A+ a- Mode Nuit

Chapitre 65 : Les Membres du Palais Impérial (1)

Jian Chen et Changyang Hu retournèrent aux côtés de leurs mères respectives, puis se dirigèrent avec tout le monde vers le hall principal de la Maison Changyang.

« Ah Hu, tu as tellement souffert à l’académie, regarde donc tes cicatrices… »

Sur le chemin, la tante ainée de Jian Chen, Jing Long, regarda les cicatrices sur le visage de Changyang Hu, des larmes coulant sans cesse de ses yeux.

Changyang Hu ne put qu’en rire et répondit, « Mère, ce ne sont que des blessures légères, rien d’inquiétant. Heureusement que mon quatrième frère m’a trouvé à temps, sinon je serais cloué au lit à l’heure qu’il est. »

En apprenant cela, Jing Long se tourna vers Jian Chen, un sourire chaleureux sur le visage, « Xiang Tian, merci d’avoir aidé Ah Hu. »

Jian Chen rendit ce sourire, « Tante ainée, que dites-vous ? Mon grand frère avait des problèmes, alors bien sûr que je l’ai aidé. De plus, tout cela est arrivé à cause de moi, mon grand frère a seulement été mêlé à tout ça contre son gré. Du moment que ma tante ainée ne m’en veut pas, je suis bien assez heureux. »

Jing Long continua à sourire, « Xiang Tian, tu deviens de plus en plus intelligent. Tu es presque comme Ah Hu maintenant. »

« Merci du compliment, tante ainée ! » Jian Chen se mit à rire, il pouvait clairement sentir que l’attitude de Jing Long avait changée. Elle n’était plus solennelle et immobile en le regardant. Son visage autrefois neutre n’était maintenant aucunement visible.

« Mère, c’est bien mieux que ça ; la force de quatrième frère a déjà atteint un niveau incroyable ! Avant même d’être devenu un Saint, il pouvait facilement chasser et tuer des Bêtes Magiques de Niveau 2. Et après en être devenu un, même les prodiges de la cultivation de l’Académie Kargath – malgré la présence de Cheng Ming Xiang, un prodige Saint Supérieur dans leurs rangs – ont été vaincus en moins de 3 minutes. Les dix autres personnes les accompagnants ont eux aussi été battus par le quatrième frère. » Changyang Hu était clairement excité, sa voix montant en volume après chaque mot. « Mère, vous n’avez pas vu le combat, mais moi oui. Même si le quatrième frère était seul, il a vaincu plus d’une dizaine de personnes en un clin d’œil, jusqu’à ce que celles-ci soient couvertes de blessures. Ces personnes étaient toutes des Saints, mais elles ne faisaient pas le poids face au quatrième frère. »

En entendant cela, la mère de Jian Chen, Bi Yun Tian, rayonna de joie en regardant son fils d’une profonde affection.

« Hmph ! »

Un bruit de dédain se fit entendre à côté. Celui-ci provenait de la troisième tante de Jian Chen, Yu Feng Yan, qui continua, « Incroyable peut-être, mais c’est cela qui a provoqué la Secte Hua Yun. La puissance de Changyang Xiang Tian invite presque le danger dans la Maison Changyang. »

Jian Chen fronça les sourcils. Sa troisième tante, Yu Feng Yan, l’avait toujours traité avec préjudice depuis son enfance. La mère de Jian Chen, Bi Yun Tian, fut extrêmement contrariée par ces mots. Toutefois, le problème provenait à la base de son propre fils, et même elle pensait qu’il avait fait une erreur. De plus, sa relation avec Yu Feng Yan n’avait jamais été très bonne. Ainsi, elle ne pouvait pas se permettre de le défendre, au risque d’aggraver leur relation.

« Oublie ça, troisième sœur. Ce qui est arrivé est arrivé. En discuter maintenant serait totalement inutile. Pour le moment, nous devrions penser à la résolution du problème. » Expliqua Bai Yu Shuang, la seconde tante de Jian Chen.

« Oui, oublie ça troisième sœur. Après tout, Xiang Tian a déclenché ce problème afin de sauver Ah Hu. Tu ne peux pas entièrement blâmer Xiang Tian. » Jing Long se rangea du côté de Jian Chen.

En voyant que deux personnes supportaient Jian Chen, Yu Feng Yan ne put qu’exprimer une dernière fois son dédain avant de se taire.

Bi Yun Tian soupira, son regard contenait à la fois amour et inquiétude tandis qu’elle regardait Jian Chen, « Xiang Er, nous savons tous tes exploits à l’Académie Kargath. Tu es ma fierté et ma gloire, mais je pense aussi que tes actions cette fois-ci étaient trop impétueuses. Dire que tu es même allé jusqu’à couper le bras du fils du Chef de la Secte Hua Yun. Sais-tu qu’ainsi, tu t’es non seulement attiré de gros problèmes, mais tu as aussi entrainé avec toi l’ensemble du clan Changyang ? »

Une profonde culpabilité apparut sur le visage de Jian Chen, « Pardon mère, j’ai causé de gros problèmes à notre clan. »

« Xiang Tian, ce qui est arrivé est arrivé. Ne te blâme pas plus. Pour le moment, nous devons nous rendre rapidement au hall principal afin de réfléchir à la façon de régler ce conflit. » S’exclama la seconde tante avant de se taire.

