A+ a- Mode Zen Mode Nuit

Chapitre 356-Le voyage de retour à la maison

Xiao Yan regarda avec soulagement la Reine Méduse chez qui les pulsions meurtrières semblaient être retombées. ‘En effet, la réputation de cette femme ne s’est pas faite sur de simples rumeurs…’

« Où envisages-tu de te rendre ensuite ? » Demanda la Reine Méduse après avoir renvoyé à Xiao Yan la formule de la Pilule de Fusion Spirituelle.

Ce dernier réceptionna le parchemin avec précaution, puis il réfléchit un instant avant de répondre :

« Je pense que je vais d’abord faire un détour par la ville de Wu Tan, après quoi, je devrai peut-être quitter l’Empire Jia Ma pour un certain temps.

« Quitter l’Empire Jia Ma… ? » La Reine Méduse fronça légèrement les sourcils avant de hocher la tête :

« À toi de voir. Dans tous les cas, les dirigeants des Personnes-Serpents sont tout à fait en mesure de prendre temporairement le relais de la gouvernance. Je continuerai donc à te suivre jusqu’à ce que tu aies affiné la Pilule de Fusion Spirituelle. »

Xiao Yan soupira de soulagement en voyant que la reine ne s’opposait pas à son plan. Il tapota doucement son énorme règle noire sur son dos et sourit :

« Très bien, alors allons-nous-en… »

« La question de la Faction des Nuages de Brume étant réglée, tu ne devrais plus être trop pressé, non ? En cours de route vers Wu Tan, tu peux peut-être regarder si on peut trouver les ingrédients médicinaux nécessaires à la production de la Pilule de Fusion Spirituelle. » Même si elle ne faisait que poser la question, le ton qu’elle employait ne laissait aucune place à la discussion.

Xiao Yan ne put que hocher la tête, impuissant. Il jeta un regard sur le visage enchanteur et envoûtant de la reine avant de hausser les épaules et de dire :

« Je suggère que vous vous couvriez le visage lorsque vous entrerez en ville. Cela pourra nous éviter quelques complications… »

La reine hocha légèrement la tête, avant de se retourner pour marcher lentement le long d’un petit sentier dans la forêt dense.

Xiao Yan haussa les épaules et observa un instant la silhouette attrayante devant lui, avant de tourner la tête et de diriger son regard vers les hauteurs des marches de pierre encore partiellement visibles. Ses yeux s’arrêtèrent finalement sur le sommet de la montagne enveloppée de brouillard, avant de laisser échapper un léger soupir. Ce rendez-vous qui l’avait enchaîné pendant trois années entières était enfin passé. Sans cet objectif qui l’avait poussé à décupler ses efforts pour s’entraîner, il se sentait désormais un peu vide… Évidemment, ce sentiment ne perdura pas longtemps. Le sourire gracieux d’une jeune femme apparut alors dans son esprit et il sourit chaleureusement à son tour.

« Xun Er, comment est votre vie là-bas ? Attendez-moi… » Murmura doucement Xiao Yan en sentant une chaleur lui monter au coeur.

Le garçon se retourna ensuite pour constater que la reine était déjà sortie de la forêt dense. Il s’empressa de la rattraper.

Sans repasser par la capitale, ils s’envolèrent ensemble et prirent la direction de Wu Tan.

La distance entre la capitale et la ville du Clan Xiao faisait presque la moitié de l’empire. Même avec une grande vitesse de vol, il fallait au moins deux à trois jours pour la parcourir. De plus, à la demande de la reine, Xiao Yan devait s’arrêter dans chaque ville suffisamment importante pour attendre l’ouverture des salles de ventes et des foires commerciales, à la recherche d’ingrédients rares. Heureusement, l’engagement des trois années avec Nalan Yanran était bel et bien derrière lui. Il n’avait plus aucune contrainte ni aucun fardeau à porter dans son cœur et cela se voyait dans chacun de ses gestes. Pour la première fois, il se sentait libre.

