A+ a- Mode Nuit

Vol.1 / Chapitre 320 : Je peux régler leurs problèmes

Contrairement à tous les autres, Zhang Xuan était satisfait du premier pas de Mo Hongyi. En tant que génie du Royaume de Tianwu, il savait saisir l’essence des choses instantanément.

– « Oui! » Revêtant son aura majestueuse, Mo fit de grands gestes d’expert:

– « L’étudiante a un talent supérieur, mais elle a un naturel froid et ne semble pas vouloir interagir avec les autres. Puisque son talent n’est pas mauvais, pourquoi est-elle encore au royaume Zhenqi ? Il est clair qu’elle néglige son entraînement! »

Tout le monde était stupéfait.

Pour pouvoir déduire cela sur la simple différence entre son aptitude et son niveau de pratique…Votre discernement est hors du commun!

Le visage de l’arrogant Mo Hongyi se décolora immédiatement. En tant que professeur, il savait que de telles situations étaient courantes. La pratique était un processus extrêmement ennuyeux, et il n’était pas rare qu’on puisse le détester. Même dans un monde où la force régnait en maître, il y avait toujours beaucoup de gens qui ne voulaient pas pratiquer.

Un professeur voulait toujours le meilleur pour ses étudiants, mais si l’élève ne voulait pas pratiquer sérieusement, personne ne pouvait le faire à sa place!

– « Et concernant ce jeune garçon ? » Après avoir écouté l’analyse claire et rationnelle de Mo, le Principal Xie Bi désigna le second étudiant.

– « Son tempérament le place souvent dans des situations de conflit et il fait constamment face à la menace de l’expulsion! »

– « Oh ? » Cela intéressa le Principal. « Et la raison de cela ? »

– « C’est simple. J’ai examiné ses techniques d’attaque, et même si elles suivent le modèle enseigné en classe, ses mouvements n’ont pour objectif que d’atteindre des points névralgiques, des points vitaux. Il est évident qu’il s’est battu plusieurs fois et qu’il améliore ses gestes pour qu’ils soient rapides et précis. Mais bien sûr, ça n’est pas le point crucial. Quand il exécute une technique de combat, on ressent son côté sauvage et son intention de tuer est franchement visible. Etant donné sa personnalité, il est normal qu’il se brouille facilement avec ses camarades…Ce genre de comportement crée des problèmes à l’académie! »

– « Bien, bien! » Les yeux de Xie Bi reflétaient l’admiration.

Mo Hongyi avait raison. Il avait passé le test qui était posé à tous les professeurs présents. S’il avait s’agit de simplement guider les étudiants dans leur pratique, n’importe quel professeur en aurait été capable!

– « Comment peut-on résoudre ce problème alors ? » Demanda un Vénérable Maître.

– « Comme elle a une aversion envers l’enseignement, nous devons trouver un moyen de la motiver. D’autre part, en ce qui concerne ce jeune garçon, nous devons lui ôter tout envie de se battre avec les autres étudiants…Toutefois, ce n’est pas quelque chose qui puisse être accompli en une journée ou deux. Cela nécessite un travail dur et continu pendant un certain temps! » Dit Mo Hongyi.

– « Oui! Bien, vous êtes recruté! » Le Principal et de nombreux Vénérables Maîtres hochèrent la tête.

– « Y a-t-il quelqu’un d’autre ayant quelque chose à dire ? Autrement, les deux enseignants recrutés seront ce professeur Sun Cheng et le professeur Du Xun. » Confirma Xie Bi.

Même si les autres professeurs ne voulaient pas abandonner, l’analyse des deux précédents candidats était indéniablement la meilleure. Ils n’avaient pas d’autre choix que de se faire une raison :

– « Je n’y vois pas d’objection! »

– « Il n’y a rien de plus que nous puissions dire, alors nous n’allons pas nous ridiculiser! »  

– « Bien. J’annonce alors que les gagnants sont… » Dit le Principal, quand soudain une voix s’interjeta :

– « Attendez un moment! Pourquoi ne dirais-je pas…quelque chose moi aussi ? » Zhang Xuan s’avança. Il ne fallait pas qu’il échoue à cette sélection. Le voyant réagir, Mo Hongyi rit. Il avait déjà énoncé tout ce qu’il était possible de dire…

Devinant ses pensées, Zhang Xuan remua la tête.

