un autre en quittant l’enceinte de la Maison Martiale. Quoi qu’il arrive, il va falloir que je redouble de prudence et que je ne révèle rien de mes déplacements. Sinon je vais me retrouver avec un assassin dans mon ombre. Le départ est dans trois jours, il faut que j’augmente ma force autant que possible d’ici là. Plus je serai fort, plus je serai à même de me protéger. »

Cette idée en tête, il sortit le Lingzhi Sanguin de son anneau spatial.

Il avait déjà largement pris la peine de tempérer et d’éliminer les impuretés contenues dans sa véritable énergie. Si bien qu’il ne restait plus rien des effets secondaires des deux pilules de niveau supérieur qu’il avait absorbées auparavant. Le moment d’utiliser ce Lingzhi Sanguin était finalement arrivé !

Cette plante possédait des vertus capables de nourrir le sang d’un artiste martial, ce qui donnait un regain de vitalité et permettait d’accroître la force et le niveau de cultivation.

Lin Ming prit le temps de le préparer en morceaux qu’il avala un par un. Le Lingzhi ressemblait d’ordinaire à du liège, autant du point de vue de la texture que du goût. Mais celui-ci fondit dans sa bouche comme une bonne pièce de viande, fondante et onctueuse.

Lin Ming ressentit alors une puissante vague d’énergie sanguine se répandre à travers ses méridiens et ses membres depuis son estomac.

Cette première vague fut rapidement suivie d’une quantité encore plus massive de sang bouillonnant d’énergie. Lin Ming fut frappé de puissants vertiges, comme s’il était resté pendant trop longtemps dans un hammam.

Sous cet afflux ininterrompu d’énergie de sang, les vertiges devinrent bientôt plus violents, et il eut l’impression que son cerveau était sur le point d’exploser. Son visage était complètement rouge et de la vapeur sortait par sa bouche, comme s’il était en train de brûler de l’intérieur.

Son corps dégageait de plus en plus de chaleur et sa peau devenait de plus en plus rouge. C’était comme s’il saignait d’un millier de petites blessures. Son sang était tout simplement trop vigoureux et commençait à s’écouler par tous les petits vaisseaux sanguins de son corps, ce qui lui donnait cette apparence.

De grosses gouttes de sueurs se formèrent partout sur son corps, mais elles étaient de la couleur du sang. Lin Ming ferma immédiatement tous les pores de sa peau en voyant cela, il ne fallait pas laisser le sang s’écouler. Le Lingzhi Sanguin était trop précieux pour être gaspillé.

Il avait beau saigner de partout, il ne ressentait aucune douleur, seulement un puissant sentiment de vertige.

Le Lingzhi Sanguin était loin d’être dangereux comparé à la Pilule de Moelle du Dragon d’Or Pourpre et la Pilule Ecarlate du Serpent Doré. L’une était extrêmement froide et l’autre dégageait une chaleur bouillonnante. Ces deux pilules servaient à directement nettoyer les muscles et à purifier la moelle. Les effets secondaires du Lingzhi Sanguin étaient nettement plus doux, car il servait uniquement à renforcer la vitalité sanguine.

Lin Ming se mit à faire circuler la Formule de l’Authentique Chaos Primordial en restant assis à méditer pendant cinq heures, jusqu’à ce que le soleil brille dans le ciel. La teinte rougeâtre qui recouvrait son corps avait déjà commencé à s’estomper légèrement. Lin Ming avait absorbé soixante-dix à quatre-vingt pour cent du potentiel de la plante.

Alors qu’il cherchait à la mobiliser, il s’aperçut que sa véritable énergie était largement consommée.

Ce déficit n’était pas tant dû au fait qu’il en avait utilisé, mais plutôt parce que son corps avait gagné en puissance, si bien qu’il pouvait désormais supporter d’en stocker davantage.

Si la véritable énergie était comparée à de l’eau, alors le corps était un réservoir capable d’en accumuler. De l’Entraînement Musculaire à la Condensation de l’Impulsion en passant par l’Entraînements des Entrailles, la Transformation Musculaire et le Façonnage Osseux, à mesure que le niveau de cultivation progressait, le réservoir s’élargissait et devenait plus profond, augmentant ainsi la quantité de véritable énergie que vous pouviez stocker.

A l’heure actuelle, le niveau de cultivation de Lin Ming n’avait pas augmenté, en revanche, sa vitalité était semblable à des charbons incandescents. Grâce à cela, son corps était capable de contenir nettement plus de véritable énergie que ceux au même niveau de cultivation que lui.

De plus, ce surplus d’énergie dans son sang le rendait plus fort et plus endurant.

« Il ne me reste que deux jours avant mon départ. Je vois mal comment je pourrai augmenter ma force de manière significative en si peu de temps, à moins que je puisse réaliser le symbole d’inscription de ma lance. »

Il ne l’avait toujours pas fait pour deux raisons, d’une part parce qu’il avait été constamment occupé à s’entrainer depuis qu’il l’avait reçue, et d’autre part parce que les matériaux nécessaires étaient difficiles à réunir.

« Je me demande combien des matériaux de la liste que j’ai envoyée à l’Association de l’Inscription il y a quelques jours ont été collectés. »

Lin Ming venait tout juste d’annoncer qu’il échangeait à nouveau ses symboles d’inscription contre des matériaux. Puisque cela ne faisait que quelques jours, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’ils soient déjà tous réunis. Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsque, durant l’après-midi, Wang Yuhan l’informa par un talisman de transmission sonore que tous les matériaux qu’il avait demandés étaient prêts et qu’il pouvait passer les récupérer à sa guise.

Il se rendit donc à l’Association de l’Inscription, où Wang Yuhan avait pris le soin d’organiser tous les matériaux et de les ranger dans une boîte. Sur le côté de celle-ci, une liste de noms détaillait qui avait fourni quoi.

Près de vingt pour cent des matériaux avaient été envoyés par des clients en échange d’un symbole d’inscription.

Quant au reste, quarante pour cent provenait du Prince Héritier et de ses agents, et les derniers quarante pour cent de Bai Jingyun.

« Bai Jingyun de la Ville du Grand Avenir…. Bai Jingyun ? »

Lin Ming fut surpris de plus belle. Les matériaux nécessaires à la création du symbole Astral n’étaient pas aussi rares et onéreux que ceux requis pour le symbole d’inscription corporelle. Néanmoins, réunir autant d’entre eux dans un délai aussi court nécessitait de dépenser beaucoup d’argent et de recourir à tous les moyens possibles…