A+ a- Mode Nuit

Chapitre 57 : Mariage Arrangé

Jian Chen aspira une large bouffée d’air pour se calmer, avant de se diriger vers les étagères. Ses yeux balayèrent leur contenu, puis il prit un livre. Il marcha jusqu’au centre de la pièce, et s’assit à la table. Le livre contenait des informations essentielles pour les personnes ayant obtenues des pistes de cultivation ou confrontées à une impasse au cours de celle-ci. Même les Maitres Saints Terrestres pouvaient grandement bénéficier de ces notes.

Même s’il n’y avait que très peu d’ouvrages à ce niveau de la bibliothèque, leur qualité était sans égal. Si n’importe lequel de ces livres était transmis à la population, un tel acte entrainerait un véritable carnage pour son obtention.

Jian Chen tourna lentement les pages unes par unes, profondément immergé dans sa lecture. Peu après, il termina le livre et tomba immédiatement en méditation. Quelque soit le livre qu’il venait de lire, celui-ci lui avait ouvert ses yeux à tout un monde de possibilités. Le système de cultivation de ce monde avait déjà depuis longtemps surpassé celui de son ancien monde, et maintenant, grâce à cet ouvrage, Jian Chen possédait une bien meilleure compréhension de ce nouveau système de cultivation.

En un clin d’œil, Jian Chen termina une large partie des livres présents sur les étagères. La moitié de ces ouvrages parlaient d’indices sur la cultivation, ainsi que des problèmes possiblement rencontrés par un cultivateur. L’autre moitié expliquait des techniques de cultivation, mais les plus puissantes n’étaient qu’au Niveau Terrestre Supérieur. Ce que Jian Chen avait trouvé de plus utile était la lettre personnelle écrite par la première génération de directeur de l’Académie Kargath, Brian.

Les yeux de Jian Chen furent attirés par la boite en Pièces Pourpres ; selon le directeur, celle-ci contenait une technique de Niveau Céleste Primaire. Même si Jian Chen n’avait pas une idée claire de la valeur d’une telle technique, il savait qu’il s’agissait d’un trésor immense.

Après tout, les techniques de Niveau Céleste étaient les seconds meilleurs techniques sur le Continent Tian Yuan. Il n’y avait qu’un niveau supérieur : le Niveau Saint.

Jian Chen ouvrit lentement la boite en Pièces Pourpres, et vit à l’intérieur un petit livre. Sur la couverture était écrit en lettres grasses ‘’Sutra Collecte-Cœur’’. Lorsque le livre entra en contact avec sa main, Jian Chen sentit une douce sensation entrer dans son bras, comme si l’ouvrage contenait une certaine chaleur.

Le livre avait été créé à partir de cuir de bête magique. Il était extrêmement souple et résistant, difficile à abimer de quelque façon que ce soit.

Jian Chen sortit doucement le livre de la boite et commença à tourner ses pages. Il étudia l’ouvrage d’un air sérieux, sachant pertinemment qu’une technique de cultivation aussi puissante était extrêmement rare. Même s’il ne prévoyait pas de pratiquer cette technique, la regarder simplement pouvait au moins lui rapporter quelques bénéfices. Toutefois, il n’était pas sûr de pouvoir trouver là une quelconque aide à son problème actuel.

4 heures plus tard, les yeux de Jian Chen s’éloignèrent enfin du livre, et il baissa la tête, en pleine contemplation. Après avoir gravé le contenu de l’ouvrage dans sa mémoire, il le rangea dans sa boite d’origine et retourna à la table.

Ses yeux balayèrent une dernière fois les étagères avant qu’il ne laisse échapper un long soupir. Avec de larges regrets, il descendit les escaliers vers le 6ème niveau. Toutefois, cette période de temps passée au 7ème niveau de la bibliothèque lui avait grandement bénéficié.

Sur son chemin, Jian Chen jeta un coup d’œil au 6ème niveau. Même si les livres de ce niveau n’étaient pas aussi importants que ceux du 7ème, les connaissances qu’ils contenaient restaient importantes. Pour Jian Chen, cette bibliothèque contenait les connaissances et indices laissés par ses prédécesseurs, une richesse non-négligeable.

Jian Chen avait beaucoup appris sur les différents trésors spirituels présents sur le Continent Tian Yuan, des connaissances introuvables aux 5 premiers niveaux du bâtiment.

