A+ a- Mode Nuit

Chapitre 13 : Compétition des Nouveaux Elèves

Le cœur de Jian Chen se mit à battre la chamade après avoir entendu cela, « Frère aîné, les Noyaux e Monstres de Classe 3 ne sont-ils pas précieux ? » Même si Jian Chen était au courant de l’existence des noyaux de monstres, il ignorait tout de leur coût.

« Bien sûr. Les Noyaux de Monstres de Classe 3 peuvent être vendus à plus de 100 pièces Améthystes. J’ai joins cette académie il y a 4 ans, mais je n’ai jamais pu en utiliser un ; la Classe la plus haute de Noyau que j’aie eu la chance d’utiliser était la Classe 2, et ce Noyau m’avait coûté 50 pièces améthystes. » Le visage de Changyang Hu montra un signe de déception tandis qu’il racontait cela.

Jian Chen commença à tout prévoir dans sa tête. Il décida rapidement qu’il allait essayer de gagner ce Noyau de Monstre de Classe 3 en gagnant la compétition d’arts martiaux. Malgré le fait qu’il n’ait jamais utilisé de Noyau de Monstre de Classe 3, il savait très bien qu’absorber l’énergie contenue à l’intérieur lui permettrait d’augmenter sa vitesse de cultivation. Il ne savait pas à quelle vitesse il serait capable s’absorber le Qi du Monde après avoir obtenu le Noyau de Classe 3, mais il savait qu’en l’utilisant, le sommet du 10ème niveau de Force Sainte serait à sa portée.

Tandis que le ciel s’assombrissait petit à petit, Changyang Hu mena Jian Chen à la cantine étudiante. Après le diner, ils se séparèrent et continuèrent seuls leur chemin, retournant dans leurs dortoirs.

Après être retourné dans sa chambre, Jian Chen ferma la porte, s’assit sur le lit, et se remît à cultiver. Toutefois, il entendit tout à coup quelqu’un frapper à la porte. Jian Chen regarda en direction de la porte, confus, avant de se diriger vers la porte et de l’ouvrir.

A l’extérieur de sa chambre se tenait une femme de 30 ans portant une robe verte. Même si sa beauté n’était pas assez importante pour causer des guerres entre des villes, elle pouvait toutefois être considérée comme belle. Ses longs cheveux verts foncés s’arrêtaient à ses épaules, et donnaient l’impression qu’ils flottaient.

« Vous avez besoin de quelque chose ? » Jian Chen demanda, sans cacher sa confusion.

« Tu es l’un des nouveaux élèves de l’Académie Kargath. Demain se déroule la Compétition Annuelle des Nouveaux élèves de l’Académie Kargath. Tous les nouveaux élèves sont obligés d’y participer. N’oublie pas de venir. » Elle parla avec un ton aussi sympathique que son regard.

« Oui, je sais. Quelque chose d’autre ? » Demanda Jian Chen.

« Non. » Après avoir lâché ce simple mot, la femme se retourna et partit vers la chambre voisine. Apparemment elle était chargée de prévenir les étudiants uns par uns.

Fermant à nouveau la porte, Jian Chen retourna vers son lit et se rassît. Rapidement, il se replongea dans un état silencieux de cultivation.

 

La matin suivant, Jian Chen, ayant fini sa nuit de cultivation, quitta sa chambre et se dirigea seul vers la cantine. Etant donné qu’il venait de se lever tôt, très peu de personnes étaient déjà levées, ce qui lui permit de trouver facilement une table de libre dans la cantine pratiquement vide.

Après avoir mangé son petit-déjeuner, Jian Chen alla vers le centre de l’académie, là où se situaient les terrains de sport. La compétition d’arts martiaux allait se dérouler là-bas, sur un stade.

Sur le chemin, Jian Chen remarqua qu’il était entouré des nouveaux-venus comme lui, et qu’ils se dirigeaient eux aussi vers les terrains de sport. Parce que les anciens élèves portaient tous un uniforme scolaire, Jian Chen pouvait facilement reconnaitre les nouveaux élèves. Cependant, il n’y avait pas beaucoup d’anciens élèves ; peut-être n’étaient-ils pas très intéressés par la compétition des nouveaux élèves.

Lorsque Jian Chen arriva aux terrains de sport, il pouvait voir 5 cercles, chacun de 10 mètres de diamètre, sur le terrain. Il y avait déjà beaucoup de monde rassemblé autour.