Après ça, le groupe pressa le pas en direction du hall principal.

 

Au même moment, dans un splendide palace, l’empereur du Royaume Gesun tenait une lettre dans ses mains. Fronçant les sourcils, il laissa échapper un long soupir avant de s’exclamer, « Ce Changyang Xiang Tian est vraiment trop impulsif, il a fait une grosse erreur en coupant le bras droit de Cheng Ming Xiang, de la Secte Hua Yun. Ce genre de situation est bien au-delà des compétences du Clan Changyang. »

L’empereur lâcha la lettre et la regarda tomber sur la table, « Servant, fais rapidement venir le commandant Bi Dao, des Forces Armées. »

« Oui votre majesté ! »

Après avoir reçu l’ordre de l’empereur, l’eunuque de la cour s’empressa d’obéir.

Peu après, un homme d’âge moyen en armure noir entra dans la pièce. Son apparence était plutôt ordinaire, mais une expression résolue était visible sur son visage. Ses yeux scintillaient brillamment sous son visage balafré. Les cicatrices recouvraient tout son front, faisant sursauter n’importe qui voyant sa terrifiante apparence.

L’homme marcha vers l’empereur jusqu’à s’arrêter à 10 mètres de lui. « Votre Majesté, cet humble servant ne connait point la raison de son appel. »

L’empereur se leva lentement et prit la lettre avant de la remettre à l’homme. « Regarde. »

En entendant cela, l’homme d’âge moyen en armure noire reçut la lettre de l’empereur et l’ouvrit afin de la lire. Après en avoir terminé la lecture, son expression devint extrêmement pesante.

« Ai, je ne pensais pas qu’il causerait tant de problèmes. » L’homme en armure noire laissa échapper un soupir tandis que des traces d’anxiétés apparaissaient sur son visage.

« Les jeunes générations paraissent toujours si arrogantes et impulsives. » L’empereur soupira, « Bi Dao, depuis ton arrivée dans les Forces Armées 20 ans plus tôt, tu n’es jamais retourné sur ta terre natale. Profite aujourd’hui de cette occasion pour t’y rendre. »

« Oui Votre Majesté ! » Un sentiment complexe traversa le regard de l’homme.

L’expression de l’empereur devint tout à coup sérieux, et il continua, « Bi Dao, à ton arrivée, tu dois persuader les membres du Clan Changyang d’envoyer le plus rapidement possible Changyang Xiang Tian ici. Sinon, lorsque la Secte Hua Yun partira les chercher, le conflit risque d’empirer. Ce n’est qu’en chassant Changyang Xiang Tian, en plus de nous avoir en tant que médiateurs, que le conflit entre le Clan Changyang et la Secte Hua Yun pourra être temporairement stabilisé. Actuellement, toutes les nations voisines commencent à entrer en action. Il apparait qu’elles n’ont jamais abandonné l’idée d’attaquer le territoire de mon Royaume Gesun. Dans un moment aussi critique, aucun problème interne ne doit survenir au sein du Royaume. Sinon, le résultat risque d’être amer. »

« Changyang Xiang Tian est un prodige des cieux avec un potentiel illimité. Ses espoirs futurs ne peuvent même pas être mesurés, et il est peut-être la seule source d’espoir se présentant au Royaume Gesun  depuis ces derniers siècles. Pour cette raison, Changyang Xiang Tian doit être protégé à tout prix. Même si nous ne pouvons pas garantir la pérennité de ses futurs exploits, nous ne pouvons pas le laisser être impliqué dans un accident au sein de notre Royaume Gesun. » Expliqua l’empereur, le visage dur.

Après avoir apprit l’intégralité de la situation, l’homme en armure ne put empêcher une expression de fierté et de joie d’apparaitre sur son visage. Il supprima ses émotions et répondit, « Votre Majesté, Bi Dao comprend ce qu’il a à faire. »

L’empereur acquiesça et rajouta, « Bi Dao, il n’y a pas de temps à perdre. Tu dois te rendre immédiatement à la Maison Changyang. Avec ta force, tu devrais y arriver avant le lever du soleil. »

« Oui Votre Majesté. »

 

Au sein des larges halls de la Maison Changyang, Changyang Ba était assis sur son trône, Jian Chen d’un côté et ses femmes de l’autre. Assis à quelques pas de là se trouvait le domestique, Chang Bai.

