A+ a- Mode Nuit

Chapitre 54 : Mutation du Dantian

Jian Chen n’avait pas la moindre idée de ce qui arrivait à son corps. Ayant totalement perdu le contrôle de celui-ci, il ne pouvait pas empêcher l’absorption du Qi du Monde autour de lui. Sentant son corps absorber le Qi du Monde à une vitesse effroyable, Jian Chen garda une détermination d’acier malgré la pression qu’il ressentait pour la première fois. Si son corps continuait ainsi à absorber le Qi du Monde, il risquait d’exploser suite à l’intense et soudaine augmentation de Qi. Mais ce qui surprenait le plus Jian Chen était le fait qu’il ne savait absolument pas comment tout cela avait commencé. Pourquoi est-ce que son dantian s’était tout à coup mit à absorber le Qi du Monde a une telle vitesse ? Cela terrorisait intérieurement Jian Chen.

Il savait très bien que le Qi du Monde autour de lui se rassemblait rapidement et que la zone autour de lui était devenue une féroce tempête. La bourrasque de Qi criait et sifflait à travers toute l’Académie Kargath, et les feuilles d’arbres et rochers étaient projetés en l’air.

Mais lorsque le Qi du Monde entrait dans le dantian de Jian Chen, c’était comme si une pierre tombait dans l’océan. Le Qi du Monde s’assimilait à son corps puis disparaissait aussitôt comme s’il n’avait jamais existé. Constatant cela, Jian Chen soupira de soulagement. Même s’il ne savait pas ce qui avait causé un changement aussi drastique dans son dantian, il était soulagé de savoir que son corps n’allait pas exploser suite à l’excès d’absorption de Qi du Monde.

Au même moment, dans la tour centrale de l’Académie Kargath, le directeur de l’académie laissa échapper un cri de surprise, « Que se passe-t-il ? Le Qi du Monde fluctue violemment ! » Tout en parlant, le directeur sauta par la fenêtre, laissant derrière lui une image résiduelle. Après avoir sauté par la fenêtre, il vola dans les airs à une vitesse extrême avant d’arriver après quelques secondes devant la porte du dortoir de Jian Chen. Il regarda la porte d’un air surpris, mais ne fit rien d’autre.

Tout à coup, un éclair de lumière apparut et s’arrêta à quelques centaines de mètres du directeur. Il s’agissait du vice directeur, Bai En.

Après l’arrivée de Bai En, d’autres personnes arrivèrent en volant et se placèrent derrière Bai En, afin de voir l’endroit où se rassemblait le Qi du Monde.

Tous étaient des professeurs de l’académie, ils avaient donc immédiatement repéré les violentes fluctuations de Qi du Monde.

Bai En contempla l’amas de Qi du Monde, abasourdi, et s’écria, « Directeur, que s’est-il passé ici ? Pourquoi est-ce que le Qi du Monde s’est rassemblé dans cette zone ? »

Même si le visage du directeur paraissait concentré, ses yeux regardaient dans le vide et il répondit, « Même moi je ne le sais pas, allons vérifier. »

Ainsi, le directeur se posa au sol, Bai En juste derrière lui.

« Restez tous ici, ne laissez personne s’approcher. » Ordonna-t-il aux professeurs.

Tous les professeurs voulaient suivre le directeur afin de découvrir la réponse au mystère, mais en entendant les mots de Bai En, tous s’arrêtèrent et retournèrent docilement à leur place. Quand il s’agissait de Bai En, personne n’osait transgresser ses ordres.

Rapidement, le directeur et Bai En arrivèrent devant la porte de la chambre de Jian Chen, contenant le Qi du Monde.

Lorsque Bai En toqua doucement à la porte, celle-ci explosa et les deux individus purent admirer la scène se déroulant à l’intérieur.

A l’intérieur, ils virent Jian Chen, assit en tailleur sur son lit, les yeux fermés, qui continuait à cultiver. Le Qi du Monde était absorbé par son dantian à une vitesse si phénoménale, que les contours de son corps étaient flous, dissimulés derrière une fine brume.

Témoins du phénomène, Bai En et le directeur furent abasourdis. Ils ne pensaient pas qu’une telle concentration de Qi du Monde pouvait être due à la cultivation d’une seule personne. De plus, ils étaient surpris par la vitesse à laquelle Jian Chen absorbait ce Qi du Monde.

« Alors il s’agissait de Changyang Xiang Tian ! Comment… Comment est-ce possible ? Avec sa force actuelle, comment peut-il déclencher un tel effet ? » S’écria Bai En, choqué, en admirant l’inconcevable.

Même le directeur tremblait, ses yeux dirigés vers Jian Chen. Après quelques secondes de silence, il soupira, « Cet enfant n’est absolument pas ordinaire ! »

En entendant les paroles du directeur, Bai En hocha la tête. En lui, il avait toujours su que Jian Chen n’était pas un élève ordinaire.

« Directeur, que devrions-nous faire maintenant ? » Demanda-t-il.

« Nous attendons ! » Vint la réponse.

Ainsi, le directeur et le vice directeur restèrent à l’extérieur de la chambre de Jian Chen et attendirent son réveil. Ils n’entrèrent pas, et ne firent pas le moindre bruit, de peur de déranger Jian Chen dans sa cultivation.

Jian Chen s’était depuis longtemps rendu compte que sa porte avait été détruite, mais il ne pouvait pas bouger son corps ou même sa bouche étant donné qu’il n’avait toujours pas retrouvé le contrôle de son corps. Tandis que le Noyau de Monstre de Classe 4 présent dans sa main rétrécissait toujours à l’œil nu, il avait atteint la taille d’une balle de ping-pong.