Jian Chen arriva à côté d’un arbre de quelques mètres de haut. Courant rapidement vers celui-ci, il s’appuya sur le tronc afin de sauter au sommet de l’arbre. S’installant sur une branche, Jian Chen commença à se reposer dans l’ombre du feuillage, étant donné que la compétition n’allait pas commencer tout de suite. Il n’était pas pressé d’arriver ici, et souffrait inutilement sous les rayons du soleil.

Le temps s’écoula rapidement. Bientôt, ce fut l’heure du début de la compétition. A cet instant, l’arène était remplie de milliers d’élèves. Seulement une toute petite partie d’entre eux portaient des uniformes scolaires, tout le reste était constitué de nouveaux élèves.

Toutefois, Jian Chen remarqua que la plupart des nouveaux élèves – élèves ayant atteint le 8ème niveau ou plus – venait principalement de familles peu aisées. Il basa son jugement sur les uniformes de nouveaux élèves qu’ils devaient tous porter ; ces personnes en avaient des versions grossières et brutes. Cela faisait sens étant donné que le Royaume Gesun était majoritairement constitué de roturiers, et que les enfants de familles appauvries devaient travailler dur. Ainsi, ces enfants peinaient à cultiver leur Force Sainte, et parvenaient à atteindre le 8ème niveau et à rejoindre l’Académie Kargath.

Ces élèves mis de côté, la reste des nouveaux élèves avaient l’air d’avoir entre 16 et 17 ans. Il y en avait même de ** ans. Jian Chen avait lui-même 15 ans quand il a atteint le 8ème niveau, un exploit difficilement répétable, faisant ainsi de Jian Chen l’élève le plus jeune ici. Malgré ça, le développement physique de Jian Chen surpassait n’importe qui d’autre. Même s’il avait 15 ans, il avait l’air d’avoir quelques années de plus.

Après s’être reposé, Jian Chen sauta au sol agilement et se dirigea vers la zone de compétition. Même si une foule s’était déjà formée, Jian Chen n’essaya pas de forcer son passage. A la place, il se tenait calmement à l’extérieur. Jian Chen n’était absolument pas intéressé par le spectacle de la compétition d’arts martiaux ; même simplement regarder ne l’intéressait pas. La seule raison pour laquelle il allait y participer était le Noyau de Monstre de Rang 3.

« Silence ! »

Tout à coup, un énorme bruit perçant se fit entendre. Le cri était si puissant que tout le monde l’entendît et se tût immédiatement. En un instant, le terrain tout entier était devenu silencieux.

U homme d’âge moyen en robe blanche monta sur l’estrade. L’homme avait l’air comme n’importe quelle autre personne de son âge, sans aucune caractéristique remarquable. Toutefois, la lumière dans ses yeux était si vive, qu’on aurait dit qu’il cachait une Arme Sainte à l’intérieur, dissuadant les gens de le regarder droit dans les yeux.

En passant son regard sur la foule, l’homme sourit gentiment. Parlant fort avec une voix amicale, il s’exclama, « Chers élèves, je suis le vice-principal de l’Académie Kargath : Bai En. J’aurais la charge de la compétition d’arts martiaux d’aujourd’hui ainsi que celui veillant à ce  que les règles soient respectées. Je présume que tout le monde ici a déjà vu les règles postées sur le panneau devant les portes de l’école, alors je ne vous les répéterai pas. Le prix pour cette année est le même que d’habitude, la personne à la première place gagnera un Noyau de Monstre de Classe 3, le suivant un Noyau de Monstre de Rang 2, et enfin le troisième un Noyau de Monstre de Classe 1. A part ça, les 50 premiers participants de cette compétition gagneront une pièce d’Améthyste. »

En entendant cela, chaque élève portant un uniforme de roturier se mit à crier d’excitation. Ils ne dépensaient pas beaucoup d’argent et vivaient au jour le jour en se nourrissant de repas tout à fait simples. Une simple pièce d’or était assez pour nourrir une famille pendant un mois, et une Pièce Améthyste valait 100 Pièces d’Or. Même si un Noyau de Monstre était un objet précieux, aucun n’espérait en gagner un étant donné qu’il n’y en avait que 3 à gagner. Mais, pour une Pièce améthyste, il y en avait 50 à gagner.

A cet instant, à peu près tous les élèves venant de familles moins privilégiées ne purent s’empêcher de devenir de plus en plus excité. Ils se juraient tous que pour obtenir cette Pièce Améthyste, ils allaient donner tout ce qu’ils avaient et entrer dans le top 50.

