A+ a- Mode Nuit

Chapitre 72 : Bandits Sans Frontières (1)

Le soleil commençant à se coucher, Jian Chen termina ses rations et entra dans sa tente. Un Noyau de Monstre de Classe 1 dans la main, il se mit à cultiver. Maintenant qu’il voyageait à travers le Continent Tian Yuan, des dangers allaient l’attendre dans chaque coin de pénombre. Cela voulait dire qu’il allait devoir devenir fort pour rester en vie. Ainsi, Jian Chen n’osait pas perdre une seule seconde afin d’augemter sa force. De plus, il savait qu’une fois devenu fort, il allait pouvoir retourner au Royaume Gesun et retrouver sa famille sans craindre la Secte Hua Yun. Sinon, en osant montrer son visage maintenant, il risquait d’être pourchassé jusqu’au bout de la terre par la secte.

Actuellement, l’extérieur était relativement calme. Seuls des bruits de pas pouvaient parfois être entendus lorsque les mercenaires patrouillaient autour du lieu de campement.

Ainsi, le temps passa tranquillement. A cet instant, tous les mercenaires dormaient profondément dans leurs tentes, et les mercenaires patrouillant à l’extérieur avaient sommeil au point d’en oublier leur devoir.

Tout à coup, une lame sombre scintilla. Elle traversa la nuit et coupa la gorge d’un mercenaire en patrouille. Cette lueur sombre était clairement le résultat d’une attaque d’assassin, et avec un gargouillis écoeurant, le mercenaire tomba au sol, sans vie.

La lueur sombre avait fendu l’air de façon rapide et silencieuse. Personne n’avait détecté la lame. Puisque le lieu de campement était large, et que la cible était un mercenaire solitaire patrouillant dans un lieu reculé, personne n’avait remarqué sa mort avant qu’il ne tombe au sol.

A l’instant où le mercenaire toucha le sol, une multitude de lueurs sombres se dirigèrent vers le camp et tuèrent tous les mercenaires patrouillant un peu à l’écart.

Jian Chen ne se trouvait pas trop loin du lieu de campement, alors lorsque les mercenaires tombèrent au sol, l’un d’eux s’écroula à 30 mètres de lui. L’oreille de Jian Chen qui était assis en tailleur trembla, et ses yeux s’ouvrirent tout à coup. Regardant autour de lui, Jian Chen se baissa et ouvrit légèrement l’entrée de sa tente pour voir ce qui se passait à l’extérieur.

Lorsque Jian Chen ouvrit l’entrée de sa tente, une autre lueur se dirigea vers un mercenaire en patrouille. Comme les autres, il s’écroula au sol sans un bruit.

Les yeux de Jian Chen s’ouvrirent grand à la vue d’un tel spectacle. Il était clair que le convoi était attaqué, mais grâce à ses expériences passées, il ne paniqua pas. Rugissant depuis sa tente, il cria, « Attention, nous sommes attaqués ! »

Le bruyant cri de Jian Chen pouvait être entendu à travers tout le campement. Ainsi, le camp jusqu’alors silencieux devint bruyant tandis que de nombreux mercenaires sortaient de leurs tentes. En un court instant, des centaines de mercenaires sortir de leur sommeil.

Les mots de Jian Chen étaient communs pour toutes les personnes ayant voyagé à travers le Continent Tian Yuan. Les personnes vivantes de leur épée étaient extrèmement sensibles au son, alors lorsqu’elles entendirent Jian Chen, elles sortirent immédiatement de leurs tentes. Toutefois, lorsque les mercenaires sortirent de leurs tentes, ils regardèrent autour d’eux et ne pouvaient voir que leurs camarades, sans le moidnre signe d’un ennemi.

« Un ennemi ? Où est-il… »

« Qui a crié ? Je ne vois personne… »

« Où est l’ennemi ? Qu iest l’enfoiré qui a crié au loup… »

De nombreux mercenaires exprimèrent leur colère. S’ils trouvaient la personne venant de crier au loup, il n’allaient pas la laisser s’en sortir indemne.

« Non, Capitaine Lang Tian, la sentinelle Du Mu Lan est morte ! »

Tandis que de nombreux mercenaires maudissaient, un autre cri retentit, les forçant à tourner la tête.

Tous les mercenaires se tournèrent vers le cri, et en même temps, trois autres lueurs se dirigèrent vers le groupe et frappèrent le torse de trois mercenaires.

Les trois mercenaires en question n’eurent même pas le temps de crier et s’écroulèrent au sol. Mais, avant même qu’ils ne puissent toucher le sol, trois autres lueurs apparurent et prirent la vie de trois autres mercenaires.

Les lueurs de lumière noire ne cessèrent d’assaillir les mercenaires. Sous couvert de la nuit, il était difficile de voir d’où elles provenaient et où elles se dirigeaient.

Puisque la lumière apparaissait incroyablement vite, une dizaine de mercenaires succomba avant que quiconque ne puisse réagir. A cet instant, un mercenaire terrifié cria enfin, « Attention, l’ennemi atta-… » Mais avant qu’il ne puisse terminer sa phrase, une lueur apparut et le tua.

