A+ a- Mode Nuit

Chapitre 20 : Duel

Jian Chen ne pût s’empêcher de se sentir furieux en voyant l’arrogance de Ka Di Liang. Tenant sa tête haute et le regardant avec dédain, Jian Chen dit, « Je t’ai déjà battu avant, de quel droit me demandes-tu un duel ? » Même maintenant, le ton de Jian Chen contenait un air arrogant qu’il avait gardé de sa vie précédente. Il s’agissait d’une attitude habituelle qui refaisait surface par accident.

En entendant les mots de Jian Chen, le beau visage de Ka Di Liang devint blanc pale. Une colère extrême traversa ses yeux, mais il n’osait pas violer la règle pacifique de la bibliothèque ; sinon, il aurait déjà attaqué Jian Chen depuis longtemps.

Même Ka Di Qiu Li, qui se tenait aux côtés de son frère, était indignée. Foudroyant Jian Chen du regard, elle se mît à le provoquer, « Hmph, tu n’acceptes même pas le duel de mon frère, quel genre d’homme es-tu ? »

Ka Di Qiu Li le soutenant, les yeux de Ka Di Liang s’illuminèrent et il se sentît énergique à nouveau, « C’est vrai, refuser un duel, c’est l’attitude d’un lâche. Changyang Xiang Tian, je t’attendrai à la zone de combat. Si tu admets être un lâche, ne vient pas. Troisième sœur, allons à l’arène ! » Après ça, Ka Di Liang jeta un dernier regard à Jian Chen avant de lui tourner le dos et de sortir de la bibliothèque.

« Hmph, Changyang Xiang Tian, tu ferais mieux de venir ; tu n’es qu’un peureux si tu ne te montre pas ! » S’ecria Ka Di Qiu Li en suivant son frère.

« Changyang Xiang Tian, n’est-ce pas le Dirigeant des Nouveaux Elèves de cette année … ? »

« Oui, j’ai entendu dire que Changyang Xiang Tian n’est qu’au 8ème niveau de Force Sainte mais qu’il a résussi à battre plusieurs étudiants de plus haut niveau, c’est incroyable … »

Après le départ de Ka Di Qiu Li, un brouhaha de commentaires envahît la bibliothèque. Tout le monde parlait du Dirigeant des Nouveaux Elèves, Changyang Xiang Tian.

Même la fille assise à côté de Jian Chen avait l’air étonnée en le regardant. Ses yeux clignaient rapidement suite à ce développement, et il était clair qu’elle ne s’attendait pas à ce que Jian Chen soit le Dirigeant des Nouveaux Elèves.

Jian Chen referma lentement le livre dans sas mains, avec un visage effrayant à voir. Après que les deux frères et sœurs du clan Ka Di l’aient dérangés, il n’était plus d’humeur à lire. De plus, Jian Chen n’avait pas d’autre choix que d’accepter le duel, sinon l’académie toute entière le regarderait de haut. Même si Jian Chen se fichait de sa réputation, il était l’un des symboles du clan Changyang. Etant donné que son grand frère n’était pas là, il devait accepter ce duel pour être sûr que le clan Changyang ne perde pas la face. En même temps, Jian Chen ne voulait pas que Changyang Hu soit ridiculisé en ayant un frère aussi lâche.

Se levant lentement de sa chaise, il prît les quelques livres qu’il avait prit et les remît sur les étagères. Après avoir bien rangé les livres, Jian Chen se mît à sortir de la bibliothèque. A ce moment-là, la bibliothèque toute entière regardait Jian Chen.

« Hey, Changyang Xiang Tian ! » Tandis que Jian Chen se trouvait aux portes de la bibliothèque, la fille assise à côté de lui l’appela.

Se retournant, surpris, Jian Chen regarda indifféremment la sublime fille, « Oui ? »

En entendant la monotonie de sa voix, la fille ne put s’empêcher de gonfler ses joues, mais ne dit rien et se dirigea vers Jian Chen et demanda, « Changyang Xiang Tian, vas-tu vraiment accepter ce duel dans l’arène ? »

« Bien sûr ! » Acquiesça Jian Chen.

« Tu n’as pas à accepter tu sais. La bibliothèque interdit tout bruit, alors ces personnes ont déjà violés les règles imposées par l’académie. Tu peux juste aller voir le directeur, et il pénalisera surement ces deux là. Dans l’Académie de Kargath, personne n’a jamais osé aller à l’encontre des ordres du directeur. » Expliqua la fille.

