A+ a- Mode Nuit

Chapitre 6-Les Alchimistes

Chapitre 6-Les Alchimistes

Dans la boîte de jade était déposée une pilule verte, de la taille d’un œil de dragon. C’était de cette pilule que le parfum rafraîchissant qui s’était répandu dans toute la salle émanait!

Dans le continent Dou Qi, pour devenir Dou Zhe, il fallait pouvoir compresser le Qi dans son propre corps en un cyclone de Qi. Mais le processus de compression du Qi avait un taux d’échec extrêmement élevé. En cas de revers, un niveau de 9 Duan Qi retombait à 8 Duan. Certaines personnes malchanceuses devaient compresser leur Qi 10 fois ou même plus avant d’y parvenir. Et en perdant tant de temps sur la compression du Qi, on perdait aussi un temps précieux pour ce qui était de la pratique pure du Qi et cela pouvait sérieusement fragiliser les bases de la formation.

Le collecteur de Qi permettait par exemple à quelqu’un avec un niveau de 9 Duan Qi d’avoir un taux de réussite de 100% pour compresser son Qi!

Son utilisation avait pour effet secondaire de rendre les yeux rouges à beaucoup de gens.

Car après tout, ne devenait pas Dou Zhe n’importe qui, cela pouvait aussi avoir une influence néfaste.

Le collecteur de Qi n’était pas quelque chose de naturel, il était fabriqué par un Alchimiste!

Dans le Continent Dou Qi, la seule position qui était davantage souhaitable encore que celle d’un Dou Zhe était celle d’un Alchimiste.

Les alchimistes étaient capables de créer des pilules spéciales qui permettaient d’augmenter la force. Un alchimiste libre était très recherché par de nombreuses puissances et organisations.

La raison pour laquelle les alchimistes avaient une telle position était aussi liée au simple fait qu’ils étaient rares et que les exigences pour devenir alchimiste étaient extrêmement strictes.

Tout d’abord, il fallait avoir la caractéristique du feu. Et puis, englobé dans l’attribut feu, il fallait avoir un peu de caractéristique du bois pour agir comme une catalyse dans le raffinage de la pilule.

Sur le Continent Dou Qi, l’attribut d’une personne était déterminé par son âme. Une âme n’avait depuis sa naissance qu’un seul et unique attribut et rejetait tout autre attribut. Il était donc improbable pour une personne d’en avoir deux.

Bien sûr, rien n’était impossible dans l’absolu, sur un million de personnes, il y avait toujours quelqu’un à l’âme mutée. Au sein de ces personnes, certaines avaient donc le potentiel pour devenir Alchimiste!

Cela étant dit, avoir le feu et les attributs de bois n’était pas assez pour devenir alchimiste. Il fallait aussi avoir une forte “Perception d’Âme”ou “Moulage Spirituel” !

Dans le raffinement des pilules, les trois exigences les plus importantes étaient les matériaux, la flamme et la Perception de Spirituelle.

Les matériaux: Ils devaient être de véritables trésors naturels. Car même les meilleurs alchimistes ne pouvaient créer de pilule au niveau des Dieux à partir de rebuts… Par conséquent, de bons ingrédients de base étaient très importants pour produire de bonnes pilules.

La flamme, ou le feu, qui était nécessaire pour raffiner les pilules: Le feu utilisé dans les comprimés de raffinage ne pouvait pas être fait de flammes normales. Plutôt, elles devaient être des flammes crées par du Dou Qi avec un attribut de feu. Bien sûr, il y avait dans la nature des flammes mutées extrêmement puissantes. Certains alchimistes qualifiés pouvaient saisir ces flammes et les utiliser pour raffiner les pilules. Non seulement ces flammes mutées étaient capables de stimuler le taux de réussite du raffinement, mais en plus, elles augmentaient également l’efficacité des pilules!