Lorsque Jian Chen sortit enfin de la bibliothèque, le ciel avait déjà commencé à s’assombrir. Sans le savoir, il avait passé la journée toute entière à lire. Il avait même oublié de manger.

*Grrrrrr* A cet instant, l’estomac de Jian Chen émit sa première complainte.

Jian Chen caressa son ventre qui était actuellement vide au point de lui faire un peu mal. Il sourit, et se dirigea vers le réfectoire.

Après avoir rapidement terminé son diner, Jian Chen rentra directement aux dortoirs. Sur la route, il parvint à attirer le regard de plusieurs élèves ; ils étaient envieux, respectueux, jaloux, ainsi que tout un tas d’autres expressions.

Jian Chen ne prêta pas grande attention à ses alentours et marcha jusqu’aux dortoirs sans même détourner le regard. Après être entré dans le bâtiment, il vit au loin une silhouette familière se tenant devant la porte de sa chambre. Il fut soulagé en réalisant qu’il s’agissait de son grand frère, Changyang Hu.

« Il est si tard, et pourtant Grand Frère attend mon retour. A-t-il quelque chose d’important à me dire ? » Supposa Jian Chen. Il pressa le pas dans sa direction.

« Grand Frère, il est tard. Pourquoi m’attends-tu ici ? Cela ne peut pas attendre demain ? » Demanda Jian Chen en s’approchant de Changyang Hu.

En voyant Jian Chen, le visage de Changyang Hu devint amer, et il répondit en soupirant, « Ai… quatrième frère, tu es enfin de retour. Où étais-tu passé aujourd’hui ? J’ai cherché dans toute l’école, mais je ne t’ai pas trouvé. J’ai donc attendu ici toute la journée. »

Jian Chen s’exclama désolé, « Grand Frère, me cherchais-tu pour quelque chose d’important ? »

En entendant cela, Changyang Hu sourit joyeusement et expliqua d’un ton excité, « Bien sûr ! Plus qu’important même. Viens quatrième frère, entrons pour discuter. »

Jian Chen acquiesça et sortit la clé de sa Ceinture Spatiale afin d’ouvrir la porte de sa chambre. Celle-ci était toute neuve, étant donné que la dernière avait été entièrement détruite par le vice directeur.

Immédiatement après être entré, Changyang Hu ferma la porte et continua, « Quatrième frère, le clan vient d’envoyer un message. Tu es vraiment chanceux, au point même de me rendre envieux. »

Entendant cela, Jian Chen fut surpris, et demanda confus, « Grand frère, que s’est-il passé au juste ? »

Changyang Hu s’assit sur le lit de Jian Chen, et répondit avec un large sourire, « Quatrième frère, je suppose que tu n’es pas encore au courant. Père a déjà arrangé ton mariage. »

Tout à coup, Jian Chen parut effrayé. Après avoir rapidement reprit ses esprits, il demanda sur un ton incrédule et choqué, « Quoi !? Un mariage arrangé !? »

Changyang Hu acquiesça avec ferveur, et continua excité, « Tout à fait. De plus, ta partenaire est la 3ème princesse impériale – Princesse Ge Lan. J’ai entendu dire que ce mariage arrangé était une décision personnelle de l’empereur. »

A l’écoute d’une telle information, l’expression de Jian Chen devint extrêmement sérieuse. Il pensait la situation beaucoup trop anormale, sans oublier qu’il n’avait jamais donné son accord. Il se sentait trahi par le fait que son clan ait décidé de son mariage sans même lui en parler. Avoir ainsi son destin décidé par autrui dégoutait au plus haut point Jian Chen.

En voyant l’expression de Jian Chen, Changyang Hu pensa que celui-ci s’inquiétait de l’apparence de la Princesse Ge Lan. Il ne put s’empêcher de rire, « Quatrième frère, tu n’as pas à t’inquiéter. Même si je n’ai jamais vu la Princesse Ge Lan, j’ai entendu parler d’elle. Elle est la troisième fille de l’empereur. Elle est apparemment naturellement magnifique, et son apparence est suffisante pour causer des guerres entre plusieurs villes. Depuis son enfance, elle a toujours été un pur prodige. Non seulement elle a appris les 4 grands arts (Note : Les 4 grands arts aristocratiques chinois sont Qin, le fait de jouer du Guqin, Qi, le fait de savoir jouer au Go, Shu, la calligraphie chinoise et Hua, la peinture chinoise), mais elle possède aussi un talent évident pour la cultivation. A 15 ans, la Princesse Ge Lan a atteint le 7ème Niveau de Force Sainte. Elle est choyée par l’empereur qui la considère comme sa personne la plus chère. »