Pendant les trois journées de voyage, la Reine Méduse fut un peu déçue de ne trouver aucun des ingrédients nécessaires à l’affinage de la Pilule de Fusion Spirituelle. Impuissante, elle savait aussi que les éléments permettant d’affiner une pilule médicinale de niveau six étaient très difficiles à réunir. Autrement, la valeur d’une telle pilule ne serait pas aussi élevée. Tous les deux marchèrent ensuite ensemble le long d’un chemin et Xiao Yan fut surpris de constater que la reine n’avait toujours pas retrouvé son corps de Boa Céleste malgré le terme des trois jours dont elle avait parlé. Après s’être enquis auprès d’elle, la Reine Méduse avait expliqué qu’elle s’était entretenue avec l’esprit du Boa Céleste et qu’ils avaient ainsi convenu de retarder sa reconversion.

Xiao Yan était assez étonné de cette explication, mais il n’avait rien à y redire non plus.

Le jeune homme et la Reine Méduse se rapprochèrent de plus en plus du territoire de la ville de Wu Tan. A cause des recherches d’ingrédients médicinaux, près de cinq jours étaient déjà passés.

La ville de Yan était la dernière agglomération importante qu’ils allaient croiser sur leur chemin, au nord de l’empire Jia Ma. De là, la distance à parcourir pour atteindre Wu Tan n’était plus très importante. Avec leur vitesse, ils allaient pouvoir y parvenir en une demi-journée. Cette ville étant réputée pour ses ingrédients médicinaux, la reine s’empressa d’atterrir, sans demander l’avis de Xiao Yan. À la périphérie de la ville, elle utilisa un fin voile vert pour se couvrir le visage avant de marcher vers l’entrée de la cité. Derrière elle, Xiao Yan, résigné et impuissant, ne put que contenir son désir de rentrer chez lui et la suivre.

Tous les deux se promenèrent dans la ville sans que personne ne cherche à les interpeler. Bien que les soldats aux portes de la ville aient scrupuleusement contemplé le corps attrayant et racé de la Reine Méduse, l’aura de noblesse qu’elle dégageait contraignit les quelques soldats prêts à semer le trouble de ne rien tenter d’extravagant.

Après être entré dans la ville, Xiao Yan se dirigea vers un bar populaire. Les habitants de la partie septentrionale de l’empire étaient, pour beaucoup, des gens du genre rustique… on ne voyait donc de tels établissements que dans la région septentrionale. Il n’était pas courant de les voir dans des endroits luxueux comme la capitale.

Des gens de toutes catégories socioprofessionnelles se réunissaient dans ce type d’établissement et une grande partie des nouvelles et des informations au sein du peuple circulaient par le biais de tels lieux. Par conséquent, Xiao Yan pourrait rapidement s’informer de la localisation de la meilleure et de la plus grande concentration d’ingrédients médicinaux de la ville.

Tous les deux s’assirent à une table et la Reine Méduse resta les yeux fixés à la fenêtre alors qu’une certaine forme de dédain transparaissait sur son joli visage impassible. Pendant ces quelques jours, Xiao Yan devait traiter lui-même de toutes les questions concernant l’obtention d’informations.

En voyant la manière de la reine, Xiao Yan ne pouvait que secouer la tête. Il agita la main et appela une servante pour commander un vin léger avant de se lever pour se rapprocher de la foule. Après un certain temps, le jeune homme revint finalement à la table avec un visage couvert de transpiration. Il regarda la Reine Méduse qui sirotait tranquillement son verre et ne put s’empêcher de soupirer. Cette femme n’était-elle pas un peu trop suffisante ?

« Comment ça s’est passé ? As-tu clairement demandé ? » Les jolis yeux de la reine se posèrent sur Xiao Yan.

« Il existe une halle aux herbes assez renommée dans cette ville. Il semble qu’il y ait des stocks conséquents de nombreux ingrédients médicinaux rares. C’est juste que le prix est extrêmement élevé. » Xiao Yan versa sa coupe de vin dans sa bouche avant de répondre d’une voie fatiguée.

« Repose-toi. Après cela, nous irons voir ces herbes. » Dit la reine en hochant la tête et en souriant d’un air satisfait.

Xiao Yan tapota doucement la règle noire sur son dos, mais n’ajouta rien de plus.

