A+ a- Mode Nuit

Chapter 51–Le Soulagement

Près de la grande porte noire se tenaient une dizaine de gardes. Le regard neutre mais ferme, ils défendaient l’entrée du Pavillon. Sur le côté, un ciel homme était assis sur une chaise. L’air réservé, il tenait dans ses mains un crayon et un vieux manuscrit très épais.

On pouvait voir une rangée de jeunes du Clan alignés face au vieil homme. Chacun d’entre eux apportait une Méthode Qi qu’ils devaient enregistrer avant de pouvoir l’emporter. Ensuite, ils s’en allaient d’un pas précautionneux, sous les regards froids des gardes.

C’était la procédure pour quitter le Pavillon des Méthodes Qi, Xiao Yan et tous les autres le savaient bien, il n’y avait aucune surprise.
Le Pavilion était le lieu où l’ensemble des Méthodes du Clan étaient gardées. Des Méthodes qui avaient été acquises sur des dizaines de générations. Ces méthodes représentaient la fondation du Clan Xiao et étaient en conséquence particulièrement bien protégées.

Le parchemin des Méthodes de Qi était fabriqué dans un bambou particulier. On pouvait définir ce type de bambou comme ayant une partie Mère et une partie Fils. La partie Mère faisait la taille d’une main, tandis que la partie fils pouvait prendre jusqu’à 12 mètres d’envergure.

Les rouleaux étant fabriqués de ce matériel bien spécifique, à partir du moment où le chef de Clan était détenteur de la partie Mère, personne ne pouvait totalement disparaître avec un parchemin. Si quelqu’un quittait le Clan avec un des rouleau de bambou de la partie Fils, la partie Mère le signalerait aussitôt.

Cette relation parentale mère-fils pouvait couvrir toute la zone du Clan Xiao.

Et bien entendu, lorsqu’une technique quitte le clan, c’est aussitôt détecté. Bien sûr, il n’y a rien d’absolu, une personne ayant un Dou Qi suffisamment puissant pourrait détruire la connexion qui unit les parchemins. Mais quelqu’un avec un niveau aussi élevé ne s’embêterait pas pour une simple Méthode Qi de niveau Huang…

C’était enfin maintenant au tour de Xiao Yan. Après s’être avancé, il sortit le parchemin de sa poche, puis le donna aux vieil homme.
Ce dernier fut quelque peu surpris de recevoir de la part de Xiao Yan le rouleau rouge foncé. Il observait le jeune homme en pensant intérieurement: ‘La « Méthode du Raffinement de la Flamme » était protégée par un bouclier d’une puissance de niveau 9 Duan Qi. Penser que ce gamin ai pu passer au travers… Il doit vraiment avoir de sacrément bonnes techniques.’

Après avoir inscrit Xiao Yan au registre, le viel homme lui rendit le parchemin et sur un ton neutre, il lui dit:
“vous connaissez les règles, n’est-ce pas?”

“Le Parchemin ne peut quitter le Clan, sans quoi les conséquences seront graves! Vous devez le restituer une fois une année écoulée! Et il ne doit pas être endommagé.”

Hochant la tête d’un air décontracté, Xiao Yan se déplaça sur le côté en attendant que le rouleau de Xun Er soit à son tour enregistré.
Xun Er qui adressait un sourire vers Xiao Yan tenait de sa main blanche et délicate le parchemin.

Le vieil homme qui jusque-là affichait un visage indifférent se mit soudainement à sourire avec respect. Il saisit de ses deux mains le parchemin tendu par Xun Er.

Xiao Yan qui jugeait du regard le vieil homme avait remarqué son changement d’attitude brutal. Instinctivement, il resserrait les doits de sa main. Pour être en charge du Pavilion des Méthodes Qi, le vieil homme avait une position comparable à celle des trois Aînés.

Xiao Yan avait entendu dire que l’on appelait le ciel homme « Xiao Han Coeur Froid ». Lorsque il parlait, même s’il s’adressait à son propre père, il gardait une distance. Un vieux visage impassible, avec la rigidité d’un cadavre…

Ce vieil homme, qui ne portait pas même une forme de respect particulier envers les Aînés du Clan, agissait pourtant avec tellement d’égards envers Xun Er. Ceci aiguisait d’avantage encore la curiosité de Xiao Yan pour Xun Er et son identité.