Changyang Ba paraissait inquiet en regardant son fils Jian Chen, « La situation de Xiang Er à l’Académie Kargath devrait déjà être connue de tous ; le fils du chef de la Secte Hua Yun a perdu son bras droit, la Secte Hua Yun ne laissera donc pas cette affaire en suspens. Veuillez offrir les solutions possibles. »

En entendant cela, tout le monde dans le hall resta silencieux. La Secte Hua Yun était au sein du Royaume Gesun la plus importante force à l’exception de la famille royale, de plus, elle ne craignait pas cette dernière. Le Clan Changyang n’allait pas pouvoir résister étant donné que Cheng Ming Xiang était le fils chéri du chef de la secte. Puisqu’il était considéré comme un prodige, perdre son bras face à Jian Chen allait sûrement influencer ses futurs exploits. Il n’était pas exagéré d’affirmer que Jian Chen avait complètement détruit Cheng Ming Xiang. Ainsi, toutes les personnes présentes savaient que la Secte Hua Yun ne pouvait pardonner cette affaire.

Tout le monde resta silencieux jusqu’à ce qu’un ancien de 60 ans prenne la parole, « La meilleure façon de résoudre ce problème serait de trouver et inviter un Maitre Saint Radiant afin de soigner le bras de Cheng Ming Xiang. Toutefois, seul un Maitre Saint Radiant de Rang 7 possède un tel pouvoir, notre Clan Changyang aurait donc grand mal à inviter une telle personne. De plus, les Maitres Saints Radiants sont extrêmement rares sur le continent Tian Yuan, et beaucoup d’entre eux sont des vagabonds. Il serait plus facile de grimper jusqu’aux cieux que d’en trouver un, la possibilité de soigner le bras de Cheng Ming Xiang est donc proche de zéro. »

« Ai, tes paroles sont tout à fait correctes. Selon moi, la seule possibilité d’apaiser la colère de la Secte Hua Yun, à l’exception de trouver un Maitre Saint Radiant, serait de recevoir le soutien de l’Empereur et de la famille royale. Toutefois, la Secte Hua Yun ne nous laissera pas faire sans agir. Il est certain que le quatrième maitre ne sera pas facile à protéger. » S’exclama un homme d’âge moyen.

Aux côtés de cet homme se tenaient d’autres anciens possédant ne large influence au sein du clan. Ils avaient beaucoup entendu parler des exploits de Jian Chen à l’académie, et dans leurs cœurs, ils avaient déjà placés les espoirs de survie du clan en Jian Chen. Alors, même si le clan faisait face à un terrible problème, aucun d’entre eux ne lui en voulait, et tout le monde préférait chercher un moyen pour le protéger. Sans oublier le mariage arrangé entre lui et la Princesse Ge Lan, après lequel le Clan Changyang allait pouvoir monter en puissance.

« Si seulement l’Ancêtre était encore là. » Soupira un ancien.

Tout à coup, les yeux de Chang Bai s’illuminèrent. « C’est ça, et si le maitre était là, notre clan n’aurait pas besoin de s’assembler ici aujourd’hui pour trouver une solution. Malheureusement, le maitre est déjà parti depuis plusieurs dizaines d’années. Nous ne savons même pas s’il est toujours en vie. »

La foule redevint silencieuse après ça.

Le cœur de Jian Chen se mit à battre plus fort en entendant les paroles de Chang Bai. Après plusieurs années passées dans la Maison Changyang, il n’avait jamais entendu parler de cette Ancêtre ou du maitre de Chang Bai. Même si aujourd’hui était la première fois qu’il entendait ces noms, il était certain que ces deux personnes possédaient un pouvoir incomparable. Ils n’étaient probablement pas effrayés par la Secte Hua Yun, et étaient de précédents anciens du clan.

Mais Jian Chen ne tenta pas d’y réfléchir plus longtemps, et sortit immédiatement ces pensées de son esprit. Constatant le silence régnant dans le hall, Jian Chen hésita légèrement avant de prendre la parole, « Père, il vaudrait mieux que la Bête Aigle de Chang Bai m’envoie  loin d’ici. Du moment que je ne reste pas dans la Maison Changyang, je suis sûr que la Secte Hua Yun n’entrera pas en action contre le clan si effectivement elle vient jusqu’ici. »

« Non ! »

« Absolument pas ! »

A l’instant où Jian Chen termina sa phrase, une objection surgit en même temps de la bouche de Bi Yun Tian et de Changyang Ba.

Bi Yun Tian attrapa fermement les mains de Jian Chen tandis que ses yeux devenaient petit à petit humides et que des larmes commençaient à couler le long de ses joues. Elle s’écria, « Xiang Er, ne dis surtout pas ça ! Le continent Tian Yuan est un lieu extrêmement dangereux et pas aussi paisible que tu ne le crois. Tu n’as pas encore exploré le monde, tu ne connais donc pas les règles nécessaires pour survivre. Tu n’es pas encore assez fort, je ne peux pas te laisser agir avec tant d’ignorance ! »