Changyang Hu continua en soupirant, « Son identité n’est pas son seul atout. Avec son seul talent pour la cultivation, même ton grand frère ne fait pas le poids face à elle. Quatrième frère, Sa Majesté t’a promis la princesse ; c’est une occasion à ne pas manquer, alors ne parait pas si malheureux. »

Jian Chen ne pouvait que soupirer intérieurement. Changyang Hu ne pouvait pas comprendre ses pensées. Malgré la beauté de la Princesse Ge Lan, Jian Chen n’était absolument pas heureux d’une telle nouvelle. Tout ce qu’il voulait actuellement, c’était augmenter sa force. Il ne pouvait pas perdre son temps avec une fille. Jian Chen savait aussi que l’empereur était au courant de ses exploits au sein de l’Académie Kargath, sinon, il ne lui aurait jamais offert la main de sa fille bien-aimée.

Puisque ce mariage arrangé était proposé par l’empereur, Jian Chen ne pouvait pas s’y opposer. Ses parents n’oseraient pas abandonner une telle chance d’établir une amitié avec la famille royale, et encore moins une relation familiale. Sauf si l’empereur retirait sa proposition, Jian Chen ne pouvait refuser, il allait donc devoir accepter en silence son sort.

La seule chose qui apaisait Jian Chen était le fait qu’une telle décision ait été prise récemment. La date officielle du mariage n’avait pas encore été annoncée, ce qui signifiait que la cérémonie était indéfiniment repoussée pour le moment. Cela lui donnait une petite période pour respirer. Jian Chen ne voulait absolument pas parler de tout ça ; dans sa vie précédente, il était un vagabond adorant voyager à travers le monde. Sans résidence permanente où vivre et utilisant la terre mère comme lit, il ne pouvait pas continuer ce style de vie avec une autre personne à ses côtés.

Après que Changyang Hu soit parti, Jian Chen s’assit sur son lit et réfléchit. Il était forcé d’admettre que cette nouvelle en provenance du clan était bien trop soudaine, le prenant par surprise.

« Ai, autant passer le reste de mon temps à cultiver. Au final, le pouvoir décide de tout. Lorsque ma force sera suffisante, même l’empereur ne pourra rien faire contre moi. » Jian Chen soupira puis continua à cultiver.

Il prit un Noyau de Monstre de Classe 1 de la pile de noyaux résidant dans sa Ceinture Spatiale. Il ferma lentement les yeux, et commença à absorber le pouvoir du noyau afin de le cultiver. Depuis son avancée au niveau de Saint 2 jours plus tôt, il s’agissait de sa première cultivation. Les 2 dernières journées lui avaient servies à contrôler  et se familiariser avec son Arme Sainte.

Mais lorsque Jian Chen se mit à absorber l’énergie contenue dans le noyau de monstre, la vitesse d’absorption devint toujours de plus en plus rapide ; comme s’il perdait tout contrôle et que l’énergie était aspirée en lui. La vitesse d’absorption de l’énergie augmenta jusqu’à atteindre un rythme plusieurs centaines de fois supérieur à la normale.

Une telle vitesse de cultivation surprit Jian Chen. Même si tout cultivateur désirait avoir une meilleure vitesse de cultivation, celle de Jian Chen avait atteint un niveau effrayant. Avec une telle vitesse d’absorption, Jian Chen n’avait même pas le temps d’épurer l’énergie, ce qui ne lui servait à rien étant donné que l’énergie non-épurée n’était pas contrôlable et pouvait ainsi se rebeller dans son propre corps. Un tel résultat entrainerait des conséquences difficilement solvables par Jian Chen.

Jian Chen arrêta immédiatement d’absorber l’énergie du noyau. La seule bonne nouvelle ici fut qu’il parvint à stopper l’absorption d’énergie sans le moindre problème. Aucune perte de contrôle ou situation désastreuse ne survint. Sinon, il aurait eu de nouveaux problèmes à régler.