A+ a- Mode Nuit

Chapitre 78 : Cruelle Victoire

Mu Yun sourit froidement et répondit, « Je vois que tu n’es pas complètement ignorant. En effet, il s’agit d’une Compétence de Combat ! »

L’homme inhala profondément en regardant Mu Yun d’un air avide. Les Compétences de Combat avaient une grande valeur sur le Continent Tian Yuan, et à part les clans existant depuis plusieurs générations et possédant de nombreux experts, aucun cultivateur ordinaire ne pouvait en posséder un. Même si quelques uns rencontraient des Compétences de Combat par chance, de telles occasions étaient rares. Sans détenir une profonde destinée et une chance extrême, les chances de découvrir une Compétence de Combat étaient pratiquement inexistantes.

Même si l’homme était un Maitre Saint Intermédiaire et était considéré comme un puissant expert au sein des Bandits Sans Frontières, il n’avait pas encore trouvé de Compétence de Combat. La simple vue d’un de ces trésors le faisait baver d’envie. Malheureusement, sa force n’était pas suffisante pour qu’il reçoive une Compétence de Combat de la part de ses supérieurs.

L’homme d’âge moyen bougea légèrement son poing droit, et sentit tout à coup une profonde douleur. Mais au lieu d’être en colère, il était excité. Avec ses connaissances, un simple regard lui avait suffit pour découvrir que la Compétence de combat de Mu Yun était hautement avancée. Même s’il était d’attribut Vent, l’homme ne pouvait s’empêcher de désirer cette Compétence de Combat d’attribut Feu.

Après tout, les Compétences de Combat étaient des trésors inestimables sur le Continent Tian Yuan, et plus ils étaient puissants, plus ils valaient cher.

« Haha, décidément, les dieux me sourient aujourd’hui. Jeunes hommes, vos techniques deviendront miennes ! » L’homme se mit à rire bruyamment d’excitation. A ses yeux, la technique secrète de vitesse de Jian Chen et la Compétence de Combat de Mu Yun étaient à portée de main.

« Quelle arrogance ! J’ai l’impression que tu te surestimes grandement. » Moqua Mu Yun. Levant la main, son épée rouge s’enflamma de nouveau dans la nuit. Attaquant l’homme, l’aura de l’épée s’échappa dans toutes les directions. Toutefois, elle était si mince et volatile qu’elle était pratiquement indétectable.

Mais pour quelqu’un comme Jian Chen, qui possédait une puissante ‘’Âme’’, cette aura volatile pouvait être clairement détectée. Lorsqu’il réalisa la source de l’aura, ses yeux s’ouvrirent grand sous la surprise.

Voyant l’épée émettre une puissante pression, l’homme s’écria, « Gamin, même si tu possèdes une Compétence de Combat spéciale, tu restes bien trop faible ! » Lorsque l’épée incandescente entra en contact avec les vêtements de l’homme, celui-ci disparut en une image rémanente, et l’épée de Mu Yun coupa seulement l’air.

Au moment de la disparition de l’homme, le visage de Mu Yun se durcit. Tout à coup, un sifflement de lame se fit entendre derrière lui. Mu Yun transforma immédiatement son épée en trois serpents géants qu’il fit voler derrière lui. En plein air, les trois serpents fusionnèrent pour former un serpent de feu encore plus large.

*Clang !*

Un bruit métallique résonna tandis que le serpent de feu enveloppa à la fois Mu Yun et son adversaire. La collision causa une explosion de feu sur plusieurs mètres à la ronde. Lorsque l’onde d’énergie passa au-delà de Jian Chen, la température extrême fit noircir ses vêtements. S’ils n’avaient pas été couverts de son sang, ses vêtements auraient brûlés en un instant.

Au centre de cette brillante explosion, Mu Yun et l’homme reculèrent chacun de quelque pas, tous deux hagards après cet échange.  Les cheveux auparavant coiffés de Mu Yun étaient maintenant en désordre, tandis que son visage était devenu extrêmement pale. Même son épée rouge avait perdue un peu de son éclat.

Quant à l’homme d’âge moyen, tandis qu’il était enveloppé de sa Force Sainte d’attribut Vent, ses vêtements auparavant propres montraient maintenant des signes de brûlures à certains endroits, et ses deux manches avaient été déchirées.

A cause de la Compétence de Combat, le combat entre Mu Yun et l’homme se déroulait sur une bien plus grande échelle que le combat de l’homme contre Jian Chen. L’explosion avait attiré mercenaires et bandits, qui observaient maintenant le combat du coin de l’œil. Après avoir vu l’onde de choc, certains mercenaires s’écrièrent abasourdis,

« Ce sont de véritables flammes ! A moins d’être un Maitre Saint Terrestre, il est impossible de créer des flammes. Se peut-il… qu’il s’agisse d’une Compétence de Combat !? »

« Une Compétence de Combat ? C’est une Compétence de Combat ! »

« Alors quelqu’un ici en possède une ! »

Qu’il s’agisse de bandits ou de mercenaires, tout le monde était abasourdi en apprenant que Mu Yun possédait une Compétence de Combat. Aucun d’eux n’arrivait à croire ce qu’il voyait. Les Compétences de Combat étaient extrêmement rares et coûteuses sur le Continent Tian Yuan. La plupart des mercenaires ordinaires ne voyaient jamais de Compétence de combat de leur vie.

Après avoir reprit leurs esprits, les yeux des mercenaires et bandits s’emplirent d’avidité. Les Compétences de Combat étaient ce que les cultivateurs désiraient le plus sur le Continent Tian Yuan ; leur soif pour ces Compétences de Combat surpassait largement celle pour les méthodes de cultivation. Les Compétences de Combat permettaient de décupler sa force, alors de nombreuses personnes étaient prêtes à mourir pour les obtenir. Posséder une Compétence de Combat signifiait posséder une source de protection supplémentaire.