En voyant les expressions de jubilation sur le visage des roturiers, certains nobles les regardaient de haut, méprisants. Une Pièce Améthyste n’était peut-être pas une petite somme pour un roturier, mais pour un noble, cela valait peu. Même Jian Chen avait 50 Pièces Améthyste sur lui à utiliser comme il le souhaitait.

La compétition d’arts martiaux des nouveaux élèves commença peu après. Chaque élève tira des morceaux de papiers d’un large récipient. Toutefois, les bouts de papiers étaient recouverts, empêchant de voir les nombres dessus.

Les deux pots avaient des labels différents. L’un des pots était pour les étudiants ayant atteint le 8ème niveau tandis que l’autre était pour ceux ayant atteint le 9ème. Cette méthode permettait à ce qu’aucun élève ne combatte un autre élève d’un niveau différent, et que le résultat ne soit décidé dès le départ.

Même si le pré-requis minimum pour entrer à l’Académie Kargath était d’avoir atteint le 8ème niveau de Force Sainte, il y avait toujours chaque année des personnes parmi les nouveaux élèves pouvant être considérés comme des prodiges en matière de cultivation. Il y avait même quelques prodiges abandonnés par les familles aristocratiques, alors il y avait toujours des nouveaux admis ayant atteint le 9ème niveau de Force Sainte.

Tirer les papiers ne prît pas trop de temps, et se fut rapidement au tour de Jian Chen. Enfonçant sa main dans le pot, Jian Chen attrapa tranquillement un unique morceau de papier à l’intérieur. L’ouvrant, il se mît à lire les mots d’un regard soulagé, « Troisième terrain, numéro 64 ».

En voyant le nombre sur le papier, il comprît tout de suite que son ennemi allait être le numéro 136 du troisième terrain, car cette compétition choisissait les opposants grâce à une somme de leurs deux nombres donnant au total 200.

Après avoir obtenus leurs numéros, chaque élève marcha lentement vers sa plateforme respective, tandis que Jian Chen se dirigea vers la troisième plateforme.

 

La compétition avançait rapidement, et le premier round se termina à la moitié de la journée. Parce que l’ennemi de Jian Che n’y connaissait pas grand-chose en arts martiaux, Jian Chen avait pu le vaincre facilement et s’était qualifié pour le round 2.

Après le déjeuner, la compétition d’arts martiaux des nouveaux élèves continua. Toutefois, le nombre de participants avait diminué de moitié. Apparemment il ne restait plus que 500 personnes présentes à la fin du premier round.

Le second round se déroula exactement comme le premier, en tirant des numéros. Parce que le nombre de candidats restant était moins élevé que lors du premier round, le second ne prît que 4 heures avant de se terminer. A la fin du deuxième round, il ne restait plus que 256 élèves. Par chance, il s’agissait d’un nombre pair alors aucun élève n’allait être mis de côté durant la pioche des numéros.

Le troisième round démarrant immédiatement, les candidats se remirent à tirer des numéros afin de trouver leurs opposants. A la nuit tombée, il ne restait plus que 128 personnes continuant dans la compétition, Jian Chen se tenant parmi eux avec une expression de lassitude.

Quittant la zone de compétition, Jian Chen remarqua que le ciel était depuis longtemps devenu noir. Il caressa son ventre qui protestait et secoua la tête, déçu. Dans son monde précédent, il pouvait passer plusieurs jours er nuits sans manger, et ne pas avoir faim. Maintenant qu’il avait l’habitude de manger trois repas par jour, il avait faim après avoir sauté un simple repas, décevant Jian Chen de lui-même.

Peu après, Jian Chen arriva dans la cantine. Après avoir reçu son repas, il trouva une place vide et commença à manger. Même si la nourriture était simple, et incomparable à ce qu’il avait l’habitude de manger au clan Changyang, cela n’empêcha pas Jian Chen de manger avec ferveur.

Puisque le début de la compétition d’arts martiaux des nouveaux élèves venait de se terminer, il y avait autant de personnes présentes dans la cantine que d’habitude. En fait, il y avait tant de personnes présentes qu’après que Jian Chen se soit assis, toutes les places étaient occupées. Il y avait encore beaucoup de personnes ne trouvant pas d’espace de libre. Même si Jian Chen était assis à sa table, pas une seule personne n’osait s’asseoir à sa table, étant donné que la plupart des autres élèves étaient des roturiers. Comment pouvaient-ils s’asseoir avec Jian Chen, portant des vêtements aussi luxurieux ? Il était évident au premier regard qu’il venait d’une famille aisée.

« Peng ! »