A+ a- Mode Nuit

Chapitre 14 : Troisième Grand Frère, Troisième Grande Sœur

L’hilarité de la situation se lisait sur le visage de Chen Fei. En apercevant Bai Xiaochun voué à son triste sort, il ne put s’empêcher de penser que les lois divines pouvaient parfois être formidables. Concernant les deux disciples de la Secte Extérieure chargés de l’épreuve, ils avaient le regard haineux, comme s’ils n’avaient jamais vu de tels énergumènes participer au concours.

– « Je ne veux pas y aller… » s’écria le Neuvième frère d’une voix qui ferait pleurer tout auditeur un peu sensible.

Mais voilà, Zhang et Hei venait de reconnaître Li Qinghou, et leurs bourrelets commencèrent à trembler tandis qu’ils s’inclinaient respectueusement pour éviter la sanction.

– « Ah, Neuvième Frère cadet, ce n’est pas que je refuse de te sauver. Maintenant que le Seigneur du Pic du Nuage Parfumé est apparu, tu n’as pas d’autres choix que de te laisser happer par la Secte Extérieure… » Gros Zhang n’en finissait pas de soupirer. Il rentra les épaules tout en tentant de décamper discrètement…lorsqu’il entendit la voix de l’Immortel résonner à ses oreilles.

– « Vous venez aussi tous les deux. » A cet instant précis, une force les tracta vers le haut sans qu’ils puissent s’accrocher à quoi que ce soit.

– « Je ne veux pas y aller! » Zhang pleurait à chaudes larmes, d’une façon encore plus émouvante que son ami Xiaochun. « Je préfèrerai mourir plutôt que de grimper l’échelon de la Secte Extérieure… » Il avait l’air si misérable, que le Neuvième frère en oublia sa tristesse.

Le troisième Gros Hei ne dit rien. Il se contenta de regarder le bas de la montagne avec un air déprimé et mélancolique.

– « Ferme-là! » Dit l’Immortel à Zhang

A cet instant, Bai Xiaochun se tenait droit, le visage solennel, comme s’il avait changé d’un seul coup.

– « Zhang Dahai, à partir d’aujourd’hui, vous serez disciple de la Secte Extérieure du Pic du Chaudron Pourpre! »

– « Chen Qingrou, vous irez au Pic de la Crête Verte! »

– « Quant à Bai Xiaochun, vous restez ici avec moi, et vous serez disciple de la Secte Extérieure du Pic du Nuage Parfumé! » En regardant le jeune garçon, l’Immortel commença à avoir mal au crâne. Il s’était isolé pour méditer lorsqu’il apprit les nouvelles concernant les agissements du personnel des cuisines et tout ce qui s’en suivit. Même les Vénérables Maîtres de la secte en parlaient. Bien sûr, selon leur point de vue, l’affaire était assez amusante et elle brisait la monotonie de la pratique des arts martiaux. En aucun cas ces Maîtres ne voulaient distribuer de punition.

Néanmoins, les actions du Neuvième frère cadet et sa bande de gros amis ne devaient pas devenir une source d’inspiration pour les autres et se reproduire indéfiniment. Li Qinghou se devait d’intervenir. 

L’Immortel concentra ensuite son regard sur le sommet du Pic du Nuage Parfumé, ignorant Chen Fei et ses deux acolytes.

Xiaochun soupira amèrement en faisant ses adieux à ses deux amis Zhang et Hei. Il tourna la tête une dernière fois: « Troisième Grand Frère, ton nom…c’est vraiment Chen Qingrou ? Ha ha ha! Quel joli nom… Il sonne comme celui d’une princesse! »

Hei lui adressa un rire étouffé mais froid et se retourna pour descendre la montagne.

– « Qu’est-ce qu’il a ? » Demanda-t-il à Gros Zhang.

– « Neuvième Frère Cadet, il y a quelque chose que je ne t’ai jamais dit. Hei en fait…n’est pas ton Grand Frère. C’est ta Grande Sœur. » Lui Répondit Zhang d’un air sincère et solennel en lui frappant sur l’épaule avant de partir précipitamment. 