Ce type n’a vraiment pas le sens de la camaraderie.

Il aurait pu en laisser un peu pour lui!

– « Ce professeur Sun et le Principal Xie ont déjà révélé l’objectif du test, alors il est inutile que je répète leurs propos une fois de plus! Alors, pourquoi ne pas régler le problème de ces deux étudiants immédiatement! »

– « Régler leurs problèmes tout de suite ? »

– « Quel genre de plaisanterie est-ce ? »

– « L’un a une aversion de l’enseignement et l’autre est menacé d’être expulsé. Ce sont les problèmes les plus difficiles pour un professeur à régler, quel genre de solution avez-vous ? »

– « Même s’il y a une solution, elle ne pourra être donnée que sur une longue période de temps, comme l’a dit le professeur Sun. Quelle arrogance! »

Une agitation éclata dans la salle. Tout le monde pensait que Zhang Xuan était un vantard! Même le Principal et ses confrères plissaient le front!

– « Pourquoi ne donnez-vous pas la solution à leurs problèmes ? » Demanda le Principal,  mécontent.

– « C’est simple! » Le professeur Zhang marcha jusqu’à la jeune fille et il lui murmura quelques mots à l’oreille. L’étudiante fut d’abord très surprise, puis une légère nuance de rouge commença à gagner son visage. Elle s’agenouilla ensuite et joignit ses mains :

– « Professeur, acceptez-moi s’il vous plaît comme élève, j’apprendrai sérieusement sous votre tutelle! »

Tous furent ébahis :

– « Ah ? »

– « Qu’y-a-t-il ? »

Je pensais que vous aviez une aversion pour l’enseignement ?

Votre attitude a changé plus vite que la météo!

Le Principal et ses confrères étaient choqués et faisaient de gros yeux.

– « Comment…Que lui avez-vous dit pour qu’elle change d’attitude si brutalement ? » Demanda un des professeurs.

Tous les regards se fixèrent sur Zhang Xuan. Même Mo Hongyi le regardait, plein de doutes.

– « Elle a une aversion pour l’enseignement, il est vrai, mais ce n’est pas à cause de son désintérêt, c’est à cause de sa condition physique. » Le jeune Zhang sourit. « J’ai vu ses problèmes et je lui ai promis que je les règlerai. Alors, naturellement, elle veut étudier avec moi! »

À chaque fois que l’étudiante essayait de pratiquer, une douleur intense la torturait dans tout son corps.

Un autre doute apparut dans l’esprit de chacun :

– « C’est si simple ? »

– « Si elle a un problème physique, pourquoi ne l’a-t elle pas mentionné plus tôt ? Pourquoi l’a-t-elle gardé pour elle-même ? »

– « Cela concerne son intimité, comment aurait-elle pu en parler ? » Répondit le jeune Zhang. L’affliction de la jeune fille était similaire à celle de Zhao Ya.

– « Si c’est le cas, alors je ne violerai pas cette intimité! » Même si le Principal demeurait curieux, il savait que Zhang Xuan ne pouvait pas révéler l’information. Aussi, il se tourna vers le garçon:

– « Et concernant son problème ? Si vous pouvez lui faire promettre qu’il ne se battra plus avec les autres étudiants, alors je considérerai que vous avez réussi cet exercice de sélection, et l’académie vous recrutera comme professeur officiel! »

– « D’accord! » Zhang Xuan sourit, puis approcha du jeune garçon :

– « Aimes-tu te battre avec les autres ? »

– « Oui! »

– « C’est simple! » Avec un petit sourire sur son visage, il gifla soudainement l’étudiant.

Peng!

Le jeune garçon ressentit une douleur à la face avant de faire un bond forcé.

Tout le monde fut très étonné :

– « Alors ça! »

– « Battre un étudiant ? Ne sait-il pas que c’est interdit ? »

– « Mais fichtre à quoi veut-il en venir ? »

Peng peng peng peng!

Malgré les critiques, Zhang Xuan continua à donner des coups de poings et des coups de pieds à l’étudiant. Chacun de ses mouvements était brutal et il ne se retenait pas du tout.

Le visage du Principal s’assombrit. Mais alors qu’il fut sur le point de stopper Zhang Xuan, l’étudiant s’agenouilla.

– « Professeur, je…promets de ne plus jamais me battre avec quiconque… »

– « Ah ? »

Marchait-on sur la tête ?