En entendant cela, Jian Chen commença à la voir sous un nouveau jour. Riant légèrement, il dit, « Ils m’ont défiés, autant accepter ! » Après ça, il ne rajouta rien et quitta la bibliothèque.

Tandis que la fille regardait Jian Chen disparaitre, une lueur apparut dans ses yeux. Après une légère hésitation, elle courut immédiatement à la table où elle était assise et remit le large livre qu’elle lisait sur son étagère, puis couru hors de la bibliothèque, vers la zone de combat.

Après son départ, la bibliothèque toute entière resta silencieuse pendant un moment. Tout à coup, une voix résonna, « Il y a une autre scène intéressante à regarder. A nouvel élève de 8ème niveau de Force Sainte va se battre contre une personne au 9ème niveau, quiconque n’assistant pas à un tel combat serait idiot. » Un jeune homme portant un uniforme s’écria cela, puis sortit de la bibliothèque.

Après que ces deux personnes soient parties, les autres élèves lisant dans la bibliothèque rangèrent tous les livres dans leurs étagères respectives, et quittèrent les uns après les autres la bibliothèque, se pressant vers l’arène.

 

La zone de combat de l’école était construite dans un coin des terrains de sports. En son sein, il y avait 5 plateformes circulaires, chacune d’environ 20 mètres de diamètre. Toutefois, l’intérieur de la zone de combat n’était pas très large, et pouvait seulement contenir une centaine de spectateurs. Sinon, la compétition des nouveaux élèves n’aurait pas été organisée sur la scène temporaire aux terrains de sport.

Lorsque Jian Chen arriva à l’arène d’arts martiaux, il vit Ka Di Liang se tenant sur l’une des plateformes, les bras croisés et une expression arrogante sur le visage. En bas de la plateforme se tenaient Ka Di Qiu Li et quelques autres élèves portant l’uniforme académique, et absorbés dans une discussion profonde.

En voyant Jian Chen arriver au loin, Ka Di Liang, se tenant sur la plateforme, se moqua en criant, « Et moi qui pensait que tu étais un lâche n’osant pas venir. »

« Hmph ! » Jian Chen lui fit part de son dédain, et sauta directement sur la plateforme. Il se tenait là, les bras croisés et répondit froidement, « Viens. Je vais te laisser m’attaquer 10 fois. Durant ces 10 attaques, je ne rendrai pas les coups. »

En entendant les mots arrogants de Jian Chen, les spectateurs au pied de la plateforme furent tous choqués, et commencèrent à discuter entre eux à voix basse. il y avait de nombreux  anciens élèves parmi la foule, et parmi eux, quelques uns n’avaient pas une opinion positive de Jian Chen. Ils pensaient que durant la compétition des nouveaux élèves, la seule raison pour laquelle Jian Chen avait vaincu Ka Di Liang était que celui-ci avait été imprudent.

Les yeux de Ka Di Liang brillaient de colère. N’importe qui savait que les mots de Jian Chen signifiaient qu’il ne voyait pas Ka Di Liang comme un égal.

« Changyang Xiang Tian, tu es encore plus sauvage que je ne le pensais. » S’exclama Ka Di Liang d’une manière forcée.

Jian Chen regarda indifféremment Ka Di Liang et répondit, « Si tu veux te battre, dépêche-toi. Je n’ai pas de temps à perdre avec toi ! »

« Hmph ! » Ka Di Liang grogna et répliqua, « Pourquoi es-tu si pressé ? Attendons que tout le monde soit là ; je veux que tous soient témoins du moment où je te vaincrais. » Parce qu’il avait perdu la dernière fois à la compétition des nouveaux élèves, Ka Di Liang broyait du noir, surtout parce  que Jian Chen lui avait donné un coup de pied dans le derrière. Pour lui, c’était une humiliation impardonnable. Pour Ka Di Liang, la seule raison pour laquelle il avait perdu contre Jian Chen était qu’il avait été trop imprudent. Ainsi, il voulait profiter de cette chance pour retrouver la face qu’il avait perdu, et prévoyait d’humilier sans la moindre forme de pitié Jian Chen en retour.

Petit à petit, le nombre personnes autour de l’arène augmenta, et la population présente ne cessait de croitre. Au loin, il restait de nombreux étudiants se dirigeant vers l’arène. Il était évident que ce match avait été annoncé au public par Ka Di Liang.