Boum! Pour le jeune garçon, ce fut comme un coup de tonnerre.  « Ma Grande…Grande Sœur ? » 

– « Arrête de parler et dépêche-toi! » Lin Qinghou le rappela à l’ordre.

Xiaochun le rattrapa tout en regardant les Fourneaux en contrebas avec une pointe de tristesse. Cela faisait un moment qu’il savait que la rive nord de la Secte du Courant Spirituel possédait quatre sommets montagneux, et que la rive sud en avait trois. L’immortel était le Seigneur du troisième sommet, le Pic du Nuage Parfumé. Son statut était très respecté au sein de la secte.

Même si ce sommet ne semblait pas très grand, on pouvait y entendre les oiseaux chanter et sentir la merveilleuse odeur des fleurs. C’était comme un paradis céleste, beaucoup plus vaste à l’intérieur qu’on ne pouvait le penser.

En réalité, la ligne d’arrivée de l’épreuve par le feu n’était que le sommet d’un des éperons de la montagne…qui s’élevait beaucoup plus haut.

La brume serpentait tout autour, comme un voile révélant les esprits et réchauffant le corps. Le jeune garçon se sentit tellement bien que son niveau, qui n’avait pas progressé depuis des mois, ressuscita. 

Li Qinghou ne regarda pas derrière lui, mais ses yeux reflétaient un peu d’admiration. Il trouvait la progression de Xiaochun plutôt encourageante.

– « Maintenant que tu es un disciple de la Secte Extérieure, tu ne peux plus courir et semer le trouble. Pratiquer c’est comme ramer contre le courant. Il faut fournir un effort constant. »

Le garçon n’osa rien dire et hocha simplement la tête à plusieurs reprises en affichant sa plus belle expression.

– « Les ressources de la secte ne sont qu’un aspect de l’entraînement des disciples. Il te faut également travailler dur et tirer profit des opportunités que tu rencontreras. Il y a des tas de missions que tu peux accomplir pour la secte. Dans un moment, tu iras en choisir quelques-unes pour commencer ton entraînement. » 

Xiaochun eut le cœur qui bondit. Le paradis allait-il devenir un vrai cauchemar ? Quand il avait lu les règles de la secte, il en avait vu une en particulier qui mentionnait le devoir d’accomplir régulièrement des missions. Et si on ne le faisait pas, on était déclassé pour redevenir simple serviteur.

Le gamin prit tout à coup un air jubilatoire. Mais l’Immortel comprit ce qui le rendait si euphorique. « Ne pense pas à enfreindre les règles. Ceux qui le font redeviennent de simples laquais, mais toi tu retourneras directement dans ton village. Et dans une centaine d’années, il se pourrait que je brûle un encens pour toi, si je ne t’ai pas oublié d’ici-là! »

Cette explication effraya à moitié Xiaochun. S’il n’avait jamais vu ce monde des Immortels, cela n’aurait pas été aussi mal que ça. Mais comme il avait déjà trouvé cette voie, il n’avait aucun désir de repartir dans son village. Parce que si cela se produisait, il pourrait oublier son envie de vivre éternellement. Misère! Il se frappa la poitrine et fit le serment d’accomplir chacune de ses missions.

Ils arrivèrent à mi-chemin du sommet du Pic du Nuage Parfumé, et là, apparut devant eux un bâtiment sorti de la brume. Pas très grand, mais très chic. On pouvait voir un jeune homme lisant tranquillement un livre à travers une des fenêtres. 

Comme s’il avait senti la présence de l’immortel, celui-ci dévoila son beau visage et sortit du bâtiment pour venir le saluer. « Votre disciple vous salue, Seigneur du Pic. »

– « Voici le disciple Bai Xiaochun. Installe-le comme il se doit. » Ordonna Li Qinghou. Il posa ensuite un dernier regard sur son protégé avant de se transformer en un faisceau de lumière irisée filant en haut de la montagne.