« Dis, tu as entendu parler de l’affaire de la Faction des Nuages de Brume ? » Alors que Xiao Yan et la reine se reposaient tranquillement, une voix parvint aux oreilles du garçon.

« Tu parles de ce jeune Xiao Yan qui a mis leur faction sens dessus dessous ? » Déclara un homme au visage mystérieux.

« Euh, tu le savais déjà ? »

« Une nouvelle aussi importante, ça se sait depuis déjà deux jours. Ce Xiao Yan a battu le chef de la jeune génération, Nalan Yanan, lors d’un match officiel. Cette même Nalan Yanran auprès de laquelle il avait signé un acte de divorce quelques années plus tôt. J’en ai entendu parler il y a longtemps déjà. Vu la force et le talent de Xiao Yan, il était largement digne d’elle. »

« Euh, qu’est-ce qui s’est passé après ça ? »

« D’après la rumeur, la Faction des Nuages de Brume a voulu conserver Xiao Yan de force… Et bien qu’il soit encore jeune, ses soutiens sont vraiment terrifiant. Deux Dou Huang, mais aussi la Reine Méduse sont apparus et la faction à été contrainte de le laisser repartir en un seul morceau. »

« La Reine Méduse ? » Quand ce mot fut prononcé, tous les gens présents s’écrièrent à l’unisson.

« Hé hé, selon des informations fiables, ce Xiao Yan est également le champion de la Grande Réunion des Alchimistes de cette saison. » Tous écarquillèrent les yeux en regardant cet homme qui venait d’apporter l’information.

« Le champion de la Grande Réunion des Alchimistes ne s’appelle pas Yan Xiao ? » Demanda une des personnes présentes.

« Yan Xiao, Xiao Yan. C’est bien le même nom si on inverse les mots, ha ha ! » Répondit l’homme avec jubilation.

« Oh… ! »

« Ce garçon est vraiment incroyable. À un âge pareil, il a déjà fait des choses si grandes. A l’avenir, ne deviendra-t-il pas encore plus terrifiant ? » A ces mots, l’homme versa énergiquement son verre dans sa bouche et soupira d’envie. Quel homme n’avait jamais rêvé d’accomplir de grandes choses ? Du fait de leurs capacités limitées, beaucoup de gens ne pouvaient que fantasmer à ce sujet.

Assez étonné d’entendre cette conversation, Xiao Yan ne put se retenir de sourire amèrement et de secouer la tête. Il ne s’attendait pas à ce que toute cette affaire se propage aussi rapidement à l’autre bout de l’empire.

« Tu es maintenant une personne de grande renommée… » La Reine Méduse secoua sa coupe de vin d’un air taquin.

Xiao Yan agita les mains :

« Ces choses ne m’intéressent pas. Bon, allons voir si ce hall aux herbes renferme les ingrédients médicinaux dont nous avons besoin. »

« Très bien. » Ils étaient sur le point de partir quand la conversation des personnes à côté d’eux interpella de nouveau Xiao Yan :

« Ce Xiao Yan n’est pas du Clan Xiao de Wu Tan ? »

« Le Clan Xiao doit être vraiment fier cette fois-ci. Avec un membre comme cela, personne dans toute la région nord osera leur manquer de respect »

« Hé hé, pas forcément. Il se trouve justement que je rentre de Wu Tan. J’ai entendu dire que le Clan Xiao avait eu quelques problèmes ces jours-ci. »

« Hm ? Qui aurait eu l’idée de se rendre au Clan Xiao pour créer des problèmes dans un moment pareil ? »

« Je n’en suis pas certain. Le Clan Xiao est très strict sur la préservation de ses secrets… » L’homme secoua ensuite la tête avant de la baisser pour boire une nouvelle gorgée d’alcool. Cependant, il s’immobilisa brusquement et releva lentement la tête, découvrant la silhouette d’un jeune homme à la robe noire juste devant lui. La force abondante qui enveloppait ce dernier contraint l’homme qui n’était que Dou Ge deux étoiles à ravaler sa salive avant de demander respectueusement :

« Monsieur, y a-t-il quelque chose ? »

« Que venez-vous de dire… ? Quel genre de problème le Clan Xiao aurait rencontré ? » Demanda Xiao Yan d’un ton grave.

