fbpx
A+ a- Mode Nuit

Chapitre 177 : La volonté de l’Église

À la cathédrale d’Hermès, la place du pape était toujours vacante.

Les trois Archevêques prirent place côte à côte et une fois de plus, Mayne ouvrit la discussion :

– « J’ai entendu dire que des mouvements d’agitation avaient éclaté au Royaume de l’Éternel Hiver ? »

– « Les Juges placés sous la direction du Grand Prêtre Coburn, qui sont déjà sur place, ont pris cela en main » répondit Tayfun.

– « Puis-je savoir quelle est la cause de cette agitation ? »

– « À l’exception de ces rebuts qui ont été enrôlés au sein de l’Église », persifla Heather, « lorsque la Reine a été décapitée, la plupart des nobles nous ont rejoints et ont intégré les échelons supérieurs, comme le prévoyait votre plan basé sur les compromis, Mayne. Ils ont fermé les yeux sur le pillage qui s’est déroulé sous couvert de l’arrestation de sorcières par les gardes de la ville. Mais le peuple n’a pas admis ces procédés et a été pris de ressentiment. »

– « Ca n’a jamais été mon plan Heather », répondit Mayne agacé, « C’était un décret du Souverain Pontife, le but visé étant de parvenir à contrôler le royaume dans les plus brefs délais. Sinon, nous aurions dû nous battre contre la noblesse. De plus, il y a parmi eux des talents remarquables. Le fait de les avoir gagnés à notre cause devrait nous être d’une aide précieuse. Quant aux parasites auxquels vous faites allusion, étant donné que leurs descendants ne pourront pas hériter leurs privilèges, ils devraient tous être éliminés dès la prochaine génération. »

– « D’accord, puisque vous ne faisiez que suivre le décret du Souverain Pontife, je n’ai plus rien à ajouter » fit Heather en haussant les épaules.  « Cependant, c’est à moi que devraient être remis les contrevenants qui ont corrompu la réputation de l’Église. »

Mayne regarda l’Archevêque Tayfun qui lui murmura, hésitant :

– « Je propose que, pour l’instant, nous ne nous en préoccupions pas. Lorsque la tourmente aura pris fin, il sera toujours temps pour nous de placer ces aristocrates en résidence surveillée. Mais comme ils viennent à peine de rejoindre les rangs de l’Église, cela ne ferait que créer un malaise parmi eux. »

– « Je ne suis pas d’accord! » s’écria Heather en frappant du poing sur la table. « Nous ne pouvons pas leur permettre d’aller à l’encontre de nos règles fondamentales. Tout pillage effectué au nom de l’Église est un crime et c’est moi qui suis responsable du règlement et de l’arbitrage! »

– « Mais cette fois, étant donné le but général… »

– « Mes propos sont conformes au plan global. » interrompit Heather : « N’oubliez pas que nous nous sommes servis de notre réputation d’institution juste et équitable pour conquérir le Royaume de l’Éternel Hiver! Si nous ne frappons pas immédiatement un grand coup contre cette racaille, la population de ce royaume perdra toute confiance en nous! L’Église repose sur ces principes et non sur une poignée de maudits aristocrates. Si vous n’êtes pas d’accord avec moi sur ce sujet, j’irai voir le Pape et demanderai de prendre une décision! »

« Le pape n’a pas le temps de se préoccuper de ce genre de choses. L’Eglise ne repose pas non plus entre les mains de gens ordinaires. Notre puissance est décisive. »

Mayne soupira et prit la décision de se ranger à son avis afin de ramener le calme.

– « Suggérez-vous que nous demandions au Grand Prêtre Coburn de les escorter à la Nouvelle Cité Sainte afin qu’ils puissent faire l’objet d’un procès ? »

– « Ce ne sera pas nécessaire, je m’y rendrai personnellement », répondit Heather, « Je me suis dépêchée de régler les affaires que j’avais en cours ici, dernièrement. De plus, je ne  devrais pas être absente plus de deux ou trois mois. Il est bien connu que plus il y a de gens pour assister à un procès, mieux cela vaut. La Cité du Roi du Royaume de l’Éternel Hiver me semble l’endroit idéal pour tenir celui-ci. »

– « En êtes-vous certaine ? » Mayne fronça les sourcils. « Pour le moment, nous n’avons personne de disponible pour assurer votre protection durant votre séjour au Royaume de l’Éternel Hiver. Si jamais vous rencontriez une sorcière extraordinaire, vous risqueriez d’être en danger. »

– « Croyez-vous qu’il y ait tant de sorcières extraordinaires ? » dit Heather pour qui l’avis de Mayne ne méritait pas d’être retenu, « Donnez-moi une équipe de guerriers de l’armée des Juges, cela devrait me suffire. »

– « Si vous insistez… » répondit Mayne qui n’avait aucune envie de continuer sur ce terrain. « Malheureusement, il y a d’autres mauvaises nouvelles dont je dois vous faire part. Contre toute attente, notre armée présente dans le Royaume de Wolfsheart s’est vue repoussée près du Château Brisé. Nous avons perdu plus de vingt membres de l’Armée du Châtiment Divin, plus d’une centaine de guerriers de l’Armée des Juges et malgré toutes ces pertes, nous ne sommes toujours pas parvenus à mettre la main sur le Château Brisé.