L’Immortel une fois reparti, le garçon libéra un long soupir, comme si un poids lui avait été ôté…et le ciel redevint bleu.

Le jeune disciple prit les mensurations de Xiaochun et éclata de rire. « Ah, c’est toi le gars qui a bloqué l’épreuve par le feu et qui a vendu des places ? Tu es…Bai Xiaochun, n’est-ce pas ? »

– « C’est trop d’éloges pour rien, Grand Frère. Une petite chose comme celle-là ne vaut pas la peine d’être mentionnée. » Le rire du disciple s’intensifia. Xiaochun l’amusait vraiment. Il le guida ensuite à travers la montagne pour lui présenter les principaux bâtiments.

– « Le Pic du Nuage Parfumé à un rôle majeur sur la rive sud. Sur le Pic de la Crête Verte se trouvent les épéistes. Sur le Pic du Chaudron Pourpre, les techniques magiques. Quant à notre Pic, nous excellons dans l’art de concocter des remèdes spirituels.

– « Notre Pic est même célèbre parmi les quatre grandes sectes de cette bifurcation de la Rivière Céleste. L’excellence revient au Seigneur du Pic qui est l’un des deux apothicaires les plus réputés du continent de la Forêt de l’Est.

– « Par conséquent, devenir un disciple sur ce Pic fait aussi de toi un apprenti apothicaire. Cela veut dire qu’il te faudra étudier les plantes et les végétaux, aussi bien que des techniques te permettant de synthétiser des substances médicinales. » Le jeune homme harassait son nouvel arrivant de détails aussi originaux que variés. Finalement, Xiaochun reçut son équipement, des vêtements ainsi qu’un sac.

Ce qui le ravit le plus fut la vingtaine de pierres spirituelles qui étaient offertes. Désormais, il avait le compte pour acheter les plantes médicinales dont il avait besoin.

Le crépuscule arriva, et le jeune Xiaochun en savait désormais énormément sur le Pic du Nuage Parfumé. Il fut mené dans un endroit appelé le Pavillon des 10 000 Médecines où il reçut une fiche de jade.

– « Cette fiche décrit les 10 000 plantes et végétaux. Il te faut tout retenir. Et ensuite on te remettra la seconde fiche.

– « Frère cadet Bai, la voie de la pratique est longue, et les médecines spirituelles sont une aide dont tu ne peux pas te passer. Si tu deviens apothicaire, tu auras une progression fulgurante.

– « Apprenti apothicaire, Compagnon Apothicaire, Maître Apothicaire… » Le jeune homme sourit. « Frère cadet Bai, ta future progression dépendra de ta bonne fortune. » La nuit pointant le bout de son nez, il mena Xiaochun dans les quartiers que la secte avait arrangés pour lui.

– « Frère cadet Bai, je dois partir de la montagne demain, alors je ne pourrai pas t’accompagner au Pavillon de l’Écriture. Rends-toi là-bas à l’aube pour obtenir la mnémotechnique sur l’Art de Contrôler le Chaudron de Qi Pourpre. Tu pourras aussi choisir une technique magique supplémentaire. C’est une chance pour toi d’obtenir des choses gratuitement. Après cela, il te faudra obtenir des points de mérite pour toute technique magique supplémentaire.

– « S’il y a quelque chose que tu ne comprends pas, tu peux toujours venir me trouver. Mon nom est Hou Yunfei. Je te remercie beaucoup d’avoir pris soin de Xiaomei pour moi. » Hou Yunfei sourit et le salua avant de partir.

– « Hou Yunfei ? » Xiaochun lui rendit le salut et le regarda s’éloigner.

– « Hou Xiaomei! » Pensa-t-il en clignant des yeux.

Après un moment, il prit une profonde inspiration et regarda sa résidence. Les yeux brillants, il se tint droit et fier sous le clair de lune.

– « Eh bien, je crois que devenir disciple à la Secte Extérieure n’est pas aussi terrible que ça! » Il entra allègrement dans ses quartiers.