En se frottant le nez, il se rappelait combien elle pouvait être discrète à ce sujet. Il leva alors la tête pour voir Xun Er qui s’avançait vers lui. Ils s’en allèrent alors par la porte de devant.

Une fois sortie de l’entrée engorgée par la foule, Xiao Yan reprit une bouffée d’air frais. L’atmosphère dans le Pavillon était bien trop oppressante.

“Qu’y a t-il, Fils?” Un visage qui riait avec légèreté apparaissait,

En réponse à son père, Xiao Yan penchait la tête, souriant.
Le parchemin rouge foncé surgit alors de sous sa manche,
“je l’ai.”

Xiao Zhan inspira profondément,
“c’est une bonne chose que tu ai pu l’obtenir.” Dit-il d’une voix basse.

En voyant l’expression sur le visage de son père, Xiao Yan ne put s’empêcher de rire fièrement.

Xiao Zhan tendit le bras pour tapoter l’épaule de Xiao Yan en souriant,
“Maintenant que tu es en possession de cette Méthode Qi, tu verras que quand tu seras Dou Zhe tu pourras pleinement pratiquer l’art du Dou Qi.”

Xiao Yan répondit par un acquiescement de la tête puis replaça le rouleau dans sa manche. Il ne pouvait s’empêcher de se demander à voix basse,
‘Hmm, je ne vois pas ce qu’il y a de si spécial à propos de cette Méthode… une Méthode pourrait évoluer..? est-ce réellement possible?’

“C’est encore plus intriguant qu’une Méthode de catégorie Tian…”
En se rappelant les mots présomptueux de Yao Lao, il secouait la tête d’un rire amer. Il venait de passer à côté de la méthode la plus haute jamais approchée: La Méthode Qi Xuan de Haut Niveau de Xun Er, La Manipulation de la Flamme. En réalité, il avait ressenti un conflit interne en refusant le Parchemin. Non seulement les Méthodes de ce calibre coûtaient très cher, mais elles étaient aussi très rares.

De la paume de sa main, il se massait le front alors qu’un sentiment de regret s’installait dans son esprit. Bien sûr, c’était trop tard. Xiao Yan n’aurait jamais la volonté de revenir vers Xun Er pour la lui réclamer, il avait pour seul et unique salut d’espérer que Yao Lao ne lui raconte pas d’histoire… sans quoi, je deviendrait vite le grand perdant du Clan.

“Mouais… ce n’est jamais qu’un niveau élevé de catégorie Xuan, il n’y a rien de si extraordinaire à cela. Et bien qu’elle soit assez exceptionnelle, Elle ne peut avoir une meilleure collection de Méthodes de Qi que moi.”
Juste à l’instant où Xiao Yan commençait à douter, Yao Lao se mit à parler.

“Ah vous voilà enfin…”
Alors qu’il entendait la voix dans son esprit, Xiao Yan se grattait le nez. Ayant obtenu satisfaction, ses lèvres dessinaient un léger sourire. Il poussait consciemment son propos de manière à le faire réagir.

“Ai…Petit morveux, ne crois pas pouvoir me tromper…”
Un écho raisonnait dans l’esprit de Xiao Yan. Yao Lao ne savait plus quoi penser,
“Gamin, ne te préoccupe de rien d’autre pour le moment que de la pratique de ton Dou Qi. Les Méthodes Qi ne doivent pas t’inquiéter: j’en ai quelques unes de pas trop mal. Dans un futur proche, tes capacités ne seront pas inférieures à celles de la jeune fille. Son Clan n’est jamais que… Hem…”

Bien que Xiao Yan resta sur sa fin avec cette dernière phrase incompréhensible, il hocha tout de même de la tête avec le sourire. Il avait reçu la réponse à sa question et pouvait dorénavant se concentrer sur la pratique de son Dou Qi et devenir Dou Zhe.

C’était là la première étape, se renforcer, pour aller à la rencontre de Nalan Yanran qui errait dans son esprit depuis quelques temps déjà…