– « Vingt membres de l’Armée du Châtiment Divin ? » répéta Tayfun qui ne pouvait en croire ses oreilles. « Qui les dirigeait ? »

– « Belle. Sa mort nous a été confirmée. »

– « Leur chef a été tuée ? Il semblerait qu’ils se soient trouvés devant un défi plutôt rude » dit Heather dont la curiosité s’était éveillée. « Lord O’Brian a dû avoir une migraine épouvantable en apprenant la mort de tant de ses soldats. »

– « Nous ne pouvons pas lui en tenir grief : le Château Brisé est situé sur un terrain très spécial. Leur porte d’entrée se trouve au plein milieu de la montagne et la distance qui la sépare de la route est d’environ dix mètres. De plus, ils ont détruit le pont de bois à l’aide d’une solution alchimique inconnue », expliqua Mayne : « Selon les rapports, ils montaient des échelles en bois et chaque fois que l’Armée du Châtiment Divin tentait de les escalader, ils étaient victimes d’une étrange attaque de flammes. Les défenseurs répandaient une solution blanche à l’aide de tuyaux installés au-dessus de la porte. A peine l’avaient-ils lâchée qu’elle se vaporisait, s’enflammait et venait se coller au corps des soldats. 

Quoiqu’ils fassent, ceux-ci ne pouvaient plus s’en défaire. Ce phénomène ne prenait fin que lorsque la personne était entièrement consumée. Actuellement, nos troupes tentent d’entrer en contact avec les fidèles qui se trouvent dans la ville, pour voir si elles ne pourraient pas tenter une attaque simultanée de l’intérieur et de l’extérieur. »

– « Je me permets de vous faire remarquer que l’église de la ville nage certainement déjà dans un bain de sang », dit Heather en contractant ses lèvres « Si nous voulons que nos attaques soient efficaces, la seule solution est de leur envoyer davantage de gens. Leur alchimiste ne pourra jamais produire sa solution en quantité : tôt ou tard, ils finiront par en manquer. »

– « Vous parlez de l’Armée du Châtiment Divin! » s’exclama Tayfun qui était si furieux que sa barbe en tremblait : « Savez-vous combien il est difficile de faire de quelqu’un un membre de l’Armée du Châtiment Divin ? À l’heure actuelle, nous n’en possédons même pas un millier. Si nous sommes contraints d’utiliser cette armée pour unifier le pays et que nous perdions plus de la moitié de ses membres, à qui aurons-nous recours pour résister aux assauts des bêtes démoniaques durant les Mois des Démons ? Je ne parle même pas de nos combats contre les Diables. »

– « Ne vous battez pas », dit Mayne, « lorsque je vous aurai fait part de cette information, il ne vous sera plus nécessaire de vous perdre en discussion sur une éventuelle stratégie d’attaque. En ce moment, l’Église a besoin d’un maximum de membres de l’Armée du Châtiment Divin. Maintenant que le Royaume de l’Éternel Hiver est sous notre contrôle, nous pouvons nous permettre de faire certaines choses qui paraîtront alors justifiées. Jusqu’ici, les ײgrainesײ étaient livrées deux fois par an. J’ai demandé une livraison supplémentaire. Avec les Mois des Démons qui se répercutent sur le printemps, sa durée n’est plus aussi cohérente. Par conséquent, à partir de cet été, un nouveau lot de ײgrainesײ sera livré chaque saison à la Nouvelle Cité Sainte et la cérémonie de transformation suivra. Tayfun, je vous charge de gérer cette affaire. »

– « Mais nous ne trouverons jamais assez d’orphelins et de bébés pour atteindre le nombre requis! » Dit le vieil Archevêque en caressant sa barbe. « Tout le monde ne choisit pas d’abandonner son enfant et de le confier à l’Eglise. »

– « Dans ce cas, vous devrez trouver une autre façon de nous approvisionner suffisamment. Le Royaume de l’Éternel Hiver est celui au sein duquel nous avons agi le plus longtemps. Pour cette raison,  la majeure partie de la population fait aujourd’hui partie de nos croyants. Dans le cas où sur ces terres vous ne trouveriez pas suffisamment de main-d’œuvre, nous mettrons encore plus de temps à intégrer les trois autres royaumes. N’oubliez pas, si jamais il se produisait des émeutes durant le processus de réunification du continent, il nous faudrait faire appel à l’Armée des Juges et à l’Armée du Châtiment Divin pour y mettre fin. »

– « Il y a bien assez de monde », répondit Heather avec un sourire. « Il y a autant d’enfants abandonnés dans les rues que de chats errants et de chiens sauvages. J’ai même entendu parler de rats des rues noirs, venus spécialement pour embaucher ces enfants. Ils les forment à devenir voleurs, trafiquants, contrebandiers ou boucs émissaires.