Toute l’énergie et le Qi du Monde absorbés par le dantian de Jian Chen disparaissaient comme une pierre dans l’océan, sans laisser derrière eux la moindre onde sur l’eau.

Jian Chen ne savait absolument pas ce qui se passait dans son dantian, et ne comprenait pas où allait tout le Qi du Monde.

Après qu’un peu de temps soit passé, l’énergie du Noyau de Monstre de Classe 4 fut complètement absorbée. Tout à coup, un changement apparut enfin dans son dantian, et des poussières de couleur cyan et violet commencèrent à apparaitre. Lorsqu’elles apparurent, son dantian se mit à absorber le Qi du Monde toujours plus rapidement, et se mit même à absorber le Qi du Monde sur des distances plus éloignées.

Après l’apparition de ces poussières cyan et violettes, le Qi du Monde des alentours continua à être aspiré par Jian Chen, absorbé par les pores de sa peau puis par les poussières brillantes.

A cause de l’absorption rapide du Qi du Monde par Jian Chen, une fine brume visible à l’œil nu s’était formée autour de lui. Avec cette brume blanche, son corps était vaguement visible, rendant sa personne ainsi que la zone autour de lui bien plus mystérieux qu’avant.

Cette augmentation de la vitesse d’absorption ne fut pas ignorée par les deux hommes en dehors de la pièce. Se regardant tous les deux dans les yeux, ils furent abasourdis par le spectacle ayant lieu devant eux.

Maintenant, l’Académie Kargath toute entière était au courant du changement dans le flux de Qi du Monde, mais à part les professeurs, tous les élèves pensaient qu’il ne s’agissait que d’une bourrasque de vent.

Le dantian de Jian Chen continua à absorber le Qi du Monde pendant une demi-journée avant de s’arrêter. Cette absorption ne prit fin qu’après que Jian Chen ait absorbé tout le Qi du Monde présent aux dizaines de kilomètres alentour. A cet instant, à part l’épée en Force Sainte condensée, le dantian de Jian Chen contenait aussi des poussières de lumière cyan et violette. Ces poussières étaient extrêmement petites, et brillaient très faiblement.

Observant les particules de lumière cyan et violette venant d’apparaitre dans son dantian, le cœur de Jian Chen s’alourdit.

C’était la première fois qu’il rencontrait un évènement incontrôlable dans son dantian. Il ne souhaitait bien évidemment pas qu’un tel problème survienne. Toutefois, il était certain que ces particules de lumière cyan et violette avaient un rapport avec l’absorption démente du Qi du Monde qu’il venait de vivre.

« Se peut-il que ces lumières cyan et violet soient constituées du Qi du Monde de tout à l’heure ? » Supposa Jian Chen. La grande quantité de Qi du Monde venant d’entrer dans son dantian avait complètement disparue sans laisser de trace. Il s’agissait d’un évènement encore jamais vu. De plus, après avoir absorbé tout le Qi du Monde, ces étranges poussières de lumière étaient apparues dans son dantian. Le lien entre ces deux évènements était donc évident.

Toutefois, la question inquiétant le plus Jian Chen était : qu’étaient donc ces étranges particules lumineuses venant d’apparaitre dans son dantian, et que faisaient-elles ? Est-ce que leur existence allait lui poser des problèmes ? Il s’agissait des questions préoccupant actuellement le plus Jian Chen. Principalement la dernière question, qui l’inquiétait grandement.

Après quelques secondes d’hésitation, Jian Chen essaya enfin de contrôler les lumières cyan et violet. Toutefois, après plusieurs tentatives, son humeur devint de plus en plus sérieuse. Après quelques inspections internes, même s’il pouvait clairement ‘’voir’’ les particules lumineuses, elles devenaient de simples mirages chaque fois qu’il essayait de les manipuler. Il pouvait facilement les traverser, et n’arrivaient pas à les placer sous son contrôle. C’était comme si elles n’existaient pas vraiment.

Pour tout cultivateur, le dantian était une partie extrêmement importante du corps. Ainsi, Jian Chen ne souhaitait pas voir d’élément échappant à son contrôle dans son dantian. Sinon, il savait qu’une telle situation pourrait plus tard s’avérer fatale.

« Ai, peu importe. Qu’il s’agisse d’une bonne ou d’une mauvaise chose, je ne peux rien y faire. De toute façon, je suis déjà mort une fois. Pourquoi devrais-je m’inquiéter pour ça ? » Jian Chen conclut rapidement de ne pas trop s’éterniser sur les changements venant d’avoir lieu dans son dantian. Etant donné que les circonstances échappaient à son contrôle, il ne pouvait que l’accepter.

Jian Chen ouvrit doucement les yeux, le regard complètement calme. Même si devenir un Saint était un heureux exploit, le problème avec son dantian lui empêchait d’être heureux.

Lorsqu’il ouvrit enfin les yeux, le directeur et le vice directeur qui attendaient à l’extérieur entrèrent enfin.

En voyant le directeur apparaitre, Jian Chen se leva en vitesse de son lit et salua, « Directeur, Vice Directeur. »

Le directeur avait un large sourire sur le visage tandis qu’il regardait Jian Chen, « Changyang Xiang Tian, le Qi du Monde autour de toi était anormal. As-tu rencontré le moindre problème lors de ta cultivation ? Si c’est le cas, n’hésite pas à me le dire. Peut-être pourrais-je t’aider. » S’exclama le directeur d’un ton inquiet.

« Merci de votre inquiétude, Directeur. Tout s’est bien passé, je n’ai pas rencontré le moindre problème. » S’exclama calmement Jian Chen. Il ne pensait pas que l’anormalité dans son dantian pouvait être réglée par le directeur. Dévoiler cela ne pouvait qu’entrainer des problèmes, alors il décida qu’il valait mieux rester silencieux.