Parce que raffiner des pilules était une tâche harassante, de longues périodes de raffinement nécessitaient beaucoup de Dou Qi, c’était pour cette raison que tous les alchimistes brillants étaient également Dou Zhe à part entière, de la classe du feu.

L’exigence finale était La Perception de l’Âme, ou Perception Spirituelle.

Lors de l’affinage d’une pilule, l’intensité de la flamme devait être contrôlée avec une infime précision. Si la flamme était légèrement trop chaude, la pilule dans la fournaise était aussitôt brûlée, gaspillant le temps et l’effort de l’alchimiste. Par conséquent, le contrôle de l’intensité de la flamme était une des conditions préalables pour devenir Alchimiste. Mais pour avoir un contrôle sur les flammes, il fallait une Perception d’Ame hors du commun. Sans cette faculté, même si l’on répondait aux deux premières exigences, voir même les dépassait, il était inutile d’essayer d’affiner des pilules…

Dans ces conditions strictes, ceux qui avaient les qualifications pour devenir alchimiste étaient rares, et donc les pilules magiques qu’ils affinaient aussi. Puisque les choses rares étaient précieuses, les alchimistes avaient tous des positions honorables, dans une mesure parfois même exagérée.

Dans la salle principale, suivant le souffle des trois aînés, la jeune génération regardait la boîte de Jade dans les mains de Ge Ye.

À côté de son père, Xiao Mei passait sa langue sur ses lèvres rouges, regardant fixement la boîte, sans cligner du regard …

“ Hehe, cela a été raffiné par notre honorable aîné Gu He. Je pense que tout le monde ici a entendu parler de lui ? ” En observant l’attitude pour le moins embarrassante des trois anciens, Ge Ye commençait à devenir arrogant.

“ Cette pilule a été affinée par le Roi des pilules Gu He ? ” En entendant les paroles de Ge Ye, les trois anciens se sont de nouveau mis à gesticuler.

Le Roi de la Pilule Gu He, un alchimiste extrêmement influent de l’Empire Jia Ma. Son alchimie était mystérieuse et imprévisible, au point que d’innombrables forces avaient tenté de le flatter.

Non seulement Gu He avait-t-il un talent extraordinaire en alchimie, mais sa propre force était au niveau d’un Dou Wang. Il était l’un des dix premiers Dou Zhe de tout l’Empire Jia Ma.

Raffiné de ses mains, la valeur de ce Collecteur de Qi était exponentiel.

Les trois aînés souriaient en observant le Collecteur de Qi dans la boîte de Jade. Si le clan Xiao obtenait cette Pilule de Collecte du Qi, alors le clan Xiao pourrait probablement former un nouveau jeune Dou Zhe.

Juste quand les trois anciens réfléchissaient à la façon d’obtenir la pilule pour leurs propres petits-fils, une jeune voix remplie de fureur résonna dans la salle principale.

“ M. Ge Ye, ce serait mieux si vous gardiez la pilule. Car votre demande, nous risquons de ne pas l’accepter ! ” La salle principale resta silencieuse et le regard de tout le monde se tourna alors vers Xiao Yan, de  dans le coin.

“ Xiao Yan, vous n’avez pas le droit de dire quoi que ce soit en ce moment. Taisez-vous ! ” Le visage de l’aîné devenait sombre alors qu’il hurlait vers le jeune homme.

“ Xiao Yan, restez tranquille. Je sais que vous n’êtes pas d’accord, mais nous allons décider nous-même de ce qui va arriver ! ” Un autre ancien, très vieux, s’adressait à Xiao Yan.

“ Trois aînés, si vos fils ou petits-fils voyaient leur mariage annulé aujourd’hui, seriez-vous toujours en train de dire cela ? ” Xiao Yan se leva lentement, la bouche toute recourbée. Puisqu’il était évident que les trois anciens le traitaient avec dédain, pourquoi rester si respectueux envers eux ?

“ Vous …” En entendant Xiao Yan, les trois anciens ne pouvaient trouver les mots pour plaider contre sa parole. Le troisième aîné, grincheux, commençait même à matérialiser son Dou Qi de colère.