« Auparavant, non seulement la noblesse ne se débarrassait pas d’eux mais mettait même à leur disposition quelques endroits où se cacher ; Aujourd’hui, grâce au don de Mayne, ils sont tous devenus membres de l’Église. Si nous fermons les égouts, où ces souris trouveront-elles refuge ? Il ne nous restera plus qu’à envoyer l’Armée des Juges pour essayer de nettoyer les souterrains, de cette façon, nous ferons d’une pierre deux coups. Agir ainsi nous permettra de ramasser de nombreux enfants et en débarrassant les habitants de ces rebuts, nous ferons bonne impression. Si nous parvenions également à dissuader ceux qui suscitent la pagaille parmi les nobles, nous aurions atteint trois objectifs d’un coup! »

« C’est en effet une excellente idée » se dit Mayne.

Malgré son tempérament extrême, lorsqu’elle se trouvait face à un problème, Heather était toujours la plus rapide pour trouver une contre-mesure. Aussi, si en raison de ses aptitudes il leur fallait faire fi de quelques paroles désagréables de sa part, ce ne serait qu’un moindre prix à payer.

– « Faites comme vous l’entendez. Mais pour résumer, il est essentiel que nous ayons conquis les terres du Royaume de Wolfsheart avant l’automne. Aussi, à l’exception des troupes parmi lesquelles il est indispensable de maintenir l’ordre, nous rapatrierons tous les autres guerriers de l’Armée du Juges à Hermès. Cette année, durant les Mois des Démons, l’ennemi risque de devenir encore plus puissant. »

Tayfun acquiesça, mais à contrecœur :

– « De plus, le Royaume de l’Aube a déjà remarqué le développement des royaumes voisins. Dans de nombreuses villes, l’aristocratie pointe son fer de lance contre l’Église. A certains endroits, ils ont même pillé des églises et les ont brûlées. Je suggère que nous prévoyions d’organiser l’évacuation temporaire de nos croyants. Mieux vaut ne pas risquer de les perdre dans ce genre de conflit. »

– « Non, cela ne se peut pas. Ils devront résister », répondit Mayne : « Plus nous aurons fait de sacrifices, plus nos ripostes futures seront justifiées. Ce n’est pas du gaspillage mais de la semence du feu. Ils n’ont déjà pas énormément foi en l’Église, aussi, si nous nous retirons maintenant, nous donnerons vraiment l’image d’une institution faible. »

– « Eh bien, je voulais seulement vous en parler, rien de plus », capitula Tayfun. « Il y a toujours le Royaume de Graycastle… ah, il vaudrait mieux que vous jetiez un œil à ceci » dit-il en sortant de sa manche un rouleau qu’il lança devant Mayne.

Ce dernier l’ouvrit et en parcourut le contenu. Contre toute attente, cette lettre venait de la Reine de Clearwater, Garcia Wimbledon. Presqu’immédiatement, il fronça les sourcils.

– « A-t-elle aussi pendu le prêtre ? »

– « Non seulement lui, mais elle est allée jusqu’à livrer tous nos croyants en pâture aux poissons », précisa Tayfun, « et l’église a été détruite jusqu’à la dernière pierre. De plus, elle aurait déjà découvert les effets secondaires des pilules. »

Heather se mordit les lèvres :

– « Je vous avais bien dit que ce n’était qu’une question de temps. Même si elle supplémente continuellement ses soldats avec ces pilules, à chaque nouvelle prise, les effets tendent à diminuer et finissent par disparaître en raison de la faiblesse du corps. Utiliser ces pilules pour détruire leurs armées était une bonne idée, mais lorsque leurs effets apparaîtront au grand jour, ils découvriront immédiatement quel genre de jeu nous jouons. Le véritable problème, si je me souviens bien, est que d’après nos espions, seul un petit groupe parmi ses soldats a pris les pilules. Ce sont les barbares du Sud qui en ont avalé le plus. »

– « Pas plus d’un millier. Et elle ose nous demander de payer pour eux. »

Mayne reposa la lettre : « C’est ridicule, sans le soutien de l’Église, comment aurait-elle pu devenir Reine de Clearwater ? Où est Timothy Wimbledon en ce moment ? Lui aussi a reçu nos pilules, alors pourquoi tarde-t-il tant à attaquer le Sud ? »

– « Il pille actuellement le Nord. Il s’était engagé à gérer la tentative de rébellion du Protecteur de la Frontière Nord. Il doit d’abord arrêter cette révolte, afin d’éviter toute instabilité par la suite. Il veut probablement faire tomber plusieurs Ducs avant d’affronter Garcia », répondit Tayfun : « J’ignore si le nouveau Roi, lorsqu’il aura fait main basse sur le Nord, se rendra directement dans le Sud ou s’il a l’intention d’essayer de reprendre d’abord la frontière occidentale. »