Après un court moment, la zone était remplie par plus de 200 personnes. Tout le monde était excité en attendant le début du spectacle. Parmi la foule, le grand frère de Ka Di Liang, Ka Di Yun, se tenait lu iassu là, avec quelques personnes du même âge autour de lui.

« Quatrième frère, tu peux le faire. Ton grand frère te regarde ! » Tout à coup, une voix familière mélangée aux autres sons se fit entendre jusqu’à la plateforme.

En l’entendant, Jian Chen se retourna, et vit son grand frère Changyang Hu se tenir au pied de la plateforme et l’encourager.

Jian Chen sourit, et sans un mot hocha la tête en direction de Changyang Hu.

A ce moment-là, quelqu’un frappa sur une table et cria, « Jouons, faisons des paris ! Venez ici si vous voulez parier sur le match ! »

« Je parie sur Ka Di Liang, 10 pièces d’or … »

« Je parie sur Changyang Xiang Tian, 20 pièces d’or … »

« 50 pièces d’or sur Ka Di Liang … »

Les gens commencèrent à parier sur les résultats du match entre Jian Chen et Ka Di Liang. Même ceux allant normalement en cours étaient venus, tout comme de nombreux nobles. L’argent n’était pas un problème pour eux, alors de nombreuses personnes faisaient des paris allant de 10 pièces d’or à 10 pièces Améthystes. Environ 80% des paris étaient en faveur de Ka Di Liang, tandis que seulement 20% étaient sur Jian Chen.

« 10 pièces Améthystes sur Changyang Xiang Tian ! » Changyang Hu frappa la table en y posant la somme annoncée.

« Moi aussi, je parie sur Changyang Xiang Tian, 10 pièces Améthystes ! » Derrière Changyang Xiang Tian, une voix douce et claire parla. Il s’agissait de la fille de la bibliothèque, assise à côté de Jian Chen. Il était évident qu’elle venait d’un large clan, le ton de sa voix était empli d’une élégance qui lui paraissait tout à fait naturel venant de sa bouche.

Après que la fille ait parié 10 pièces améthystes sur Changuang Xiang Tian, tout le monde dévoila une expression de surprise. Changyang Hu était le grand frère de Changyang Xiang tian, alors son pari était facile à comprendre. Toutefois, cette fille n’avait pas hésité une seule seconde en plaçant une telle somme d’argent. Mais malgré le choc, aucun élève ne fit part de ses questions.

Sur la plateforme, Jian Chen regarda Ka Di Liang avec une expression étrange, et s’exclama, « Nous pouvons commencer maintenant, n’est-ce pas ? »

Ka Di Liang, avec une expression de confiance totale, répondit, « Changyang Xiang Tian, tu as déclaré personnellement que tu me laisserais attaquer 10 fois. Tu ferais mieux de ne pas revenir sur tes mots. »

« Les mots d’un homme noble sont ses liens. Donne tout ce que tu as. » Répondit Jian Chen.

« Quelle arrogance ! » Même si Ka Di Liang n’avait pas très bien compris l’étrange proverbe prononcé par Jian Chen, il pouvait grossièrement en supposer le sens. Sans un mot de plus, il fonça vers Jian Chen pour commencer le combat. Etant donné que Jian Chen lui avait donné 10 mouvements, il n’allait pas se retenir et utiliser ses plus puissantes attaques.

Ka Di Liang se retrouva rapidement en face de Jian Chen, et le frappa avec son poing qui traversait l’air si rapidement qu’un sifflement pouvait être perçu.

En face de cette attaque, Jian Chen ne fit qu’un pas en arrière, et laissa le poing s’arrêter juste devant lui avant qu’il ne puisse entrer en contact.

« Hu … si près … juste un tout petit peu et il aurait été touché … »

« Ce Changyang Xiang Tian ne doit pas être très fort. Dès le début du combat, il a failli se faire toucher. Si rien qu’une de ces attaques le touche, j’ai peur qu’il n’en sorte pas qu’avec des dommages mineurs, et le vainqueur risquerait d’être vite décidé. »

« La chance de ce Changyang Xiang Tian est plutôt bonne, à avoir esquivé comme ça … »

Tout le monde au pied de l’arène pensait que Jian Chen avait été chanceux d’esquiver le coup de poing de Ka Di Liang, alors seulement une infime partie des spectateurs réalisa la vérité, les faisant regarder Jian Chen sous un nouveau jour.