Voyant l’avidité dans leur regard, Jian Chen ne pouvait s’empêcher de plisser les yeux. Il savait mieux que quiconque à quel point certaines personnes pouvaient être jalouses de la force d’un autre. La Compétence de Combat de Mu Yun surpassait largement les attentes de Jian Chen, et maintenant, elle avait été révélée aux mercenaires. Les Compétences de Combat étaient de véritables trésors, et apportaient leurs lots de problèmes à leurs détenteurs. Perdre la vie pour garder cette Compétences de Combat était une possibilité, étant donné que Mu Yun pouvait être considéré comme relativement faible.

Actuellement, Jian Chen était reconnaissant envers Mu Yun, mais aussi inquiet. Même s’ils ne se connaissaient que depuis peu, et que leur rencontre ne s’était faite que par chance, Jian Chen savait que Mu Yun avait combattu l’homme d’âge moyen et révélé sa Compétence de Combat afin de le sauver.

Regardant Mu Yun avec ferveur, l’homme éclata de rire, « Quelle incroyable Compétence de Combat. Tu arrives même à bloquer une attaque contenant tout mon pouvoir de Grand Saint ! » Il s’arrêta un instant avant de continuer avec dédain, « Toutefois, tu ne peux bloquer mes attaques de Grand Saint que temporairement avec cette Compétence de Combat. Au final, cette force n’est pas tienne. Je me demande combien de temps tu peux tenir ? » Après avoir parlé, il leva son Guan Dao haut dans les airs. Mais tandis qu’il se préparait à attaquer Mu Yun, une autre puissante source d’énergie apparut au loin.

Détectant cette source d’énergie, l’homme fut empli de joie. Il supposait qu’il s’agissait des experts que les capitaines des mercenaires essayaient de tuer mais en vain, et que ses camarades venaient maintenant l’aider.

Sortant au loin des ombres, plusieurs silhouettes couraient rapidement vers eux. En quelques secondes, ces silhouettes apparurent aux yeux de tous. A cet instant, les mercenaires crièrent de joie.

« Les capitaines ! Les capitaines sont revenus ! »

« Capitaine Lang Tian ! Le capitaine est revenu victorieux ! »

« Le Capitaine Xia Hou est aussi là ! Ils ont tué les experts des Bandits Sans Frontières ! »

Illuminés par les lueurs des Armes Saintes, tout le monde pouvait voir que les cinq hommes venant d’arriver étaient couverts de blessures. Leurs vêtements étaient devenus rouge sang, et certains d’entre eux portaient des cadavres sur leurs épaules.

En entendant les cris de joie des mercenaires, l’homme d’âge moyen et les bandits pâlirent. Immédiatement, l’homme tourna la tête et regarda abasourdi Xia Hou et ses hommes.

« Non…comment…comment avez-vous survécu ? » Demanda nerveusement l’homme en avalant avec difficulté sa salive. Il savait que leur retour signifiait que son groupe de bandit venait de faire face à un véritable désastre. Sinon, les experts de sa faction seraient revenus, et non pas les mercenaires.

Les mots de l’homme attirèrent le regard des cinq hommes. Immédiatement, ils posèrent lentement les cadavres sur leurs épaules et le regardèrent, les yeux emplis d’un profond désir de meurtre.

Sentant leur désir de meurtre, le cœur de l’homme s’emballa. Sans la moindre hésitation, il cria, « La situation semble mauvaise, battez en retraite ! » Avant même de finir sa phrase, l’homme d’âge moyen rappela son Guan Dao et utilisa sa vitesse la plus rapide pour fuir. Même si les cinq mercenaires étaient blessés, un chameau affamé restait plus large qu’un cheval. Face à ces cinq experts, l’homme n’avait aucun espoir de victoire.

Lorsque l’homme commença à bouger, deux des cinq experts partirent immédiatement à sa poursuite.

Suite aux mots de l’homme d’âge moyen, les bandits abandonnèrent tous leurs combats et s’éparpillèrent dans toutes les directions.

« Tuez-les ! N’en laissez pas un seul en vie ! »

Tout à coup, tous les mercenaires encore vivants obéirent en se mirent à poursuivre les bandits en fuite. Les mercenaires haïssaient jusqu’à l’os les Bandits Sans Frontières, alors ils ne comptaient pas laisser fuir les bandits.

Leurs experts morts et leur dernier membre capable en fuite, tous les bandits se concentrèrent sur leur retraite. Leur esprit combattif avait complètement disparu. D’un autre côté, le courage des mercenaires avait atteint son apogée suite au retour des capitaines après la défaite des experts des Bandits Sans Frontières. Même les mercenaires fatigués retrouvèrent un semblant d’énergie et se mirent à poursuivre et tuer les bandits.

Des bruits de massacre résonnèrent dans la nuit, mais celle-ci redevint paisible après que les trois experts mercenaires aient menés les autres mercenaires puis tué la majorité des bandits. Seuls les plus rapides avaient réussi à fuir en vie.

« Victoire ! Nous avons gagné ! »

« Les Bandits Sans Frontières ont été vaincus ! »

« Nous avons vaincu les Bandits Sans Frontières ! »

Une fois la bataille terminée, les mercenaires encore e vie éclatèrent de joie. Les Bandits Sans Frontières étaient un véritable cauchemar pour les mercenaires, la personnification invincible des dieux de la mort. Vaincre les Bandits Sans Frontières était un exploit dont ils étaient extrêmement fiers.