« Euh… je n’en suis pas certain. J’ai entendu parler de problèmes qu’ils avaient rencontrés ces deux derniers jours. Après cela, le Clan Xiao a fermé ses portes à toute personne extérieure. Le chef de clan, Xiao Zhan, qui apparaissait souvent en dehors s’est également reclus dans ses murs. Je pense qu’il doit tenter de régler des problèmes au sein du clan. »

L’expression de Xiao Yan devint progressivement plus sombre. Il commença à ressentir un profond malaise. Après avoir salué la personne, il se retourna pour se diriger précipitamment vers la sortie, accompagné de la Reine Méduse.

« L’arme sur le dos de cette personne est plutôt étrange. » Dit une personne à voix douce.

« Une arme ? On dirait une barre de métal ? Soudain, l’homme sembla se rappeler de quelque chose. La stupeur apparut alors sur son visage et il s’écria malgré lui :

« C’est Xiao Yan ?! C’est en fait ce jeune homme ? »

Xiao Yan ne prêta pas attention à l’agitation dans son dos. Il descendit les quelques marches qui donnaient dans la rue et regarda la Reine Méduse :

« Je ne peux pas rester ici plus longtemps. Je dois retourner à Wu Tan. »

Aussitôt, la reine fronça légèrement les sourcils et dit faiblement :

« Jetons d’abord un coup d’œil à la boutique d’ingrédients. S’il y a un élément médicinal dont j’ai besoin… »

« Je viens de dire que je devais retourner à Wu Tan au plus vite ! » Xiao Yan pesa chacun de ses mots avec force alors qu’il fixait fermement la Reine Méduse.

Celle-ci fut assez surprise de l’attitude du jeune homme. Depuis quelques jours, il ne s’était jamais opposé à sa volonté et encore moins n’avait levé le ton pour la contredire directement. Cela fit instantanément monter la colère de la reine des Serpents :

« La reine te demande de trouver les ingrédients médicinaux ! » Ses pupilles envoûtantes fixèrent Xiao Yan d’un air glaçant.

Le regard de Xiao Yan ne fléchit pas. Il continua de regarder fixement les yeux envoûtants de la reine et, sous le regard ébahis de cette dernière, il tendit brusquement le bras pour saisir fermement sa main, si délicate qu’elle ne semblait pas posséder d’ossature. Avant qu’il ne soit sur le point d’exploser, il dit froidement :

« Si vous voulez la Pilule de Fusion Spirituelle, gardez pour vous vos grands airs de reine quand vous êtes avec moi. Je vous ai accordé ma patience jusqu’à maintenant parce que vous m’aviez aidé à m’échapper de la Faction des Nuages de Brume. Si vous continuez à me harceler et devenez déraisonnable, ne me reprochez pas de changer d’attitude. »

« Allons-y ! »

Une fois ces mots prononcés, Xiao Yan l’entraîna à grands pas vers l’extérieur de la ville. La Reine Méduse semblait sous le choc. L’explosion soudaine du tempérament de Xiao Yan, complètement différent de ce qu’elle avait pu voir jusque-là, l’avait surprise au point qu’elle ne sache comment réagir. Jamais elle n’aurait pensé qu’une personne ose un jour rugir sur elle de la sorte compte tenu de son statut. En outre, il s’agissait d’un jeune Da Dou Shi qu’elle pouvait envoyer voler d’une simple claque.

Un sentiment étrange était apparu dans le cœur de la reine qui ne savait pas si elle devait rire ou pleurer de cette situation. Ce jeune était-il déjà fatigué de vivre ?

Xiao Yan tira ainsi la Reine Méduse jusqu’à l’extérieur de la ville, avant d’invoquer rapidement ses Ailes de Nuage Pourpre pour s’envoler vers la ville de Wu Tan.

Poussant leur vitesse à l’extrême, en à peine deux heures, les contours d’une ville commencèrent à apparaître aux yeux des deux personnages dans le ciel.