“ Trois aînés, Frère Xiao Yan n’a pas tort. Il est victime de cette affaire que vous, ne devriez et ne pouvez décider pour lui.” La voix claire d’une jeune fille sonna à travers le hall principal.

En entendant la jeune fille, l’arrogance des trois aînés retomba. Après avoir échangé des regards inquiets, ils hochèrent la tête et s’assirent.

En regardant les trois anciens se retirer, Xiao Yan tourna la tête et vit le sourire de Xiao Xun Er. ‘Mais qui es-tu…pour pouvoir faire peur ainsi aux trois aînés..?’

Tout en contrôlant sa confusion, Xiao Yan marcha rapidement et s’inclina respectueusement face à son père, Xiao Zhan. Ensuite, il se retourna pour faire face à Nalan Yanran. Lentement dans un souffle d’air, il lui demanda:

“ Mademoiselle Nalan, je voudrais vous poser une question. Votre visite ici aujourd’hui, pour désengager le mariage, Grand-Père Nalan en a-t-il donné son consentement ? ”

Précédemment lorsque Xiao Yan était sorti de son coin, Nalan Yanran se sentait déjà mal à l’aise. Maintenant, écoutant sa question, son front se crispa. ‘Ce personnage, au début, je pensais qu’il était aimable, mais je m’aperçois qu’il est en fait dépourvu de toute vergogne. Ne connaît-il pas la différence entre nous deux ?’ Critiquant Xiao Yan dans son esprit, Nalan Yanran n’aurait jamais pensé que de libérer l’engagement du mariage mettrait Xiao Yan et son père dans une position si exaspérante.

Nalan Yanran se leva et regarda fixement celui qui devait devenir son mari :

“ Grand-père n’a pas donné son consentement. Mais! Ceci me concerne, cela n’est pas lié à lui. ”

“ Puisque Grand-Père Nalan n’a rien dit, j’espère que vous pardonnerez à mon père de ne pas  accepter votre demande. Notre mariage a été établi par nos deux grands-pères et comme aucun d’entre eux n’a permis de suspendre le mariage, alors, ce mariage sera. Quiconque essaierait d’annuler ce mariage serait irrespectueux de nos ancêtres! Je pense que, dans notre clan, personne ne ferait une chose aussi déshonorante. ” Xiao Yan inclina la tête et regarda fixement les trois aînés.

En mettant en avant l’honneur, Xiao Yan força les anciens à se taire. Car dans le clan, faire quelque chose d’aussi blasphématoire que de manquer de respect envers ses ancêtres signifiait la perte immédiate de son statut.

“ Vous …” Après avoir été repoussée par Xiao Yan, le visage de Nalan Yanran qui ne trouvait rien à rétorquer s’assombrit. Sa nature de princesse qui pesait lourdement sur elle était devenue évidente. En regardant le jeune homme avec un air de dégoût, elle déclara :

“ Dans quelles conditions libéreriez-vous l’engagement du mariage ? Les dédommagements proposés sont peut-être insuffisants ? Je peux demander à mon maître de vous donner un autre Collecteur de Qi. De plus, si vous le souhaitez, je peux vous laisser rejoindre la Faction des Nuages de Brume pour y apprendre les méthodes approfondies de formation de Dou Qi, est-ce que cela suffirait ? ”

En entendant les conditions attrayantes avancées par Nalan Yanran, la respiration des trois anciens commençait à devenir plus difficile. Dans la salle principale, la jeune génération avalait sa salive. Rejoindre la faction des Nuages ​​Brume ? Mon Dieu, c’était le rêve d’innombrables personnes…

Après avoir étalé toutes ces conditions, Nalan Yanran leva son menton blanc, telle une princesse qui s’adresserait à ses servantes. Elle attendait la réponse de Xiao Yan, elle savait que ces conditions étaient suffisantes pour rendre n’importe quel jeune homme fou d’envie…