« Eparpillez-vous et mettez-vous à couvert ! » Cria un autre mercenaire. Il s’agissait d’un large homme d’âge moyen avec une cicatrice sur le visage. Deux marteaux rouges se matérialisèrent dans ses mains et il chargea en direction de l’endroit où provenait l’attaque.

« Capitaine Lang Tian, faites attention… »

Voyant l’homme charger en direction de l’ennemi, de nombreux mercenaires s’inquiétèrent pour lui.

Dans sa charge, plusieurs douzaines de puissants mercenaires le suivirent, et se mirent à courir en direction de l’ennemi.

Mais les lueurs continuèrent ; cette fois-ci, elles avaient changé de cibles et se mirent à frapper les mercenaires courant vers elles.

Même s’il s’agissait d’une charge aveugle, ces douzaines de mercenaires n’étaient pas faibles. Le Capitaine Lang Tian brandit ses marteaux jumeaux et illumina la zone autour de lui.

Voyant deux lueurs se diriger vers lui, Lang Tian abattit ses marteaux, les projetant loin de lui.

Lorsque les deux attaques s’entrechoquèrent, les marteaux de Lang Tian ecrasèrent complètement les lueurs de lumière. Silencieusement, elles disparurent ; même si elles étaient assez puissantes pour prendre une vie, elles ne l’étaient pas assez pour contrer une véritable attaque.

Les mercenaires derrière Lang Tian n’étaient pas faibles non plus, et sans peur, leurs Armes Saintes se formèrent et commencèrent à détruire les lueurs se dirigeant vers eux.

A cet instant, une autre situation apparut ; un sifflement assourdissant brisa le silence. Lorsque les mercenaires tournèrent la tête en direction du son, ils ne pouvaient voir qu’une large pluie de flèches se dirigeant vers eux telle une nuée de sauterelles.

En voyant la large quantité de flèches, plusieurs dizaines dem ercenaires arrêtèrent leur charge pour se mettre à couvert.

*Ding* *Ding* *Ding* *Ding*…

Les flèches attérirent sur leurs armes saintes, créant ainsi une cacophonie métallique.

Lang Tian et une poignée de mercenaires ne prirent même pas la peine d’arrêter leur charge. Face à cette tempète de flèches, ils se contentèrent de crier et d’envelopper leur corps de Force Sainte. Même si la couche de Force Sainte était fine, sa puissance défensive était élevée. Les flèches furent ainsi parées et tombèrent au sol, incapables de transpercer la membrane défensive.

« Mes frères, tuons-les ! »

Tandis que les mercenaires étaient sur le point d’entrer en territoire ennemi, une voix claire se fit entendre depuis les ténèbres de la nuit. Le cri fit trembler les cieux, et des ombres se mirent à courir vers les mercenaires.

« Les bandits arrivent, préparez vos flèches ! »

Au sein du camp, un mercenaire cria pour prévenir les autres et tous placèrent des flèches sur leurs arcs. Visant les silhouettes, ils attendirent la distance parfaite pour tirer.

Jian Chen se tenait à l’extérieur du combat, le regard dur tandis qu’il examinait les ombres en approche. Même si l’ennemi se tenait loin du campement et que la nuit réduisait la visibilité, Jian Chen arrivait à percevoir plusieurs centaines d’ombres. Ce nombre était à peu près équivalent à celui des mercenaires, mais suite à la récente pluie de flèches, plusieurs mercenaires avaient été tués, réduisant ainsi le nombre initial de combattants.

« Feu ! »

Les bandits entrèrent enfin à portée de tir. Sous les ordres d’une personne, la centaine de flèche fut tirée et se dirigea directement vers les bandits en sifflant.

Les rangs des bandits comptaient quelques figures puissantes, mais la plupart étaient plutôt faibles, ainsi plusieurs douzaines perdirent la vie dans cette tempète de flèches.

Trois lueurs de lumière apparurent silencieusement derrière les bandits et prirent la vie de trois mercenaires archers. Ces trois lueurs laissèrent des petits trous de la taille d’un doigt dans les mercenaires et ceux-ci tombèrent.

La fréquence d’apparition de ces lueurs était importante et elles apparaissaient toujours pas trois. En un court instant, neuf archers perdirent la vie.

En voyant les blessures sur les cadavres des mercenaires, un homme d’âge moyen s’écria, « Faites attention, il y a un Saint d’attribut ténèbre parmi ces bandits ! »

Tout à coup, trois autres lueurs se dirigèrent vers l’homme venant de prendre la parole.

Toutefois, il n’était pas faible. Son visage se durcit et une hache scintillante apparut dans sa main droite, hache qu’il utilisa pour détruire les lueurs de lumière noire.

*Bang !*

Les lueurs de lumière noire entrèrent en contact avec la hache de l’homme, causant bruit sourd avant de disparaitre.

L’homme trembla légèrement et son expression se durcit davantage, « Bon sang, l’ennemi possède trois Saints d’attribut ténèbre spécialisés dans l’archerie. Seuls les Bandits Sans Frontières possèdent un tel pouvoir. »

« Vice Capitaine Liu, vous dites qu’il s’agit des Bandits Sans Frontières ? »

« Mon dieu, les Bandits Sans Frontières… »

« Quel désastre, nous avons croisé la route des Bandits Sans Frontières… »